Très léger repli du chômage en juin

 |   |  523  mots
Pour Emmanuel Macron, la baisse du chômage est la priorité. Plus de 6,6 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi.
Pour Emmanuel Macron, la baisse du chômage est la priorité. Plus de 6,6 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi. (Crédits : Statista*)
En juin, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A a reculé de 0,3 % en France métropolitaine, ce qui représente 10.900 chômeurs de moins. Leur nombre s'est replié de 0,7 % sur trois mois et de 1% sur un an. Le gouvernement ne fait pas de commentaires.

Petit à petit, très lentement, le nombre de demandeurs d'emplois en catégorie A recule. Selon la Dares, le service statistique du ministère du Travail, il a baissé de 0,3 % en France métropolitaine entre mai et juin, ce qui représente 10.900 personnes inscrites tenues de rechercher un emploi et sans emploi en moins. Sur trois mois, le repli est plus marqué (-0,7 %, -24 900). Il l'est davantage encore sur un an (-1 %, -25.600).

Au total, il reste encore plus de 3,48 millions de personnes inscrites à Pôle emploi dans cette catégorie, dont 13 % ont moins de 25 ans et 26 % ont plus de 50 ans.

Une tendance lourde ?

Il ne reste maintenant qu'à espérer que cette tendance à la baisse du chômage se poursuive au cours des prochains mois. L'Insee, y croit, en dépit des mouvements de yo-yo que font régulièrement les statistiques de la Dares. Selon l'Institut, le taux de chômage devrait poursuivre sa baisse entamée fin 2015 et s'établir à 9,4 % de la population active fin 2017, un chiffre inférieur de 0,6 point à son niveau de fin 2016, grâce à la création de 222.000 emplois, contre 255.000 l'an dernier.

Mais pour que ces prévisions se réalisent, il faut que la reprise se confirme. Au premier trimestre, le PIB a progressé de à 0,4 % selon l'Insee qui vise une croissance annuelle du PIB de 1,6 % cette année. Un niveau inédit depuis 2011. Le problème, c'est que cette reprise doit être relativisée. La demande intérieure recule, marquée par le repli du pouvoir d'achat des ménages et par le recul du taux de marge des entreprises. Le commerce extérieur est en berne... Seule la variation des stocks, ou presque, est positivement orientée.

Dans ce contexte, on imagine mal le gouvernement reculer dans sa volonté de réformer par ordonnances le marché du travail... Leur contenu sera présenté fin août aux partenaires sociaux pour une ratification soumise à l'automne au Parlement, ce qui devrait engendrer une nouvelle bataille dans les hémicycles, peut-être, dans la rue, plus surement.

Pas de triomphalisme

Sans surprise, le gouvernement ne commente pas ces chiffres. Muriel Pénicaud a prévenu dès son arrivée au ministère du Travail : elle ne commentera pas les statistiques mensuelles. En revanche, elle fera un point trimestriel très complet sur la situation du marché de l'emploi chaque trimestre.

A Arles, la semaine dernière, François Hollande, l'ancien président de la République a déclaré : "le temps de la récolte arrive", estimant que la politique menée lors de la seconde partie de son quinquennat produisait ses effets. Il était temps. L'inversion de la courbe du chômage est attendue depuis la fin 2013. Par ailleurs, rappelons que plus de 6,2 millions de personnes sont encore inscrites à Pôle emploi si l'on additionne les catégories A, B, C, D et E, sans compter les radiations. En France entière, ce sont 6,6 millions de personnes qui sont touchées par le chômage. Au regard de la maigreur de la récolte, tout triomphalisme doit donc être proscrit.

 *Un graphique de notre partenaire Statista

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2017 à 8:47 :
Le chômage ne baissera pas de façon significative avec macron car il continue la même politique qui est appliquée depuis 30 ans. Toujours plus de prélèvements fiscaux (augmentation csg,taxe carbonne, taxe sur les carburants etc..) évidemment quelques baisses soit disant pour compenser mais pas encore votées et qui devront être appliquées vraiment dans le temps. Mais aucune réforme de structure sur l'organisation de notre état et de toute notre fonction publique. Le côté positif avec Macron c'est d' avoir évité Lepen Mais je m'attends à rien de positif dans l'amélioration de l'emploi en France et de ma situation personnelle.
a écrit le 26/07/2017 à 23:12 :
dans l'ouest la reprise est sensible, les petits boulots aux horaires à la (___!) sont souvent en panne de personnel.
Reste que si l'état avait fait son boulot de former les gens dont on a besoin et qu'on se doutait bien qu'on en aurait besoin, la reprise serait très supérieure.
Il faut dire qu'avec le bac pour tous les Français(es) ne savent plus rien faire de leurs dix doigts.
Trop idiot d'éduquer les recalés de la fac et manquer de techniciens même insuffisement formés le patron terminant lui-même leur apprentissage.
Ou l'art de gaspiller bêtement l'argent des Français pour les préparer à une vie de rsa.
a écrit le 26/07/2017 à 13:55 :
Ah non , pas vous . Vous savez :
1) que seul les statistiques trimestrielles de l' Insee ont un sens ;
2) que les chiffres de Pôle Emploi sont calculés au doigt mouillé ; d'autant qu'il
est arrivé que cet organisme change deux fois de méthode de calcul . . . en un mois .
Non pour des raisons ''politiques'' , mais parce qu'au sommet il y a deux grands
hystériques .
a écrit le 26/07/2017 à 11:18 :
Une franche baisse qui fait bizarrement grincer des dents parmi les commentateurs!Et personne pour féliciter Hollande a qui ont doit ces résultats, étant acquis qu'il est encore trop tot pour voir l'effet Macron
a écrit le 26/07/2017 à 9:15 :
Trois commentaires:
1) Les statistiques sur le chômage d'un mois ne signifient pas grand chose. C'est la tendance sur plusieurs mois à la suite qui compte.
2) Même si cette baisse du chômage est réelle, ce que je ne sais pas encore, elle n'a rien à voir avec les décisions/actions de Macron. C'est plutôt Hollande qui en est (partiellement) le responsable, avec la conjoncture Européenne (faibles taux d'intérêts, pétrole bon marché, élection de Macron qui rassure les marchés pour la zone Euro). Avec la photo de Macron, vous auriez du mettre celle de Hollande!
3) Ayant travaillé dans l'industrie lourde et capitalistique toute ma vie, je sais que le résultat de décisions managériale n'a des effets que 2 à 3 ans plus tard. A l'échelle d'un pays, toute action que prendra la Gouvernement actuel n'aura de pleins effet que plusieurs années après. Ne vous attendez donc pas à des miracles tout de suite!
Réponse de le 26/07/2017 à 10:15 :
toutes ces gesticulations ne grandissent pas les godillots de la politique
a écrit le 26/07/2017 à 9:00 :
Surement pas l'effet Macron qui n'a encore RIEN fait !
a écrit le 26/07/2017 à 9:00 :
La plupart des entreprises ont actuellement gelé leur plan de suppressions d'emplois en attendant la mise en place de la loi travail pour liquider les salariés par ce biais en particulier ceux qui atteignent la cinquantaine.Le chomage devrait donc remonter.
a écrit le 26/07/2017 à 8:35 :
RIEN de NEUF!!!
les minis jobs d'ete sont cause de cette mini augmentation
pour degonfler en septembre..
comme d'hab..
a écrit le 25/07/2017 à 22:53 :
Catégorie A c'est les fonds du pôle emploi ? Normal qu'ils sont casés illico presto... Économie oblige et les autres ?
a écrit le 25/07/2017 à 22:08 :
Les chiffres du chômage ne veulent pas dire grand chose. J'aimerais que l'Insee ou le gouvernement publient les chiffres de l'emploi, c'est bien plus pertinent.
Réponse de le 26/07/2017 à 7:35 :
@Steve a écrit le 25/07/2017 à 22:08
J'ai trouvé cela pour 2016T1:
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2017028
Je n'ai pas regardé les chiffres en détail mais il semble que le gros problème est focalisé sur les pertes d'emplois dans l'industrie et dans la construction.
On ne va pas se plaindre si le chômage cat A baisse un peu.
Cordialement
a écrit le 25/07/2017 à 19:12 :
Et les statistiques ont peut s'y fier hein, pas de problème...

"Les inégalités entre riches et pauvres se réduiraient en France : réalité sociale ou magie statistique ?" https://www.bastamag.net/Les-inegalites-entre-riches-et-pauvres-se-reduiraient-en-France-realite-sociale
a écrit le 25/07/2017 à 18:44 :
Je ne vois ou père pas de bol à la couleur de cheveux hors de prix voit des fruits à récolter. Je cite les chiffres de la dates ceux que je note depuis longtemps.

En France (y compris Drom), le nombre de demandeurs pour les catégories A, B, C, ce nombre s’établit à 5 865 700. Sur trois mois, il augmente de 1,0 % (stable sur un mois et +2,2 % sur un an).

Je peux comprendre que ces chiffres ne plaisent pas au bel ara jupiterien hautain méprisant cassant déguisé en chef de guerre qui joue au capo-chef. La France mérite mieux, les français et les françaises méritent mieux qu'un parti politique la recyclerie en marche avant ou marche arrière. N'oublions pas que la communication d'Obama a fait élire Trump aux USA. Attention en Mai 2022. Qui aurons nous au deuxième? Tous contre qui?
Réponse de le 26/07/2017 à 8:55 :
Ces chiffres sont les chiffres au sens BIT (bureau international du travail), ils permettent de parler de la même chose quand on parle taux de chômage en comparaison avec d'autres pays. Par exemple, pour reprendre votre exemple des presque 6000000 de personnes hors emplois en France contre seulement 3750000 qui rentrent dans la statistique, si on prend l'exemple des Pays-bas ils ont seulement 5% de chômeurs au sens BIT mais, en fait, ils sortent plus de 1 millions de personnes de ces statistiques et au final ils ont eux aussi l'équivalent des 6 millions français de personnes hors du monde de travail. On retrouve le même phénomène en GB où nombre de personnes ne cherche même plus de travail et est inscrit nulle part car il n'y a presque plus de bénéfice à l'être comme en France...Il n'a ya pas de grand complot statistique pour cacher le chômage, ceci c'est votre délire complotiste à vous....
a écrit le 25/07/2017 à 18:26 :
Ca dépend (répondez ainsi avant de conditionner vos réponses en opposition avec la situation du demandeur. Créez en conséquence tout ce que vous pouvez imaginer: âge, nombre de mois d'inscription, formation initiale, indemnisation, sexe, activité salariée préalable)
Quels sont vos points faibles et vos points forts ? ( réutilisez uniquement les points faibles contre le demandeur à chaque fois)
Le conseiller est en vacances. Ce n'est pas ma spécialité. Il vaut mieux revenir dans 1 mois.
On attend le vote des ordonnances Macron.
Vous aurez du mal à trouver. Clairement
Est-ce que vous nous autorisez à vous mettre en relation avec >>>> du conseil général afin de vous faire bénéficier d'une aide psychologique ? Vous verrez avec eux comment vous pourrez bénéficier de l'Allocation Adulte Handicapé auprès d'un Centre Médico Psychologique. La volonté de toujours vous aider.
J'imagine que vous êtes consciente que peu de personnes voudront vous recruter…et qu'on pourra pas présenter votre candidature. C'est pour vous aider que je vous dis ça.
Je suis désolée et vous invite à rencontrer >>>> pour faire un bilan de compétences.
Une bonne formation à l'AFPA. J'vois qu'ça ! Vraiment.
(Reformulez la question posée par le demandeur et servez-vous de sa propre réponse pour lui répondre en la reformulant à nouveau. Ne dites presque rien en entretien. Plus généralement laissez parler le demandeur et répétez autrement formulé ce que vous entendez, sans JAMAIS proposer quoi que ce soit.) Terminez par: "IFO voir, ça dépend, faudrait allez à >>>>> , ça peut comme ça peut pas, on verra , peut-être, c'est pas moi qui décide ".
(VARIANTE: Reformulez la question posée par le demandeur en modifiant quelques éléments afin de laisser croire que la question posée par lui vient de vous et servez-vous de sa propre réponse pour lui répondre en la reformulant )
On ne peut rien pour vous. Votre demande a été refusée.
Allez sur notre site faire un test de personnalité. Y'a plein d'outils notamment pour communiquer. Ca va vous aider.
Apprenez l'espagnol en ligne en allant sur notre site web ! C'est un EX-CE-LLENT outil (regardez en haut à droite en inclinant la tête et souriez)
Je note que vous refusez de suivre la formation d'assistante familiale qui vous est proposée. Je vais être obligée de le noter dans votre dossier.
Il ne nous appartient pas de vous indiquer un organisme de formation en particulier. Leur choix conditionne un éventuel financement. C'est pourquoi nous conseillons de prendre contact avec >>>>> afin de mieux cibler le choix de votre organisme. (Ils sont avec nous et donneront les noms des organismes amis).
Nous ne sommes pas habilités à répondre à des questions relevant du domaine de l'orientation professionnelle, de la formation, de la reconversion professionnelle, de la recherche d'emploi, de la mobilité. Veuillez-vous renseigner sur le site de votre compte personnel d'activité. Pour le futur, nous ne répondrons plus à vos demandes abusives ou bien voyez avec notre direction (On ne répondra pas davantage).
Va falloir choisir entre une formation à l'AFPA ou une formation à l'AFPA.
Vouloir suivre une formation à votre âge, est-ce bien raisonnable ? En avez-vous les capacités ? Autant de questions auxquelles notre partenaire >>>> permettra de vous aider à répondre. Nous vous invitons à prendre contact avec eux. C'est vous qui voyez.
Nous avons perdu votre dossier, veuillez renouveler votre demande.
(Fixez dans les yeux le demandeur avec un regard étonné et attendez sa réaction; au bout d'un moment): Vous comptez restez à rien faire longtemps ? Parce que ça commence à bien faire (attaquez: radiation, contrôle des recherches, examen médical)
Nous sommes désolés mais nous ne sommes pas en mesure de pouvoir répondre à votre demande. Elle ne concerne pas nos attributions.
On est désolé de vous le dire comme ça mais votre demande n'a pu aboutir faute de motivation suffisante de votre part.
J'sais pas où en est votre demande. Je n'ai pas à interférer dans l'examen de votre dossier. On vous rappellera ( rappel important: surtout pas de traces écrites ).
Vous avez des difficultés à trouver un emploi alors on ne vous apportera aucune aide.
On peut vous mette sur "S'en sortir pour s'en passer" avec l'association de défense des droits de la femme. Ça marche très bien.
S'ki me gêne chez vous, c'est vous obstination à vouloir trouver une emploi / une formation. (Provoquez pour qu'ils ne s'adressent plus à nous. On vous couvre)
J'sais pas qui vous a dit ça mais ça va pas être possible. Voyez votre assistante sociale. (Même en présence de nos documents: niez). Ces documents ne sont plus à jour.
Je note que ça ne vous dérange pas de refuser (faire silence, regarder l'air étonné la personne, ouvrir la bouche) un poste de femme de chambre même avec votre niveau / de refuser un poste avec 2 heures par jour de travail et la possibilité de dépasser ce nombre d'heures sans être payé .
Vous n'êtes pas en mesure de nous demander quoi que ce soit. Vous pouvez partir.
Nous sommes chargé de mettre en œuvre les orientations fixé par le Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles mais pas de vous aider à trouver une formation ou à la financer. Mais vous avez vu ça où ?
Je ne suis pas responsable des décisions prises par ma direction, la commission, le comité >>>>>…Au revoir Monsieur.
Je vous ferais simplement remarquer que vous nous demandez un soutien dans des domaines qui ne nous appartiennent pas: la recherche d'emploi, la formation professionnelle, l'orientation, l'insertion, la mobilité, l'indemnisation. On n'est pas payé pour ça.
Reconnaissez, quand même, que vos recherches ne mènent à rien. Ça veut bien dire quelque chose, non ?
J'vois pas s'kon peut faire de vous. Va falloir trouver une solution. D'après vous, qu'est ce qui est le mieux: une formation bidon ou une formation bidon ?
(Quel que soit la demande) Ce n'est pas un droit. Mais vous vous croyez où ? ( ils ne doivent plus revenir et à terme ne plus s'actualiser. On doit faire baisser les chiffres comme ça)
Vous savez très bien qu'il faut vous adresser à l'Agence Service des Paiements pour vous fournir une aide financière pour faire une formation
Nous n'accordons pas de rendez-vous entre 8 heures et 17 heures et pas entre le lundi et le vendredi. Au revoir Monsieur.
J'vous vois pas du tout dans ce métier. C'est pour vous aider que je vous dis ça
Une aide pour suivre une formation de <<<<<<, manqué plus que ça ! ( ridiculisez les demandeurs; il ne faut pas qu'ils reviennent)
Et vous souhaitez qu'une entreprise vous donne de l'argent ? C'est nouveau ça…avec des gens comme vous…
Dans ces filières, c'est plutôt pour des gens qui ont une certaine aptitude intellectuelle…C'est pas trop votre cas ( dévalorisez, cassez, discréditez, toujours en souriant comme selon les normes de la communication)
(si on vous demande vos qualifications éventuelles ) Ce n'est pas le plus important, je ne vois pas en quoi cela vous regarde, ça fait 20 ans que je fais ce métier, je n'ai pas à vous répondre car c'est de vous dont il s'agit, on est ici pour vous et pas pour moi (ou bien mentez)
Qu'est-ce que vous nous voulez encore ? (soupirez)
Ca va pas être possible, sachez que je le regrette car votre projet professionnel était intéressant. Ca veut pas dire que vous êtes nul.
Vous croyez qu'une entreprise a besoin de quelqu'un comme vous ?
Réponse de le 25/07/2017 à 20:24 :
Malgré un post trop trop trop long pour dire qu'avec Pôle emploie on n'y arrivera pas !

Quand on cherche un emploi , on ne met pas ses œufs dans le même panier !
En d'autre terme chercher dans les entreprises en direct ...
Au bout d'une centaine de claques vous trouverez une entreprise qui vous proposera quelque chose et c'est mieux que de ce prendre des roustes et de savoir que ça mènera à rien !
Réponse de le 26/07/2017 à 9:54 :
C très long mais C très vrai
a écrit le 25/07/2017 à 18:17 :
A raison de 25000 de chômeurs en moins tous les trois mois il faudra presque 40 ans pour arriver à zéro juste avec la catégorie A....
a écrit le 25/07/2017 à 18:15 :
L'héritage de Normal 1er ...est donc validé 6 mois après son règne ...!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :