La moitié des ménages possède plus de 158.000 euros de patrimoine

 |   |  715  mots
Selon l'Insee, le patrimoine brut des ménages est constitué principalement de biens immobiliers (61%). Et pour la moitié des ménages détenteurs, l'immobilier représente même plus de 80% de leur patrimoine total.
Selon l'Insee, le patrimoine brut des ménages est constitué principalement de biens immobiliers (61%). Et pour la moitié des ménages détenteurs, l'immobilier représente même plus de 80% de leur patrimoine total. (Crédits : Luc Legay)
Début 2015, selon une récente étude de l'Insee, la moitié des ménages vivant en France déclarent un patrimoine brut supérieur à 158.000 euros. Les 10% de ménages les mieux dotés possèdent au minimum 595.700 euros d’actifs, alors que les 10 % les plus modestes en détiennent au maximum 4.300 euros chacun, soit 139 fois moins.

Début 2015, la moitié des ménages vivant en France possède plus de 158.000 euros de patrimoine brut, selon une récente étude de l'Insee. Les 10% des ménages les mieux dotés en patrimoine possèdent, eux, au minimum 595.700 euros d'actifs, alors que les 10% les plus modestes en détiennent au maximum 4.300, soit... 139 fois moins.

Ce qui fait dire à l'Insee que les inégalités de patrimoine sont beaucoup plus marquées que celles des revenus. De fait, en 2014, le revenu maximal des 10% des ménages les plus modestes n'était «que » 4,6 fois moins élevé que le revenu minimum des 10% les plus aisés.

1% des ménages possèdent au moins 1.953.000 euros de patrimoine

Si l'on va encore plus dans les extrêmes, les 5% les mieux dotés en patrimoine en disposent à eux seuls de...33% et les 1%... 16%. Très concrètement, les ménages de ce dernier centile possèdent chacun au moins... 1.953.000 euros de patrimoine brut. A l'opposé, la moitié des ménages les moins dotés détiennent 8% du patrimoine brut et les 10% les plus modestes seulement... 0,07%.

Sans surprise, début 2015, le patrimoine brut des ménages est, comme en 2010, constitué principalement de biens immobiliers (61%). Et pour la moitié des ménages détenteurs, l'immobilier représente même plus de 80% de leur patrimoine total. Dans ce contexte, bien entendu, la résidence principale constitue la composante essentielle du patrimoine immobilier brut: elle représente 85% de la valeur des biens immobiliers des ménages en détenant. En France, près de six ménages sur dix sont propriétaires ou accédant à la propriété de leur résidence principales.

Le patrimoine s'accroît avec l'âge

Par ailleurs,le montant des actifs accumulés varie selon la position des membres des ménages dans le cycle de vie. Ainsi, le montant du patrimoine détenu par les ménages croît avec l'âge de la personne de référence jusqu'à 70 ans, puis décroît ensuite. Le patrimoine net moyen passe de 37.400 euros pour les ménages dont la personne de référence a moins de 30 ans à 340.600 euros pour les ménages dont la personne de référence a entre 60 ans et 69 ans, pour retomber à 286.100 euros pour les ménages les plus âgés.

La catégorie socioprofessionnelle joue également beaucoup. De fait, alors que le patrimoine brut moyen des ménages d'indépendants en activité (623.000 euros début 2015) est très supérieur à celui de la plupart des ménages de salariés actifs (190.600 euros), l'écart est légèrement moindre parmi les retraités : les ménages d'anciens indépendants détiennent en moyenne 481.600 euros de patrimoine brut et les ménages non indépendants où la personne de référence est anciennement salariée 254.100 euros.

Une très légère réduction des inégalités de patrimoine en cinq ans

Selon l'Insee, à champ comparable, les ménages vivant en France détenaient en moyenne 248 000 euros de patrimoine brut au début de 2015, hors véhicules, équipements de la maison, bijoux et œuvres d'art, etc., soit une hausse de 0,5 % en euros courants par rapport au début de 2010. Sur cette période, les inégalités de patrimoine mesurées par « l'indice de Gini » - indice qui détermine le degré d'inégalité au sein d'une population donnée, il varie entre zéro et un, la valeur zéro correspondant à l'égalité parfaite (tout le monde a le même patrimoine) - ont légèrement reculé. L'indice est ainsi passé de 0,662 au début de 2010 à 0,653 au début de 2015.

A noter que notamment, la concentration de patrimoine détenu par les 10% de ménages les plus favorisés s'est réduite. En particulier, la part de la masse totale de patrimoine brut détenue par les 1 % de ménages les mieux dotés a décru de 1,5 point depuis début 2010.

Mais à l'autre bout de l'échelle, la situation relative des ménages les plus modestes, sur cette période, s'est néanmoins détériorée. Le patrimoine des 10 % de ménages « les moins dotés », essentiellement constitué de comptes-chèques et de livrets d'épargne réglementée, a en effet chuté de 30,2 % en cinq ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/11/2016 à 18:32 :
Avoir un petit patrimoine n'est pas négligeable, quand on sait que, le grand âge venant, on risque de se retrouver dans une maison de retraite, à la charge de ses enfants. Ou du moins, à la charge de la société, si la famille est de condition modeste, voire insolvable.
a écrit le 09/11/2016 à 13:47 :
"4.300 euros chacun"
comment peut on expliquer qu'un migrant decaisse 5000e cash upfront pour un aller simple en bateau pneumatique sans que la BCE y soit pour rien?
a écrit le 09/11/2016 à 13:10 :
Moi je n'ai strictement aucun patrimoine et en suis très content .je n'ai rien , 20 euros à tout casser le 25 du mois. Je ne suis absolument pas , par ailleurs , jaloux de personne . C'est volontaire et idéologique . je n'enrichis pas l'Etat car pas de fric je consomme très peu , donc très peu de TVA pour la mafia étatique . pas d'impôts de toutes sortes , donc pas d'argent pour l'immigration ou acheter la paix sociale dans les banlieues . pas de frais de succession ou de donation spoliés par le fisc , je n'ai rien . Je reste cohérent avec mon idéologie , qui est de faire crouler l'Etat en ne consommant pas : je refuse absolument toutes les aides auxquelles j'aurai droit !
Réponse de le 09/11/2016 à 18:36 :
Votre raisonnement n'a rien de rationnel. Sans Etat, c'est l'anarchie et le chaos. Et vous seriez le premier à en pâtir.
Réponse de le 10/11/2016 à 15:11 :
T'as quand même internet et ton ordi pour nous expliquer cela.
a écrit le 09/11/2016 à 9:30 :
De quoi faire saliver les mondialistes à l'identité jeureuse : ya bon à ponctionner pour rembourser notre dette !
a écrit le 09/11/2016 à 9:05 :
"Le patrimoine des 10 % de ménages « les moins dotés », essentiellement constitué de comptes-chèques et de livrets d'épargne réglementée, a en effet chuté de 30,2 % en cinq ans"

Comment pouvez vous titrer "Une très légère réduction des inégalités de patrimoine en cinq ans" et donner cette information dans le même paragraphe svp ?
a écrit le 09/11/2016 à 8:19 :
Patrimoine convoité par l'état obèse et en voie de confiscation via les taxes, attention l'extrême droite arrive.... c'est en cours aux etas-unis
a écrit le 09/11/2016 à 5:13 :
Ca laisse de la marge pour le fisc. Les riches tres riches pourront attendre.
a écrit le 08/11/2016 à 23:52 :
tres bien !
alors qu'ils remboursent la dette du pays en une fois sans frais et ça repart comme en 40, non comme en 50 pour les 30 glorieuses
Non ? enfermons les dans des bastilles alors, ils veulent du mal au pays
Réponse de le 09/11/2016 à 13:15 :
Bof , j'ai toujours veillé à gagner peu pour consommer le moins possible ( donc ni tva ni impôts ni taxe foncière ) pour appauvrir l'Etat et le faire tomber. . C'est un combat idéologique . Comme je l'ai écris plus haut , je refuse évidemment absolument toutes aides et prestations sociales .
a écrit le 08/11/2016 à 20:38 :
quelle surprise quand on sait que les francais achetent leur residence principale dont le prix median est de memoire de 220 000 euros!
Réponse de le 09/11/2016 à 13:42 :
Ne pas oublier que le patrimoine est net des emprunts.
a écrit le 08/11/2016 à 18:51 :
Beaucoup de ménages français épargnent sur leur revenu, pendant que d'autres dépensent sans épargner , c'est un choix de vie qui se traduit dans les patrimoines .
Je préfère un pays avec des français qui augmentent leur patrimoine chaque année ce serait un gage de pays en bonne santé
Réponse de le 09/11/2016 à 0:08 :
Un pays qui épargne beaucoup n'est pas forcément un pays en bonne santé car le revenu au lieu de nourrir l'économie reste souvent dans des placements improductifs. Par ailleurs, une épargne importante traduit aussi une peur de l'avenir et un manque de dynamisme. Il est paradoxal de voir des pays avec très peu de protection sociale comme les USA ou le RU épargner très peu alors que des pays comme la France épargnent beaucoup .
Réponse de le 09/11/2016 à 12:21 :
@Eric: 1) si lesdits placements sont improductifs, c'est la faute des banques qui a mal renseigné les investisseurs ou qui s'est révélée incompétente. 2) lesdits placemets ne sont pas improductifs pour tout le monde puisqu'on voit bien que les institutions financières ont récupéré l'argent des Français pour aller l'investir à l'étranger. Le gros problème en effet, c'est que la plupart des gens n'y connait rien et fait confiance à des gens qui s'en tapent. Le plus fort, c'est quand même que la grande majoirité de ces gens ne donnerait pas 2 euros à un mendiant, mais confie des milliers d'euros à des inconnus :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :