Plan pauvreté : Le Maire promet des mesures sur le plafonnement des frais bancaires

Le gouvernement envisage d'ajouter à son plan pauvreté des dispositions sur le plafonnement des frais bancaires pour les ménages les plus modestes, a déclaré dimanche le ministre français de l'Economie.

2 mn

(Crédits : DR)

Le gouvernement envisage d'ajouter à son plan pauvreté des dispositions sur le plafonnement des frais bancaires pour les ménages les plus modestes, a déclaré dimanche Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie aux rencontres économiques d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). Initialement prévue début juillet, la présentation de ses mesures de lutte contre la pauvreté est reportée à la rentrée.

"Sur le plan pauvreté, je préfère qu'on prenne quelques semaines de plus et qu'il soit meilleur. Nous allons par exemple ajouter dans ce plan des dispositions sur le plafonnement des frais bancaires. Je pense qu'il est indispensable pour tous les Français modestes que nous parvenions à un vrai plafonnement des frais bancaires pour que personne ne soit en difficulté parce qu'il est obligé de payer des frais bancaires insupportables et trop lourds", a-t-il expliqué. "Mais j'ai besoin d'encore un peu de temps pour discuter avec les associations, pour discuter avec le secteur financier, pour discuter avec les banques, d'un vrai plafonnement efficace des frais bancaires pour les foyers modestes", a ajouté le ministre.

Communication désastreuse du gouvernement

Le report à la rentrée du plan pauvreté, issu d'une concertation lancée en grande pompe fin 2017, avait suscité jeudi la déception d'associations et des critiques sur la "communication désastreuse" du gouvernement. Mercredi, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn a laissé entendre que ce report était aussi lié aux résultats de la Coupe du monde et à la "disponibilité" d'Emmanuel Macron, qui s'est engagé à aller en Russie soutenir les Bleus s'ils arrivent en demi-finale.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a indiqué de son côté que ce report avait été décidé par Emmanuel Macron pour pouvoir en faire la préparation "la plus fine possible", et précisé que son entrée en vigueur restait prévue pour le 1er janvier 2019.

Mardi dernier, un collectif associant le syndicat CGT Banques Assurances et les associations Familles Rurales, UFC-Que Choisir et Unaf a plaidé pour un plafonnement des frais bancaires pour tous les consommateurs.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 21
à écrit le 09/11/2018 à 4:31
Signaler
Le plain pauvretés c est une usine a gaz 9 millions des pauvres ses pas finis Avec macron créateur de pauvretés la boîte avait-il de macron champion des rustines macron rentrée dans l histoire de president des riches créateur de pauvretés sont plain ...

à écrit le 29/10/2018 à 19:13
Signaler
Un Brexit pour le maire nul ipo

à écrit le 06/09/2018 à 18:23
Signaler
Le plan pauvretés avec macron leS francaise dont plus pauvres ils prend aux pauvres pour donne aux plus riches ?

à écrit le 30/08/2018 à 11:39
Signaler
Le predident macron réfractaires des promesses antis sociable le mondain des tres riches 🤑

à écrit le 10/08/2018 à 7:44
Signaler
Macron a tout augmente sévèrement plus lapide les retraites et la ?? Csg TVA impots taxes invalidites mutuelle loyers essences électricité gaz la rentrée elle n es pas Belle Avec macro la misère des pauvres pour donner aux riches macron le king des ...

à écrit le 06/08/2018 à 7:35
Signaler
Eh beh Beh voilà un banquier qui nous dit : Mauvaise gestion des comptes. Évidemment quand on a des revenus de misère ce n’est pas évident de gérer ! Ensuite il nous dit : forfait de 30 euros par mois pour les bas revenus : vous vous rendez compte de...

à écrit le 10/07/2018 à 9:35
Signaler
Pour travailler dans la banque je peux vous assurer que plus de 90 % des situations de frais excessifs sont liés à une mauvaise gestion des comptes alors même qu'un budget suivi de manière normal (pour ne pas dire rigoureuse) permettrait de ne pas êt...

le 10/07/2018 à 22:48
Signaler
Pourquoi ne pas rendre la carte bancaire gratuite?

à écrit le 10/07/2018 à 8:32
Signaler
Bien évidemment les frais continueront à progresser pour compenser les taux bas et les faibles marges qui en découlent. Mais ce sont les plus modestes qui verront la facture s’alourdir, car les plus aisés peuvent négocier à l’instar des premiers. Moi...

à écrit le 09/07/2018 à 16:08
Signaler
La seule vraie et durable protection du consommateur est la concurrence.

à écrit le 09/07/2018 à 12:24
Signaler
le compte bancaire étant imposé par l'Etat doit être tout simplement entièrement gratuit.

à écrit le 09/07/2018 à 12:08
Signaler
Dans noptre pays il y deux constantes de nos politiciens un: penser fort mais que penser aux plus pauvres de plus en plus nombreux malgré les promesses mais comme dit le dicton les promesses n'engagent ….. deux, arrêtez de taper sur les classes moyen...

à écrit le 09/07/2018 à 11:32
Signaler
il est possible qu'une banque fasse comme Free dans la la téléphonie : faire péter le système des ententes tacites en cassant les prix des services . Amazon ou Alibaba sont capables d'imaginer et créer ce type de banque sans guichets propres mais a...

le 09/07/2018 à 13:48
Signaler
Quelle vision théorique . Les Banques sont soumises à une réglementation drastique qui s'imposera aux GAFA comme aux autres ou alors le droit n' a plus sa place dans la société . Faire de la banque c 'est connaître son marché , il ne suffit pas de ...

le 10/07/2018 à 8:25
Signaler
@Chris3825 09/07/2018 13:48 En ce qui concerne l'activité "banque de détail pour les particuliers", vous êtes un peu optimiste sur l'avenir des banques classiques. Elles seront dans l'obligation de changer complètement leur "business model" sur ce c...

à écrit le 09/07/2018 à 9:24
Signaler
C'est pas nouveau 2010 : L’ensemble des frais liés aux découverts assure aux banques plusieurs milliards d’euros de revenus par an, une ressource précieuse qui devrait pourtant se réduire sous la pression des consommateurs et du gouvernement, ...

le 09/07/2018 à 13:04
Signaler
le changement du taux de l'usure en fonction du montant n'a pas apporté d'amélioration, puisqu'aujourd'hui pour les crédits de moins de 3000 euros, qui concernent les populations les plus fragiles il est au taux hallucinant de plus de 20 %

à écrit le 09/07/2018 à 8:22
Signaler
Plafonnement des frais bancaires: est-ce une priorité pour le gouvernement ? Pourquoi le gouvernement s'occupe t-il de cela ? Est-ce une fonction régalienne ? Cordialement

à écrit le 08/07/2018 à 22:51
Signaler
Plan pauvreté... Pour Macron cela consiste à éliminer ce qu'il déteste le plus les pauvres. Les pauvres eux pensent qu'ils vont être aidés. Pour les frais BANQUAIRES, ils risquent d'être plafonnés mais au taquet

à écrit le 08/07/2018 à 21:15
Signaler
"Le report à la rentrée du plan pauvreté [...] avait suscité jeudi la déception d'associations et des critiques sur la "communication désastreuse" du gouvernement. Mercredi, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn a laissé entendre que ce report étai...

à écrit le 08/07/2018 à 18:05
Signaler
On peut plafonner les frais bancaires mais on ne peut pas obliger les banques à garder comme clients des gens irresponsables.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.