Les Français risquent de ne pas "accepter" d'être "privés" des fêtes de Noël" (Edouard Philippe)

 |   |  997  mots
(Crédits : POOL New)
Édouard Philippe a prévenu les grévistes opposés à la réforme des retraites que les Français risquent de ne pas "accepter" d'être "privés" des fêtes de Noël, dans un entretien au Parisien dimanche.

"Que chacun prenne ses responsabilités": le Premier ministre Édouard Philippe a prévenu les grévistes opposés à la réforme des retraites que les Français risquent de ne pas "accepter" d'être "privés" des fêtes de Noël, dans un entretien au Parisien dimanche.

"Je vois bien que tout le monde voit arriver Noël avec inquiétudes. Noël, c'est un moment important. Mais il faudra que chacun prenne ses responsabilités. Je ne crois pas que les Français accepteraient que certains puissent les priver de ce moment", a déclaré le chef du gouvernement, après dix jours d'un mouvement perturbant fortement les transports.

Au dixième jour de la mobilisation, la situation était toujours critique samedi pour les usagers des transports - un TGV sur quatre et trois TER sur dix en moyenne - et cela ne devait guère s'améliorer dimanche, selon la SNCF. Pour les Franciliens, le trafic RATP restera "très réduit" dimanche avec seules les lignes 1, 14 et Orlyval en fonctionnement, 60% des bus en circulation, aucun RER A et un RER B sur trois en moyenne, selon la RATP. Si la grève se poursuivait dans les prochains jours, elle pourrait compromettre les départs en vacances car il faut plusieurs jours après la fin d'un mouvement pour revenir à un service normal. Le Premier ministre, Edouard Philippe a demandé vendredi soir à la SNCF de préparer un "plan de transport" précisant quels trains seraient maintenus au moment des fêtes de fin d'année.

"Ce n'est pas un blocage total"

"Je ne dirais pas que tout le pays est en grève. Ce n'est pas un blocage total, mais c'est pénible. Le droit de grève existe, mais cet impact sur des millions de Franciliens, notamment, c'est aussi ce qui est recherché par certaines organisations syndicales", condamne-t-il, faisant évoluer son ton sur cette grève.

Quant aux commerces pénalisés, "nous réfléchissons à (...) des mesures de lissages pour le paiement de leurs cotisations sociales, afin qu'ils arrivent à passer le cap", comme au moment de la crise des "gilets jaunes", ajoute M. Philippe.

Un simulateur officiel et complet des retraites en 2020

Face au besoin d'un simulateur "officiel" pour permettre à chacun de mesurer les effets de la réforme, le locataire de Matignon affirme qu'"on est en train de le construire, ce n'est pas facile", car "il faut que toutes les hypothèses, toutes les données soient stabilisées".

Il a demandé avant mercredi prochain aux équipes du haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye un "maximum de cas types", par exemple sur le cas d'un professeur de 50 ans avec 3 enfants. Et le simulateur "complet" devra être prêt "courant 2020, de préférence début 2020".

"Quand le système (de retraites nouveau) sera lancé (en 2022 pour ceux ayant 18 ans et un premier emploi, ndlr), il y aura une application pour ceux qui ont un smartphone", indique le chef du gouvernement.

En attendant, "tous les simulateurs de retraite que vous voyez traîner sont faux", lance-t-il.

Les régimes spéciaux seront eux supprimés "tous en même temps et on finit au même rythme" ultérieurement, précise-t-il. Et concernant les professeurs, "notre objectif est de revaloriser (leurs) rémunérations", ce qui "commencera dès le 1er janvier 2021, selon des modalités qui sont à déterminer pendant le 1er semestre 2020 et qui s'appliqueront pendant plusieurs années", indique Edouard Philippe, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer s'y attelant.

Pourquoi ne pas faire passer la réforme par points par référendum? "Juridiquement, ce n'est pas du tout impossible" mais "les députés ont été élus pour faire ce qui a été promis" et "je pense donc qu'un examen par le Parlement est indispensable", répond le Premier ministre.

Il ne se "pose pas" la question d'une éventuelle démission en cas d'échec de cette réforme: "Sinon, on ne fait plus rien. Cette réforme, j'y crois. Je suis déterminé. C'est pour cela que je suis calme".

"La bonne foie de Delevoye est totale"

Par ailleurs, le Premier ministre a jugé que "la bonne foi de Jean-Paul Delevoye était totale", après les mises en cause du haut-commissaire aux retraites sur ses activités parallèles.

Le "Monsieur retraites" du gouvernement a reconnu avoir omis de déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), qui scrute patrimoine et activités des membres du gouvernement, sa fonction d'administrateur bénévole dans un institut de formation de l'assurance, l'Ifpass. D'autres oublis sont apparus depuis: il siège bénévolement depuis 2016 au conseil d'administration de la Fondation SNCF, et préside l'Observatoire régional de la commande publique des Hauts-de-France.

Jean-Paul Delevoye a aussi cumulé sa fonction gouvernementale avec celle, rémunérée, de président d'un think tank du monde de l'éducation, Parallaxe - cumul qu'il avait déclaré mais qui, a-t-il appris depuis, n'était pas autorisé.

Selon le chef du gouvernement, "il s'en est expliqué. Quand il a eu la certitude que quelque chose dans sa déclaration n'allait pas, il a à la fois démissionné des mandats pour lesquels il n'était pas rémunéré, et s'est engagé à rembourser immédiatement les sommes en question". "Je pense que la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale", a-t-il ajouté.

Jean-Paul Delevoye n'a pas exclu de démissionner pour préserver la réforme des retraites dont il est l'artisan et qui est contestée de toutes parts. "Ce n'est pas à moi de juger mais si j'estimais, à un moment, que je suis devenu un sujet de fragilité, j'en tirerais les conséquences", a-t-il déclaré vendredi à Libération.

Le procureur de Paris a demandé des précisions à la HATVP sur le défaut de déclaration d'activité de Jean-Paul Delevoye. Une réunion du collège de la Haute autorité se tiendra mercredi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/12/2019 à 19:55 :
Lequel gouvernement a tout intérêt à ce que les syndicats maintiennent la grève, pour se faire de facto disqualifier par le peuple. Ils ne céderont donc en rien, pour provoquer cette situation. Les Syndicats ne font pas preuve de beaucoup de jugeote car ils devraient interrompre la grève pour les fêtes, afin de mettre le peuple de leur coté et reprendre ensuite le mouvement de plus belle. Simple stratégie.
a écrit le 17/12/2019 à 18:01 :
alors là je rigole quand Monsieur Philippe annonce que chacun doit prendre ses responsabilités !!!dans cette affaire, il n'y a pas que les grévistes qui ont une responsabilité,le Gouvernement aussi en a !!! qui se bat contre qui en ce moment? il y a bien deux entités qui ne sont pas d'accord je pense, et...chacune d'elle devrait prendre SES responsabilités non? Par ailleurs qu'il ne vienne pas nous dire que Monsieur Delevoye est blanc comme neige !! ce n'est pas d'aujourd'hui que tous les français savent que les responsables du Gouvernement doivent avant d'accepter de prendre une responsabilité au Gouvernement déclarer tous leurs revenus et poste de bénévoles !! çà date de quelle année cela? et ce bon monsieur a tout oublié !!! il ne déclare que lorsque tous les Français deviennent au courant de son manquement à la Loi !!! vous les Français moyens essayez donc d"oublier sur vos déclarations vous comprendrez ce que je veux dire !!!!
a écrit le 17/12/2019 à 13:20 :
La France se résume à Paris, et Paris est la France.
Le GVT et les journalistes n'ont rien écouté, rien compris ou retenu de la révolte des gilets jaunes.
a écrit le 17/12/2019 à 9:47 :
Je n’épiloguerais pas pour savoir qui, des syndicats ou du gouvernement est responsable du blocage. Chacun a son idée sur la question et ma modeste contribution n'y changera rien.
En revanche je suis interloqué quand on parle de pays bloqué quand seule l’île de France est durement impactée (mais pas bloquée), et plus encore quand "on" priorise les départs pour les vacances au dépends des transports de tous les jours.
Réponse de le 17/12/2019 à 10:20 :
Je viens de regarder le site sytadin , pas un rat sur les routes en région parisienne.
a écrit le 16/12/2019 à 20:17 :
Ou l'art de ne jamais se remettre en question, on enfile une réforme mal faite, mal éxpliquée, sans grande utilité (ça ne concerne que la fonction publique, on s'en fout c'est l'argent du gouvernement), et on s'étonne d'avoir déclenché des grèves!
C'est vrai qu'au lieu d'avoir tout mélangé il y a environ 60 ans on aurait du rester chacun chez-soi, moi je viens de la metalurgie ou était accolée toute l'industrie, c'était stupide de partager avec tout le monde.
a écrit le 16/12/2019 à 18:06 :
Les français risquent de ne pas accepter de travailler 2 ans de plus....
a écrit le 16/12/2019 à 16:37 :
Noel est un moment important....vraiment meme pour les musulmans et autres non chretiens ?...Pour le PM la France est donc avant tout Chretienne, et il a raison sur ce point.
a écrit le 16/12/2019 à 15:24 :
Je suis de danoise est je ne comprend pas que les syndicats n'ont pas pu négocier avec le gouvernement ça montrer qu'ils sont pas fort dans les pays Nordique nous avons des syndic qui arrive chaque fois et sais vraiment rare qu'il y a des grèves, ici sais sans arret pour un oui ou un non, on peux pas tjr garder les avantages qui ont été donner en 1947 je crois après la guerre ou la situation n'était pas comme maintenant, et on vit bcp plus longtemps bientot on sera a la retraite plus longtemps qu'on a travailler et dans tous les autres pays d'europe l'age de retraite est entre 64 et 67 ans, on peux par tout avoir dans la vie
Réponse de le 16/12/2019 à 18:41 :
vous êtes pragmatiques, les syndicats font comme la plupart des partis politiques, ils en gérent que leurs parts de marchés parce qu'ils sont totalement déresponsabilisés.
le marketing a pris le dessus sur le gestion de l’intérêt général.
pas étonnant qu'il y ait une grosse crise de la démocratie dite représentative mais qui ne représente que des intérêts particuliers et la gestion du monde politique et administratif sur le dos du monde productif et marchand qui subit le record d'impôts et charges
Réponse de le 16/12/2019 à 18:48 :
il faut être clair, le sujet est avant tout de défendre des régimes spéciaux, donc des avantages auto octroyés en ponctionnant d'office le contribuable à qui on n'a rien demandé.

C'est 7 milliards qui sont payés avec nos impôts car il est impossible d'équilibrer ce prélèvement hors normes avec les cotisants.

En bon français ça s'appelle un détournement d'argent public en bandes organisées.

Mais pour faire oublier le fond, on a droit à une série de mensonges, on va tous y perdre, faux simulateur...afin que ceux qui ont tout à perdre si la réforme ne passe pas (agriculteurs, les femmes, indépendants, artisans, petites retraites viennent renforcer les rangs de ceux qui avec un discours de générosité ne défendent que des intérêts egoistes et corporatistes, yc les syndicats clientélistes qui gèrent leurs parts de marchés avant les élections.
Réponse de le 16/12/2019 à 19:59 :
Vous avez la très grande chance d'avoir des patrons humains et compréhensifs, des élus qui savent faire la part des choses et certainement très intelligents, ici tout ce qu'ils savent faire c'est se faire élire et devenir des dictateurs le temps du mandat et s'accrocher ensuite comme des huitres à son rocher.
Si vous voulez vous donner une idée du Français typique, pas De Gaulle évidement il était d'origine noble, mais Napoléon un gros nul sorti de nulle part qui à mis la France dans la misère, ceux-ci sont arrivés de la même façon et partiront de la même façon en ne laissant que des ruines.
Réponse de le 16/12/2019 à 20:50 :
Mme, ce n'est pas la faute des syndicats. C'est ce gouvernement qui est en fait le chef d'une faction celle des riches . Il n'a pas eu peur de racketter les vieux pour assouvir sa caste
a écrit le 16/12/2019 à 14:13 :
Bercy va s' occupée de toute l'Economie , les hauts fonctionnaires qui ont tout à la triche !!!!!
a écrit le 16/12/2019 à 13:30 :
apres 5 années perdues merci au gros tout mou ....la suite a été pire et la bande des super cerveaux ...sans aucune intelligence ...qui voulaient tout dégager ....ils font pire en se gavant avec les mains dans le pot de confiture jusque aux omoplates et mettent le pays sans dessus dessous ....apres les gilets jaunes à 17 milliards que va couter la nouvelle grève engagée ... PETITS GAMINS SANS AUCUNE COMPETENCE de MANAGEMENT .....tout cette bande de rigolos mènent la France dans le mur ....au passage ils ont un collègue qui oublie de declarer 11 mandats de super man .....pour foutre le bordel et énerver non sans raison les foules .....Ils sont tres forts .....il ya 6 mois ils auraient fait quelques gestes positifs cela aurait couté 10 ou 20 fois moins cher que ce qui va se terminer en mascarade MINABLE .....messeiurs Philipe , Darmanin , Lemaire , Delevoy ....Sybeth
allez casser un peu des cailloux à Cayenne cela vous donnera la réalité des choses
Je suis un entrepreneur qui apres avoir créé plus de 500 emplois Hitech est parti dans un pays plus intelligent , hitech , bosseur mais ou les dirigeants n ont pas fait X , Eta ou ENS mais de bonnes universités , ingénierie reconnues mondialement mais ont du bon sens pratique !! bref des gens intelligents tout simplement ...je crois avoir trouvé the place to be pour finir heureux ..... bonne chance pour tout le noir qui va arriver sur les pauvres jeunes francais de souche !! Ciao !! GG
a écrit le 16/12/2019 à 13:28 :
Les Français risquent de ne pas apprécier que le gvt choisisse ce moment pour faire passer ses réformes présentées de manière très obscures: le moins que l'on puisse dire est le manque de transparence du GVT sur ce dossier
a écrit le 16/12/2019 à 12:57 :
Les retraités coûtent cher, c’est un fait. Ne pourrait-on pas les délocaliser dans des pays où le niveau de vie est plus faible ?
Après tout, on a bien fait ça pour l’industrie....
Réponse de le 16/12/2019 à 15:25 :
C'est bien ce que font certains en allant au Maroc , au Portugal ou à l'ile Maurice.
Réponse de le 17/12/2019 à 12:02 :
Certes, mais les retraités sont aussi des consommateurs, c'est pour cela qu'ils s'en vont, comme dit Tototiti, au Portugal où la vie est moins chère comme ça, ils ne consomment plus ici et c'est tout bénef pour eux.
a écrit le 16/12/2019 à 12:55 :
Il faut faire les réformes, les citoyens ont trop donné dans ce mouvement qui ne sert qu'à montrer les gros bras de certains syndicats, voire de leurs leaders qui cherchent à redorer un blason bien terni . Des ajustements du système nouveau ou pas nouveau, il y en aura beaucoup, les jeunes ne doivent pas s'inquiéter pour les retraites, et construire leur vie,le problème c'est le manque de confiance, la violence virale des catégories les unes contre les autres. Les mouvements de contestations sont tellement contradictoires qu'il ne doit pas faire bon discuter dans certaines familles!, entre les vegans et les éleveurs, les gilets jaunes et l'écologie.....
a écrit le 16/12/2019 à 11:47 :
Le doute des français est dans les réponses du 1er ministre,le simulateur, "on est en train de la construire"... En quelque sorte, il demande un blanc seing!
Cela ressemble à de l'amateurisme!
a écrit le 16/12/2019 à 11:17 :
Les français sont assez grands pour savoir eux-mêmes ce qu'ils doivent penser des grèves, des grévistes et des "réformes" voulues par le gouvernement et annoncées un 11 décembre.

Ils savent aussi quoi penser de la "bonne foi" de Delevoye (benalla, ferrand, de rugy, goulard, bayrou....).

Ce qui inquiète c'est que le gouvernement, soit n'a aucune idée de l"état de l'opinion, ce qui relève de l'amateurisme, soit n'en tient pas compte, et c'est une faite professsionnelle qui vaudra un licenciement sans indemnité.
a écrit le 16/12/2019 à 11:09 :
Dénoncer les effets en occultant les causes comme d ' hab, en effet élémentaire mon cher Philippe.. C' est bien vous et Macron les seules raisons du problème et du désordre qui résident dans l' acceptation des GOPE austères ou feuille de route de Bruxelles qui sont à la génèse du problème ..

"Dieu se rit des hommes qui se déplorent les effets dont ils chérissent les causes."
Jacques-Bénigne Bossuet
UPR, Frexit, vite..
a écrit le 16/12/2019 à 11:07 :
"Les français risquent de ne pas accepter d'être ... " => ces français là seront eux aussi un jour en retraite, et c'est pour cela qu'ils acceptent déjà d'éventuelles perturbations aujourd'hui de leur emploi du temps. Ils comprennent que c'est leur emploi du temps et même tout le mode de vie qui est visée par cette "mesure de justice". Certes, les divers policiers ne seront pas impactés. La baisse à venir de leur retraite est dés maintenant compenser par une hausse des revenus et un relatif maintien du régime de retraite.
a écrit le 16/12/2019 à 9:49 :
Si le GVT était honnête sur son plan, le simulateur aurait été prêt au moment de l'annonce, il n'aurait pas présenté ce projet à un mois des fêtes de fin d'année, et ne cèderait pas des concessions qui vont à l'encontre de cette retraite universelle !
Il est indispensable de réformer le système de retraites pour le rendre financièrement viable, compte tenu de l'évolution démographique, cependant, il ne peut résulter que de la rage de voire ce GVT profiter de cette nécessité pour faire passer une dégradation générale des pensions, et de saboter ainsi un projet d'avenir.. comme ils ont fait avec l'Europe
Réponse de le 17/12/2019 à 12:05 :
"Si le GVT était honnête..." vous voulez dire comme Delevoye...ça fait peur alors...
a écrit le 16/12/2019 à 9:03 :
quand les menteurs, tricheurs, voleurs font la morale que nous reste t il à penser ,?
quand les exploiteurs, profiteurs, escrocs vous font dans l'humanisme que nous reste t il à pleurer....
la rage......
a écrit le 16/12/2019 à 8:59 :
Le 1er ministre et son gouvernement ont les godasses embourbées dans les marécages dans lesquels Jean-Paul Delevoye les a lancés dans une aventure gluante et puante,

ce gouvernement y est allé "tête baissée", et maintenant il patauge lamentablement.

Comme dirait un ex 1er ministre de Hollande, c'est "minable"

un autre 1er ministre de Giscard dirait " je me gausse ...!"
a écrit le 16/12/2019 à 8:46 :
C'est plus une agence de com' qu'un gouvernement...
a écrit le 16/12/2019 à 1:03 :
Heu, perso je m'en fous, j'ai horreur de cette période d'achats frénétiques, et des cadeaux qui ne servent à rien.
a écrit le 16/12/2019 à 0:59 :
C est plus important la retraite que Noël 🎄
a écrit le 16/12/2019 à 0:33 :
On acceptera tout, les blocages, les grèves. Tout plutôt que subir les régressions sociales de ce gouvernement. Plus aucun transports, plus d'essence (ce sera bon pour la planète), des ports bloqués, des écoles fermées, des hôpitaux bloqués et en 3-4 jours le gouvernement aura cédé. Maintenant les français doivent savoir ce qu'ils veulent, vivre dignement ou subir les régressions néolibérales de Macron qui n'a qu'un but servir la bourgeoisie économiques de ce pays et faire qu'ils entassent de plus en plus d'argent.
Les français sont à un tournant: Soit ils préservent leur modèle social issu du conseil national de la résistance et là, ils doivent laisser tomber leurs petits égoïsme et se mobiliser soit, ils acceptent un monde qui va leur échapper complétement tellement il sera contrôlé par la finance et l’Appât du gain et ils n'auront plus que leurs yeux pour pleurer et regretter le temps où ils avaient encore un peu de place dans la société.
Il ne faut pas se leurrer, nous sommes face à des prédateurs qui sont prêts à tous pour s’accaparer un maximum de richesse.
Un vieux principe du système néolibéral est d'assécher les régimes sociaux, de créer des déficits afin de dire aux citoyens, voyez ça marche mal, il faut les réformer et là, après, il est trop tard. La machine à régression est en marche.
Si j'écris ces mots, ce n'est pas pour moi, je ne verrai pas la mise en œuvre de cette retraite. Non c'est pour mes enfants, mes petits enfants qui méritent mieux qu'une réforme bâclée faite par un petit bonhomme qui rêve de laisser son nom dans l'histoire. Un petit homme dénommé Macron.
Réponse de le 16/12/2019 à 1:45 :
Vu votre nom, vous devriez vous renseigner sur le système de retraite australien, l'un de meilleurs au monde et qui garantit une retraite par capitalization aux travailleurs en plus d'une petite pension d'état bien moins vorace en en deniers publics que chez nous. Cela vous éviterai de geindre sur un système dépassé qui ne marche plus puisque vieux de 70 ans. Cela montrera que vous en avez quelque chose à f*** de l'avenir de vos enfants...
Réponse de le 16/12/2019 à 6:31 :
On n'en a RIEN a faire de ce qui se passe ailleurs !
La France doit etre un modèle social pas un suiveur résigné !!!
Réponse de le 16/12/2019 à 11:14 :
Parlons en de la vraie régression sociale à la Française !!!
Qd on permet à un conducteur SNCF ou RATP de partir à 50-52 ans. Alors qu'on impose à un manut du bâtiment ou un métallo d'un ch naval de partir au mieux à 62 ans...et bientôt 64??
Qd des corporations entières se prélassent ds un statut hors d'âge et qu'on abandonne nos jeunes sans qualification ds la misère , la précarité et l'addiction à 20 ans avec pour 1ere cause, un système éducatif à bout de souffle !!!
Qd on se délecte ds un chômage de masse depuis des décennies.
Ce sont nos chômeurs et nos précaires qui payent en partie pour préserver ces largesses sociales. Il est en effet plus facile et socialement supportable de s'attaquer aux indemnités de chômage que de s'en prendre aux régimes spéciaux.
Descendez de votre délire utopique. Le monde est depuis tjrs contrôlé par la finance qu'il soit libéral ou d'inspiration socialo communiste: la montée du nazisme suite à l'hyperinflation due à la faillite de la République de Weimar des années 20, le New deal de Roosevelt suite à la gde dépression de 29, les dévaluations successives du Franc tt au long du 20eme S, la chute de l'URSS épuisée par la course aux armements et par l'inefficacité societale, les injonctions de Deng Xiao Ping aux masses chinoises en 79 " Enrichissez vous !!" . Plus récemment les cures d'austérité imposées à l'Europe du Sud par la troïka pdt la crise de l'euro avec maintenant le risque systémique l'Italien. Et bientôt la France, si d'aventure elle quittait le confort douillet de l'UE, comme préconisé par les partisans du Frexit, l'hyperinflation Vénézuélienne ou Argentine qui entraîne l'exil du peuple...
Les prédateurs st partout et les plus dangereux ne st pas à l'intérieur. La nation doit s'armer collectivement, quitte à mettre un peu d'équité ds notre système social pour les repousser. Mais, si en plus on stimule l'ennemi de l'intérieur par nos divisions, là on est foutu.
a écrit le 15/12/2019 à 23:16 :
Le seul moyen de se sortir de ce merdier c’est une retraite identique pour tous.
Montant de la retraite
Pib*14%/(12*nb retraités)=2282*.14/(12*14,352)=1900€/mois
Et on en parle plus
a écrit le 15/12/2019 à 21:42 :
La remontée de l'âge de départ à 64 puis 65 ans est indispensable, et par équité la fin des régimes spéciaux car il est peu admissible que certains puissent partir à 55 ans alors que les autres devront aller jusque 65. Le reste (retraite à points) n'est pas nécessaire et peut être abandonné.
Réponse de le 16/12/2019 à 15:39 :
Moi, je ne suis pas contre les avantages de certains corps, mais à une condition : qu'ils se les paient eux mêmes sans piocher dans nos contributions et en gardant rentable leurs entreprises. S'ils en sont incapables, alors il faut qu'ils rentrent dans le rang. Etre homme c'est être responsable disait Antoine de St Exupéry.
a écrit le 15/12/2019 à 21:29 :
Il faut minimiser, les Français ne seront pas privés de Noël ;

Passer Noël chez soi sans voyager, ca a des atouts :
- c'est une grande économie, les voyages coutent cher
- c'est écologique, bon pour la réduction du CO2
- en 2019 à l'aube de 2020, on peut toujours communiquer visuellement et auditivement par les moyens numériques banalisés, ordinateurs, tablettes, smartphone
- ca donne du travail aux commerçants près de chez nous, ils apprécient ce surcroit d'activités et en plus on va consommer chez eux les économies faites par l'absence de dépenses de voyages !!!
- les prix près de chez nous sont plus modérés que les abus habituels sur les prix constatés dans les stations de skis et les stations balnéaires

les arguments du gouvernement sont pas très sérieux, ils sont même puériles, pas à la hauteur du sujet ;

et in finé cette grève peut se durcir et continuer l'enjeu en vaut la chandelle, bravo aux héros qui ont le courage de faire grève, ils sont soutenus par 60 % des Français qui rejettent les projets du gouvernement Philippe

c'est Macron et sa majorité qui va perdre très gros aux municipales et aux élections suivantes

ils peuvent préparer leurs vestes les Maires soutenus par LaREM et le Modem, empêtrés dans les scandales auquel s'ajoute celui de Delevoye !!!
a écrit le 15/12/2019 à 17:45 :
les fêtes de noel rien à foutre ; les vacances ( ski ) pour les bobos ils font la pluie et le beau temps !!!!!. de toutes manière les gens ce n' est pas la retraite leurs tracas ; les salaires qui augmente jamais . les petite retraites pas de pouvoir d' achat .trop de chômage pas assez de cotisants ; janvier 2020 toute les augmentations sur tout les prélèvements le loyer 50% du budjet edf et gdf 25 % TOUT nos dirigeants qui ont bien piller toute les caisses dans les années 1980 déshumaniser le pays bravo !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! depuis 2002 salaire qui augmente jamais
Réponse de le 15/12/2019 à 19:43 :
Sans parler du prix des mouchoirs .
Réponse de le 16/12/2019 à 5:33 :
@ Leon.
Jouer l'ironie, c'est sympa.
A lecture de votre prose / La Tribune vous avez les moyens economiques, vous etes a l'aise . Bcp de citoyens qui bossent tirent le diable par la queue. En democratie, c'est le nombre qui prime.
Il y a a ce jour plus de laisses pour compte souhaitent une vie meilleure.
Bonne fetes, "en meme temps".
Réponse de le 16/12/2019 à 5:41 :
Bonnes fetes avec le S c'est mieux....of course comme disait napoleon.
Réponse de le 16/12/2019 à 11:12 :
"L'écriture est la science des ânes" ;) .
a écrit le 15/12/2019 à 16:50 :
Macron se tait c'est rare et Philippe est embêté plus que les usagers! mais qui nous a mis dans cette panade : Delevoy par étourderie puisqu'il est multicartes donc la grève continue on approche où un fusible va sauter
lequel?
a écrit le 15/12/2019 à 16:08 :
Noël à côté des enjeux que représente la réforme des retraites, c'est de la petite bière.
Y'a pas photo comme on dit.
a écrit le 15/12/2019 à 14:44 :
Une présentation du projet le 10 décembre pour un vote en janvier, avec une unanimité syndicale contre.

Le gouvernement a organisé la grève pendant les fêtes!
a écrit le 15/12/2019 à 13:37 :
M Philippe cible les régimes spéciaux et encore plus les agents de la sncf,mais il oublie que tous les français sont perdant en passant des 25 meilleures années à la carrière complète ce ne sont pas les avancés pour les femmes qui sont de nature à faire réellement la différence.il devrait mettre plus d énergie pour maintenir nos entreprises et ne pas brader notre savoir faire à l étranger même en Allemagne. Nos politiques ne se présentent que pour profiter du système c est terriblement dommage a quand un vrai de Gaulle
Réponse de le 15/12/2019 à 23:48 :
Vous dites "pour maintenir NOS entreprises et ne pas brader notre savoir faire à l'étranger même en Allemagne" :
1/Le gouvernement ne peut pas brader ce qu'il ne possède pas. Vous accordez au gouvernement un pouvoir qu'il ne possède pas.
2/"NOS" entreprises appartiennent déjà aux capitaux étrangers, car les Français préfèrent mettre leur épargne dans la pierre ou sur des livrets à taux nul. Ce sont des fonds étrangers qui se gavent des dividendes de notre travail.
Réponse de le 16/12/2019 à 8:40 :
E.PHILIPPE a avant tout à l'esprit et bon nombre de français lucides aussi, que si rien n'ai fait, c'est tous les français qui seront perdant ... avec des retraites de misères par la faute d'irresponsables, de favorisés, de fainéants comme les cheminots qui jouissent indument des cotisations de ceux qui bossent vraiment.
a écrit le 15/12/2019 à 13:34 :
c'est ce gouvernement qui est responsable des grèves au moment des fêtes, il présente une pseudo-réforme juste avant les fêtes et fait porter la responsabilité des grèves sur les partenaires, sans négociation réelle
honte à ce gouvernement qui est incapable de négocier sans prendre en otage la population
Merci à delevoye, (promoteur de la pseudo-réforme) de nous faire savoir que lui est capable de bosser pour 5 ou 10 "bidules" alors que nous sommes obligés de travailler pour 35 heures sur un seul métier,
ce type est trop intelligent pour nous
a écrit le 15/12/2019 à 13:07 :
Déc 2018 Déc 2019
Qu'est-il prévu au calendrier pour saboter-Démolir Déc 2020 et Déc 2021 ?

Cà en devient la tradition de Décembre.
Réponse de le 15/12/2019 à 21:40 :
Cellule psychologique pour tous !

Non, sans rire, je vais appeler Bayrou qui a fait un texte sur l'étique en politique, non?
Réponse de le 16/12/2019 à 11:20 :
Passons a la réforme du système de santé

Nous savons tous que ce système est en faillite

Il faut moins rembourser pour épurer les déficits et augmenter les salaires du personnel hospitalier

Le complément sera pris en charge par les mutuelles qui devront s'ajuster

Je propose l'étude du projet de loi le 17 novembre 2020
a écrit le 15/12/2019 à 13:06 :
Ce qui est sûr, c'est que les français n’acceptent plus les remises de Légion d'Honneur à tout-va! Que M DELEVOY, démissionne et qu'il rende de lui-même la Légion d'Honneur qui orne sa veste en se montrant à la T.V . Comme beaucoup l'ayant reçue cette distinction, il ne l'a mérite pas!
a écrit le 15/12/2019 à 12:36 :
C'est une grève tout a fait normal et elle doit continuer jusqu'à son aboutissement , c'est de cette façon que nos anciens ont gagné des droits sociaux en le payant chèrement . A qui profite la barre des 120 000 euros qui pourront capitalisé ailleurs en s'exonérant de la solidarité nécessaire pour abonder le soit disant système universelle ? quelqu'un qui au moins gagne 10 000 euros mensuel .
a écrit le 15/12/2019 à 12:11 :
Edouard PHILIPPE do tirer les conséquence de la légèreté de son gouvernement qui multiplié les déclarations contradictoires,

les frasques de Delevoye ont fait perdre toute crédibilité au projet retraites.

A l'évidence, c'est Macron qui va in finé porter la responsabilité des désordres et des conséquences désastreuses de la méthode Philippe qui s'avère un échec SYSTEMIQUE !
a écrit le 15/12/2019 à 11:20 :
Macron, deux ans de galère qui va coûter une fortune aux contribuables , gilets jaunes , 17 milliards d'euros par an , la hausse probable des salaires dans la fonction publique estimée à 10 milliards d'euros. Macron lance des projets mal ficelés, et sort le chéquier. Notre économie faiblarde et notre niveau d'endettement vont obliger le gouvernement à augmenter les taxes et impôts pour payer la facture. idem pour la suppression de la TH qui n'est toujours pas financée , a votre bon cœur, il manque 28 milliards pour les collectivités locales. Chapeau l'artiste, beau bilan.
a écrit le 15/12/2019 à 11:17 :
Le crédo de Macron c'est de baisser les charges sociales des entreprises.Ne pas s'étonner alors que les caisses de retraites et les hopitaux soient dans la difficulté.Trop de manque a gagner pour l'état!
Réponse de le 16/12/2019 à 1:54 :
Vous portez bien votre nom...Les caisses de retraites (cotisations des salariés) et les caisses de l'état (impôts) ne sont pas la même chose et doivent rester strictement séparées. Les caisses de retraites sanctuarisées. La baisse des charges sociales sur les entreprises répond à un impératif de compétitivité. L'entreprise ne doit pas être la vache à lait de l'état. personnellement, je serai pour réduire très fortement les émoluments des élus (ps en particulier) pour financer hopitaux et infrastructures. Une goutte d'eau bien symbolique pour le budget de l'état.
a écrit le 15/12/2019 à 11:16 :
Les français risquent surtout de ne pas accepter que le Monsieur retraite du gouvernement bafoue ouvertement la loi. Apparemment ce monsieur est incapable de remplir un document de 5 pages. Il a tout de même oublier de mentionnée une bonne dizaine de mandat divers dont notamment un "emploi" a plus de 5 000 euros.
La loi est pourtant très clair, les fonctions de membre du gouvernement sont incompatibles avec toute activité professionnelle
Ce monsieur a tout de même cumulé retraite, gratification de 5000 euros et poste au gouvernement.
a écrit le 15/12/2019 à 11:12 :
Les avertissements en demi-menaces, le pauvre il est est là, pathétique. On leur rappellera que le pouvoir c'est en principe le gouvernement.Evidemment avec ces slips de flanelle il ne faut pas s'attendre à grand chose.
a écrit le 15/12/2019 à 10:40 :
mépris a l égard de la population . la division n a pas fonctionnée l exemplarité de nos politiciens devient affligeante a lire la presse. pour une tentative de réforme bafouée pour duper les travailleurs( des exceptions pour les matraques ....
a écrit le 15/12/2019 à 10:31 :
Comme quoi, c'est Bayrou qui a raison. Mais en même temps, JPD savait depuis le départ qu'il allait servir de fusible. Tout cela est opportun.

Le vrai coup de maître c'est quand même celui de Muselier hier.
a écrit le 15/12/2019 à 10:04 :
les français risquent de ne pas accepter d'etre privés de retraites
Réponse de le 15/12/2019 à 13:26 :
Effectivement, mettre dans la balance la fête consumériste et l'abolition des droits des travailleurs.... Je pense que les Français ont un sens des priorités et c'est fini des 68ards jouisseurs qui ne voient pas plus loin que le bout de leur plaisir...
a écrit le 15/12/2019 à 9:52 :
Je crois que les français ne pardonneront jamais à la SNCF cette pagaille. Quand on paie ce que l'on paie, plus de 50 milliards de dettes en cumulé, - l'équivalent des investissements nécessaires pour notre production d'électricité nationale des 40 prochaines années-, on est en droit d'attendre un vrai service. Dès lors, il est évident que l'état (et les gouvernements successifs) ont trop tardé à ouvrir à la concurrence, et que M.Pepy n'a pas réussi à transformer ce cancer public qu'il convient de liquider aujourd'hui. Pour M.Delevoye, il serait intéressant de connaitre cette liste des 13 mandats et les avantages et rémunérations qui vont avec. Etre Président d'un club de tennis n'est pas la même chose que remplir une fonction rémunérée dans un cadre privé. Mais il est surtout difficile de comprendre pourquoi nous en sommes là. Il n'est pourtant pas compliqué de mettre un fonctionnaire de Bercy en face de quelqu'un pressenti pour une telle fonction, et qui posera toutes les questions adéquates: c'est une situation qui semble ahurissante d'amateurisme de la part du gouvernement. Et la découverte de multiples (vrais) mandats détenus par un homme qui est tout de même en âge de prendre sa retraite, ne peut que susciter le doute sur l'intégrité du fonctionnement de l'état et les accointances public/privé (c'est évidemment la raison pour laquelle ces règles existent). Nous avons des fonctionnements où nous passons une énergie folle à définir les règles, y compris sur des questions que les professionnels privés se posent dans le cadre de leurs activités (je pense par exemple à la question des tickets lors de l'utilisation d'une carte bancaire, -les professionnels des terminaux de paiements s'interrogent tous les jours sur l'évolution de leurs systèmes notamment sur les aspects environnementaux-.. Dès lors, on se demande pourquoi des députés se saisissent de tels sujets. Mais une fois les règles posées, tous se désintéressent des applications. Encore une fois, est-il difficile de demander formellement et verbalement à une femme ou un homme pressenti pour une fonction publique importante s'il n'a pas "oublié" quelque chose..?
Réponse de le 15/12/2019 à 14:50 :
La dette de la sncf est surtout due a des billets trop bons marchés. Allez à l'étranger vous verrez le prix d'un billet de train.

Elle aussi due au maintient de lignes non rentables pour défendre la ruralité, la ou aucune ligne ne peut-être rentable.

Doubler le prix de billets et enclaver le ruralité, il faut oser votre programme.
Réponse de le 15/12/2019 à 18:45 :
D'après un article de la Tribune en 2016 :
"Pour le train, il en coûte donc 17,59 euros pour 100 km en France : un résultat qui fait de l'Hexagone le 5e pays le plus cher d'Europe - sur 36 pays classés - pour ce type de transport."

Non seulement les billets sont chers mais on paye aussi via nos impôts une deuxième fois.
a écrit le 15/12/2019 à 9:30 :
Ce n'est pas un, ni deux, mais bien dix autres mandats que Jean-Paul Delevoye a ajouté à sa déclaration d'intérêts. Et la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), n'a rien vu ,ah,ah

Mai 2019 :

Lors de l’examen en commission des lois du projet de loi de réforme de la fonction publique, les députés ont adopté un amendement de la majorité visant à fusionner la Commission de déontologie de la fonction publique avec la HATVP.les députés LREM ont estimé que cette fusion permettrait une “protection efficace des agents publics dans leur déroulement de carrière”. Nous ne sommes pas là pour chercher des poux dans la tête des fonctionnaires, mais bien pour les accompagner et les protéger tout en préservant l’intérêt général. La composition de la HATVP est aujourd’hui prévue par la loi (ses membres sont nommés par le président de la République après avis du Parlement), celle de la Commission de déontologie est fixée par décret…
a écrit le 15/12/2019 à 9:28 :
puisque soit disant des associations d'usager existent quand vont elles se decider a porter plainte contre les syndicats perturbateur " pour entrave a la liberté de circuler "cela existe dans la loi comme la liberté de faire greve et comme les policier ou les infirmieres on requisitionne des conducteurs de train ainsi que du personnel de maintenance
le gouvernement doit etre encore plus ferme face a la poignée de "pertubateur"
Réponse de le 15/12/2019 à 12:34 :
Vous pouvez circuler dans la mesure des moyens disponible.
Le gouvernement a raison les français en voudrons aux responsables pour avoir perturbé les fêtes de noël: Ce C*****d de gouvernement qui a sciemment placé sa réforme juste avant noël pour que les fêtes émoussent la notification.
Les Delevoyes et complices finirons en enfers, mais après la répression anti gilet jaune, et les soupsons sur les policiers envoyés casser dans les manif, la manière dont il passerons de vie à trépas pourrait rapidement évoluer.
Que le gouvernement déminssionne, que le billy ze kid qui nous sers de président tire les conséquences des fraudes au financement de sa campagne et démissionne. Si il ne le font pas cela finira mal. Rappellez vous qu'entre la mort de Louis XIV (Ruine de la monarchie francaise) et 1789 presqu'un siécle s'est écoulé.

Vive big Brother
a écrit le 15/12/2019 à 9:24 :
Encore un an et la concurrence arrivera, c'est le chant du cygne pour la CGT et sud rail. Patience, patience.....et ensuite Martinez devra se reconvertir
Réponse de le 15/12/2019 à 13:22 :
Martinez le Communiste-Marxiste-Léniniste-Stalinien ! nanti et protégé à vie : 5400 eur/net par mois payé par son " entreprise " dont il est salarié détaché.

7200 eur/ mois supplémentaires de loyers fictifs et commissions.

59 Ans en 2020, s'amuse à fond au sabotage, moustache précieuse pour
masquer son sourire cynique.


NANTI A VIE, COMME SON PREDECESSEUR LE PAON 12900 eur net/mois


Le siège de la CGT Communiste a été financé par impayés systématiques des PME qui l'ont construit.
a écrit le 15/12/2019 à 9:21 :
A qui la faute ? Ce sont des irresponsables, il ne faut pas s'étonner si la France est endettée. Je ne sais pas qui a eu l'idée genieuse de parler de retraite en décembre, de mettre Paris à feu et à sang, de contrarier l'économie. Je le mettrai à la porte sans hésiter sans indemnité. Parler de retraite universelle, quand celle-ci est une ébauche injuste et mal ficelée (pour faire plaisir, j'évoquerai le calculateur même pas établie (universelle, c'est quand tout le monde est logé à la même enseigne, politiques ouvriers et autres).
a écrit le 15/12/2019 à 9:10 :
Je crois surtout que c’est le gouvernement qui sera privé de Noël. Pour ma part, je resterai tranquille chez moi, dans un Noël coresponsable. Pas de déplacement en avion, pas d’achats de cadeaux démesurés, avec ma famille et du bon vin.
Par contre avec le projet sur les retraites, ce qui est sur, c’est que les français verront leur retraite baisse. Pour les plus riches, ce ne sera pas un problème, notamment pour Mr Delevoye mais pour les plus pauvres ?
A quand une retraite universelle identique pour tous? 2000€ par mois?
Réponse de le 15/12/2019 à 16:07 :
Rien que ça ... 2000 € par mois !!! Et vous financez ça comment ????
Ah oui je suis bête... en prenant aux riches bien sûr.
Votre raisonnement simpliste, comme une majorité de ceux qui fleurissent sur ce forum se nourrissent de fausses informations et d’ignorance de la réalité économique et démographique. Il n’est pas très difficile de comprendre que ce qui était vrai et pertinent en1945 ne l’est plus aujourd’hui. On est passé de 50 ans de vie active sur une durée de vie de 70 ans a 35 ans de vie active sur une durée de vie de 85 ans. Si certains ont la solution sans toucher au système actuel... qu’ils se manifestent., (mais depuis la multiplication des pains.. et c’était y’a longtemps.. on a pas vu un tel miracle)
L’argent ne tombe pas du ciel.
Réponse de le 15/12/2019 à 23:10 :
La multiplication des pains cela s’appelle la productivité. Raisonner en nombre de cotisants est stupide. Ce n’est pas le nombre de cotisants qui importe mais le nombre de machines que ces cotisants peuvent faire fonctionner en même temps. Le financement des retraite, ce n’était qu’une ponction de la production pour l’affecter aux retraités. Avec votre raisonnement, il faudrait des millions d’agriculteurs pour nourrir la France, alors que 200 000 suffisent
a écrit le 15/12/2019 à 8:23 :
Les Français en ont assez d'être racketté par des sur-favorisés qui n'en ont rien à faire de la solidarité. Moins je travaille et plus je veux d'avantages. Les dirigeants syndiqués sont payés grassement pour obliger les salariés de base à faire grève et ne pas être payé.
a écrit le 15/12/2019 à 8:19 :
Pourquoi notre Ministre de l'intérieur M Castagnier a cėde aux policier en leur garantissant leur avantage d'année pour partir à la retraite plutôt, Et cela bien avant que notre premier Ministre s'exprime publiquement sur le sujet. La contestation commence à s'amplifier maintenant avec les chauffeurs routiers et je pense à cause de cette décision prise en catimini. Le gouvernement doit revenir sur cette mesure injuste. La police comme les cheminots profite du progrè allégeant son travail grâce à l'informatique dans l'administratif et les radars sur le bord des routes. Un maçon, même avec une canicule travail en plein soleil sur le chantier!!!
a écrit le 15/12/2019 à 8:04 :
La réflexion de notre premier ministre est à la même hauteur que celle d'un lointain prédécesseur à propos de ses bottes. Il est temps que nous nous avisions que la gestion du pays n'est pas à la portée de fonctionnaires (ou d'avocats), fussent-ils "hauts", mais de gars du terroir!
a écrit le 15/12/2019 à 7:35 :
Pourquoi notre Ministre de l'intérieur M Castagnier a cėde aux policier en leur garantissant leur avantage d'année pour partir à la retraite plutôt, Et cela bien avant que notre premier Ministre s'exprime publiquement sur le sujet. La contestation commence à s'amplifier maintenant avec les chauffeurs routiers et je pense à cause de cette décision prise en catimini. Le gouvernement doit revenir sur cette mesure injuste. La police comme les cheminots profite du progrè allégeant son travail grâce à l'informatique dans l'administratif et les radars sur le bord des routes. Un maçon, même avec une canicule travail en plein soleil sur le chantier!!!
a écrit le 15/12/2019 à 0:47 :
Après 2 ans de concertation,
Quelle folie irresponsable de l'Exécutif, de mettre sur le grill EN DECEMBRE !!! ce sujet,
CASSER ce mois primordial.

L'exécutif pouvait sagement attendre seulement !! 6 semaines, le creux économique,
pour ces grèves dont l'impact aurait été bien moindre.
a écrit le 14/12/2019 à 23:36 :
Franchement, on se demande si le titre et les mots ne sont pas visiblement l'enfant qui vient de jouer et de se faire coincé!

Sinon, c'est la stratégie du chaos.... Bref la fuite en avant !
a écrit le 14/12/2019 à 22:36 :
Le premier ministre perd ses nerfs en menaçant de manière allusive les syndicats. Peut-être peut il expliquer pourquoi le gouvernement réduit les recettes de cotisations en excluant ded charges sociales les heures supplémentaires qui sont ainsi moins bien rémunérées que les heures contractuelles. De même pourquoi exclure des cotisations la part des salaires supérieurs à 120 000 € en faisant cotiser 2.7% au lieu de 27% pour la retraite plus de 300 000cadres.
Ces deux dispositions font perdre près de 5 milliards d'euros.
On est juste entrain d'organiser la première étape de la privatisation des retraites.
a écrit le 14/12/2019 à 21:28 :
Les français risquent de ne pas accepter de devoir financer des assurances privées pour avoir une retraite...
a écrit le 14/12/2019 à 20:35 :
Le 1er ministre ne voit pas qu'il y a un DÉCALAGE ÉNORME entre ce qu'il bavarde et la réalité ;

Les Français auront tous un joyeux Noël, de préférence chez eux en famille et/ou en contact permanent entre eux, ils se parlent et peuvent échanger leurs tendresses respectives avec leurs smartphones, leurs tablettes, leurs ordinateurs portables connectés ...

S'agissant de Delevoye, ex UMP RPR, il est connu pour ce qu'il nous montre, "oublis" "erreurs" mensonges triches ... cupidité exacerbée ... dignes de son microcosme nauséabond ;

Delevoye aurait déjà du démissionner, c'est d'une évidence !!!

et le gouvernement Philippe incompétent fautif et violent devrait être limogé pour avoir mis la France dans un tel état de pétaudière et de chienlit,

il est venu le temps de dissoudre l'Assemblée Nationale et de profiter des élections municipales pour remplacer les Parlementaires godillots malfaisants profiteurs de la République.
Réponse de le 15/12/2019 à 1:50 :
Oh Macron ! Rappelle toi Chirac et les législatives de 1997 avec Jospin et ses 35 h comme cadeau de bienvenue.
Dc, fait un réaménagement partiel en virant qcqs ministres si tu veux pour la forme, mais de grâce ne dissout pas l'assemblée, au risque de nous sortir un loup qui nous mettrait encore plus ds la m...
a écrit le 14/12/2019 à 20:31 :
Ca y est, Phillipe a pété un plomb, il parle au pluriel au nom des français.

Les français ne sont pas privés de Noêl.

Par contre Macron , Phillipe et ses complices , c'est moins sûr.
a écrit le 14/12/2019 à 19:58 :
le gouvernement a choisi la date de ses annonces sciemment pour faire pression sur les grévistes, mais cela risque peut être de leur exploser au nez
a écrit le 14/12/2019 à 19:55 :
Philippe ne le dit pas mais c'est la CGT SNCF qu'il vise et tous les français comprennent . Enfin un homme politique qui parle vrai et nomme les coupables et responsables de cette pagaille : la CGT et Martinez
les jours prochains vont etre passionnants ...pour ceux qui ne prennent pas le train à NOEL .
Réponse de le 14/12/2019 à 23:39 :
Je ne sais pas si les médecins, les infirmières, les profs, les pompiers, les juges, les éboueurs bref ne pas voir c'est aller vers le pire !
a écrit le 14/12/2019 à 19:43 :
Les français n'ont que ce qu'ils méritent. On veut rester dans l'UE, et bien restons-y mais alors il faut accepter son dictat !
Moi pour Noël je serai à Cancun. Joyeuses fêtes à tous !
Réponse de le 14/12/2019 à 20:05 :
Voilà un riche qui peut se payer des vacances au soleil.
Réponse de le 15/12/2019 à 2:06 :
@Tototiti:
1- J'habite à 90 min de vol de Cancun
2- Avec une mentalité comme la vôtre, la France n'est pas prête de s'en sortir.
3- Vous faites quoi sur La Tribune ?
a écrit le 14/12/2019 à 19:40 :
Ce n'est pas un "risque", c'est un fait, ils en ont assez de ces grévistes qui ne représentent qu'eux-mêmes et d'une grève qui passerait inaperçue si une infime minorité n'avait pas le pouvoir de paralyser impunément le pays. Les Français n'acceptent pas davantage d'être empêchés d'aller travailler ou de se déplacer à leur gré. Mais surtout, ils n'acceptent plus que leurs impôts ou cotisations financent ces privilégiés qui en plus se permettent de leur cracher au visage sans retenue !
Réponse de le 15/12/2019 à 6:36 :
Arretez de parler au nom despite Francais
a écrit le 14/12/2019 à 19:18 :
Au gouvernement, ce ne sont même plus des amateurs, mais des bricoleurs du Dimanche.
La réforme des retraites, c'est "bricolo bricolette" font une cabane... cabane qui va tomber sur le chien.
a écrit le 14/12/2019 à 19:18 :
Au gouvernement, ce ne sont même plus des amateurs, mais des bricoleurs du Dimanche.
La réforme des retraites, c'est "bricolo bricolette" font une cabane... cabane qui va tomber sur le chien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :