L'égalité salariale est (encore) la première préoccupation des salariés

L'égalité salariale en entreprise arrive en tête des sujets jugés prioritaires par les salariés pour tendre vers plus d'égalité des chances, d'après un baromètre du Medef. Elle se place devant l'égalité entre femmes et hommes pour la deuxième année consécutive, ainsi que devant l'âge ou le handicap. Une deuxième étude révèle que les salariés se rendent de plus en plus compte, et comprennent mieux, la démarche RSE (responsabilité sociale des entreprises) de leur entreprise.
Parmi les autres sujets prioritaires, l’égalité entre les femmes et les hommes arrive en deuxième position (49%), suivie de l'âge (39%) et le regard porté sur le handicap (35%).
Parmi les autres sujets prioritaires, l’égalité entre les femmes et les hommes arrive en deuxième position (49%), suivie de l'âge (39%) et le regard porté sur le handicap (35%). (Crédits : DR)

Pour plus d'un salarié sur deux en France, l'égalité des chances passe avant tout par l'égalité salariale. C'est ce qu'il ressort de la 11e édition du baromètre sur ce sujet, réalisé par le Medef chaque année afin de mesurer la perception qu'ont les salariés du climat d'égalité des chances en entreprise et permettre à ces dernières de réagir.

Publié ce lundi 3 octobre, cette étude révèle que 53% des 1.500 personnes interrogées en mai dernier par TNS Sofres considèrent l'égalité salariale comme un sujet prioritaire pour leur entreprise. Soit 6 points de plus par rapport au baromètre 2021. 20% la citent même en premier.

À noter d'ailleurs que cette préoccupation touche aussi bien les femmes (56%) que les hommes (51%), s'est félicitée Armelle Carminati, présidente du comité Entreprise inclusive du Medef, à l'ouverture de la Semaine de l'entreprise responsable et inclusive à Paris.

Parmi les autres sujets prioritaires, l'égalité entre les femmes et les hommes arrive en deuxième position (49%), suivie par l'âge (39%) et le regard porté sur le handicap (35%). Un « top 4 » identique, et dans des proportions similaires, au baromètre de l'année 2021.

Lire aussiÉgalité salariale entre les femmes et les hommes : que dit le droit ?

Les craintes de discrimination en baisse

La crainte d'être victime de discrimination a de nouveau reculé, atteignant « un plus bas historique », selon Armelle Carminati. Mais 32% des répondants tout de même estiment encore qu'ils pourraient être victimes de discrimination dans leur entreprise. Comme depuis trois ans, cette crainte est partagée de la même façon chez les hommes et les femmes.

L'âge reste largement en tête des facteurs qui suscitent cette crainte (43%) devant l'apparence physique ou le niveau de diplôme (23%) et le sexe (21%).

Entre 2017 et 2022, la proportion des salariés qui jugent leur entreprise de plus en plus représentative de la diversité de la société est passée de 71% à 82%.

Le Medef a enfin listé six sujets sociétaux « de tensions » potentielles en entreprise, dont la religion, la politique mais aussi la protection de l'environnement et des animaux ; et un nombre croissant de répondants (36%, en hausse de huit points) estiment avoir été confrontés à au moins un comportement « extrême » sur un de ces sujets.

Lire aussiDiscrimination à l'emploi: bientôt de nouveaux testings en entreprise

La RSE mieux comprise des salariés

En plus de son baromètre de perception sur l'égalité des chances, le Medef a aussi présenté ce lundi 3 octobre son baromètre annuel sur la perception de la RSE (responsabilité sociale des entreprises).

Si le sujet est encore peu connu des salariés, il est tout de même mieux connu. Davantage de salariés ont en effet connaissance d'une entité dédiée à la RSE dans leur entreprise. 36% contre 31% des salariés, en 2021, en France affirment que leur entreprise est dotée d'une fonction ou d'un service RSE bien identifié. Cela représente une augmentation de plus de 20 points depuis 2017, où seuls 15% des salariés avaient connaissance d'une telle fonction.

Il y a également cette année une forte augmentation de la connaissance des actions RSE : 77% (+7 points par rapport à 2021) affirment avoir connaissance d'au moins une action RSE menée au sein de leur entreprise et cela augmente de 9 points pour les actions de lutte contre le changement climatique.

Selon ce baromètre, également réalisé par TNS Sofres, la priorité pour les salariés reste la santé et la sécurité au travail (74%), quasiment à égalité avec la qualité de vie au travail (72%) et devant l'égalité des chances (57%).

Lire aussiUne semaine pour mettre l'entreprise inclusive à l'honneur

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 03/10/2022 à 15:24
Signaler
L'égalité salariale est du ressort des entreprises qui ne recherchent qu'essentiellement à baisser les salaires masculins ! ;-)

à écrit le 03/10/2022 à 15:23
Signaler
L'égalité salariale est du ressort des entreprises qui recherchent essentiellement a baissé les salaires masculins ! ;-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.