Les créations d'emplois ont bondi en 2014, tirées par le tertiaire

 |   |  426  mots
La distribution, le négoce et la location sont les premiers secteurs d'activité créateurs d'emplois en France.
La distribution, le négoce et la location sont les premiers secteurs d'activité créateurs d'emplois en France. (Crédits : © Benoit Tessier / Reuters)
Le nombre de créations d'emplois s'élève à 71.878, en hausse de 34% par rapport à 2013, selon une étude de France Industrie Emploi. L'Île-de-France est toujours en tête, devant la région Rhône-Alpes tire son épingle du jeu (5.799 emplois créés).

Porté par les services aux entreprises, les créations d'emplois se sont inscrites à la hausse en 2014. Elles surpassent ainsi de 16.223 le nombre de destructions d'emploi, permettant d'afficher la première balance positive depuis 2012, d'après le sixième rapport annuel "Création et destruction d'emplois en France" publié jeudi 28 mai par le cabinet de conseil France Industrie Emploi (F/I/E/).

Le nombre de créations d'emplois s'élève ainsi à 71.878, en hausse de 34% par rapport à 2013.

 "Le regard que l'on peut légitimement porter sur 2014 apparaît sensiblement plus optimiste qu'il ne l'a jamais été depuis la crise de 2008, même si le nombre de liquidations judiciaires et de fermetures a augmenté", commente Michel Ghetti, président du groupe F/I/E/ cité dans le communiqué.

Au niveau des régions, l'Île-de-France est toujours en tête par rapport à 2013 avec 19.851 emplois créés. Deuxième après avoir occupé la cinquième place auparavant, la région Rhône-Alpes tire son épingle du jeu (5.799 emplois créés). Viennent ensuite le Pays-de-la-Loire (5.631), le Nord-Pas-de-Calais (5.248) et la PACA (5.031).

Le BTP atteint des plus bas

Le secteur des services (38.932 emplois créés, en hausse de 7,8% sur un an) tiré par la distribution et la location, ainsi que l'informatique, de même que celui de l'industrie (17.946 ; +7,7%) ont été particulièrement porteurs. A contrario, le BTP, en crise, a connu une baisse de 80% sur un an, avec seulement 103 emplois créés.

     | Lire Logement : le secteur du bâtiment ne voit pas le bout de la crise

Phénomène à noter, les projets créateurs d'emplois se sont largement inscrits en hausse (+65%) mais le nombre d'emplois créés en moyenne a diminué (-17%), au vue de la nature des entreprises (PME tertiaires). Depuis 2011, année où 1.405 dossiers ont été dénombrés, les projets créateurs d'emplois étaient en baisse continue.

Défaillances d'entreprises record en 2014

L'an passé, les défaillances d'entreprises ont en effet poursuivi leur hausse, atteignant 63.400 (+1% sur un an) après le record de 2013, où elles avaient retrouvé le niveau de 2009, selon une enquête d'Euler Hermes, spécialiste de l'assurance-crédit.

Toutefois, d'après l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) les créations d'entreprises se sont également inscrites à la hausse cette année-là, atteignant le nombre de 550.700 (+2% par rapport à 2013). De manière générale, le chiffre de créations d'entreprises est plus ou moins stable en France depuis la mise en place en 2009 du régime de l'auto-entrepreneur, qui représente pour un peu plus de la moitié des entreprises créées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2015 à 16:54 :
une question va bientôt se poser au gouvernement français. Auras-t'on assez des 6 millions de chômeurs pour occuper de la reprise de notre grand leader holland,
a écrit le 28/05/2015 à 14:22 :
Ce que je constate c'est que malgré tous les discours de crise, les Français partent toujours en vacances, les stations de ski sont pleines, les aéroports et les trains pris d'assaut au moment des grands départs, les terrasses des restaurants fournies.... Ce pays a l'air prospère pour qui a déjà voyagé à l'étranger (Europe du Sud comprise).
a écrit le 28/05/2015 à 13:16 :
Devant une telle étude approximative, et de tels boni-mensonges, nous nous sommes renseignés sur source infogreffe France Industrie Emploi :
31/12/2013 Comptes annuels non déposés
31/12/2012 Comptes annuels non déposés
31/12/2011 Comptes annuels non déposés

Pour la transparence, faut se rhabiller ! Ca doit pas aller fort dans ce gourbi proche de la Vallserie.

Reste que les seules créations d'emplois précaires, résumons :
Les Français constatent la montée du chômage réel,
Les Français savent compter,
un emploi à mi temps = un 1/2 emploi
un emploi à 1/3 temps = un 1/3 emploi

un emploi précaire 1 semaine = un 1/4 emploi sur 1 mois
un emploi précaire 2 semaines = un 1/2 emploi sur 1 mois
un emploi précaire 3 semaines = un 3/4 emploi sur 1 mois

Les Français sont de bon sens ils ne croient pas les chiffres "purgés" avec des exclusions massives publiés,
Les Français voient les fermetures massives d'usines et les licenciements boursiers massifs.
Les Français constatent aussi qu'une grande partie des annonces Pole Emploi sont fantaisistes, incomplètes, approximatives, renseignées que très partiellement ... non réelles.
Faut arrêter de prendre les Français pour des idiots,
Réponse de le 28/05/2015 à 15:05 :
Merci pour ce regard critique, c’est rare que les lecteurs enrichissent un article publié. Mais cet article a le mérite de parler en terme de soldes, c’est-à-dire de parler des créations et des disparitions. Longtemps on taisait les disparitions pour ne parler que des créations, ce que de nombreux services économiques de collectivités continuent à faire.

Votre propos et cet article ont le mérite de remettre en cause, même s’ils ne le disent pas explicitement, l’ensemble du système d’aide à l’emploi, aux entreprises et à la création d’entreprise. Souvent, de nouvelles entreprises créées en poussent d’autre dehors, qui étaient aussi bonnes mais où l’on était mieux payé, ne serait-ce que parce que la moyenne d’âge des salariés était plus élevée. On aboutit donc à une précarisation accrue plutôt qu’à des créations nettes d’emplois.
Réponse de le 28/05/2015 à 15:22 :
Non mais, je suis épaté qu'on ait pas censuré votre message, pour bien moins on me coupe la parole. Avez-vous un proche au gouvernement ? :-)
a écrit le 28/05/2015 à 12:52 :
Combien de postes de fonctionnaires ou d'emplois subventionnés dans ces "créations" d'emplois? La propagande "optimiste" continue mais ça ne prend pas. La France est en panne et le restera aussi longtemps qu'elle ne sera pas libéralisée.
Réponse de le 28/05/2015 à 13:09 :
+1000!les prélèvements obligatoires sont au maximum et ils vont continuer d'augmenter,cela explique le record de défaillance d'entreprises du secteur privé
Réponse de le 28/05/2015 à 13:35 :
c est sur qu'avec une attitude comme ca, le scmilbik va avancer.
Réponse de le 28/05/2015 à 13:50 :
Méfiez vous de ce que vous pensez savoir et des on-dit. La Poste a supprimé 60 000 emplois en dix ans (alors que la plupart des français croient que les effectifs de la Poste augmentent), dont une grande partie depuis que Hollande est en poste. La SNCF entame le même processus. L'armée idem.
Réponse de le 28/05/2015 à 15:19 :
En France, "exception" oblige, la"création d'emplois" bondit autant que le chômage. Cherchez l'erreur.
Réponse de le 28/05/2015 à 15:34 :
Evidemment il se crée des emplois tous les jours. c'est le différentiel créations/destructions qui compte...ainsi que l'accroissement de la population active qui nous donne un tel taux de chômage

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :