Grand débat : Philippe veut baisser les impôts "plus vite", et laisser la limitation à 80 km/h

 |   |  726  mots
(Crédits : POOL New)
En conclusion de la restitution du Grand débat, Edouard Philippe a ce lundi présenté la suite de la consultation nationale et présenté quatre axes pour la suite du quinquennat.

L'exécutif retient du grand débat qu'il faut "baisser plus vite les impôts" face à une "immense exaspération fiscale", a affirmé lundi Edouard Philippe, qui veut plus largement répondre sans "frilosité" à "un besoin de changement radical" des Français.

"La première exigence, c'est en fait une immense exaspération fiscale", a déclaré le Premier ministre lors d'un discours au Grand Palais concluant le compte-rendu détaillé des remontées du grand débat en France.

Face à "une sorte de tolérance fiscale zéro", "les débats, je le crois, nous indiquent clairement la direction à prendre: nous devons baisser et baisser plus vite les impôts", a-t-il dit.

Avant une adresse au Parlement mardi et mercredi, et à quelques jours des premiers arbitrages du président Macron, le Premier ministre a affiché la volonté de l'exécutif d'annoncer des décisions fortes après la crise des "gilets jaunes" et trois mois de grand débat national.

"Nous sommes parvenus à une situation où hésiter serait pire qu'une erreur, ce serait une faute. Le besoin de changement est si radical que tout conservatisme, toute frilosité serait à mes yeux impardonnable", a-t-il affirmé.

"Le président l'a dit, nous ne pourrons plus gouverner comme avant", a déclaré le Premier ministre, jugeant nécessaire "de construire les outils d'une démocratie plus délibérative".

"Certains annonçaient la fin de la démocratie représentative et l'avènement de ce qui aurait pu être une forme de démocratie directe et médiatique permanente. Ça n'est pas ce que les Français veulent, ils sont exigeants, ils veulent une démocratie plus représentative, plus transparente, plus efficace et une exemplarité encore renforcée", selon les conclusions du Premier ministre.

Quant à l'écologie, "nos concitoyens nous disent qu'ils sont prêts à changer de comportement, dans un grand nombre de domaines, en revanche, ils ne veulent pas, ils ne veulent plus, que des taxes leur dictent ce qu'il doivent faire et dans les cas où ils peuvent l'envisager, ils veulent que leurs produits financent des dispositifs d'accompagnement", a relevé l'ancien maire du Havre après trois heures de compte-rendu.

"Ces réunions (du grand débat) ont fait honneur à leurs participants" et "au débat démocratique", a-t-il salué, en s'en prenant aux "exemples de violences que d'autres se complaisent à donner chaque samedi" lors de manifestations de "gilets jaunes".

"Je voulais sauver des vies, ...
on m'a accusé de vouloir remplir les caisses"

Le Premier ministre Edouard Philippe a regretté la "défiance" manifestée au moment de l'instauration de la limitation de vitesse à 80 km/h, une mesure impopulaire décidée pour "sauver des vies" et non pour "remplir les caisses" de l'Etat.

"La bonne foi, c'est celle qui m'a par exemple conduit à instaurer le 80 km/h parce que je ne pouvais pas accepter l'hécatombe quotidienne qui brise des vies, des familles, des existences", a expliqué M. Philippe, lors de la présentation du compte rendu du grand débat national.

"Je voulais sauver des vies, on m'a accusé de vouloir remplir les caisses" de l'Etat, a-t-il regretté.

La limitation de vitesse à 80 km/h, entrée en vigueur le 1er juillet 2018 sur les routes secondaires à double sens sans séparateur central, a été parmi les mesures les plus contestées dans la crise des "Gilets jaunes".

Au cours de son discours, le Premier ministre a estimé que les Français avaient notamment exprimé "une exigence démocratique".

"Nous ne sommes pas parvenus à concilier les Français avec ceux qui les dirigent", a-t-il poursuivi, évoquant "les mots très durs, très violents" utilisés à l'égard du "gouvernement, des élus ou des fonctionnaires".

"J'ai dû moi-même apprendre à gouverner avec cette défiance", a-t-il ajouté, en allusion à sa mesure phare relative à la sécurité routière.

"Je ne me résigne pas à abandonner cette ambition en matière de sécurité routière. C'est une grande politique publique au service de nos concitoyens, elle est indispensable", a-t-il ajouté: "Mais je dois apprendre à composer avec l'incompréhension ou le rejet de certains de nos concitoyens".

En janvier, lors d'un débat dans l'Eure, le président Emmanuel Macron s'était dit pour la première fois ouvert à des aménagements locaux sur le 80 km/h, au risque de désavouer le chef du gouvernement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2019 à 20:48 :
Au fait , qui a eu le marché des panneaux de limitation de vitesse ?
Réponse de le 10/04/2019 à 15:37 :
Les memes que ceux qui remplaceront les panneaux actuels par des panneaux de 90 lorsque le gouvernement aura changé d'avis.
a écrit le 09/04/2019 à 19:11 :
Baisser les impôts sans baisser les dépenses, il n'y a que les magiciens qui savent faire ça. Sinon la seule issue est d'augmenter la dette.
Réponse de le 10/04/2019 à 20:11 :
Non il suffit de virer quelques ministres et très hauts fonctionnaires
a écrit le 09/04/2019 à 17:03 :
concernant les 80 km il n'a toujours rien compris. En allemagne c'est 100 km heure hors agglos et 130 sur les autoroutes à 2 voies, et illimité en 3 voies.......
Pour les taxes et impôts juste un petit rappel. Je suis abonnée à Marianne qui avait fait un super dossier sur les taxes et impôts de 1997 à 2017 soit en 20 ans :
les détails sont effarants :
cotisations sociales 229 milliards en hausse de 69%
taxes val ajoutées . 162 milliards en hausse de 64%
Prél sociaux csg etc 119 milliards en hausse de 293%
impôts sur le revenu 74 milliards en hausse de 83%
" " sociétés 38 milliards en hausse de 29%
Taxes foncières 34 milliards en hausse de 150%
Taxes int prod; energi 29 milliuards en hausse de 32%
taxes proffessionnelles21 milliards en hausse de 11%
Taxes habitation 19 milliards en hausse de 109%
Taxes boissons et tabac17 milliards en hausse de 77%
Taxes mutations 14 milliards en hausse de 135%

Pour voir les hausses des dépenses public c'est + 100%

BREF, ILS SONT MAL BARRES;

Un mensonge en cache un autres, pour info l’électricité va augmenter de plus de 5% alors que les taxes et tva représentent déjà 75% du prix???????

c'est d'abord le ménage qu'il faudrait faire, suppression de 50 % d'élus de parlementaires et suppression du Sénat.Ainsi que tous les services en doublons dans les régions et l'état.... Du gaspillage à ne plus en savoir que faire, des avantages astronomiques aux élus, ou certains hauts fonctionnaires de l'état ( ne paient pas pour les implants dentaires, primes de chauffages de 5 000 euros par ans pour les parlementaires et sénateurs, trop de chauffeurs et voitures en plus des frais de taxis astronomiques pour certains, Exemple aussi pour les maires qui étaient et sont toujours cumulards, pour ces derniers chaque revenus est sur une feuille d’impôt à part ( pas de cumul, donc tranche très basses en impôts, certains paient moins chers que leur secrétaire) et j'en passe
c'est tout cela que les gilets jaunes leurs reprochent.
il y à du boulot et dans ce lot personne n'est crédible.

SOURCES : marianne, le canard et des bouquins des é dernières années des journalistes
Réponse de le 09/04/2019 à 18:43 :
Moins il y aura de représentants élus et plus ils seront corruptibles s'il ne sont pas contrôlé par la base; seul le R.I.C. le permettra!
Réponse de le 09/04/2019 à 19:04 :
Les taxes d'aujourd'hui sont dus aux dettes d'hier et les prochains seront dus aux dettes à venir.
Réponse de le 10/04/2019 à 18:11 :
Il faut bien payes les retraites et payes l'education des enfants/des etudiants. Un enfant scolarises c'est 10 000,00 par an. Une retraite c'est en moyenne 18 000,00 par an. Si vous etes scolarise 20 ans en moyenne, sachant que L'esperance de vie est monte a 80 ans, soit 20 ans de retraite. Soit 40 ans d'inactivite a financer. Pendant les 42 ans de cotisation, vous ne financer memes pas le dixieme de ce cout. Donc il faut augmenter les impots.
Réponse de le 10/04/2019 à 20:29 :
C'est beaucoup plus facile d'augmenter les impôts ...il n'y a pas beaucoup à réfléchir...!
S'il n'y avait pas eu les gilets jaunes, les impôts auraient continés à progresser sans que nos élus s'émeuvent ...
Mais c'est normal, nos politicards ne gèrent pas leur propre pognon.
Et puis, ils ne sont absolument pas inquiétés quoiqu'ils fassent....
a écrit le 09/04/2019 à 16:58 :
concernant les 80 km il n'a toujours rien compris. En allemagne c'est 100 km heure hors agglos et 130 sur les autoroutes à 2 voies, et illimité en 3 voies.......
Pour les taxes et impôts juste un petit rappel. Je suis abonnée à Marianne qui avait fait un super dossier sur les taxes et impôts de 1997 à 2017 soit en 20 ans :
les détails sont effarants :
cotisations sociales 229 milliards en hausse de 69%
taxes val ajoutées . 162 milliards en hausse de 64%
Prél sociaux csg etc 119 milliards en hausse de 293%
impôts sur le revenu 74 milliards en hausse de 83%
" " sociétés 38 milliards en hausse de 29%
Taxes foncières 34 milliards en hausse de 150%
Taxes int prod; energi 29 milliuards en hausse de 32%
taxes proffessionnelles21 milliards en hausse de 11%
Taxes habitation 19 milliards en hausse de 109%
Taxes boissons et tabac17 milliards en hausse de 77%
Taxes mutations 14 milliards en hausse de 135%

Pour voir les hausses des dépenses public c'est + 100%

BREF, ILS SONT MAL BARRES;

Un mensonge en cache un autres, pour info l’électricité va augmenter de plus de 5% alors que les taxes et tva représentent déjà 75% du prix???????

c'est d'abord le ménage qu'il faudrait faire, suppression de 50 % d'élus de parlementaires et suppression du Sénat.Ainsi que tous les services en doublons dans les régions et l'état.... Du gaspillage à ne plus en savoir que faire, des avantages astronomiques aux élus, ou certains hauts fonctionnaires de l'état ( ne paient pas pour les implants dentaires, primes de chauffages de 5 000 euros par ans pour les parlementaires et sénateurs, trop de chauffeurs et voitures en plus des frais de taxis astronomiques pour certains, Exemple aussi pour les maires qui étaient et sont toujours cumulards, pour ces derniers chaque revenus est sur une feuille d’impôt à part ( pas de cumul, donc tranche très basses en impôts, certains paient moins chers que leur secrétaire) et j'en passe
c'est tout cela que les gilets jaunes leurs reprochent.
il y à du boulot et dans ce lot personne n'est crédible.

SOURCES : marianne, le canard et des bouquins des é dernières années des journalistes
a écrit le 09/04/2019 à 16:31 :
Pour tout comprendre de l'élection de Macron, à la nomination de Philippe, à la crise des GJs en passant par l'affaire Benalla et les nominations de 3èmes coûteaux comme Attal, Emelien ou NDiaye, il faut lire "Crépuscule" le dernier opuscule de Juan Branco
a écrit le 09/04/2019 à 16:22 :
oui mais il faut qu'il fasse comme au sénat et demander les conseil du chauffeur routier qui se prend pour le président.
a écrit le 09/04/2019 à 15:27 :
...interpretation des résultats "maison" . On ne pouvait pas attendre mieux de cette équipe ! RV en Mai ......
a écrit le 09/04/2019 à 13:49 :
Que notre premier ministre commence par abaisser à ce moment là la vitesse des poids-lourd à 70 km/h, pour que l'on puisse les dépasser sans danger. De plus augmentation des morts sur la route: A cause des radars détruits? ou plutôt à cause des dépassements dangereux et des accidents qu'il en résulte!!!!!
Réponse de le 09/04/2019 à 15:55 :
Ceci étant si les camions roulent à 80km/h pourquoi les dépasser ?
a écrit le 09/04/2019 à 12:51 :
les véhicules autonomes pourront aller bien au delà de 350 km/h

(si les routes et le véhicule le permettent)
a écrit le 09/04/2019 à 10:35 :
Les français veulent d'abord une baisse des impôts, dont acte. Je pense que le président Macron avait donc anticipé leur souhait en supprimant l'ISF et en faisant la flat tax.
a écrit le 09/04/2019 à 9:28 :
Il est difficile pour Macron de désavouer son premier ministre en remettant en cause les 80 km/h.
Mais après les européennes, lorsque sera nommé un nouveau premier ministre, il sera plus facile de toucher à cette mesure qui illustre le caractère centralisateur et impopulaire de cette mesure
Réponse de le 09/04/2019 à 14:04 :
Cette mesure sauve probablement 600 vies par an! Les français devraient remercier Edouard Philippe au contraire!
Réponse de le 10/04/2019 à 12:43 :
un commentaire qui parle de 600 vies sauvées alors que meme le gouvernement ne sait pas combien il y en a de sauvé. les chiffres de mort sur les routes ont augmenté. Je roule sur ces routes et je vois les degats des 80kmh avec des files derriere les camions et les personnes qui suréagissent à 70 de peur des radars. Le premier ministre doit etre démissionné car il est psychorigide à un point qu'il met en danger les conducteurs et le pays.
Réponse de le 11/04/2019 à 6:48 :
Quoiqu'on en pense, LaREM va probablement faire un score plus que correct aux européennes. Je ne vois vraiment pas ce qui motiverait un changement de premier ministre si ça se confirmait.
a écrit le 09/04/2019 à 9:00 :
C'est qui Philippe ?
a écrit le 09/04/2019 à 6:08 :
Macron et Edouard n ont pratiquement rien changé depuis leur arrivée
Ils font du bonneteau
Edouard était un fantôme pour exister il a fait comme toujours une bonne lois demago sur la voiture
C est de la politique digne de Hollande
Du bidouillage permanent
Les Gilets Jaunes sont arrivés pour cette raison
Réponse de le 09/04/2019 à 19:09 :
Pour un changement immédiat et des cadeaux à tout va, il n'y a qu'une solution : le père noël. Mais dans la vraie vie, quand on plante une graine, on attend que ça pousse. Le moindre paysans sait ça.
a écrit le 09/04/2019 à 5:54 :
"Baisser les impots", mais oui, certainement en 2022 juste avant les elections.
Francais on vous prend pour des citrons.
a écrit le 09/04/2019 à 0:06 :
Si,ils ont baissé,pour les 1%,les plus riches et c'est les classes moyennes surtout et populaires(augmentation de 4 milliards d'euros du prix de l'essence en 2018),qui couvrent le manque à gagner pour le budget.
a écrit le 08/04/2019 à 23:57 :
Notre marais politique apporte toujours la même solution au marasme économique que la France connaît depuis les années 70 du siècle dernier; beaucoup de commentaires ci-avant ont la même approche: comment répartir l'impôt et la dette (ressources) pour faire face à nos dépenses (retraites, assurance maladie...). Nos concitoyens européens semblent avoir trouvé la bonne réponse puisque leurs déficits budgétaires sont en amélioration. La question que nous devons nous poser est: QUEL EST LE MONTANT DE CAPITAL DONT A BESOIN LA FRANCE POUR FAIRE FACE A SES CHARGES? Pour attirer ce capital, il faudra abandonner quelques fadaises religieuses concernant les capitalistes, les actionnaires, l'ISF, la finalité des entreprises et accepter des taux d'intérêt rémunérateurs pour les banques, les assurances et autres. Pour l'instant, nous en sommes toujours à faire porter la charge aux uns puis aux autres, et je pense que notre Roi-publique n'a pas encore trouvé l'homme et la majorité qu'il lui faut: trop de maladresse orale et de pseudo-réformes. Où est le meneur d'hommes qui sache nous enthousiasmer et nous mener à la victoire? Je m'emporte, car il n'est pas question, bien entendu, de faire la guerre, qu'elle soit intérieure ou extérieure.
a écrit le 08/04/2019 à 23:45 :
Il me semble que la suppression d'une chaine publique a été décidé .
Pourquoi ce n'est pas fait ?
Une enquête a montré le déficit d'heures travaillées dans le secteur public.
Pourquoi rien n'est fait
etc
Au lieu de se poser des questions et de blablater à longueur de journée il faut agir, mais pas à contre courant comme avec le 80 (des milliers de panneaux à changer), ...etc
Réponse de le 09/04/2019 à 1:03 :
Ce n'est pas une enquête mais un rapport commandé à un copain. Rapport qui a couté de l'agent public et reste mensonger sur bien des points.

On ne peut gouverner sur des mensonges.
Réponse de le 09/04/2019 à 8:53 :
@gringo
Pourtant Macron a mis pas Sibeth la menteuse de service à la voie du gouvernement, ce n'est donc pas gagné pour savoir la vérité.
a écrit le 08/04/2019 à 22:52 :
Ils commencent a avoir chaud aux fesses nos politiques au sommet de l'état. Que nous réservent les mois qui viennent, pour moi que du bon j'ai quitté le navire, le commandant ne voulait plus de moi a son bord...
a écrit le 08/04/2019 à 22:03 :
Suppression de la Taxe TV, et de la moitié des chaines publiques
Personnel en surnombre et surpayé.

Taxe sur bien de première nécessité tel que L'ELECTRICITE 42% : inacceptable
supprimer !! sauf TVA à 5.5%
Le bond de +6% le 1/07, peut ainsi cesser d'etre au programme.

Suppressions des Conseillers Régionaux que personne ne connait : " élus " sur " liste "
2700eur/mois net + Frais, pour une unique présence au minimum obligatoire/mois.
Les Conseillers de Canton élus ou renvoyés par leurs Electeurs, allant sièger à la région, et donc suppression des Départements.

Suppression des Sous-Préfectures.

Suppression du Conseil Economique et Social : 233 Planqués et leur technostructure

Suppression de 675 des 700 Syndicats de Gestion de Paris

Suppression des milliers d'agences inutiles dont celle créée pour la planque à Le Paon, à " la langue française " : l'Académie Française existe.
Planque en Diamant de J.P Huchon P.S

4 jours de Carence " maladie pour les Fonctios Territoriaux, qui Abusent contrairement aux Fonctios d'Etat.
a écrit le 08/04/2019 à 20:13 :
Baisser les impôts … quand les caisses sont vides ",cela revient a mettre une rustine d'occasion sur un pneu crevé ,pour démarrer l'automobile en panne sèche"…(proverbe chinois).
a écrit le 08/04/2019 à 19:52 :
Point de salut sans une baisse massive des dépenses publiques Monsieur Philippe. Il est temps de tailler à la hache dans les dépenses hors régalien.
Réponse de le 08/04/2019 à 20:48 :
Il faut supprimer quoi ? les retraites ? les allocs ? l'école publique ? l'arme nucléaire ? France télévision ? La justice qui n'est déjà plus fonctionnelle ? Les hôpitaux ? Le Sénat ? le CICE ? les heures sup défiscalisées ? Benalla ?
Réponse de le 08/04/2019 à 21:31 :
L'Etat doit assurer, Education, Justice, Sécurité, Armées (seulement 1.8%PIB.

La FR détient le record mondial des dépenses publiques 58% du PIB annuel
et meme de 10 Points supérieurs aux pays du nord.

Alors autant de gaspill en FR, 235 Milliards de trop dans les technostructures, et milliers de milles feuilles de structures tentaculaires.


Solidarités, Santés, Retraites, Chomage sont payés par contributions sociales, des entreprises et particuliers.
a écrit le 08/04/2019 à 18:53 :
Les lecteurs des analyses de l’UPR comprennent parfaitement pourquoi M. Le Maire a tout de suite mis le holà : « grand débat » ou pas, il est hors de question de rétablir l’ISF ou de relever le taux de l’IS puisque la suppression de l’un et la baisse de l’autre ont été décidées pour satisfaire aux exigences de la Commission européenne dans le cadre des rapports des Grandes Orientations des Politiques Économiques (GOPÉ).


Mais alors ? Si le « grand débat » se voit interdire d’emblée le droit de proposer le rétablissement de l’ISF et la hausse de l’IS, on imagine sans peine ce qu’il va advenir de réformes bien plus importantes !

Quel que soit l’artifice de présentation employé, le « grand débat » ne conduira évidemment pas à un référendum sur le Frexit, ou à une sortie de l’euro, ou à une sortie de l’OTAN. Le « grand débat » n’aura pas davantage le droit de créer un RIC permettant de révoquer le président de la République ou les ministres, ou de conduire des réformes constitutionnelles, ou d’abolir une loi, ou de proposer une loi (sauf peut-être dans des domaines très marginaux).

En bref, le « grand débat » n’est lancé que dans le seul objectif manipulatoire de noyer le poisson, de lasser les Gilets jaunes par des parlottes sans fin, et d’esquiver le VRAI débat qui doit avoir lieu sur notre appartenance à l’UE et à l’euro lors des européennes.
Réponse de le 08/04/2019 à 19:18 :
Il a raison Asselineau-monsieur-no, le grand débat est une enfumade..
Réponse de le 08/04/2019 à 19:37 :
Mais non Gédéon la supression de l'isf n'a pas été demandée par Bruxelles. Tous les pays qui avaient un ISF l'ont supprimé depuis longtemps car ils vaaient compris que cet impôts faisait fuir les riches et les cerveaux. Idem pour l'IS. Il faut que les entreprises soient rentables et ne se délocalisent pas. Avec un frexit vous aurez un exode massif d'entreprises et de capitaux. Heureusement la grande majorité des français sont contre al sortie de l'UE et de l'euro. V'est pourquoi l'(UPR n'obtient que moins de 1 % aux élections et c'est tant mieux.
Réponse de le 08/04/2019 à 19:47 :
Les GOPE, malgré toutes leurs imperfections, sont des garde-fous indispensables pour empêcher que l'arrivée éventuelle au pouvoir d'irresponsables aux idées simplistes ne se solde par une explosion des déficits donc de la dette et de son service, par l'impression massive de fausse monnaie, par la dévaluation de la monnaie et la perte massive de pouvoir d’achat du peuple. Il y a certes des efforts de compétitivité à fournir en contrepartie, c'est vrai, mais nous en sommes capables. Le 1ier effort à fournir, c'est de réfléchir un peu et de déconstruire le pseudo-discours des partisans du frexit, qui promettent monts et merveilles, argent et farniente, le retour à la France "béret et baguette", comme ça, par le seul miracle de la sortie des traités européens et de la dévaluation de la monnaie. L'économie a un tantinet évolué depuis le XIXième siècle.
Réponse de le 08/04/2019 à 20:23 :
@marc469 la supression de l'isf n'a pas été demandée par Bruxelles
Hélas si car c' est une des conséquence de la politique des GOPE ..
5) Que signifie : « en supprimant les impôts inefficaces et en réduisant les impôts sur la production prélevés sur les entreprises » ?

Comme ce qui précède, c’est une reprise des GOPÉ 2016-2017/2017-2018 et c’est très simple à comprendre. Il s’agit de baisser l’impôt sur les sociétés et les cotisations sociales. Peut-être même d’augmenter la TVA et/ou à nouveau la CSG que paient tous les ménages, à commencer par les plus modestes. C’est Robin des Bois à l’envers puisqu’il s’agit de faire payer davantage les pauvres pour enrichir les très riches.

On pourrait imaginer un impôt sur les sociétés plus progressif avec une baisse du taux pour les artisans, PME et TPE qui sont les principaux créateurs d’emplois. Ce n’est pas du tout ce qui est demandé.

C’est à la fois une injustice morale, un scandale social et une stupidité économique insondable.

Cela peut aussi signifier supprimer entièrement l’ISF qui ne demeure plus que sur le patrimoine immobilier. Profitons-en pour dire que de ne laisser l’ISF que sur les biens immobiliers est aussi injuste car les très riches ont très peu d’immobilier en pourcentage de leur richesse. L’exonération n’a donc bénéficié quasiment exclusivement qu’aux ultra-riches et non pas à une classe moyenne supérieure qui aurait pu accumuler des biens immobiliers.
Réponse de le 08/04/2019 à 20:29 :
@Alfred, "L'économie a un tantinet évolué depuis le XIXième siècle."

Celle d 'une France dans l' UE qui a ruiné le patrimoine des français sur une génération 1999 2017 en leur faisant perdre 56 000 euros par individu, source CEP ou cette économie ruinée d' une UE en récession marquée sur dix ans à - 2 % VS le reste du monde, source LT ? Courage, Frexit, fuyons.
Réponse de le 08/04/2019 à 21:37 :
@gédéon Copier sur les brexiteurs type Farage et consorts les rois des mensonges montre ce que pourrait être un frexit avec les UPR bras cassés. Il faut dire que Asselineau n'est pas en reste sur le plan des fakes news . Il vaut mieux appartenir à une imperfection l'UE qu'à des bras cassés qui sont prêt à tout et surtout n'importe quoi pour exister. UPR un parti politique et comme tout parti en cas, improbable d'ailleurs mais admettons, arrive au pouvoir la démocratie sera confisquée pour une autocratie et encore peut-être pire car on a entendu Asselineau lorsqu'il perd ses nerfs par exemple devant son incapacité à répondre à une question souvenez vous le porte avions . Ne donnez pas de leçons de démocratie avec déjà un parti autocrate car on ne voit et entend qu'Asselineau le pape de l'UPR on voit la curie.
Réponse de le 08/04/2019 à 22:38 :
@fake news décidément européisteMay demande un report au 30 juin, Tusk suggère jusqu’à un an

La Première ministre britannique Theresa May a demandé vendredi un report du Brexit jusqu’au 30 juin pour tenter de surmonter la crise politique au Royaume-Uni, le président du Conseil européen Donald Tusk suggérant de son côté un report « flexible » d’un an maximum.

Source : le Point (6 avril)

De reports en « votes de la dernière chance », le Brexit – ou plutôt le refus de mettre en œuvre le Brexit – confine au ridicule. Ces reports laissent présager que les Britanniques doivent en dernière minute participer aux élections européennes, ouvrant la porte – pourquoi pas ? – à cinq ans de plus de présence du Royaume-Uni dans l’UE. De part et d’autre de la Manche, la démocratie est maltraitée : que Français Frexiteurs et Britanniques Brexiteurs se soient promis un mutuel soutien le 29 mars dernier est dans ce cadre d’une première importance. Source Upr.
Réponse de le 08/04/2019 à 22:58 :
@Gédéon une union tient après un haro sur l'UE voilà que l'UPR et les autres amis bras cassés du RU veulent créer une nouvelle UE à la sauce anglaise. Tout d'abord pour être crédible il faudra bien plus que les 2 points crédités pour l'instant à l'UPR. J'aime ceux qui rêvent mais rêver ne va bien loin.
Réponse de le 09/04/2019 à 7:17 :
@pas beau Pour l' instant Macron président du 1 % a tout juste réussi à créé l' illusion par la com et l' Union de ceux qui la sente passer et qui s'en sont lassé ! Les bourses et les cabinets ministériels se vident sous la Macronie et personne n' est capable de dire au moment de cet échange où et quand va s' arrêter l' hémorragie.
a écrit le 08/04/2019 à 18:44 :
Édouard Philippe ils est a 80 km a l heures au gasoil les gilets jaunes à 100 à l heures pas finis ?
a écrit le 08/04/2019 à 18:39 :
-Il faut remettre a plat la fiscalité en France en supprimant toutes les niches fiscales (sauf pour embaucher une personne a la maison)
-Il faut fusionner la CSG et l'impôt sur le revenu. Bien évidemment il faut un impôt sur le revenu avec au moins 9 tranches d'impôts tout en baissant les trois premières tranches.
-Créer un revenu de base unique obligatoire de 650 euros par mois et par personne a partir de 18 ans jusqu'à 62 ans et cumulable jusqu'à 1950 euros de salaire par mois. Condition: Ne pas avoir plus de 10 000 euros dans le compte courant, livret A, ect...
-Demander le remboursement du CICE aux entreprises supprimant des emplois.
-Remettre a plat l'impôt des sociétés avec plusieurs tranches d'impôts en baissant l'impôt pour les TPE a petit bénéfice et en augmentant l'impôt pour les entreprises a très fort bénéfice. A faire au Niveau Européen, tout comme la mesure du SMIC Européen.
-Lutter fortement contre la fraude fiscale et sociale et le blanchiment d'argent.
-Baisser de 30% les effectifs a l'Assemblée nationale et supprimer le Sénat.
-Revaloriser l'AAH a au moins 1000 euros par mois dés 2020
-Supprimer les Régions et mettre en place les élus départementales dans une assemblée unique.
-Taxer les Robots, les transactions financières par carte bancaire.
-Nationaliser tout les logements sociaux, les autoroutes et les Ephads.
-Taxer le Fioul et le Kérozen au niveau Européen
-Faire payer les chaines de télévision et de radios du services publics aux opérateurs internet pour leurs diffusions sur les box.
-Garantir a chacun des services publics de qualité en moins de 25 minutes de chez soi et développer les transports en communs.
-Interdire le cumul des mandats car il faut se concentrer sur sa fonction.
Qui aura le courage de mettre en place tout ce très grand chantier dès maintenant ? la réponse probablement personne car nous avons des bras cassés qui n'ont pas envie d'améliorer la vie des Français.
Je précise que tout cela est faisable
Réponse de le 08/04/2019 à 19:22 :
Et pour faire revenir les emplois délocalisés à 400 euros mensuels chez les moins disants salariaux et sociaux à l' est grâce à l' article 63 du TFUE, comment fait-on dans l' UE ?
Et comment fait-on pour récupérer les 100 milliards d' évasion et fraudes fiscales autorisés par ce même article qui valide la libre circulation des mouvements de capitaux ?
Allo, y' a quelqu' un ?
Réponse de le 08/04/2019 à 21:47 :
@frexit en dehors de la rhétorique type UPR/RN /Insoumis qui voudraient faire croire à ceux qui en "chient" que les zozos de ses partis ont la solution pour qu'une fin de mois soit le 30 et non le 15. Vous êtes de ceux qui jouent! sur la corde des difficultés de nombreux de nos concitoyens en laissant croire que vous avez les compétences pour changer le monde pas très beau je l'avoue. En fait vous êtes ce que l'on trouve de pire dans un pays surfer sur la misère BELLE MENTALITE.
Réponse de le 09/04/2019 à 7:39 :
@pas beau beau La pratique du hors sujet c' est toujours votre truc ?

"Et pour faire revenir les emplois délocalisés à 400 euros mensuels chez les moins-disants salariaux et sociaux à l' est grâce à l' article 63 du TFUE, comment fait-on dans l' UE ?
Et comment fait-on pour récupérer les 100 milliards d' évasion et fraudes fiscales autorisés par ce même article qui valide la libre circulation des mouvements de capitaux ?"
Allo, y' a quelqu' un ?
Allo y' a quelqu' un ?

No answer, comme Micron s' adressant aux Gilets Jaunes, "je sais pas faire" ?
Quand on ne sait pas faire parce qu' on a pas la bonne caisse à outils, on s 'en va.
Réponse de le 09/04/2019 à 11:35 :
@Papy12intessant votre commentaire mais comme tous les yaka faucon vous ne donnez pas les solutions. Aussi j'attends avec impatience vos propositions? allez vite que je puisse savourer ce moment d'économie. merci par avance.
a écrit le 08/04/2019 à 18:25 :
Baisser les impôts de qui ? des riches et des ultra-riches ?! Les impôts ne sont pas LE problème. Un pays développé se doit d'avoir des rentrées. C'est la mauvaise utilisation qui est faite de celles-ci qui est LE problème : incompétence, gaspillage, corruption, détournement d'argent. La baisse des impôts ne doit pas être prétexte à encore réduire la qualité des services publiques et à supprimer des emplois.
a écrit le 08/04/2019 à 18:12 :
"En conclusion de la restitution du Grand débat"

On peut rappeler ce que disait Agnes Buzyn trois semaines avant même la fin de cette restitution .

"Cette fois-ci, il semblerait que de nombreux Français aient proposé eux-mêmes, dans le cadre du grand débat national, d'allonger la durée de travail. "J'ai vu ces propositions remonter du grand débat. A partir du moment où les Français l'évoquent, c'est sur la table", a-t-elle ainsi affirmé lors de son passage au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI". Donc,avant même la fin de ce grand débat et dans l'attente du résultat du fameux logiciel , notre Buzyn connaissait déjà le résultat des courses !. En même temps, vu la composition de ce débat composé d'une majorité de retraité et d'LREM dans les salles cela ne m’étonnerait pas vraiment.Par contre, je n'ai pas vu cette demande de report de l'âge chez les GJ .Plombé d'avance ce débat.Cela a juste permis à Macron de passer des heures à la TV pour préparer sa campagne européenne .
a écrit le 08/04/2019 à 17:56 :
C'est une blague, depuis que les 80 km/h ont été imposés, factuellement, le nombre des morts explose.

Et pour ce qui est des radars vandalisés, les 2/3 de morts supplémentaires sont des deux roues non motorisés et des piétons. Donc non concernés par les zones à 80 km/h.
Réponse de le 09/04/2019 à 13:39 :
Rassurez, tout le monde sait que ça ne sert à rien et que c'est juste pour tenter de récupérer du pognon par tous les moyens possibles ... enfin tout le monde sauf 1 !
a écrit le 08/04/2019 à 17:55 :
Le gouvernement va:

Baisser les prélèvements obligatoires

Baisser la dépense publique

Chasser les gaspillages

Remettre toute la fonction publique aux 35h

Baisser les impots locaux

Plafonner les aides sociales a 1500 euros par mois


Non!tout ceci était une plaisanterie!Ils ne feront rien de sensé!Ils ont fait l'ENA,ils savent mieux que nous!
a écrit le 08/04/2019 à 17:52 :
Pas de RIC, on continue à protéger les revenus et les patrimoines des plus riches et en contre partie, on matraque les automobilistes.

On supprime 120 000 fonctionnaires, et le 1/3 des députés. Le reste sera en partie élu sur des listes nationales partisanes... sans doute pour rapprocher les français de leurs représentants.

On sent qu'il a tout compris le gars !

Et dire qu'il a cramé 12 millions € d'argent public (sans compter la douloureuse des voyages présidentiel qui doit atteindre les 8-10 millions ), pour en arriver là.
a écrit le 08/04/2019 à 17:39 :
Ce qui ressort est l'incapacité à dire, et à faire, les choses simplement: l'"exaspération fiscale" est bien évidemment liée à la dépense publique incontrôlée (c'est tout de même frappant que sur ce sujet, la seule réponse soit "Baisser la dépense oui, mais où?" comme si il n'était pas manifeste que la réponse est "partout"!. Il faut baisser "partout" les dépenses, et aller vers une simplification des prestations sociales, regrouper tout en ce qui concerne le mammouth de la redistribution (30% du PIB)! L'état ne doit pas vouloir tout faire mal!
a écrit le 08/04/2019 à 17:19 :
La limitation à 80km/h est un très bon exemple de la façon dont on pressurise toujours plus, en dépit du bon sens
Il reste des petits axes, pas bien larges, sinueux, sur lesquels il ne fait toujours pas bon que 2 voitures se croisent à 80km/h, surtout s'il y a en plus des piétons ou cyclistes (alors là...vraiment pas bon)... tandis qu'on voit des axes bien larges, bien droits... sur lesquels cette mesure est incompréhensible à qui respecte les distances, etc... Et si nos dirigeants font l'amalgame entre vitesse et comportement, alors là, qu'on mette en place des caméra 360° dans chaque véhicule qui auront un effet préventif très fort, et qui à posteriori (des irréductibles ils y en aura malheureusement toujours) permettront de clarifier les responsabilités
Mais quand je dis pressurisation en dépit du bon sens, je suis un grand naïf, le but étant bien sûr de faire un max de contraventions (gagner de l'argent en culpabilisant le contribuable, c'est le top pour ces messieurs)
a écrit le 08/04/2019 à 17:11 :
Les Taxes sur l'Electricité ont doublé en 10 ans.
A ce rythme elles rejoindront dans 7 ans, le niveau de Taxes sur le Carbur.


A SUPPRIMER : n'y laisser qu'une TVA à 5.5%
Réponse de le 09/04/2019 à 1:03 :
Vous pensiez que le Gouvernement allait laisser hybrides et électriques se répandrent et y perdre EN TAXES.

Il réagit par anticipation :
ainsi d'ici à 10 ans PAR TAXATION,
le cout Super et Electrique seront identiques :
l'argument PRETENDU :
" pollution Indirecte de l'électrique " et " transition écologique de l'après électrique "
a écrit le 08/04/2019 à 17:05 :
@ bruno_bd
Entièrement d'accord avec vous! Vous rappelez des vérités que les économistes mettent souvent sous la tapis. L'impôt est très concentré et ceux qui le paient ont souvent la double peine: ils payent beaucoup de taxes sans avoir en face de prestations.
Réponse de le 08/04/2019 à 17:36 :
Heu ... ils n'ont pas de sécurité sociale ? Pas d'hôpitaux ? Pas d'école ? Pas de route ? Pas d'éclairage public ? Pas d'université ? Pas d'aide aux entreprises ? Pas d'aéroports ? Pas de défense ? Pas de pompiers ?
a écrit le 08/04/2019 à 16:59 :
ils le font tous a rouler a plus de 100 mais eux on le droit pas nous
Réponse de le 09/04/2019 à 15:33 :
il faut le prendre le droit ( quand il est arbitraire ! ) et essayer de ne pas se faire piquer !
Trop de règlementation abusive tue le civisme !!!
a écrit le 08/04/2019 à 16:54 :
Etrange argumentation du Premier Ministre: le bon fonctionnement de la république exigeait que la sécurité des déplacements soit assurée à une époque où le brigandage de grand chemin était la règle; je constate que les forces de police.. pardon! de l'ordre ont remplacé les brigands, avec un rapport pour l'Etat bien supérieur au "prélèvement" des brigands. Il s'agit donc d'un détournement malhonnête d'une fonction régalienne.
Réponse de le 08/04/2019 à 17:04 :
une personnalité a bien déclarée .. les francais ne sont pas des idiots !
Réponse de le 08/04/2019 à 19:23 :
@réponse de méditer: des idiots? Non! Mais des veaux? Oui, mais bardés de bon sens puisque c'est la chose la mieux partagée. On parle beaucoup de baisse d'impôt et de taxe; le bon sens nous fait dire qu'il serait séant de baisser la dépense VOTEE par nos "représentants"; je rappelle que la dépense VOTEE par nos "représentants" excède la recette VOTEE de 100 milliards d'euros, ce qui n'est pas une paille ni l'épaisseur du trait. Vivement la curatelle!
a écrit le 08/04/2019 à 16:47 :
L'impôt en France est déjà très progressif,d'autant qu'il n'y a pas que le barème de l'IRPP qui donne cette progressivité, il y a
-le plafonnement de la TH
-les tarifs de services et de prestations publics (cantines scolaires, crèches,...) calculés d'après quotient familial
-la suppression de la TH pour seulement 80% des contribuables, pour les autres ce sera à la Saint Glinglin
Cette progressivité démesurée touche principalement les catégories moyennes qui n'ont droit à rien et payent tout plein pot.
Et c'est vrai que cette catégorie n'a pas vu l'ombre d'une baisse d'impôt, bien au contraire (elle s'est aussi cogné les hausses massives de taxes sur les carburants, le gaz et l'électricité de 2017 et 2018...sans bénéficier du chèque énergie).
a écrit le 08/04/2019 à 16:34 :
La violence de la réponse aux gj , me font redouter des samedis rock .
a écrit le 08/04/2019 à 16:13 :
Moins de GOPE et moins d' lrem et plus de visibilité au discours de l' UPR porté par F Asselineau du parti du Frexit, voilà la recette gagnante pour survivre à ce quinquennat échoué qui ruine le pays.
Réponse de le 08/04/2019 à 19:14 :
Asselineau est un populiste qui joue avec le feu. C'est un inconscient...ou un parfaitement conscient qui ne se soucie QUE des ses intérêts et de ceux de ses affidés. S'ils devaient arriver au pouvoir, dérive dictatoriale assurée.
UPR=Danger.
Réponse de le 08/04/2019 à 19:49 :
@ VALBEL89

Pas plus dangereux que l'aile droite du PS ( quand on pense qu'ils se disaient de gauche depuis des années) et qui pactise avec des LR et des centristes pour former LREM et qui libéralise à fond en ce moment notre pays.Nos CSP+ aussi y trouvent leur intérêt apparemment.
a écrit le 08/04/2019 à 16:09 :
Philippe et Macron, tiraillés entre les ordres de Bruxelles et la révolte des français vont exploser en vol, cela sans pouvoir avouer qu'ils ne sont que des rouages d'une administration impériale!
a écrit le 08/04/2019 à 15:22 :
Ça finira comme d'habitude: on baissera les impôts des CSP+ et ceux des pauvres; les classes moyennes "raqueront"....

La limitation des niches fiscales ? Oui mais sauf.... suivi d'une liste utilisable par nos amis les très riches

Imposer les pauvres ? Déjà ils ne sont pas riches donc si on le fait ce n'est pas cela qui va remplir les caisses.. ensuite on taxe quoi ? 50 % du RSA ? la bonne blague.

En fait on veut plus de service public et moins d’impôts: à part trouver un sponsor ce n'est pas possible.

Reste la solution la moins pire: décentraliser au maximum car les régions, départements et communes sont mieux gérés que l'Etat: obligation d'un compte en équilibre, pas de transferts de trésorerie entre investissement et fonctionnement pour camoufler...

Que dire ?
:)
Réponse de le 08/04/2019 à 17:49 :
"En fait on veut plus de service public et moins d’impôts: à part trouver un sponsor ce n'est pas possible.":Qu'est ce que c'est que cette fable?

Il suffit d'améliorer le fonctionnement des services publics en rationalisant avec moins de personnel.

Ministère de l'écologie:40000 ponctionnaires,ça fait peut etre un peu trop vu les résultats.

Gouvernement:40 ministres et sous ministres dont au moins la moitié ne servent a rien.Il y a largement de quoi faire des économies et baisser les impots.
a écrit le 08/04/2019 à 15:13 :
S'il n'y avait pas eu de violences, il n'y aurait pas eu de "débat" !
a écrit le 08/04/2019 à 14:23 :
avant de baisser les impots faudra commencer par arreter de les augmenter
puis il faudra tailler dans les couts, et que vu que rien n'est prevu a ce niveau, sauf des depenses supplementaires, on ne comprend pas bien ce qui va se passer
a écrit le 08/04/2019 à 14:11 :
Il a raison pour les 80 kms/h ; nombre d'entre nous sont complétement immatures avec la bagnole. Mieux vaut en exaspérer un peu et en contenter beaucoup.
Réponse de le 08/04/2019 à 15:28 :
Qui est immature ? celui qui utilise son téléphone au volant ? regle son GPS ? fait 600km voir plus d'une traite ? ou celui qui roule un plus vite que vous ?
Réponse de le 08/04/2019 à 15:48 :
de quel droit vous permettez vous d'affubler les gens d'immatures?? tout le monde ne glande pas sur les routes, vous sans doute un retraité pas pressé. De plus RIEN ne prouve que la limitation STUPIDE n'a "économisé" une vie. Alors gardez vos réflexions pour vous. mais immatures qu'il disait l'autre.....
a écrit le 08/04/2019 à 14:07 :
Plus vite ? Les impôts avaient baissé ?
La REM ne change pas
a écrit le 08/04/2019 à 14:01 :
Le premier ministre personne sympathique adapte son discours au besoin de Bercy. Pour ce qui est des 80 km/h qui selon lui a été mis en place pour sauver des vies mais pas que car comment entendre le discours des politiques LREM et certains ministres du « MANQUE A GAGNER » pour le budget suite à la destruction des radars . En fait comme les amendes ne sont pas entièrement reversées à une amélioration de la sécurité routière il FAUT ABSOLUMENT que les automobilistes roulent vite, qu’ils soient en infraction par rapport aux règles de conduite, pour pourvoir alimenter le budget. En fait l’excuse de la sécurité est l’arbre budgétaire du politique pour cacher la forêt du besoin toujours exponentiel de la dépense publique, par une mauvaise gestion de cette dernière par le politique, peu importe d’ailleurs le parti. Lorsque 100 pour cent des amendes iront à la sécurité  routière je dirais au premier ministre je vous crois dans votre démarche de sauver des vies. Nous sommes sur ce sujet comme bien d’autres, dont la taxe carbone qui allait surtout alimenter le budget, bien loin de la volonté politique sur l’écologie. En politique il y a le discours souvent  pédagogue!!  voir notre Président, les ministres et les députés puis la réalité bien moins louable. Le nouveau monde est une pâle copie de l’ancien monde, aussi menteur mais moins roublards il manque encore quelques années d’hypocrisies pour être au même niveau , mais le chemin est le bon. La sympathie ne donne pas le droit de raconter une belle histoire éloignée de la réalité.
a écrit le 08/04/2019 à 13:50 :
Circulez , mais à 80 seulement , il n' y a rien à voir ni attendre .
a écrit le 08/04/2019 à 13:48 :
Pour continuer avec son 80 , il préfère se cacher derrière une barbe.... c'est dire
a écrit le 08/04/2019 à 13:46 :
Gilets jaunes : un colonel de gendarmerie dénonce des violences policières bravo mon colomel vous étes sincères c'est ça la gendarmerie j'en ai deux dans la famille c'est des gens de haute valeur morale pas comme cet edouard qu campe sur son 80 que personne ne respecte moi tout le monde me double il a un chauffeur c'est facile
a écrit le 08/04/2019 à 13:31 :
On sortira pas de la crise des Gilets jaunes tant qu'on n'arrêtera pas de matraquer les automobilistes. C'est par le 80 km/h et la taxe carbone que la crise a démarré. Prolonger le 80 serait suicidaire. Macron attend-il le départ de Philippe pour revenir en arrière sur une mesure dont ne veulent pas 80 % des Français ? ... Ceci dit la phrase de Philippe est tres ambiguë, d'autres ont compris qu'elle laissait la porte ouverte à des aménagements.
a écrit le 08/04/2019 à 13:31 :
Vers une politique reganienne: moins d'impôts contre moins de services publics
Réponse de le 08/04/2019 à 14:31 :
Plutôt moins d'impôts contre moins de gaspillages publics.
a écrit le 08/04/2019 à 13:29 :
La Loi sur les 80km est une bonne loi avec l'austérité européenne imposée à perpétuité et des camions détruisant nos infrastructures routières, nos routes se dégradent faisant que le 90KM/h n'est plus raisonnable par contre il faudrait l’emménager mais comme pas un LREM a déjà conduit plus de 100km sur une route il est incapable de savoir comment ça se passe négligeant ainsi les motards et les camions qui roulent du coups toujours à 80km/h alors qu'il faudrait les baisser à 70 de sorte que nous puissions les doubler tout simplement.

Mais bon oui oui (aux financiers) et ses amis n'ont pas tout compris...
Réponse de le 09/04/2019 à 15:40 :
Merci Perrichon de cette contribution éclairée !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :