Plan de relance : ces chefs d'entreprise qui ignorent les aides auxquelles ils ont droit

Seules 27% des entreprises connaissent précisément les modalités du plan de relance de 100 milliards d'euros lancé il y a plus d'un an par le gouvernement, selon un baromètre réalisé par le cabinet Xerfi pour le compte de l'association des conseils en innovation. A l'opposé, 67% des répondants affirment ne pas avoir pris connaissance des différents dispositifs.
Grégoire Normand

3 mn

Dans l'industrie, seuls 6 chefs d'entreprise sur 10 ont entendu parler de cette du plan de relance sans avoir pris connaissance du détail des dispositifs
Dans l'industrie, seuls 6 chefs d'entreprise sur 10 ont entendu parler de cette du plan de relance sans avoir pris connaissance du détail des dispositifs (Crédits : Reuters)

France Relance peine à se faire connaître. Lancé en grande pompe il y a plus d'un an par le Premier ministre Jean Castex, cette enveloppe de 100 milliards d'euros destinée à booster l'économie tricolore après l'effondrement de 2020 est loin d'avoir rempli tous ses objectifs. Selon un baromètre dévoilé mardi 21 septembre réalisé par le cabinet Xerfi pour le compte de l'association des conseils en innovation, près des deux tiers des entreprises qui ont répondu à l'enquête expliquent qu'elles ont entendu parler du plan de relance sans vraiment connaître les dispositifs. Un quart des répondants signifient qu'ils ont pris connaissance de manière détaillée du dispositif. Enfin, 8% indiquent qu'ils n'en n'ont jamais entendu parler. Alors que l'exécutif vient de souffler la première bougie de ce plan de relance et assure régulièrement que son décaissement "se passe très bien", il semble qu'un grand nombre d'entreprises soit passé à côté de ces 100 milliards d'euros. Pourtant, l'exécutif tente de redoubler les efforts pour communiquer. Il a même lancé un train spécial au début du mois de septembre afin de promouvoir son plan sur tout le territoire.

Lire aussi Un "train de la relance" sillonne la France pour faire la promotion du plan de relance

Des disparités entre les services et l'industrie

Derrière cette moyenne, il existe de fortes disparités selon les secteurs. Ainsi, dans les services, 73% des chefs d'entreprise ont eu écho du plan de relance de l'exécutif mais ils sont seulement 19% à en connaître les détails. Dans l'industrie, seuls 6 chefs d'entreprise sur 10 ont entendu parler de cette enveloppe sans avoir pris connaissance des dispositifs mais 32% le connaissent dans le détail. Les résultats de l'enquête indiquent que 27% des entrepreneurs considèrent que les différentes mesures du plan de relance ne sont pas claires, surtout pour le commerces et l'industrie. Concernant les facilités des démarches pour l'obtention des dispositifs, les avis sont partagés. Si une majorité (73%) d'entreprises considèrent que les modalités à accomplir sont simples, elles sont tout de même 27% à répondre l'inverse. Dans les services et le commerce, ils sont 25% à estimer que les démarches sont complexes.

Une méconnaissance des dispositifs de soutien à l'innovation

Alors que le gouvernement n'a cessé de vanter les ambitions de son plan de relance en matière d'innovation, les résultats pourraient être bien en deça des discours exprimés. En effet, lorsque le cabinet Xerfi a interrogé les entreprises sur leur connaissance du dispositif majeur au sein du plan de relance pour doper l'innovation, 56% d'entre elles répondent qu'elles ne savent pas. Seul 1% des répondants affirment qu'ils connaissent les aides pour la modernisation de l'outil de production. 5% indiquent qu'ils ont une connaissance des mesures pour la mise à niveau numérique de l'entreprise. Enfin, 15% déclarent connaître les aides à l'investissement. En outre, 40% considèrent que le plan de relance est plus avantageux que les dispositifs existants en matière d'innovation. Pour la majorité des entreprises (60%), l'enjeu du plan de relance est d'abord d'embaucher ou maintenir les effectifs salariés. En attendant le premier rapport du comité d'évaluation au mois d'octobre piloté par l'économiste Benoît Coeuré, les entreprises n'ont visiblement pas toutes adressé un satisfecit à l'exécutif.

Lire aussi Plan de relance : Castex lance un comité d'évaluation piloté par Benoît Cœuré

(*) Méthode : l'enquête s'est déroulée du 19 mai au 12 juin 2021 auprès des PME (10 à 249 salariés) et des ETI (entre 250 et 4.999 salariés) issues de l'industrie, des services et du commerce. 581 entreprises ont été interrogées par téléphone dans le cadre de cette enquête.

Grégoire Normand

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 23/09/2021 à 20:33
Signaler
La macronie aime la complication. Comment et pourquoi voule vous que les entreprises pendent des semaines de fonctionnement pour peut être découvrir qu'ils y sont éligible et sûrement se rendre compte qu'ils ont droit a moins que si il avaient bossé....

à écrit le 23/09/2021 à 10:06
Signaler
un guichet unique aurait ete plus fluide et efficace pour les entreprise que le maelstrom habituel mais pour cela ca veut dire a certains barons politiques locaux regionaux de disparaitre ou de fusionner ( communaute de commune etc..)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.