Le gouvernement dégrade ses prévisions de déficit public

 |   |  283  mots
Cette légère actualisation par rapport à la trajectoire de finances publiques du programme de stabilité tient compte des annonces de sortie du grand débat, a expliqué Bercy.
Cette "légère actualisation" par rapport à la trajectoire de finances publiques du programme de stabilité "tient compte des annonces de sortie du grand débat", a expliqué Bercy. (Crédits : Benoit Tessier)
Le gouvernement a dégradé ses prévisions de déficit public de 0,1 point de pourcentage en 2020, 2021 et 2022 par rapport aux chiffres du programme de stabilité du mois d'avril, dans un rapport publié dimanche.

Les prévisions de déficit public sont maintenues à -3,1% pour 2019 mais elles sont dégradées de 0,1 point pour 2020, 2021 et 2022, passant respectivement à -2,1%, -1,7% et -1,3%, selon le rapport préparatoire au débat d'orientation des finances publiques (DOFP) qui se tient le 11 juillet à l'Assemblée nationale et au Sénat.

Cette "légère actualisation" par rapport à la trajectoire de finances publiques du programme de stabilité "tient compte des annonces de sortie du grand débat", comme la baisse de l'impôt sur le revenu ou la réindexation des petites retraites sur l'inflation, a expliqué Bercy.

Réduction des niches anti-écologiques

À la suite de ces annonces, faites par le président de la République le 25 avril, "des économies seront réalisées en réduisant les niches anti-écologiques" ou encore "celles concentrées sur les très grandes entreprises" afin "de préserver les grands équilibres du programme de stabilité", explique le rapport.

Par ailleurs, "l'État continuera à maîtriser sa dépense, notamment dans les secteurs du logement, des contrats aidés, de l'audiovisuel public, ainsi que le champ social dont l'assurance chômage, en plus de la revalorisation modérée de certaines prestations sociales, contenue à +0,3%", précise le texte.

Perspectives de croissance inchangées

Les perspectives de croissance en 2020, 2021 et 2022 restent inchangées, à 1,4% par an entre 2019 et 2022. En 2019 et 2020, "l'économie devrait garder un rythme de croissance solide grâce à ses moteurs internes", estime le ministère de l'Action et des Comptes publics dans ce texte.

Pendant cette période, les "exportations continueraient de croître à un rythme robuste, mais inférieur à 2018 en raison d'un environnement inter-national un peu moins favorable", selon le rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2019 à 12:11 :
Nos autorités vachement diplômées, trop sans doute pour parler simplement de la question de la dette, est-ce une bonne chose pour la France, je ne le crois pas, si c'est oui qu'ils fassent une fête et si c'est Non qu'ils la prenne à bras le corps, cela s'appelle faire de la politique..
Réponse de le 02/07/2019 à 17:56 :
Faire de la politique ne signifie pas faire en sorte que le pays aille mieux mais c'est juste détruire les autres partis pour éliminer la concurence. Et ça Macron l'a très bien compris. Quand aux Fraçais, désolé mais ils sont trop c.. élire président le seul minitre a avoir mis le pays en grève sous le quinquenat Hollande et oublier la loi Macron (ou travail renommée El Komehri après avoir été fortement épuré et Macron viré...) Désolé mais ce président est une honte mais notre pays aussi...
a écrit le 01/07/2019 à 6:45 :
Quand aura t on un gouvernement qui s’attaque à la dépense publique pour remettre le pays sur la bonne voie. On refuse toujours et on espère toujours une croissance pour aller au fonds des réformes et de sortir le pays du socialisme avec ses dépenses injustifiées
a écrit le 01/07/2019 à 2:10 :
Les entreprises vont encore etre mise a contribution. La micronie, bis repetita....
a écrit le 30/06/2019 à 20:36 :
Ce partit pour un tour les finances vont mâle pour le petit pas pour les riches Jupiter ne fait pas les poches des riches île préférai les poches des petites retraites des handicapés c est lés vacance la rentrée vas hêtre chaudes une canicule sociale pour Jupiter
Réponse de le 01/07/2019 à 0:43 :
Mr Poutine, merci de choisir un meilleur traducteur automatique, ça éviterait les fautes d'orthographe. Merci d'avance.
Réponse de le 01/07/2019 à 3:52 :
Regle intangible, quand vous etes un gvt totalement a cote de la plaque : Faire les poches, (voire davantage) des moins aises, ce sont les plus nombreux, c'etait deja le seizieme le propos du roi louis a son ministre Necker, suisse d'origine bien au fait de la question.
Comme quoi le monde "nouveau" du freluquet au pouvoir n'est en rien innovateur.
Francais on vous baffoue et vous avez l'air d'apprecier. 1, 4%. c'est bien insuffisant.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :