Encore 43.700 chômeurs supplémentaires en mars (+ 1,3%)

 |   |  446  mots
Le quinquennat de François Hollande se termine sur une nouvelle hausse de 1,3% du chômage en mars, soit 43.700 demandeurs d'emploi en plus en catégorie A. le chômage aura bien été le cauchemar du président sortant.
Le quinquennat de François Hollande se termine sur une nouvelle hausse de 1,3% du chômage en mars, soit 43.700 demandeurs d'emploi en plus en catégorie "A". le chômage aura bien été le "cauchemar" du président sortant. (Crédits : Pole emploi/Flickr/CC)
En mars, le nombre des demandeurs d'emploi inscrits en catégorie "A" augmente fortement de 43.700 (+ 1,3%)... Les derniers chiffres du quinquennat de François Hollande sont donc mauvais même si, sur un an, le chômage a connu une légère baisse de 0,9%.

C'est la dernière fois que François Hollande découvre les statistiques mensuelles sur le nombre des demandeurs d'emploi depuis son bureau de l'Elysée. Le mois prochain, en effet, c'est son successeur qui se penchera sur les données d'avril. Et c'est peu dire que jusqu'au bout,  avec une hausse de 43.700 demandeurs d'emploi inscrits en catégorie "A", soit une progression  de 1,3%  en un mois et de 41.000 sur trois mois (1,2%), le chômage aura bien été le "cauchemar" du quinquennat du président encore en place. Lui  qui, un peu tôt et bien peu prudemment, avait pronostiqué une inversion de la courbe du chômage pour 2013.

Une légère baisse de 0,9% sur un an

Pari raté puisque cette fameuse inversion s'est en réalité tardivement et faiblement produite qu'à compter de 2016. En effet, sur un an, le nombre des demandeurs d'emploi en catégorie "A" connaît une légère baisse de 0,9%.

Mais cette diminution est trop faible et trop tardive pour être réellement perçue. C'est une autre donnée qui est restèe en mémoire: fin avril 2012, quand François Hollande arrive à l'Elysée, la France  comptait 3,13 millions d'inscrits en catégorie" A" . Quasiment cinq ans après, ils sont 3,79 millions sur l'ensemble de la France (3,54 millions pour la France métropolitaine), soit  660.000 de plus.

En mars, si l'on tient compte des trois catégories "A, B et C", c'est-à-dire en retenant les chômeurs qui ont exercé une activité plus ou moins réduite, le nombre des demandeurs d'emploi diminue de 11.400  (soit -0,2 %), s'établissant à 5.805.200 (5.503.800 pour la France métropolitaine) mais en progression de 0,8% sur un an.

Un taux de chômage à 9,8% à la fin juin, contre 10% fin 2016

Petit lot de consolation, le nombre d'entrées à Pôle emploi diminue pourtant une nouvelle fois fortement (-3,1 % en mars) tandis que les sorties pour motif de reprise d'emploi progressent encore (+0,5 %) et se maintiennent depuis huit mois consécutifs à un niveau très élevé, caractéristique des périodes de reprise économique.

Toujours est-il que le nouveau locataire de l'Élysée va hériter de ce casse-tête du chômage avec des prévisions contradictoires d'ici la fin de l'année. L'Unedic, l'organisme paritaire gestionnaire de l'assurance-chômage, table sur une légère dégradation du chômage avec un total de 47.000 chômeurs de plus pour l'ensemble de l'année. Mais, consolation, l'Insee table, pour sa part, sur un taux de chômage  - l'indicateur le plus fiable en matière de chômage - en baisse au premier semestre. Il s'établirait en juin pour la France entière à 9,8% au lieu de 10% fin 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2017 à 15:29 :
c'était joué d'avance : les mauvais chiffres des derniers mois, maquillés et contenus en vue de la présidentielle, ressortent avec encore plus de force aujourd'hui. Alors, Macron, on dit merci qui ?
a écrit le 27/04/2017 à 18:38 :
c'est la faillitte de la vision macron, hollande
l'inspirateur de la mondialisation
de la dereglementation des marches
meme les usa renonce
allons nous attendre encore 5ans pour voir la decadence
a écrit le 27/04/2017 à 15:13 :
On nous presente ce résultat comme l'échec de M. Hollande, mais il ne faut pas oublier que c'est surtout l'échec de celui qui lui a inspité sa politique économique, tout d'abord comme conseiller économique à l'Elysée, puis comme ministre des finances, et qui ose nous proposer d'en reprendre pour 5 ans !!!
a écrit le 27/04/2017 à 13:21 :
Résultat direct de la loi travail!
a écrit le 27/04/2017 à 13:10 :
Le vrai chiffre du chômage c'est celui toutes catégories confondues! Soit 1.200.000 chômeurs de plus sous le quinquennat hollande. .. Il y a par ailleurs une indécence certaine à oser parler du chômage comme du "cauchemar du président". Le CAUCHEMAR il est pour les chômeurs pas pour hollande qui part avec une certitude de faire fortune avec notre argent. Job garanti et retraite dorée. Une honte.
a écrit le 27/04/2017 à 12:23 :
pas de bol
a écrit le 27/04/2017 à 11:29 :
Normal, vu l'instabilité politique n'affichant pas d'avenir certain, la réembauche est bloquée, tout le monde est dans l'attentisme.
a écrit le 27/04/2017 à 11:25 :
Merci, monsieur Macron pour la hausse du chômage.
Par contre pour augmenter la bourse, la il est fort.
Pas besoin d être voyant pour lire notre futur avec Macron.
a écrit le 27/04/2017 à 11:18 :
Compte tenu du désastre humain sociétal du chômage engendré par le gouvernement Valls-Macron-Elleconnerie,

la grande tendance pour le 2ème tour de la Présidentielle, c'est l'ABSTENTION TRES MASSIVE.

Les politicards UMP Tapie Lagarde Bygmalion LR, UDI, PS les Verts se rendent d'ores et déjà responsables SOLIDAIRES du bilan désastreux HollandeVallsMacron
a écrit le 27/04/2017 à 11:08 :
Ca c'est juste le début du retour des 500 000 chômeurs qui avaient disparus de la catégorie A le temps de leur "formation". On peut s'attendre à plusieurs hausses de cette importance dans les 8 à 10 prochains mois ! Joli petit cadeau laissé par Hollande à son successeur !
Réponse de le 27/04/2017 à 19:26 :
"Vous prendrez bien une bonne formation bidon pour devenir technicien en PNL ?"
(Programmation Neuro-Linguistique défavorablement signalée tous les ans par la MIVILUDES, cette année la Cour des Comptes sans la nommer y fait allusion elle aussi)
a écrit le 27/04/2017 à 10:55 :
m hollande le faiseur d'illusion comme son fils spirituel m macron
vu le nombre de chomeur malgré trois modification
du mode de calcul en 5ans
sur les conseil du dernier
voici qui promet dans 5ans la ce sera une revolution
car tente de gouverne avec une classe riche d'un cote et de pauvre de l'autre
le chaos n'est pas loing
et les Français ont atteint le point de rupture
a écrit le 27/04/2017 à 10:15 :
La France est à la ramasse et ce sera très compliqué pour le suivant d'y remettre de l'ordre et réussir à relancer la machine. Avec Macron le banquier une chose est certaine, il s'en tape complètement ! Pour un banquier la chômage, la précarité ... tout ça n'a strictement aucune importance. ATTALI a fait une méga gaffe "Whirlpool est une anecdote" (voila exactement ce qu'il pense tous) mais heureusement pour Macron qu'il est la propriété des banques donc de la com, imaginez un peu le déluge avec un tel commentaire provenant de l'autre camp ! La situation de notre pays est compliqué et ça fait 30 ans qu'on le sait, comme quoi les autres on eu le temps de se gaver !
a écrit le 27/04/2017 à 9:34 :
Euh... Macron était aux manettes ces dernières années il me semble, non ?
a écrit le 27/04/2017 à 9:15 :
Un oubli dans l'article :

Pôle Emploi explique que le nombre de demandeurs d’emploi qui ont basculé des catégories B et C (par exemple les contrats courts ou à temps partiels) vers la catégorie A (aucun emploi) a été inhabituellement élevé entre fin février et fin mars, ce qui aurait contribué à cette hausse, particulièrement importante chez les plus de 50 ans (+1,7%).
a écrit le 27/04/2017 à 8:53 :
On peut ou on ne peut pas ?

- On ne peut pas décréter l'emploi.
Enfin si, on peut le faire, mais pour des activités non rémunérées, ou prises en charge par la collectivité.

- On peut :
Comptabiliser précisément le nombre de chômeurs
Éventuellement en exclure ou changer de catégorie (c'est facile mais cela ne crée pas d'activité)
Les réorienter
Les former
Réinsérer les exclus
Donner un revenu de survie à tous
Réduire le temps de travail
Aider les plus jeunes à s’insérer au travail, prioritairement dans le privé
Orienter les plus anciens vers les emplois sociaux ou d'aide à la collectivité.

- On peut aussi :
Dynamiser l’économie
Orienter l’épargne vers l’investissent productif
Stopper les gaspillages et orienter l'argent économisé vers l’investissent productif
Investir dans les technologies innovantes
Aider les StartUp
Gagner des parts de marché
Privilégier les PME PMI et les entreprises qui utilisent "naturellement" beaucoup de main d’œuvre.

Comme il n'y a pas de solution miracle, peut être faut il aussi changer de modèle et arrêter les illusions.
Il y des incohérences :
- à vouloir faire travailler les gens jusqu'à 65 ans et par ailleurs d'avoir des jeunes au chômage.
- à inciter ceux qui travaillent déjà beaucoup à faire des heures supplémentaires.
L’excès de travail des uns participe aussi au chômage des autres.

Finalement la solution miracle, c'est celle des compromis.
a écrit le 27/04/2017 à 8:49 :
ce résultat démontre (ce que l'on savait) l'incompétence mais aussi hélas nos possibilités réelles de produire surtout dans l'industrie; je parle de la fabrication des armes sportives le choix politiques a conduit à la faillite de grands fabricants anciens, genre unique depuis la réglementation absurde des petits carabines LR, et d'autres choix aussi idiots; mais hélas ce quinquenat a démontré malgré les stages et les autres promesses impossible a tenir, que l'on a manipulé les statistiques de l'emploi... pole emploi radie des chomeurs au moindre retard...les radie en vous disant vous avez l'age de la retraite;... on créé des emplois dans des secteurs non productif dont on réparti les pénuries... je pense aux emplois pour les anciens, payés par les retraites et la solidarité...ils sont nécessaires mais sont financés par le déficit...
a écrit le 27/04/2017 à 8:46 :
La politique de relance par l'offre est un échec. Elle produit des chômeurs sans permettre la relance des ventes localement (forcément un chômeur ça serre son budget) et encore moins à l'exportation.

L'argent public investi dans le CICE va directement dans la trésorerie des entreprises qui n’investissent toujours pas pour améliorer leurs produits et leurs méthodes et comme elles n'embauchent pas plus, c'est un gâchis intégral.

Si Macron conduit la même politique que Hollande, et on peut le craindre, c'est 5 ans de déclin industriel de plus assurés.
a écrit le 27/04/2017 à 8:34 :
Finalement pas du tout fait pour gouverner un pays
a écrit le 27/04/2017 à 7:46 :
rappel m hollande avis promis en 2012 pour etre elus
son job 1er
la reduction du chomage.
et il n'a rien fait sauf de changer le mode de calcul par 3fois
pour masquer son incompétences
et voila que m macron sur les memes base de mondialisation et de liberal
vas multiplier encore le nombre de sans emplois
et comme les caisse sont vide plus d'indemnisation
et le reste des emplois sera couverts par des travail reserve au
travailleurs d'etache car bien moins cher
a écrit le 27/04/2017 à 7:42 :
Et quand les faux emplois créés par Hollande vont disparaître, le chômage va grimper en flèche, mais il sera parti et aura donc tout le loisir de critiquer son successeur :-)
a écrit le 27/04/2017 à 7:38 :
Le gouvernement n'a visiblement pas publié les chiffres des autres catégories.
Ces chiffres doivent être encore plus catastrophique, tout comme le gouvernement.
a écrit le 27/04/2017 à 7:16 :
Et ceci avec les 500 000 postes en formation créés en 2016 pour baisser les chiffres du chomage. M Macron n'a évidemment aucune responsabilité dans ce résultat en tant que pilote de l'économie au coté de Hollande durant 4 ans. Allez, encore 5 ans de ce régime. Vu la pente on peut esperer + 400 000 chomeurs sur les prochaines 5 années apres + 745 000 sous Sarkozy et + 580 000 sous Hollande.
a écrit le 27/04/2017 à 7:15 :
Comment se fait-il que la Éliane Houlette , la «superprocureur financier» ne se soit jamais saisit de cette affaire ? Quand même ! comment Holand peut-il justifier l'emploi fictif de la fille Lumbroso ? est-ce parce qu'il faisait régulièrement la foire avec la mère et le créateur de sos racisme , pour servir le Miteran dans ses magouilles électorales . Il faudra savoir aussi , pour le Holand , qui devait faire des économies qui paye " Les soirées PRIVES " sans compter l'entretien de la Julie .
a écrit le 27/04/2017 à 7:08 :
Voilà encore une bonne nouvelle pour ceux qui ont voté Macron l'ancien ministre de l'économie de Holand!!
a écrit le 27/04/2017 à 6:39 :
Fin des formations !
a écrit le 27/04/2017 à 5:19 :
Un gouvernement socialiste rate tout ce qu'il pretend entreprendre. Il n'y a qu'a lire l'histoire. Surtout s'il est enarque habitue a la facilite de l'etat nourricier. Pendant ce temps la, on delocalise discretement, on ferme des entreprises et j'en passe.
a écrit le 27/04/2017 à 0:31 :
Cela ne fait que commencer; premiers effets de la loi EL KHOMERI : un, deux, trois ou quatre trimestres (selon la taille de l'entreprise)de baisse du chiffre d'affaire et on peut licencier.
Facile pour une entreprise de faire baisser artificiellement son CA(il suffit de demander à son comptable de manipuler quelques chiffres) pour licencier.
a écrit le 26/04/2017 à 23:32 :
Avec ce terrrrible échec chômage, en fin de quinquennat Hollande avec Valls Cazeneuve sont submergés par leurs échecs, échec économique, échec chômage, échec social, échec sécurité ...

bref,

il reste à Hollande le succès d'avoir enfanté Macron qui a brûlé et réduit en poussière les UMP LR avec leurs fifrelins de l'UDI,

il est vrai que HollandeValls et Macron ont fait des dégâts co-latéraux, la disparition du PS et des Verts grilléd par les cendres incandescentes de l'incendie fatal à l'UMP-UDI-LR

Dans leurs derniers souffles accompagnés des délires, les LR UDI PS Verts appèllent à voter pour Macron leur bourreau !!!

lamentable fin ... l'inconséquence absolue
a écrit le 26/04/2017 à 22:42 :
Comme la finance, les entreprises avaient peur d'une finale présidentielle populiste : Le Pen Mélenchon.
Les chefs d'entreprise sont certainement maintenant un peu plus rassurés.
Ils le seront encore plus si Macron est élu, même si un bon nombre auraient préféré Fillon.
Comme le tourisme, le bâtiment et l'industrie repartent, donc, les élections passées, le chômage devrait bien baisser à un rythme plus élevé qu'en 2016.
Les chefs d'entreprises PME-TPE attendent des réponses sur le renouvellement, continuité, amélioration ou suppression de dispositifs.
Dont :
CICE, intégration du dans une baisse de charge ?
La baisse promise de l'impôt pour les TPE-PME.
(Trump vient d’annoncer baisser l’impôt pour les sociétés les américaines de 35 à 15%.)
La Programme d'investissements d'avenir à destination des startups, PME et ETI françaises.
(Principalement Bpifrance)
Le Suramortissement.
Aides à la robotisation.
Prime à l’embauche PME.
Aide TPE pour les apprentis mineurs.
Statut Jeune Entreprise Innovante, JEI.
Dispositif Pinel
Aide aux collectivités locales qui investissent dans le BTP
Dispositif Cosse (2017, à évaluer)
Etc.
La continuité des facilités, soutiens et investissements engagés dans l’hospitalier, l’Usine du Futur, Ple numérique, les startups, logements, propriétaires bailleurs, zones blanches, TVA logement, PTZ, droits de mutation, changement climatique, Pôles de Compétitivité, Biotechs…...........
Réponse de le 27/04/2017 à 11:25 :
Mais?Mais?Mais alors les chiffres de pole emploi sont faux???Le gouvernement socialiiste nous ment,le chomage est reparti a la baisse mais on nous cache tout.
a écrit le 26/04/2017 à 21:41 :
Une demande d'aide une formation / une aide pour aller à un entretien de recrutement, j'ai jamais vu ça ! Allez voir au PLIE, au conseil Général, au CCAS, à la région, on fait pas ça ici.
On fera rien pour vous, j'ai rien pour vous, au revoir
Vous n'êtes pas au niveau, vous mettez plus de temps à comprendre que les autres, je ne juge pas mais…
{ marquez une extrême surprise pour toute demande }, mais vous vous prenez pour qui Madame ?
Nous sommes soumis à une obligation de réserve. Nous ne pouvons répondre à votre demande.
Ceci est rendu obligatoire par l'Europe {?}
Pas concernée pas votre demande, désolée. Je regrette mais malheureusement c’est le règlement.
Vos informations n'ont aucune valeur {émanant du ministère}, vous n'avez pas compris "ski y'a" écrit. Allez à la Maison du droit, y vont vous expliquer
On nous n'en a jamais parlé {accusez le demandeur de ne pas être au courant ou d'avoir de fausses informations }
Vous zavez pas fini de venir, je vais être obligé de le signaler à ma direction
C'est plus difficile de dire oui que de dire non
J'ai trop de demandeurs d'emploi à m'occuper, si vous croyez que j'ai que ça à faire
Passez des concours administratifs, faites de l'intérim, reprenez une PME, voyez avec la Chambre de commerce. Y font ça.
On n'a pas été formé sur ça. Hors attribution
La photocopieuse est en panne, on vous écrira ( dans un mois s'il y a du papier ou de l'encre)
L'accès à vos données informatiques n'est pas autorisé: il faut un code que je n'ai pas, c'est confidentiel / il faut un avis du correspondant informatique et liberté / il faut faire une demande à la direction ( régionale) / je ne peux les modifier/ il faut écrire à Paris à la Personne responsable de l'accès aux documents administratifs et des questions relatives à la réutilisation des informations publiques (PRADA) et c'est compliqué / si je fais pas ça je risque des sanctions
Ca sert à rien de revenir: on fera rien pour vous, j'peux rien pour vous, ne comptez pas sur nous.
On travaille en réseau ici. Cet organisme n'est pas dans le réseau. On fait pas.
Voici comment vous passer de ce que vous cherchez…C'est comme ça le mieux ?
L'accès à l'emploi, la formation, la fourniture d'offres d'emploi, le conseil pour l'emploi, l'orientation professionnelle n'entrent pas dans le champ de nos compétences. Nous vous recommandons de mieux vous pourvoir. Pour l'avenir, sachez que nous sommes autorisés à effectuer des contrôles renforcés concernant l'effectivité de vos recherches et le cas échéant d'une remise en cause du versement de vos allocations / de votre affiliation à notre organisme
N'aggravez pas votre cas avec vos demandes
J'suis pas au courant. Savez-vous vraiment de quoi vous parlez ?
On a une nouvelle application sur notre site, ca marche très bien. ( Elle ne sert à rien)
J'espère que vous vous en sortirez un jour {sourire}
Je ne peux vous répondre. C'est pas mon travail.
Votre demande pour une formation (non) qualifiante a été refusée; nous finançons uniquement les formations (non) qualifiantes {choisir le contraire de ce qui est demandé }
Ca fait combien de temps que vous zavez pas travaillé ? (faire silence) Je sais pas mais…Ca va pas "ette" facile pour vous. Vous devriez faire un stage pour apprendre à planter les clous. C'est bien pour vous: vous n'aurez pas besoin de réfléchir.
Faites un bilan de compétences à l'AFPA. Vous verrez si vous avez réellement des compétences. C'est pour vous aider que je vous dis ça
Y'a quelque chose que je comprends pas chez vous. Pourquoi faire une formation pour apprendre … alors que n'avez pas de connaissances dans ce domaine ?
On n'a pas reçu d'autorisation pour faire ça. Malheureusement on le regrette.
C'est pas la peine de revenir
C'est pas de not'e faute si on a rien pour vous. Vous devriez aller au PLIE, à l'association de défense des droits de la femme , l'association bidon de ///
C'est pas dans les textes. On fait pas.
Votre demande a été rejetée. Veuillez réessayer ultérieurement
IFO pas abuser Madame. Demandez à votre famille: vos parents, frère/sœur, cousin(e ), oncle/tante, cousin(e ) , voisin(e )
Faites valoir vos droits à la retraite { à 53 ans }
Saisissez le médiateur, ma hiérarchie {on vous couvre, on ne répondra jamais}
{ne laissez jamais de message sur les répondeurs téléphoniques: pas de traces}
Mon collègue qui s'occupe de ça est absent pendant 15 jours. Vous pouvez partir.
Vous n'avez droit à rien. Vous nous faites perdre notre temps. Je ne vous retiens pas. {sourire}
On a perdu vot' dossier
Je crois que cela ne va pas être possible vu votre situation. {sourire}
Ne vous amusez pas à nous demander à nouveau quelque chose. C'est abusif. { fixer la personne dans les yeux | Il faut tout dire / faire pour ne plus être sollicité}
Nous ne pouvons vous fournir une aide à la mobilité car y'a pas marqué à quelle heure est le rendez-vous / l'endroit exact de l'entretien / l'intitulé exact du poste / si c'est un CDD ou un CDI / le montant envisagé du salaire / temps plein ou partiel / le nom et prénom de la personne avec qui vous allez passer l'entretien / sa fonction dans l'entreprise. Malheureusement, votre demande est irrecevable. Croyez que je le regrette.
Vous savez tenir un stylo ? Vous n'avez donc besoin de rien. Au revoir Monsieur.
Notre organisme n'a pas pour but de vous aider à trouver un emploi mais de vous conseiller dans la mise en œuvre de nos moyens.
Ifo qu'on s'occupe des migrants. On n'a pas de temps à perdre avec vous Madame
{Pas de signature nominative dans les courriers: seulement "le conseiller"}
Les métiers que vous cherchez n'existent pas
Reprenez des études, passer un BTS en alternance pendant 2 ans
C'est pas la peine de revenir
{bloquez la réception de certains emails afin de ne plus y répondre}
Si vous n'arrivez pas à trouver un emploi, vous pouvez vous désinscrire
D'habitude on fait pas avec cet organisme. Ca va pas être possible
On n'est pas là pour vous trouver un travail.
Zavez pas le profil, c'est tout. C'est pour vous aider qu'on vous dit ça
A vot' place je deviendrai recycleuse de déchets, on peut vous mettre sur cette formation AFPA si vous voulez
a écrit le 26/04/2017 à 20:59 :
La france est le bonnet d'ane des pays occidentaux dans sa lutte contre le chomage et aussi pour tout le reste. Alors que son potentiel est formidable et même unique. Apres 48 ans de socialisme elle est laminée. La gauche l'a assassinée et la droite a laissé faire. La haine et la paresse, le mensonge et l'irresponsabilité la guident désormais. Mais chut, chut, ce n'est pas politiquement correct de dire la vérité ! Ce pauvre pays va bientot exploser sous l'effet de la perte des valeurs et de ce vide comblé peu à peu par l'islam. Condoléancement vôtre....
Réponse de le 26/04/2017 à 21:24 :
c'est plutôt la France qui est entourée de boulets. mais c'est vrai que les Français et leurs entreprises, si frileux et grincheux, sont aussi des boulets.
tu es un adepte du modèle "recklessness/smoke&mirrors/spin" ? :-)
a écrit le 26/04/2017 à 20:55 :
Macron est adroit, pour le moment, il échappe au bilan de Hollande; il était pourtant son conseiller économique puis son Ministre des finances. Si son programme est le même que celui appliqué sous Hollande, on est pas près de retrouver de la croissance.
Réponse de le 27/04/2017 à 17:11 :
Et si celui de MLP est appliqué, on est certain de trouver la décroissance !
a écrit le 26/04/2017 à 20:48 :
Je suis le conseil suivant du ministère du "travail". Pour l’interprétation des chiffres de cette publication, il convient comme toujours de privilégier les évolutions en tendance plutôt qu’au mois le mois. Donc je prends les données suivantes. En France (y compris Drom), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève pour les catégories A, B, C, ce nombre s’établit à 5 805 200. Sur trois mois, il augmente de 0,7 % (–0,2 % sur un mois et +0,8 % sur un an). Doc sur un an, il augmente de 0,8 % sur un an. CQFD. Donc où est l'inversion de Hollande?

Source:
http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/demandeurs-d-emploi-inscrits-a-pole-emploi-en-mars-2017
a écrit le 26/04/2017 à 20:28 :
excellent, c'est ce qu'il faut, ca n'a rien de liberal, et c'est conforme aux plans de lenine!
le chomage pour tous c'est maintenant!
vivement que la france soit une democratie socialiste comme la RDA d'Honecker, ca sera une grosse dose de bonheur juste, et ca nous fera bien rigoler!
a écrit le 26/04/2017 à 20:22 :
alors que les embauches son très dynamiques selon l'Acoss : 1,94 million au 1er trimestre 2017, plus haut depuis 17 ans.
les inscriptions à Pole Emploi baissent et les sorties sont en hausse.
a écrit le 26/04/2017 à 19:50 :
Etrange...
Les chiffres du chômage sont publiés juste après le 1er tour des élections.
a écrit le 26/04/2017 à 19:24 :
les experts s'attendent a la création de 2 millions d'emplois cette année,cette hausse mensuelle sera vite effacée
Réponse de le 26/04/2017 à 21:48 :
Votre création d'emploi n'est que le stric remplacement des departs à la retraite ,or créer des emplois c'est faire quelque chose en plus de ce qui existe pas de renouveler l'existant........
Réponse de le 27/04/2017 à 0:13 :
Quelle éxperts? les mémes qui ont conseillè Hollande?
Réponse de le 27/04/2017 à 8:38 :
@sez
Excusez svp l'élu ps qui a quelques difficultés pour s'exprimer clairement.
Les prévisions indiquent une augmentation des embauches par rapport à 2016. Donc les renouvellements de postes auxquels s'ajouteront des créations de nouveaux postes.
Usine Nouvelle 20/04/2017 :
"Les recrutements dans l'industrie repartent très fort en France"
"les entreprises françaises envisagent de recruter près de deux millions de personnes, un record depuis 2002. Dans l’industrie, les prévisions d’embauche progressent de près de 9% par rapport à l'année dernière, portées avant tout par un surcroît d’activité."
a écrit le 26/04/2017 à 19:22 :
Le chômage de masse en France, vous aurez remarqué le grand absent de la campagne présidentielle. Il est maintenant inscrit comme une donnée de base dans la société française. Les journalistes sont beaucoup plus intéressés par la couleur des costumes de Fillon ou le menu servi à la Rotonde lors de la soirée de Macron que par les propositions des candidats en la matière.
Réponse de le 26/04/2017 à 21:15 :
Alors que la fabrication des costards de Fillon et d'ailleurs la petite bouffe de Macron à la Rotonde sont générateurs d'emplois en France. Ce qui n'aurait pas été le cas si Fillon avait acheté un costume prêt à porter chez H&M ou Primark.
a écrit le 26/04/2017 à 19:07 :
Il doit y avoir une erreur : pour l' "union européenne", la moyenne des personnes employées en Europe est de 105%. Par rapport à quoi, là, pas de détails...
a écrit le 26/04/2017 à 19:00 :
On va rigoler quand les 500000 chomeurs en formation vont revenir gonfles les rangs des demendeur d'emplois
Votez macron
a écrit le 26/04/2017 à 18:51 :
Si on compte plus de chômeurs, on trouve aussi selon l’OCDE publie un pib par habitant (ppa $ cst 2010). On note des valeurs de 1970 à 2016 pour la France une évolution rapportée à une moyenne de 24 pays OCDE de valeur proche (France, Allemagne, RU, Italie, Espagne, Pays-Bas, Belgique, Autriche, Portugal, Luxembourg, Danemark, Finlande, Suède, Suisse, Norvège, Grèce, Irlande, Islande, USA, Canada, Australie, Japon, Nouvelle-Zélande, Israël). De 1970 à 1982, le pib/hab Fr/24 passe de 96,14% à 101,52 maximum sur la période, pour une moyenne de 98,85, soit +0,45% par an, puis de 1983 à 1987, de 100,62 à 95,49 pour une moyenne de 97,47, soit -1,21% par an. De 1988 à 1992, le rapport passe de 96,31 à 97,53 soit +0,41% par an pour une moyenne de 97,01. De 1993 à 2007, il passe de 96,18 à 86,37, pour une moyenne de 91,31, soit -0,74% par an. De 2008 à 2012, il passe de 86,77 à 88,59, soit +0,44 par an. De 2013 à 2015, il passe de 88,28 à 86,04 soit -0.85 par an.
Sur la période 1970-1977 la moyenne est de 97,81. De 1978 à 1983 elle est de 100,54. De 1984 à 1994 elle est de 96,68. De 1995 à 2002 elle est de 92,19. De 2003 à 2015 elle est de 87,78. En 1995 il passe sous le niveau de 95 et en 2003 sous les 90. Le maximum est en 1982 à 101,52 et les 3 minimums sont en 2007 et 2008, années de croissance pour 86,37 et 86,77, le minimum sur la période est en 2015 à 86,14, 3 seules années sous 87. La moyenne 1970-2015 est de 94,08. Le pib/hab décline depuis 1982 relativement à 24 pays de l’OCDE de niveau proche en 1970.
La croissance annuelle Fr par rapport au G7 est de 1970 à 1980 de 3,44 contre 2,89 soit une VALEUR SUPERIEURE. De 1980 à 2007, elle est de 2,01 contre 2,69 soit une valeur inférieure et de 2007 à 2015, elle est de 0,1 contre 0,32.
La croissance Fr sur 18 pays de l’Europe (24 OCDE moins les pays hors continent Europe), est sur la période 70-80 de 3,44 contre 3,36 soit une valeur supérieure, puis de 1980 à 2007 une valeur de 2,01 contre 3,14 soit une croissance plus faible qu’une moyenne de 18 pays d’Europe. De 2007 à 2015, elle est de 0,1 contre -0,08 pour l’Europe.
La croissance de l’Europe à 18 relativement aux USA est de 1970 à 1980 de 3,36 contre 2,30 puis de 1980 à 2007 de 3,14 contre 2,74 soit une valeur supérieure qui montre un dynamisme européen. Puis de 2007 à 2015 ou 2016, une valeur de -0,08 contre 0,42.
Pour les USA, la moyenne 1970-2015 est de 120,87 et 120,20 en 2015.
Pour l’Europe 18 pays rapporté aux 6 autres OCDE non Eu, on obtient de 1970 à 1991 de 100,50 à 111,43 soit +0,52% par an, de 1992 à 1995 une variation de -0,87 à 107,96. De 1996 à 2008 une variation de +0,66 à 116,56. Puis de 2009 à 2015, une variation de -1,02% annuelle avec 2014-2015 à +0,96…
L’Allemagne est en 2015 à 99,07 pour une moyenne 1970-2015 de 99,37. L’Angleterre est à 88,62 pour une moyenne de 87,64. L’Espagne à 73,92 pour une moyenne de 77,04 et un maximum en 2003 à 80,89 et 79,24 en 2009. L’Australie est à 104,32 pour une moyenne de 101,61. Le Canada à 98,48 après une baisse de 1982 à 2007 et une hausse ensuite. La Grèce après 73,80 en 2008 pour une moyenne de 71,58 est en 2015 à 54,93. Les Pays-Bas sont à 105,82 après 109,05 en 2009 et une moyenne de 108,29. Le Japon est à 86,36 en 2015 après 82,88 en 2009, minimum, et une moyenne de 88,36 pour un maximum en 1991 à 102,05. L’Italie est à un minimum de 77,30 en 2015 pour une moyenne de 94,03 et 86,96 en 2007, pour un maximum en 1992 de 102,11… Source : onglet productivité/pib par tete stats.oecd.org/index.aspx ?queryid=350&lang=fr
Réponse de le 26/04/2017 à 19:51 :
Le passé est le passé. Aujourd'hui, c'est le décrochage, c'est tout. Cf les chiffres Eurostat qui placent la France a à peine plus de 105-106 pour une base 100 en terme de PIB/hab PPA (100=moyenne de l'UE à 28, c'est-à-dire Roumanie et Bulgarie incluses...). La plupart des régions de province ont sombré à 80-90. Elles ont pris 10 % dans la figure. On complique, on étouffe, on plombe, on recentralise, on déresponsabilise. Nos feuilles de paie sont immontrables à l'étranger, dans n'importe quel pays normalement développé. Juste la honte.
a écrit le 26/04/2017 à 18:51 :
Comme l’Allemagne dans les années 20, l'histoire se répète...
a écrit le 26/04/2017 à 18:24 :
alors que les embauches sont très dynamiques selon l'Acoss : 1,94 million, au plus haut depuis 17 ans.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :