Très léger repli du chômage en juin

En juin, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A a reculé de 0,3 % en France métropolitaine, ce qui représente 10.900 chômeurs de moins. Leur nombre s'est replié de 0,7 % sur trois mois et de 1% sur un an. Le gouvernement ne fait pas de commentaires.
Fabien Piliu
Pour Emmanuel Macron, la baisse du chômage est la priorité. Plus de 6,6 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi.
Pour Emmanuel Macron, la baisse du chômage est la priorité. Plus de 6,6 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi. (Crédits : Statista*)

Petit à petit, très lentement, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A recule. Selon la Dares, le service statistique du ministère du Travail, il a baissé de 0,3 % en France métropolitaine entre mai et juin, ce qui représente 10.900 personnes inscrites tenues de rechercher un emploi et sans emploi en moins. Sur trois mois, le repli est plus marqué (-0,7 %, -24 900). Il l'est davantage encore sur un an (-1 %, -25.600).

Au total, il reste encore plus de 3,48 millions de personnes inscrites à Pôle emploi dans cette catégorie, dont 13 % ont moins de 25 ans et 26 % ont plus de 50 ans.

Une tendance lourde ?

Il ne reste maintenant qu'à espérer que cette tendance à la baisse du chômage se poursuive au cours des prochains mois. L'Insee, y croit, en dépit des mouvements de yo-yo que font régulièrement les statistiques de la Dares. Selon l'Institut, le taux de chômage devrait poursuivre sa baisse entamée fin 2015 et s'établir à 9,4 % de la population active fin 2017, un chiffre inférieur de 0,6 point à son niveau de fin 2016, grâce à la création de 222.000 emplois, contre 255.000 l'an dernier.

Mais pour que ces prévisions se réalisent, il faut que la reprise se confirme. Au premier trimestre, le PIB a progressé de à 0,4 % selon l'Insee qui vise une croissance annuelle du PIB de 1,6 % cette année. Un niveau inédit depuis 2011. Le problème, c'est que cette reprise doit être relativisée. La demande intérieure recule, marquée par le repli du pouvoir d'achat des ménages et par le recul du taux de marge des entreprises. Le commerce extérieur est en berne... Seule la variation des stocks, ou presque, est positivement orientée.

Dans ce contexte, on imagine mal le gouvernement reculer dans sa volonté de réformer par ordonnances le marché du travail... Leur contenu sera présenté fin août aux partenaires sociaux pour une ratification soumise à l'automne au Parlement, ce qui devrait engendrer une nouvelle bataille dans les hémicycles, peut-être, dans la rue, plus surement.

Pas de triomphalisme

Sans surprise, le gouvernement ne commente pas ces chiffres. Muriel Pénicaud a prévenu dès son arrivée au ministère du Travail : elle ne commentera pas les statistiques mensuelles. En revanche, elle fera un point trimestriel très complet sur la situation du marché de l'emploi chaque trimestre.

A Arles, la semaine dernière, François Hollande, l'ancien président de la République a déclaré : "le temps de la récolte arrive", estimant que la politique menée lors de la seconde partie de son quinquennat produisait ses effets. Il était temps. L'inversion de la courbe du chômage est attendue depuis la fin 2013. Par ailleurs, rappelons que plus de 6,2 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi si l'on additionne les catégories A, B, C, D et E, sans compter les radiations. En France entière, ce sont 6,6 millions de personnes qui sont touchées par le chômage. Au regard de la maigreur de la récolte, tout triomphalisme doit donc être proscrit.

 *Un graphique de notre partenaire Statista

Fabien Piliu

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 27/07/2017 à 8:47
Signaler
Le chômage ne baissera pas de façon significative avec macron car il continue la même politique qui est appliquée depuis 30 ans. Toujours plus de prélèvements fiscaux (augmentation csg,taxe carbonne, taxe sur les carburants etc..) évidemment quelques...

à écrit le 26/07/2017 à 23:12
Signaler
dans l'ouest la reprise est sensible, les petits boulots aux horaires à la (___!) sont souvent en panne de personnel. Reste que si l'état avait fait son boulot de former les gens dont on a besoin et qu'on se doutait bien qu'on en aurait besoin, la r...

à écrit le 26/07/2017 à 13:55
Signaler
Ah non , pas vous . Vous savez : 1) que seul les statistiques trimestrielles de l' Insee ont un sens ; 2) que les chiffres de Pôle Emploi sont calculés au doigt mouillé ; d'autant qu'il est arrivé que cet organisme change deux fois...

à écrit le 26/07/2017 à 11:18
Signaler
Une franche baisse qui fait bizarrement grincer des dents parmi les commentateurs!Et personne pour féliciter Hollande a qui ont doit ces résultats, étant acquis qu'il est encore trop tot pour voir l'effet Macron

à écrit le 26/07/2017 à 9:15
Signaler
Trois commentaires: 1) Les statistiques sur le chômage d'un mois ne signifient pas grand chose. C'est la tendance sur plusieurs mois à la suite qui compte. 2) Même si cette baisse du chômage est réelle, ce que je ne sais pas encore, elle n'a rien à...

le 26/07/2017 à 10:15
Signaler
toutes ces gesticulations ne grandissent pas les godillots de la politique

à écrit le 26/07/2017 à 9:00
Signaler
Surement pas l'effet Macron qui n'a encore RIEN fait !

à écrit le 26/07/2017 à 9:00
Signaler
La plupart des entreprises ont actuellement gelé leur plan de suppressions d'emplois en attendant la mise en place de la loi travail pour liquider les salariés par ce biais en particulier ceux qui atteignent la cinquantaine.Le chomage devrait donc re...

à écrit le 26/07/2017 à 8:35
Signaler
RIEN de NEUF!!! les minis jobs d'ete sont cause de cette mini augmentation pour degonfler en septembre.. comme d'hab..

à écrit le 25/07/2017 à 22:53
Signaler
Catégorie A c'est les fonds du pôle emploi ? Normal qu'ils sont casés illico presto... Économie oblige et les autres ?

à écrit le 25/07/2017 à 22:08
Signaler
Les chiffres du chômage ne veulent pas dire grand chose. J'aimerais que l'Insee ou le gouvernement publient les chiffres de l'emploi, c'est bien plus pertinent.

le 26/07/2017 à 7:35
Signaler
@Steve a écrit le 25/07/2017 à 22:08 J'ai trouvé cela pour 2016T1: https://www.insee.fr/fr/statistiques/2017028 Je n'ai pas regardé les chiffres en détail mais il semble que le gros problème est focalisé sur les pertes d'emplois dans l'industrie e...

à écrit le 25/07/2017 à 19:12
Signaler
Et les statistiques ont peut s'y fier hein, pas de problème... "Les inégalités entre riches et pauvres se réduiraient en France : réalité sociale ou magie statistique ?" https://www.bastamag.net/Les-inegalites-entre-riches-et-pauvres-se-reduiraie...

à écrit le 25/07/2017 à 18:44
Signaler
Je ne vois ou père pas de bol à la couleur de cheveux hors de prix voit des fruits à récolter. Je cite les chiffres de la dates ceux que je note depuis longtemps. En France (y compris Drom), le nombre de demandeurs pour les catégories A, B, C, ...

le 26/07/2017 à 8:55
Signaler
Ces chiffres sont les chiffres au sens BIT (bureau international du travail), ils permettent de parler de la même chose quand on parle taux de chômage en comparaison avec d'autres pays. Par exemple, pour reprendre votre exemple des presque 6000000 d...

à écrit le 25/07/2017 à 18:26
Signaler
Ca dépend (répondez ainsi avant de conditionner vos réponses en opposition avec la situation du demandeur. Créez en conséquence tout ce que vous pouvez imaginer: âge, nombre de mois d'inscription, formation initiale, indemnisation, sexe, activité sal...

le 25/07/2017 à 20:24
Signaler
Malgré un post trop trop trop long pour dire qu'avec Pôle emploie on n'y arrivera pas ! Quand on cherche un emploi , on ne met pas ses œufs dans le même panier ! En d'autre terme chercher dans les entreprises en direct ... Au bout d'une centaine de ...

le 26/07/2017 à 9:54
Signaler
C très long mais C très vrai

à écrit le 25/07/2017 à 18:17
Signaler
A raison de 25000 de chômeurs en moins tous les trois mois il faudra presque 40 ans pour arriver à zéro juste avec la catégorie A....

à écrit le 25/07/2017 à 18:15
Signaler
L'héritage de Normal 1er ...est donc validé 6 mois après son règne ...!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.