Le gouvernement a-t-il passé commande pour des milliers de respirateurs inadaptés ?

 |   |  466  mots
Selon la cellule investigation de Radio France, les modèles Osiris sont des respirateurs destinés à gérer l'urgence, utilisés dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation.
Selon la cellule investigation de Radio France, les modèles Osiris sont "des respirateurs destinés à gérer l'urgence", utilisés "dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation". (Crédits : Benoit Tessier)
C'est ce qu'affirme la cellule investigation de Radio France qui, dans une enquête, explique que 8.500 des 10.000 appareils commandés par l'État ne sont pas adaptés à la réanimation de patients atteints par le Covid-19. De son côté, le gouvernement conteste ces affirmations.

Plusieurs milliers de respirateurs commandés en urgence par l'État sont inadaptés pour les patients atteints par le Covid-19 en réanimation, affirme ce jeudi une enquête de la cellule d'investigation de Radio France, des interrogations aussitôt contestées par le gouvernement.

Cette enquête de la cellule investigation de Radio France affirme que 8.500 des 10.000 appareils commandés par l'État ne sont pas adaptés à la réanimation de patients atteints par le Covid-19.

Ces 8.500 appareils, des modèles Osiris, sont "des respirateurs destinés à gérer l'urgence", selon cette enquête. Ce respirateur est "un appareil qu'on utilise dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation". "Il est donc probable que les Osiris, du moins dans un premier temps, serviront à autre chose qu'à soigner des patients atteints du Covid-19", souligne l'enquête.

"Un choix de prudence", se défend le gouvernement

Le gouvernement a vivement contesté ces affirmations. "La commande passée à Air Liquide l'a été à un moment où le nombre de patients admis en réanimation continuait de croître très rapidement, et où il apparaissait absolument nécessaire de sécuriser la capacité à armer un nombre de lits de réanimation beaucoup plus important", expliquent dans un communiqué les cabinets de la secrétaire d'État à l'Économie Agnès Pannier-Runacher et du ministre de la Santé Olivier Véran.

Ils rappellent que la commande de 10.000 respirateurs comprend 1.500 appareils du modèle Monal T60, "aujourd'hui largement utilisé dans les hôpitaux français et internationaux" pour les patients atteints de Covid-19.

Elle comprend aussi 8.500 respirateurs du type Osiris, "des respirateurs d'urgence et de transport" qui bénéficient "de toutes les certifications utiles par les agences sanitaires".

L'utilisation de machines Osiris "en cas d'indisponibilité de respirateurs plus lourds et en dernier recours avait été validée par les deux sociétés savantes françaises de réanimation", indique le communiqué ministériel. Le gouvernement y voit un "choix de prudence et de responsabilité".

Le modèle Osiris, "parfaitement adapté"

Chez Air Liquide, chef de file du consortium de fabrication des respirateurs qui comprend aussi les groupes PSA, Valeo et Schneider Electric, on indique que l'Osiris est un modèle connu et utilisé depuis plus de 20 ans, vendu à plus de 12.000 exemplaires, et parfaitement adapté pour faire face au risque de débordement des capacités de soins.

"D'ici la fin du mois de juin, la France devrait disposer de 15.000 respirateurs de réanimation et de 15.000 autres respirateurs d'urgence et de transport, soit une quantité supérieure aux besoins exprimés et anticipés", ajoute le communiqué gouvernemental, selon qui "l'heure n'est pas à la polémique sur les prétendus excès de moyens engagés par le gouvernement pour protéger les Français".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/04/2020 à 8:48 :
Ce serait pas étonnant quand on voit qu'un Macron pense qu'un drive livre à domicile... Perso maintenant je comprend mieux pourquoi les pharmacies sont pas passé de garde obligé pour éviter les "clients balades" et les magasin en drive sur le parking pour éviter les cohues... Cela aurait juste imposé une ligne téléphonique dédiée par magasin pour commander en plus du drive normal qui ne fonctionne souvent pas dû aux saturations.. Mais bon quand on voit le niveau intellectuel des présidents mondiaux faut pas s’attendre à des miracles non plus.
a écrit le 24/04/2020 à 15:43 :
Ce n'est donc jamais l'heure pour informer les citoyens sur ce que fait la macronie.
Sommes nous oui ou non en démocratie?
ou faut il croire leur porte parole Sibeth Ndiaye quand elle a dit : "on assume de mentir pour « protéger le président »". Je me demande d’ailleurs comment il a été possible de nommer porte-parole du gouvernement une femme qui avait fait cette déclaration il y a quelques mois!
Réponse de le 24/04/2020 à 19:09 :
C'est la Monarchie heu pardon Macronie... Vous en faites pas ils font que de changer de discourt, dans 2 ou 3 semaines ils nous diront que les respirateurs étaient pas adaptés...
a écrit le 24/04/2020 à 15:42 :
Ce n'est donc jamais l'heure pour informer les citoyens sur ce que fait la macronie.
Sommes nous oui ou non en démocratie?
ou faut il croire leur porte parole Sibeth Ndiaye quand elle a dit : "on assume de mentir pour « protéger le président »". Je me demande d’ailleurs comment il a été possible de nommer porte-parole du gouvernement une femme qui avait fait cette déclaration il y a quelques mois!
a écrit le 24/04/2020 à 11:18 :
la seule question pertinente est de savoir si le modèle de respirateur Osiris est adapté à un usage continu en unité de réanimation hospitalière , sachant par exemple que pour le covid-19 les patients en réanimation à l'hôpital y sont traités pendant une à trois semaines d'affilée .
qui peut répondre ?
a écrit le 24/04/2020 à 11:10 :
Non mais sérieux...

