Pénurie d'électricité : la France va relancer cet hiver une centrale au charbon

La centrale à charbon de Saint-Avold en Moselle est prévue de redémarrer cet hiver, annonce le ministère de la Transition énergétique. Le site était prévu d'être définitivement fermé cette année.
Vue de la centrale au charbon de Saint-Avold.
Vue de la centrale au charbon de Saint-Avold. (Crédits : Jean-Marc Pascolo)

La possibilité avait déjà été évoquée en mars, elle devient effective aujourd'hui. La centrale à charbon de Saint-Avold (Moselle) va bien redémarrer l'hiver prochain "à titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne" et des tensions sur le marché de l'énergie, a confirmé dimanche le ministère de la Transition énergétique.

La décision n'est pas une surprise totale: le gouvernement n'avait pas exclu, lors de la fermeture de la centrale le 31 mars dernier, de la redémarrer ponctuellement pour sécuriser l'approvisionnement du pays en électricité qui subit les conséquences du conflit en Ukraine mais aussi des déboires rencontrés par le parc nucléaire d'EDF.

"En dessous d'1% d'électricité produite par le charbon"

Ce redémarrage "s'inscrit dans le plan de fermeture", a toutefois indiqué le ministère qui précise que l'engagement d'Emmanuel Macron de fermer l'ensemble des centrales à charbon en France "demeure inchangé".

"Nous resterions, dans tous les cas, en dessous d'1% d'électricité produite par le charbon", assure le ministère, "et aucun charbon russe ne serait utilisé", qui fait l'objet déjà d'un embargo qui devrait être totalement appliqué à partir du 1er août.

En conséquence, "un décret va être mis en consultation pour organiser cette possibilité d'un fonctionnement l'hiver prochain". Il comprendra des "contreparties environnementales" car ce redémarrage doit être neutre pour l'environnement, l'exploitant s'engageant sur "des projets de reforestation par exemple", selon le ministère.

Le gouvernement prévoit aussi d'intégrer des "ajustements législatifs" cet été dans le projet de loi pouvoir d'achat pour que le plan social concernant la centrale ne soit pas annulé, "ce qui montre la résolution du gouvernement à fermer définitivement cette centrale à charbon".

L'option de rappeler d'anciens salariés

Lors de sa fermeture, 87 salariés travaillaient encore dans la centrale Emile Huchet. La moitié sont depuis partis en retraite. Pour faire tourner la centrale, environ 70 personnes sont nécessaires, selon son directeur Philippe Lenglart qui confiait à l'AFP en mars avoir l'intention de rappeler d'anciens salariés plutôt que de recruter en cas de besoin cet hiver.

En France, la centrale de Saint-Avold fait partie des deux dernières centrales à charbon encore raccordées au réseau électrique, après les mises à l'arrêt des centrales du Havre et de Gardanne, en Provence. La seconde encore en activité est celle de Cordemais, située en Loire-Atlantique. Celle-ci aussi devait cesser son activité en 2022, afin de respecter la promesse d'Emmanuel Macron de fermer toutes les centrales à charbon de France d'ici la fin de son mandat. Mais, il y a quelques mois, sa fermeture a été reportée à 2024, voire 2026. Un projet de reconversion a été abandonné par EDF tandis que RTE estime que le soutien de la centrale au réseau est nécessaire alors que la région pâtit des onze années de retard cumulées sur le chantier de l'EPR de Flamanville.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 27/06/2022 à 9:24
Signaler
voila la politique du. RENOUVEAU ! la diversion continue mais le bidouillage politicien est rejeté en masse dans la population

à écrit le 27/06/2022 à 9:23
Signaler
Gouverner c'est prévoir hors la politique très sensible de l'énergie et ce n'est pas la seule me semble, se faire au doigt mouillé et dans l'urgence.. Quel progrès depuis les années 80...

à écrit le 27/06/2022 à 8:44
Signaler
Detruire les modestes avancées ecologiques par idéologie atlantiste, done! Et vive le gas du schiste US de l’Axe du Bien

à écrit le 27/06/2022 à 8:12
Signaler
Ça n'a aucun sens économique. Ce genre d'annonce est à l'intention des Français pour leur signifier qu'il faudra faire des économies parce qu'une énergie rare sera chère.

à écrit le 27/06/2022 à 7:33
Signaler
Nous pâtissons surtout de l'arrêt prématuré des 2 fois 900 MW de Fessenheim !

le 27/06/2022 à 8:43
Signaler
Ou plutôt des folles sanctions qui nous ont coupé des approvisionnements russes pour faire plaisir aux américains qui ont tout fait pour démolir l'UE.

à écrit le 26/06/2022 à 23:34
Signaler
l'indigence, la nullité, la bêtise de ce gouvernement qui ferme Fessenheim et rouvre une centrale au charbon.....!!!!!

le 27/06/2022 à 1:22
Signaler
C'est très bien ainsi on va enfin pouvoir enfumer nos voisins comme le font depuis des années les vertueux allemands tout en évitant une catastrophe nucléaire aux conséquences environnementales irréversibles...

à écrit le 26/06/2022 à 21:03
Signaler
Et on vient nous dire que le Qatar pollue plus

à écrit le 26/06/2022 à 20:23
Signaler
Pas de quoi s'offusquer les chinois font bien pire pour produire des biens de dernière nécessité destinés exclusivement à l'export...

le 26/06/2022 à 21:23
Signaler
Et dire qu'ils veulent que tout le monde roule en voiture électrique "soit disant verte"pour cela il faudrait déjà avoir l'énergie électrique nécessaire pour les charger

à écrit le 26/06/2022 à 19:49
Signaler
Dommage, parce que c'est polluant le charbon. On pourrait pas plutôt ouvrir des centrales a hydrogène, c'est ça l'avenir. 🐰

à écrit le 26/06/2022 à 19:30
Signaler
GRETA et le GIEC, Venez à notre SECOURS!!!!

à écrit le 26/06/2022 à 18:32
Signaler
J'avance d'un pas et je recule de 2 !!!!! Super.... On est pas près d'arranger la planète. Et dire que beaucoup crachaient sur le nucléaire. C'est clair que le charbon c'est mieux !!!! On marche sur la tête dans ce monde de fous..... Mais c'est pas...

à écrit le 26/06/2022 à 18:00
Signaler
Une seule ? C'est marginal et anecdotique, alors...

à écrit le 26/06/2022 à 17:34
Signaler
Quand je pense à tous les neuneus qui nous prennent le chou avec l'écologie

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.