Le gouvernement veut inciter les Français à réduire leur consommation d'énergie

Pour éviter de manquer de gaz ou d'électricité dans l'hypothèse, probable, d'un arrêt des livraisons de gaz russes, le gouvernement prépare les esprits à des mesures de baisse de la consommation d'énergie qui concerneront l'administration, les entreprises et les ménages. L'objectif est d'établir une feuille de route permettant de réduire de 10% la consommation d'énergie d'ici deux ans par rapport à 2019.
Fabrice Gliszczynski
(Crédits : Eric Gaillard)

Alors que les volumes de gaz russes arrivant par gazoduc ne représentent déjà plus aujourd'hui que 25% du niveau d'avant-guerre, l'Etat redoute une coupure totale des approvisionnements de Moscou et prépare les esprits à des mesures de baisse de la consommation d'énergie.

« Nous ne sommes pas assurés que tout se passe bien si les Russes arrêtent leurs livraisons. On peut avoir des tensions sur le gaz cet hiver. Sur l'électricité, si jamais il fait plus froid que l'hiver dernier, il y a également des tensions, c'est pour cela qu'Agnès Pannier-Runacher (ministre de la Transition énergétique, NDLR) a commencé à travailler sur des plans sur la sobriété. Il faut la faire. On travaille sur des plans d'action », a déclaré ce week-end à la presse Elisabeth Borne aux Rencontres économiques d'Aix-en-Provence, en rappelant qu'en raison des mécanismes de solidarité, la France devra fournir une petite partie de son gaz à l'Allemagne.

Pour l'heure, le gouvernement a demandé aux fournisseurs de gaz de remplir les stocks à 100% pour l'hiver.

Parc nucléaire sous pression

Cette pénurie de gaz russe intervient alors que le parc nucléaire est sous pression. En raison de l'arrêt de plusieurs réacteurs pour des raisons de maintenance et de corrosion, la production d'électricité est au plus bas depuis des années avec 290 térawattheures, contre une capacité 460 TW en temps normal. Remettre en service les réacteurs nucléaires arrêtés pour maintenance sera la priorité à court terme du futur PDG d'EDF, attendu dans les locaux du groupe en septembre par Bruno Le Maire

En pleine crise énergétique, qui pourrait s'accroître en cas d'arrêt des livraisons de gaz russes ou d'un coup de froid cet hiver, EDF doit pouvoir augmenter sa production au cours des prochaines années, a estimé Bruno Le Maire, visiblement agacé par ces « problèmes de production qui ne sont pas acceptables ». Aujourd'hui, 27 réacteurs sont à l'arrêt.

EDF prévoit de remonter la production

Selon Elisabeth Borne, EDF prévoit d'augmenter sa capacité de production cet hiver. Mais, selon un industriel du secteur, le niveau de production prévu par l'énergéticien reste encore inconnu.

« Un hiver froid entraînera une surconsommation de gaz et il faudra puiser dans les stocks, ce qui peut poser des problèmes en cas de pénurie de gaz russe. Cela peut mettre en tension le système électrique et créer des difficultés », explique un industriel.

Résultat, si la France peut compter sur le maintien de sa centrale à charbon de Saint Avold mais aussi sur des importations d'électricité, Elisabeth Borne a expliqué que l'Etat travaillait sur des scénarios comprenant une baisse de la tension et des délestages qui ne concerneront pas les ménages et les installations essentielles. « Tout ça est largement dans les cartons », a dit la Première ministre. Ainsi certains sites industriels pourraient se voir demander de « ralentir leur consommation d'énergie, voire d'arrêter leur consommation d'énergie pendant un certain temps », a précisé Bruno Le Maire, tout en ajoutant que « c'est totalement impossible » pour certains sites, afin de ne pas « casser l'outil industriel ».

Appel à la sobriété

Le gouvernement prévoit aussi de demander des efforts aux Français. « Il faut nous mettre en ordre de bataille maintenant sur l'organisation, le délestage, la sobriété, la réduction de consommation... c'est maintenant que nous devons prendre les décisions », a expliqué le ministre de l'Economie.

« Il faut trouver un équilibre entre les efforts demandés aux Français, ceux qui doivent être faits par l'administration et les entreprises », a-t-il ajouté en posant la question sur la nécessité de continuer à chauffer les piscines, « toutes chauffées au gaz ». D'autres mesures existent évidemment, comme une réduction de la température du chauffage, une baisse de l'utilisation de la voiture, une baisse de la vitesse sur les routes... Une baisse de la consommation pourra passer, certes, par le respect de gestes citoyens, mais surtout par des mesures incitatives pour moins consommer et décaler la consommation.

« On ne pourra pas se chauffer ni se transporter comme si de rien n'était dans quelques mois. Se chauffer à 19 au lieu de 21° constitue une économie considérable qui nous permettra de passer l'hiver sans trop de problème de se chauffer et de se déplacer », confie une source ministérielle.

Le gouvernement a lancé trois groupes de travail pour améliorer la sobriété énergétique dans l'administration, les entreprises et les établissements recevant du public. L'objectif est d'établir une feuille de route permettant de réduire de 10% la consommation d'énergie d'ici deux ans par rapport à 2019.

Fabrice Gliszczynski

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 29/08/2022 à 12:32
Signaler
mercii pour mon exposer

à écrit le 11/07/2022 à 21:41
Signaler
Mesdames et messieurs !! La France ! "La soeur de Jean-Noël Barrot, nouveau ministre du numérique, est directrice de la communication Uber Europe."

à écrit le 11/07/2022 à 19:50
Signaler
Le plus efficace pour réduire la consommation c'est de réduire le nombre de consommateurs en expulsant les clandestins et en mettant fin à une politique familiale nataliste. Bref, cela demande du courage politique tandis que la guerre fait rage...

le 12/07/2022 à 9:42
Signaler
bof, bof. Reduire le nombre d enfants a un impact seulement a long terme sur la consommation d energie (un bebe ca consomme quasi rien). Et en cas de guerre, qui va se battre si vous n avez plus de jeunes ? vous allez envoyer au front des grabataire...

à écrit le 11/07/2022 à 15:53
Signaler
Donc si le gouvernement dit que c'est prévu, déjà dans les cartons, c'est que ça va foirer.. des mouvements sociaux à prévoir cet hiver sans nul doute. Les gens ne vont pas accepter de se les peler ou d'être dans le noir des semaines durant.. faut ê...

le 11/07/2022 à 17:56
Signaler
"des mouvements sociaux à prévoir cet hiver sans nul doute." C'est pour cela que le gouvernement recommence avec la menace du Covid pour cet automne et cet hiver ( on peut noter d'ailleurs que l'on nous avait dit que ce virus n'aimait pas la chale...

à écrit le 11/07/2022 à 15:06
Signaler
Désinformation. Il faut essayer de faire croire à Poutine que son gaz nous est essentiel, que sans cette ressource nous sommes affaiblis. Certes ça va nous coûter un peu plus cher, mais c'est le prix à payer pour sauver notre "way of life" qui, comme...

le 11/07/2022 à 18:13
Signaler
« Essayer de faire croire à Poutine » , c’est du second degré ?

à écrit le 11/07/2022 à 13:07
Signaler
Les premiers réfractaires sont les boomers, habitués à vivre à 25 degrés l'hiver parce qu'on leur a dit que le confort et la sécurité étaient le but qu'ils devaient se fixer comme objectif dans la vie. Des décennies de lavages massifs télévisuels et ...

le 11/07/2022 à 14:51
Signaler
"le capitalisme est un échec lamentable". Peut-être.... Mais pas partout. Regardez dans les pays du nord de l'Europe, prévoyants, travailleurs et disciplinés : ils se portent plutôt mieux que les pays latins. Quant au communisme, régime alternatif, ...

le 12/07/2022 à 8:46
Signaler
Famine qui repart à la hausse dans le monde depuis 2016 = Lamentable échec du capitalisme dont c'était la principale clé de voûte. Partout et tout le temps on nous opposait cet argument légitime, solide: "Oui mais regardes comme la famine recule dans...

à écrit le 11/07/2022 à 10:45
Signaler
Jadis ne disait-on pas GOUVERNER C'EST PREVOIR ? Qu'a prévu MACRON depuis 2017 pour ne pas en arriver à Fermer FESSENHEIM, à fermer la moitié des réacteurs automatiques faute d'avoir eu une visio toujours garante de l'indépendance énergétique de la F...

le 11/07/2022 à 12:44
Signaler
L’énergie nucléaire reconnue propre ?? J’ai bien peur que ce ne soit que transitoire….. Des officines et ONG, élues par personne, sont vent debout contre cette décision et n’ont qu’un but : lui faire la peau !!

le 11/07/2022 à 15:51
Signaler
@ozarmes, je crois que votre message a été tronqué. Vous vouliez dire "Des officines et ONG guidées en sous-main par l'Allemagne..". N'est-ce-pas ?

à écrit le 11/07/2022 à 9:18
Signaler
"Le gouvernement veut inciter les Français à réduire leur consommation d'énergie" en ayant laisser les prix indexés par Bruxelles sur le prix le plus élevé ? Les Francais sont dévots...

le 11/07/2022 à 10:05
Signaler
@ gedeon: c est trop tard pour tout réorganiser en Europe ou la France n’est pas le seul pays à décider Même si nous étions déconnecté du prix de l électricité , le gaz , le pétrole, les 80% de biens que l’on importe pour nos consommations quotid...

à écrit le 11/07/2022 à 9:02
Signaler
Si on veut se passer, à terme, des énergies fossiles, on va commencer quand à en réduire la consommation ? J'espère que ceux qui ont isolé leur maison en voient les traces sur la facture d'énergie (en kWh, pas en euros, la facture c'est une addition ...

à écrit le 11/07/2022 à 8:22
Signaler
Aucune anticipation..., les français vont se serrer la ceinture par des décisions stupides "d'acteurs de théâtre" au gouvernement!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.