Mais là j'arrive même plus à en rire bordel.

Il faut juger ces incompétents comme des criminels. Leur incompétence à couté combien de vies ?

Et la France est le pays le plus taxé du monde ? Mais il sert à quoi l'impôt des gens ?

(ps : la Belgique est 2ème, et je vois pas trop où part le pognon non plus.
Réponse de le 24/04/2020 à 19:11 :
Pas compliqué, piscine de vacances vaisselle, langouste, vin et tout le rythme de vie qu'ils ont; ils payent rien et touche un salaire maximum...
Réponse de le 24/04/2020 à 19:15 :
Il sert à quoi l'impôt des gens?

A ce que tu te fasses soigner pour pas cher (relativement aux autres pays) dans les hôpitaux,
A ce que tu payes les médicaments le prix que tu les payes
A rouler sur des routes goudronnées
A trouver des policiers quand tu as besoin d'eux
etc

Bon , j'arrête là, tu as raison, continue à rire, tu ferais tellement mieux, toi.
Réponse de le 25/04/2020 à 19:28 :
Le patient paye via le système de prélèvements obligatoires sur son salaire (ses cotisations à la sécurité sociale). Il paye aussi sa complémentaire "santé" pour aller dans des cliniques qui ne sont pas financées par budget de l'Etat. La fiscalité n'intervient pas.

Beaucoup de médicaments ne sont plus fabriqués en France mais dans des pays à très bas cout de main d'œuvre comme la Chine ou l'Inde par notamment des laboratoires français dont les profits sont en conséquence. Ils sont remboursés grâce à des prélèvements sur les salaires ou bien par des organismes de complémentaires payants. La fiscalité n'intervient pas.

L'exploitation des autoroutes est confiée à des sociétés concessionnaires privées . L'usager paye lorsqu'il les utilise. Elle est goudronnée une fois et pour longtemps. La fiscalité n'intervient pas.
Réponse de le 26/04/2020 à 9:43 :
@Bob

Je m'incline, je sais reconnaître un spécialiste quand j'en croise un.

Toutefois, si je peux me permettre:
"Il paye aussi sa complémentaire "santé" pour aller dans des cliniques qui ne sont pas financées par budget de l'Etat. La fiscalité n'intervient pas."
La complémentaire santé sert à compenser la part non remboursée par la SS dans les dépenses médicales, absolument pas pour permettre aux usagers d'aller les cliniques privées. Cliniques qui soit dit en passant sont, également, en partie financées par l'état.

"L'exploitation des autoroutes est confiée à des sociétés concessionnaires privées . L'usager paye lorsqu'il les utilise. Elle est goudronnée une fois et pour longtemps. La fiscalité n'intervient pas. "
Il m'arrive (souvent) de prendre des autoroutes sans péage, dois-je en déduire que les sociétés concessionnaires sont des entreprises philanthropiques ?
Ou alors ce sont des autoroutes gérés par l'état, et dans ce cas, la fiscalité intervient.
Vous avez raison, baissons la fiscalité, tous les problèmes que vous dénoncez vont s'arranger.

C'est aussi l'avis de Trump d'ailleurs, un autre spécialiste.
a écrit le 24/04/2020 à 9:40 :
De toute façon, ces respirateurs sont directement destinés à l'Afrique ...
a écrit le 24/04/2020 à 9:38 :
De toute façon, ces respirateurs sont directement destinés à l'Afrique ...
a écrit le 24/04/2020 à 9:28 :
Ben le réel montre qu il faut différents outils...

Du très haut se gamme pour les 2% intubée il faut aussi en produire.

Des modèles simples pour oxygéner les 98% restants.

Pour les 2 % graves il faut aussi les équipes de suivi etc...

Le choix est logique et répond à l l'urgence.

Maintenant air liquide devrait aussi fabriquer le haut de gamme pour gérer mieux les 2% graves.
Réponse de le 24/04/2020 à 19:36 :
Est cruel pour les autorités.
22 000 morts dont pas loin de la moitié n'a jamais été admis en réanimation lourde fautes d'appareils.

Je pense au 8000 morts dans les EHPAD et au chiffre encore caché (probablement 3000 à 5000 ) personnes qu'on a laissé mourir chez elles sous des prétextes divers et variés destinés à cacher les pénuries.
a écrit le 23/04/2020 à 23:01 :
Tiens, on recommence à critiquer la création d'un stock, avec une gamme d'équipements, comme à l'époque de Roselyne BACHELOT ?
Réponse de le 24/04/2020 à 0:57 :
La question n’est pas le stock !

Mais le modèle
C’est très technique
Est-ce que le petit modèle facile à produire peut suffire pour certains covid19 ??
a écrit le 23/04/2020 à 21:01 :
Et cette Cellule Investigation de Radio France à vérifié ses sources auprès du délégué syndical de permanence ?
L'Air Liquide Santé, c'est pas des rigolos qui s'amuseraient à fabriquer ou vendre n'importe quoi.
Comme l'a dit Jacques plus bas, c'est une vieille polémique basée sur l'ignorance....
Encore une fake news de journalistes payés par l'état qui passent leurs temps à critiquer l'état....A virer en priorité !
Réponse de le 24/04/2020 à 20:36 :
1°) vous preniez le peine de lire l'article de radio france?

2°) Et de vous renseigner sur les couts respectifs d'un OSIRIS 3 et d'un MONNAL T60 ?
a écrit le 23/04/2020 à 18:16 :
Le probléme n'est pas tant le gvt (si on est pas content il dégage au bout de 5ans). Le probléme c'est l'Etat, cette administration boursouflée où même les médiocres arrivent à des postes de responsabilité. Ceux-là ils sont à vie et nous n'avons aucun control sur eux. Depuis deux siécles, nous sommes constamment mal dirigés. Il est temps de dégraisser, décentraliser et démocratiser pour que la méritocratie soit la norme.
a écrit le 23/04/2020 à 18:03 :
On s'en fout, ça sert a rien de respirer, il suffit de bien se laver les mains
a écrit le 23/04/2020 à 17:50 :
La presse avait déjà révèlé il y a 4 semaines qu'Air Liquide disposait de 2 gammes de respirateurs: une gamme "légère" adaptée aux services d'urgence, et une gamme "lourde" adaptée aux services de réanimation. Or le second modèle est appromativement 10 fois plus complexe que le premier (en termes de nombre et de complexité des sous-ensembles, de délais d'approvisionnement des pièces, de montage et de test); il aurait été absolument impossible de construire 10 000 respirateurs "lourds" dans les délais impartis, surtout en faisant appel à des sociétés comme PSA pour les fabriquer, qui n'avaient aucune expérience. Il s'agit donc bien d'un compromis de nature médico-industrielle qui avait déjà été exposé dans la presse. Je m'étonne que cette polémique refasse surface 4 semaines plus tard.
Réponse de le 24/04/2020 à 9:11 :
Vous avez raison ! D'ailleurs, comme c'est plus facile de fabriquer des pompes à vélos, je suggère que l'on le gouvernement en commande quelques dizaines de milliers !
a écrit le 23/04/2020 à 17:38 :
Pour une fois je vais prendre la défense du gouvernement ce n'est pas comme si on avait le temps de passer un appel d'offre ni comme si on pouvait se permettre d'avoir des gouts de luxe. Il y a du matériel, qu'il soit parfaitement adapté ou pas, il n'y a pas à prendre le temps de la réflexion, on achète et on voit après.
Le gouvernement n'a pas anticipé la crise, on est tous au courant, c'est acté.
Je trouve ça franchement naze de chercher des polémiques par les temps qui courent.
a écrit le 23/04/2020 à 17:11 :
Comme d'hab, c'est l'État et ses fonctionnaires.
a écrit le 23/04/2020 à 16:32 :
"un appareil qu'on utilise dans les ambulances, mais pas dans les salles de réanimation"."

On est devenu aussi pingres que les allemands !

"l'heure n'est pas à la polémique sur les prétendus excès de moyens engagés par le gouvernement pour protéger les Français"

Phrase type de communicant qu'il convient de décrypter tellement elle est hypocrite. "L'heure n'est pas à la polémique" = le bon vieux "circulez il n'y a rien à voir.

"sur les prétendus excès de moyens engagés par le gouvernement""

On leur dit "vous aidez mal les gens" et ils répondent " vous ne pouvez pas nous reprocher d'aider les gens". C'est là qu'ils sont limites et cela a été systématique sur ces trois premières années dictées visiblement par les communicants puisque l'on inverse carrément le propos, on se détourne du sujet de la mauvaise gestion pour mettre en avant une aide aux gens en commençant bien entendu par le "prétendu", par continuer de nier cette information mais bon ils en parlent quand même hein ces nigauds et c'est bien là que cela commence à devenir bancal leur truc, avant les politiciens se taisaient, mais eux, bavards impénitents ne peuvent s'empêcher de parler, de s'afficher devant les caméras et micros, c'est plus fort qu'eux. Mais peut être également que nos politiciens ne sont officiellement plus que des kleenex qui au lieu de chercher à faire carrière dans les ministères vont finir en emplois fictifs mieux rémunérés, pour des multinationales.

"pour protéger les français"

"répétez mille fois un mensonge et il devient vérité "goebbels

Oui, notre classe dirigeante s'est bien germanisée c'est un fait.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :