Pour Sarkozy, "le vote FN n'est pas contre la République"

 |   |  303  mots
Nicolas Sarkozy défend depuis le premier tour des régionales sa stratégie du ni-ni consistant à ne pas trancher entre le Front national (FN) et la gauche.
Nicolas Sarkozy défend depuis le premier tour des régionales sa stratégie du "ni-ni" consistant à ne pas trancher entre le Front national (FN) et la gauche. (Crédits : © Philippe Wojazer / Reuters)
L'ancien président de la République a jugé que le "vote FN n'est pas immoral" lors d'un meeting de soutien à ses candidats en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. Il a repris des thématiques susceptibles de séduire l'électorat du parti de Marine Le Pen.

Nicolas Sarkozy, qui défend depuis le premier tour des régionales sa stratégie du "ni-ni" consistant à ne pas trancher entre le Front national (FN) et la gauche, a jugé mardi 8 décembre que le vote en faveur de la formation d'extrême droite n'avait rien d'immoral.

Lors d'un meeting de soutien à ses candidats en Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes (la tête de liste LR-UDI-Modem Virginie Calmels est arrivée en deuxième position avec 27,2%), le président du parti Les Républicains (LR) a dit avoir pris "en conscience" la décision de ne pas retirer, ni fusionner ses listes dans les régions où le FN est en mesure de l'emporter au second tour, dimanche.

"Le vote FN n'est pas immoral [...] Le vote FN n'est pas un vote contre la République", a lancé Nicolas Sarkozy lors de cette réunion à Rochefort (Charente-Maritime).

A droite toute

Après avoir évoqué les attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, l'ancien président de la République a repris des thématiques susceptibles de séduire l'électorat du parti de Marine Le Pen. Il a assuré que, s'il avait soutenu l'état d'urgence, l'assignation à résidence et la déchéance de nationalité, il n'était pas question pour autant de taire toute critique à l'égard du gouvernement.

"La France n'en peut plus de colère, d'exaspération, d'angoisse. (...) Le peuple de France se demande si la France de toujours restera la France", a ajouté le président des Républicains. Toujours le regard tourné vers sa droite, Nicolas Sarkozy a affirmé qu'il avait été "le premier à parler des racines chrétiennes de la France", à dire que "les Français en ont assez qu'un groupe de voyous fasse régner la terreur dans certains quartiers" et que "la ruralité se sent abandonnée".

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/02/2016 à 17:21 :
tu a raison sarko il n'est pas immoral de voter FN .Part contre voter pour toi ca l'est
a écrit le 10/12/2015 à 15:26 :
les bienpensants font des procès d'intention, des jugements de valeurs, se gaussent des valeurs.. mais lesquelles ?
celles qui donc produisent 5 millions de chômeurs, déficits, dette, exode des diplômés, des start up..pour échapper à ces impôts confiscatoires pour aliment la gabegie publique ? c'est ça les valeurs de gauche ??? le plus antisocial qu'on n'ait jamais vu ?

aucun conscience de la misère du peuple, de ceux qui tavaillent pas 32h avec le jour du maire, pas 35h max, mais 39, 50, 70...pour des salaires horaires de misére par rapport aux premiers..

les premiers ne comprennent même pas la débâcle en cours, ils sont au chaud avec l'argent public..

les sans dents se révoltent et ne votent pas pour "un parti démocratique" c'est à dire le maintien des privilèges et gestion de son électorat sur le dos des esclaves du privé ?, mais c'est indécent !!! où sont les valeurs ??
a écrit le 10/12/2015 à 15:16 :
s'il y a 50% d'abstentionnistes et 30% d'électeurs qui votent FN parce que de toute façon ça ne peut pas être pire, c'est que les gens, le spme, les indépendants.. sont exaspérés, à bout face à ces politiciens qui ne traitent aucun des problèmes de fond, qui ne font que surfer sur l'actualité et gérer leur confort dans leur bulle.

car quand on a 5 millions de chomeurs, 20 à 40 000 de plus par mois, 2200 milliards de dette, toutes les caisses en déficits, yc le commerce extérieur, des dizaines de milliards de gaspillages publics, le record d'impôts et charges d'europe qui rend toute reprise strictement impossible, le record d'effectifs et de dépense publique et en même temps tousles mauvais records : illéttrisme, coûts par élvèves, perte de compétitivité, un code du travail digne de la corée du nord avec 11000 articles...etc etc

est ce la solution raisonnable et efficace est de stigmatiser ceux qui dénoncent ce cauchemar et laxisme total, et ceux qui subissent, tout ça pour continuer à ne rien faire ?
cette situation est un crime contre la société, il est extrémement urgent d'agir sinon c'est le chaos
a écrit le 10/12/2015 à 15:07 :
J’ai entendu chez galzi des débats très intéressants, où enfin des explications sans langue de bois sont mises sur la table, où des élus dénoncent ce système qui ne fait rien, ne réforme rien, enfin la prise de conscience devant le gouffre, où on sort de ce terrorisme intellectuel des minorités gauchisantes qui veulent imposer leur religion.
Enfin quelques prises de conscience conformes à ce que pense et attend le peuple, il a fallu être au bord du gouffre pour que ça bouge, mais il va falloir des changements profonds et rapides, en renouvellement, engagements clairs sur la chasse aux gaspillages, mille feuille, caisses noires, réorganisation des services publics et travail de fond sur l’efficacité, la performance..

Car les discours de moralité par ceux qui sont déjà alliés avec l’extréme gauche, ou la droite qui n’a pas assez avancé sur la gestion publique, ces discours seront non seulement sans effets mais vont encore plus radicaliser le peuple…
a écrit le 10/12/2015 à 14:58 :
il a raison, soit le parti est

et comment les donneurs de leçons à suspecter des rapprochements fn droite, en quoi l'alliance de fait avec les antisémites d'extrème gauche, ceux qui diffusent la haine des entreprises, la violence contre les patrons, avec les terroristes écolos qui ont sévi à civens (jet de bouteilles d'acide sur les policiers), avec les communistes qui ont des dizaines de millions de morts à leur passif,

en quoi sont ils bien placé pour donner des leçons après avoir fait ces alliances avec des pratiques condamnables mais effectivement impunies ?
a écrit le 10/12/2015 à 13:22 :
Les FEMMES ont été nombreuses, forcément, au vu des résultats du scrutin du 6 novembre, à glisser dans l'urne un bulletin du Front National. Et pourtant, si le FN est certes incarné, aujourd'hui, par deux femmes, cette égérisation tout en marketing trompeur cache une forêt bien obscure pour la gente féminine. Voici votre programme chères frontistes : On vous veut au foyer :Les femmes au foyer pour libérer des emplois ? C'est la proposition faite par Dominique Martin, eurodéputé FN, au Parlement européen en mars dernier. Opposé à la parité, le FN affirme par ailleurs dans son programme, disponible sur Internet, qu'elle est "une idéologie différentialiste et multiculturelle, qui n'est qu'une forme de racisme inversé dont les premières victimes sont les hommes blancs hétérosexuels". J’en pleure !!! . On vous soupçonne d'avorter comme on va chez le coiffeur (IVG de confort, femmes irresponsables mais pas les hommes sans préservatifs etc ) On veut les punir comme des enfants Car ATTENTION, avertit le Projet, gare à celles qui sortiraient du droit chemin, car "si une leur politique d’incitation familiale crée des droits, elle implique aussi des devoirs D’ailleurs les mères célibataires sont clouées au pilori, en bref la régression du droit des femmes sera partout au point mais hypocritement présentée comme « une liberté » face à une morale libertaire du système, mais bizarrement cette liberté sera contraignante pour toutes ( surement pour le bien des écervelées).Exception faite du port du voile qui lui serait rétrograde et serait un combat pour la libération des femmes, dont il ne supporterait pas qu'on les contraigne de la sorte ? Non. En revanche, utiliser cet argument pour stigmatiser et rejeter une partie d'entre elles semble avoir de longue date séduit les membres du parti, qui utilise même ces arguments délirants pour menacer les électeurs des pires sanctions divines s'ils reculaient devant les urnes. "Si nous perdons, le voile sera imposé à toutes les femmes, la charia remplacera notre constitution, la barbarie s'installera" Le Front national est une fausse solution pour les femmes, nous avons la liberté d’être opprimées ou PAS, et pour cela bien des femmes du monde nous envient
Réponse de le 10/12/2015 à 15:06 :
mais vous plaisantez !!
c'est grâce au laxisme en place que la france va devenir musulmane dans peu de temps et que les femmes vont devoir être voilées,
et c'est à cause de tout le laxisme de la justice, des errements insupportables de taubira jusqu'à empécher le renseignement entre la police et le pénitentiaire, qu'il y a des criminels en liberté, que la délinquance flambe, que les peines sont allégées..

on est dans le plus grand désastre de tous les temps, chomage, dette, déficits, impôts et charges... parce que les politiques ne font rien, ne gérent rien, ne font aucune des réformes salutaires alors qu'on est assis sur des montagnes de gaspillage spublics siglanés par la cour des compte set que leur traitement nous envoie trés vite vers 3% de croissance et 2 millions de chômeurs en moins...

la seule réponse au FN est de traiter les problèmes, donc de passer de la dictature politico-médiatique qui se gave d'argent public en saignant le privé et en tuant l'emploi, à des politiques au service du peuple...
une révolution copernicienne, mais si cette révolution ne se produit pas, le FN sera au pouvoir...
Réponse de le 10/12/2015 à 18:14 :
Même pas peur !!!! Ni les extrémismes religieux, ni l’extrême droite : nous les FEMMES françaises voulons vivre libres. L'émancipation et l'autonomie n'ont rien de plaisanteries... Je réaffirme donc que le programme du Front national avec ses idéologies de la peur est un programme qui s’oppose aux progrès sociaux d’égalité et porte atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux de toutes et tous. L’exclusion des personnes issues de l’immigration ou réfugiées, dans une période troublée par les attentats, ne ferait qu’aggraver la stigmatisation et institutionnaliserait les discriminations. Le Front National est non seulement profondément sexiste, et souhaitant conforter la domination patriarcale, mais aussi raciste et xénophobe. Le Front National est tout sauf un parti laïc, comme il se plait à le répéter partout, mais bel et bien inféodé aux églises catholiques les plus conservatrices. La laïcité n’est pas une valeur à géométrie variable, mais une garantie de vivre-ensemble et de paix.
a écrit le 09/12/2015 à 23:25 :
Le vote FN n'est pas que de droite!

J'ai lu le programme FN et c'est vrai que sur de nombreux points il ressemble à un tract du PC des années 70.

Le vote FN rassemble les perdants de la mondialisation, les déçus de l'UE...

Le vote FN, est un vote souvent antilibéral... un vote du "c'était mieux avant".

Sarkozy va à la pêche aux voix, mais ne cherche en aucun cas à faire gagner ses idées!
a écrit le 09/12/2015 à 21:52 :
Le vote FN pas immoral ? Alors pourquoi refuser toute alliance avec lui, ouvrant ainsi un boulevard à la gauche dans certaines régions ?
a écrit le 09/12/2015 à 20:24 :
et il s'y connait en démocratie , lui qui s'est assis sur le choix des français pour le traité de lisbonnes en 2005
a écrit le 09/12/2015 à 20:01 :
la gauche socialiste a réussi à imposer son primat de délivrance de brevet de citoyenneté républicaine ; la droite ne réagit pas et se laisse enfermer dans une vassalité morale pitoyable . elle aurait pourtant des arguments permettant de confondre les socialo-communistes qui sans discontinuer ont et soutiennent encore les pires régimes totalitaires ( ex URSS de Staline et Brejnev, khmers rouges de Pol Pot , régime cubain des frères Castro , et leurs nouveaux amis du Qatar et Arabie Saoudite , etc .. )
sans parler de leur bienveillance envers le communautarisme musulman tendance radicale .
a écrit le 09/12/2015 à 18:40 :
Il donne envie de voter pour la droite contre le FN, lui, ça fait peur...
a écrit le 09/12/2015 à 17:50 :
Le problème avec le FN ce ne sont pas les électeurs qui pour diverses raisons, bonnes ou mauvaises, votent pour ce parti. Le problème c'est l'idéologie FN. Nous en sommes dans la première phase, la stigmatisation des minorités. Tout le monde aura bien compris qu'en ces temps-ci, il s'agit des musulmans, des arabes, des maghrébins et migrants. On peut comprendre, compte tenu de ce qui se passe dans certains quartiers et les attentats récents qu'une partie de la population soit séduite par le discours du FN. Ce que ne dit pas le FN, (évidemment) c'est qu'il sera incapable de remédier les problèmes avec des solutions simplistes, dangereuses et qu'au contraire, il va aggraver le mal. Face à son échec, il lui faudra un nouveau "Bouc émissaire". En général, c'est la presse qu'il accusera de tous les maux, qu'il tentera de museler... comme sait si bien le faire Poutine actuellement, et tant de tristes sires avant lui en URSS, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Chili, en Argentine, en Arabie séoudite, au Quatar, en Chine...Etc...Etc. Ainsi vont les populismes au gré des dictatures. Voter FN, c'est risquer de faire l'Histoire se répéter.
a écrit le 09/12/2015 à 17:47 :
toujours caresser dans le sens du poil.......... la vérité sort de la bouche des enfants .....
Un responsable ne ment jamais pour sa crédibilité .................. sinon c'est l'effet boomerang assuré ....§ !!!!!! et çà fait mal ????? Qui comprend quoi ?.
a écrit le 09/12/2015 à 17:26 :
Les Françaises et les Français n'ont pas eu et n'ont pas besoin de M. Sarkozy ou de n'importe quel autre margoulin du "front républicain" pour savoir que leur vote en faveur du Front National n'est ni immoral, ni "contre la République". M. Sarkozy et les autres margoulins du "front républicain" n'ont aune compétence pour délivrer des diplômes de moralité politique ou des diplômes de "républicanisme" à quiconque surtout aux Françaises et Français qui votent pour les candidats du Front National. Ils ont démontré pendant 4 décennies au moins quel sort ils peuvent réserver à la démocratie, aux valeurs républicaines, à la souveraineté nationale, à la défense des intérêts économiques et financiers des Françaises et des Français, à la défense de leur sécurité, à la défense de la culture chrétienne plus que millénaire de la France, à la défense de leur liberté, de leur égalité. Les femmes et les hommes du Front National n'ont jamais dirigé la France ou seulement des régions françaises ? La faute à qui ? Qui ont mis en place des règles électorales qui écartent soigneusement des responsabilités nationales et locales des personnes susceptibles e représenter les Françaises et les Français ? Ce n'est pas bien d'évoquer sa propre turpitude, M. Sarkozy .
a écrit le 09/12/2015 à 17:13 :
Pour une fois je lui donne raison ! Le vote FN est dirigé contre lui, contre Hollande, et Valls, contre leur politique qui tire les français vers le bas surtout financièrement ! Comment Mme Touraine a t"elle osé donner une augmentation de 0.1 % aux retraités ? C'est se moquer du monde, ça fait un croissant par mois a 1.30€.............. Il faut rajouter a cela l'Europe qui n'est qu'une Europe de la finance et du commerce ! Ce qui compte, ce sont les citoyens qui espèrent vivre mieux, et c'est tout le contraire qui se passe ! Et puis, les français étaient plus lucides que nos politiques quand, en 2005 ils ont voté contre ce traité européen qui aujourd'hui les étrangle et que NS, avec l'ensemble de la classe politique actuelle, nous a imposé en s'asseyant dessus ! Les français n'ont pas la mémoire courte et comme le seul moyen d'imposer leur vision ce sont les urnes, eh bien aujourd'hui, nos élus ont ce qu'ils ont mérité ! Le FN n'est pas la solution bien sûr ! Mais comme les français n'ont d'autre choix pour un grand coup de balai, voila le résultat. Et Valls qui appelle a voter LR ? C'est le summum de la bêtise !
CHANGER VOTRE POLITIQUE VOILA LA SOLUTION !
a écrit le 09/12/2015 à 16:57 :
Monsieur Sarkozy utilise un vocabulaire générique dangereux qui, en masquant la vraie nature de la position du FN, le crédibilise.
Cet homme profite de la confusion dans l'esprit de certains français qui penseraient que République = liberté.
Le FN est pour une République... totalitariste basé sur le culte de la personnalité(du chef).
a écrit le 09/12/2015 à 16:55 :
Le FN est un parti politique! Certes avec des idées qui peuvent etre choquantes, destructrices, mais c'est un parti. Comme je pense que nous sommes encore en démocratie, les partis doivent etre combattus sur leurs idées et non pas en retirant des listes, en fusionnant, etc... les francais en ont MARRE de cette cuisine politique. D'ailleurs je m'apercois que certaines politiques mises en oeuvre aujourd'hui sont un désastre...et les gens se plaignent que le FN est haut dans les sondages...messieurs un peu de cohérence!! en PACA ou dans le Nord, messieurs les socialistes vont disparaitre des assemblées...et vos idées, vos politiques, où allez vous la défendre, dans les salons????
a écrit le 09/12/2015 à 16:54 :
Le FN est un parti politique! Certes avec des idées qui peuvent etre choquantes, destructrices, mais c'est un parti. Comme je pense que nous sommes encore en démocratie, les partis doivent etre combattus sur leurs idées et non pas en retirant des listes, en fusionnant, etc... les francais en ont MARRE de cette cuisine politique. D'ailleurs je m'apercois que certaines politiques mises en oeuvre aujourd'hui sont un désastre...et les gens se plaignent que le FN est haut dans les sondages...messieurs un peu de cohérence!!
a écrit le 09/12/2015 à 16:41 :
Si M.Sarkosy pense qu'il peut mobiliser l'électorat de droite en essayant de ratisser les extrêmes, alors il oublie simplement qu'il existe plusieurs droites, et que rien ne peut être commun entre le FN d'une part, ses thèses douteuses pour ne pas dire plus, son programme économique anti-européen, et les libéraux d'autre part, qui voudraient davantage de contrôle de la dépense publique, une stabilisation de nos prestations sociales (champion du Monde avec 31% du PIB), et la fin d'un interventionnisme généralisé jusqu'à ce que mort des secteurs économiques s'ensuivent.. Sarkosy va faire perdre ce qu'il croit être son camp, j'en suis persuadé. Nous avons besoin d'intelligence tant la situation est grave.
a écrit le 09/12/2015 à 15:32 :
M. Sarkozy fait erreur. Il ne peut pas dire à la fois qu'il tient aux racines chrétiennes de la France et que le vote frontiste n'est pas contre la morale. Le Front National est incompatible avec la morale des grandes religions. Les grandes religions exigent une approche nuancée et différenciée, alors que le Front National propose des idées simples sans nuance, sans véritable réflexion. C'est une expression simple du ressenti premier, avec tous les court-circuits et aveuglements du ressenti. M. Sarkozy a tort de légitimer le vote Front National. Les gens ne sont pas dupes et savent au fond que ce qu'ils font dans l'isoloir est profondément immoral.
a écrit le 09/12/2015 à 14:53 :
Oui, et l'on n'est pas forcément idiot lorsque l'on vote pour le parti de Sarkozy qui lui n'est pas un magouilleur, c'est bien connu.
a écrit le 09/12/2015 à 14:53 :
ça y est, Pol Bizmut est en train de virer de bord, il vient de comprendre que 2017 se jouera à droite et non avec les louvoyeurs de l'UDI et du MODEM. Hélas pour lui c'est trop tard, car les Français n'en veulent plus, trop d'arrogance, trop de mensonges, trop de promesses non tenues et en plus il porte le costume de loser, celui qui s'est fait battre par plus mauvais que lui...! Pire, si dimanche prochain le FN remporte des régions, il sera viré avec le goudron et les plumes. Quelle triste fin pour Pinocchio....!!
a écrit le 09/12/2015 à 14:53 :
Sarkozy a évidemment raison, sinon comment ne pas se poser la question : Si le FN est immoral, pourquoi n'est-il pas purement et simplement interdit. La réponse est qu'il n'y a pas de base juridique pour le faire, parce qu'il respecte les Lois de la République, et que les opinions restant libres (encore) en France, il est donc un parti républicain. Que ses idées et ses propositions puissent hérisser les opinions des uns ou des autres n'a rien à voir avec son "immoralité" supposée. Rappelons de surcroit, que son programme est grosso modo celui de Mélanchon, et que personne ne trouve ce dernier "immoral". Si le FN déplait, et sn programme avec lui, ce qui peut parfaitement se concevoir, il faut le combattre avec des arguments, pas avec des insultes ou des anathèmes, qui sont du ressort des religions, pas de la politique.
a écrit le 09/12/2015 à 13:42 :
La république n’est qu’un mode d’organisation fondée sur une constitution et des lois qui en découlent qui doivent en principe s’appliquer à tous Rien n’est donc figé comme dans une religion et la république peut être multiple (populaire, démocratique, soviétique, islamique…etc.) Tout dépends de l’idéologie qui l’inspire …rien ne nous empêche en 2017 de passer à une 6eme république, difficile de décréter antirépublicaines de simples propositions….et pour le reste les lois en vigueur restent applicables, tant qu’elles ne sont pas modifiées ….C’est bien nous citoyens qui décidons quel chemin nous voulons emprunter Si l’on regarde l’histoire ou même la géopolitique actuelle, beaucoup de bourreaux sont arrivés au pouvoir démocratiquement….C’est bien l’idéologie derrière les slogans populistes et pas l’illégitimité que nous devons dénoncer...Suite à la vague bleu marine qui s’est abattue, de nombreuses questions se posent sur cette idéologie, notamment vis-à-vis des droits des femmes. Le parti l’a souvent montré, il s’en prend à des acquis fondamentaux comme l’avortement et ne soutient aucune initiative pour l’égalité des sexes. Une vision rétrograde de la femme et de son rôle dans la société, qui pourtant ne l’empêche pas de séduire. Malgré ces innombrables attaques aux droits des femmes, le Front national convainc plus que jamais. Et si dimanche il a réussi à s’instaurer comme premier parti de France, il l’a fait en ralliant les voix de celles qu’ils tentent d’affaiblir….Vouloir imposer son idéologie dogmatique et son mode de vie aux autres soit disant pour le plus grand bien de la société c’est bien la l’assise des régimes extrémistes….méthode mortifère qui nous est hélas bien connue , n’oublions pas nos aïeules et leur incapacité civile ou regardons simplement dans d’autres pays ou la femme n’a pas la valeur d’un homme!!!! Alors doit-on revenir a la France Coloniale parce que certains croient que c’était la belle époque ???
Réponse de le 09/12/2015 à 14:50 :
Une religion n'est pas "figée" contrairement à ce que vous fantasmez, @taranis, c'est particulièrement le cas pour celle principale des catholiques et c'est aussi pourquoi il est possible de faire évoluer celle des musulmans. Pour le reste, peu importe le nom ou le numéro, les élus font évoluer le pays selon leurs convictions en accord avec la population majoritaire qui les a promus. Quand à la démocratie l'on sait qu'il s'agit d'un leurre généralisé comme une valeur; c'est en réalité la patrie qu'il faut défendre et protéger car il s'agit de l'unité de tous.
Réponse de le 09/12/2015 à 16:30 :
La république française est basée sur le concept de démocratie libérale. C'est son fondement même, et c'est en cela que le FN est en opposition frontale avec la république française....ce qui es tau demeurrant son droit (justement car nous vivons dans une démocratie libérale) tout comme ce parti souffrira qu'on lui rappelle cette réalité (aussi longtemps que nous vivrons dans une démocratie libérale).
Réponse de le 09/12/2015 à 18:12 :
Mais bien sur @Corso c’est moi qui fantasme, et que faites-vous des « Livres Sacrés » Dieu n’est pas sur Facebook que je sache!!!… Vous confondez les textes et ceux qui les interprètent et qui effectivement vivent leur époque La majorité de celles et ceux qui au sein du catholicisme se font les promoteurs des femmes essentialisent la « nature féminine », et par symétrie la « nature masculine ». Pourtant, on aurait pu s'attendre à ce que la parole révolutionnaire de Paul traverse et insuffle jusqu'à nous : « Il n'y a ni homme ni femme. Car vous ne faîtes qu'un dans le Christ Jésus.» (Ga 3,28)…. Les représentants du dogme catholique confondent respect de la Tradition et défense du patriarcat La première réaction suite au récent Synode sur la famille est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »… La première réaction est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »… La première réaction est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »……..Et pour l’Islam c’est encore plus statique : Nous pouvons donc questionner le tabou qui freine la recherche exégétique, celui de l'inimitabilité du Coran, preuve de son origine divine. Seul le Coran est l'authentique parole de Dieu, alors qu’il faudrait l’aborder comme un ouvrage contingent, rédigé et constitué par un ou plusieurs scribes. Mais ces affirmations sont en opposition avec la doctrine musulmane même si aujourd'hui, plusieurs intellectuels musulmans, appellent leurs coreligionnaires à considérer le Coran comme l'œuvre d'un prophète inspiré par Dieu, et à replacer les textes fondateurs dans le contexte historique de leur apparition. Ils suggèrent aussi d'abandonner les dogmes du Coran éternel, incréé et inimitable. Ce n'est qu'à cette condition, disent-ils, que l'islam pourra évoluer.
Réponse de le 09/12/2015 à 18:28 :
Mais bien sur @Corso c’est moi qui fantasme, et que faites-vous des « Livres Sacrés » Dieu n’est pas sur Facebook que je sache… Vous confondez les textes et ceux qui les interprètent et qui effectivement vivent leur époque La majorité de celles et ceux qui au sein du catholicisme se font les promoteurs des femmes essentialisent la « nature féminine », et par symétrie la « nature masculine ». Pourtant, on aurait pu s'attendre à ce que la parole révolutionnaire de Paul traverse et insuffle jusqu'à nous : « Il n'y a ni homme ni femme. Car vous ne faîtes qu'un dans le Christ Jésus.» (Ga 3,28)…. Les représentants du dogme catholique confondent respect de la Tradition et défense du patriarcat La première réaction suite au récent Synode sur la famille est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »… La première réaction est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »… La première réaction est de découragement : jusques à quand l’institution sera-t-elle sourde ? Dès la seconde ligne, l’étroitesse de l’univers de pensée des rédacteurs est affichée : il n’y a de femme que mère. Où sont donc passées les petites filles, les sœurs, les femmes dans la vie amoureuse, la vie professionnelle ou associative ? Les évoquer aurait invité au dialogue et au partage d’expériences diverses. Mais non... Le mot de passe est inchangeable : c’est « la mère ou rien »……..Et pour l’Islam c’est encore plus statique : Nous pouvons donc questionner le tabou qui freine la recherche exégétique, celui de l'inimitabilité du Coran, preuve de son origine divine. Seul le Coran est l'authentique parole de Dieu, alors qu’il faudrait l’aborder comme un ouvrage contingent, rédigé et constitué par un ou plusieurs scribes. Mais ces affirmations sont en opposition avec la doctrine musulmane même si aujourd'hui, plusieurs intellectuels musulmans, appellent leurs coreligionnaires à considérer le Coran comme l'œuvre d'un prophète inspiré par Dieu, et à replacer les textes fondateurs dans le contexte historique de leur apparition. Ils suggèrent aussi d'abandonner les dogmes du Coran éternel, incréé et inimitable. Ce n'est qu'à cette condition, disent-ils, que l'islam pourra évoluer.
a écrit le 09/12/2015 à 13:17 :
Inutile de contester la position de cet viel homme. Son parti ne l'a peut-être toujours pas compris comment un président Hollande aussi incapable que lui-même a pu être élu. Je ne suis pas le seul à avoir fait barrage à la réélection de Sarkozy en 2012. Le FN n'est pas qu'un danger aux valeurs fondamentales de la république, de l'Europe et aux droits des hommes. Le PS et les républicains sont également gangrenés de cette maladie "nationale".
Les "Républicains" ont un intérêt formidable de se débarasser de Sarkozy et de ses rapprochements fascitoïdes et de respecter les valeurs démocratiques. Beaucoup, beaucoup de français le souhaite et le raz-le-bol politique vient également de là. Que la misère attire les électeurs du FN c'est une chose, mais une majorité des français, je le crois, ne veut pas de la misère économique et politique!
a écrit le 09/12/2015 à 13:02 :
Sarkozy creuse les caniveaux dans lesquels les élus LR UMP vont se débarrasser des béquilles Udi et Modem ;

Valls lui il se couche dans spontanément dans les caniveaux de Sarkozy ;

Ces caniveaux de la politique française vont donner lieu à des reportages très documents sur ce qu'est devenue la France aux journalistes du monde entier, présents à Paris et qui s'ennuient à la mascarade COP21,

ils en auront bien besoin pour rentabiliser leurs déplacements touristique à Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! et d'ajouter ___ Paris souillé
a écrit le 09/12/2015 à 12:51 :
Belle prise de Mme Le Pen notre minable M. Bismuth est devenu un adepte du FN . Sa question la France restera t elle la France" certainement pas avec un personnage pareil qui n'a pas fait mieux aux manettes que M. Hollande. En tant que libéral j'en ai ras le bol de ce piètre Monsieur qui n' aucun respect pour ce pays seul son égo compte. Voter pour son parti qui n'est pas à la hauteur des enjeux est irrespectueux pour la France notre pays n'a pas besoin de type d'ostrogoth plus nuisible qu'efficace.
Réponse de le 09/12/2015 à 13:12 :
Je ne suis pas de droite, mais je trouve incroyable qu'en France la droite se résume à la famille LePen et à la bande de Sarkozy & affidés. Pourquoi n'y a-t-il pas de parti "libéral" comme il y en a dans de nombreux pays, dont le Canada où les libéraux sont au pouvoir et ne font pas que de mauvaises choses selon moi. Généralement, quand la droite d'un pays laisse le créneau libéral vacant, c'est le centre gauche qui s'en empare. Mais en France, non.
a écrit le 09/12/2015 à 11:52 :
ratisser large ne suffit pas !!! la mémoire des francais est intacte
a écrit le 09/12/2015 à 11:51 :
@ BONJOUR : Ce pauvre SARKOZY ne sait plus où il en est comme le dit une expression populaire .... il pédale dans la choucroute à son âge avoir de graves troubles de mémoire quand même quelle tristesse !!!! M. SARKOZY avant de pendre la parole relisez vos anciens discours .......
Réponse de le 09/12/2015 à 12:50 :
Si on juge utile de dire "ce vote n' est pas contre la choucroute ", cela apporte du crédit au débat, du Gewurtzteaminer au plat, des pois chiches au Couscous, du carburant à l' incendie qui fait rage.
a écrit le 09/12/2015 à 11:50 :
Donc Sarkozy fait campagne en expliquant partout que c'est très bien de voter Front National. Intéressant. Il est président de quel parti déjà?

Heureusement qu'il y a Valls pour appeler à voter pour Les Républicains.

La politique en France devient de plus en plus surréaliste.
a écrit le 09/12/2015 à 11:20 :
Le 2ème tour des Régionales 2015 n'est pas terminé,

que déjà les Sarkozystes Wauquiez Pécresse Bertrand Estrosi commencent à s'essuyer les pieds sur les serpillères MODEM et UDI,

C'est affligeant, car le MODEM a eu l'occasion d'assister à ce rôle de serpillères réservés aux membres du Nouveau Centre déguisé en UDI sur lesquels les sarkosystes n'ont pas cessé de s'essuyer les pieds entre 2007 et 2012 ;
a écrit le 09/12/2015 à 11:20 :
Pauvre NS, il n'a toujours pas pris la mesure du changement de climat. Comment lui faire comprendre que loin d'attiser les haines, il faut cesser de détester "l'autre" ,avoir un discours posé et responsable et surtout des propositions crédibles pour faire avancer le pays. NS a vraiment changé, il est pire qu'avant...
a écrit le 09/12/2015 à 11:16 :
Il a supprimé la police de proximité,il a supprimé les RG,il a diminué les tribunaux
il a diminué la caution locative de moitié et taxé le loueur en meublé non professionnel
il a augmenté les droits de succession,il a augmenté l'impôt sur les plus values financières de petits épargnants en supprimant les exonérations existantes.
il a augmenté la taxe professionnelle en lui changeant le nom.Il a désorganisé le RSI
il a augmenté les taxes et crées de nouvelles.il n'a pas construit les prisons promises.Il a crée Pole emploi qui ne résout rien .Bilan catastrophique dont il ne parle pas mais ose se représenter et comble de tout certains voteraient pour lui. ......
a écrit le 09/12/2015 à 11:06 :
Il faut reconnaitre une qualité à Sarkozy: la persévérance. Ce monsieur donne tout ce qu'il peut pour faire perdre les élections régionales et présidentielles 2017 à l'UMP. Cela force le respect.
a écrit le 09/12/2015 à 11:03 :
Vraiment le président à vie des plaidoyers de sophismes et boniments dans tous les sens.
a écrit le 09/12/2015 à 10:52 :
Il a déjà fait le coup une fois :faire miroiter qu'il est de droite alors qu'au pouvoir il a fait une politique de gauche et augmente les impôts et les dépenses plus que Hollande car tous les impôts supplémentaires qui nous tombent dessus maintenant sont en grande partie issue de son quinquennat et les dépenses ont explosé .Si on avait une vrai droite avec un programme de droite et pas une droite canada dry qui dans les faits est plus socialiste que les socialistes ,les gens ne voteraient pas pour le FN qui en fin de compte a pris la place de la droite traditionnelle.Il n'a pas entendu le message le plus important: Une fois je me suis fait avoir par son baratin mais pas 2.Laisse la place à un autre.
a écrit le 09/12/2015 à 10:42 :
Les électeurs du FN veulent de l'ordre, de la sécurité, de la laïcité, de la fermeté dans la République.........En fait l'inverse de la gestion socialiste et ce que n'a pas totalement fait le partie Républicain quand il était au pouvoir. Alors, évidemment avec Charlie et le 13 novembre l'effet amplificateur est total d’où le résultat du premier tour et le flou le plus total sur le résultat du deuxième. Une mère poule n'arriverait pas à reconnaitre son petit !!!
a écrit le 09/12/2015 à 10:41 :
bonjour. tout a fait d accord avec vous m sarkosy .pourquoi fait t on le procé du fn alors que les coupables sont les deux grand partis qui ont gouverner cette pauvre France, balloter de tout coté a la solde d une Europe et de ces mauvais dirigeants qui ont fait sombrer le pays
pourquoi rendre le fn responsable , et pourquoi dire qu il na pas de programme car notre cher président avait un programme mais qu il na pas mi en œuvre .alors pourquoi avoir un programme . une personne politique disait si l on pensais que le fn était une menace il fallait l interdire ? de quel droit il suffit de penser et nous pourrions interdire qui l ont veut.
voila a quoi nous en somme arriver et ils parlent de valeurs
a écrit le 09/12/2015 à 10:32 :
Une bonne partie des gens qui ont voté FN n'est effectivement pas anti-republicain, mais malheureusement ces personnes ne réalisent pas que le FN est par essence un parti anti-republicain. La caracteristique majeure de ce parti est justement de vouloir enterrer la démocratie libérale, cet immense acquis né des Lumières. Et cela il ne faut pas le cacher....ce qui ne doit pas empecher les partis traditionnels de e remettre serieusement en question si l'on veut vraiment faire reculer le FN et préserver notre modele de societé.
Réponse de le 09/12/2015 à 11:31 :
Bien d'accord avec vous, mais les dirigeants actuels semblent ne rien avoir compris.
a écrit le 09/12/2015 à 10:28 :
Le VRP en campagne. Il faut être débile pour ne pas comprendre qu'il fait un appel du pied aux électeurs du FN. Il leur propose de choisir entre un FN traditionnel et un parti très à droite mais qui "présente bien".
a écrit le 09/12/2015 à 10:22 :
Il se prendra bientôt pour le président du Front National, parce qu'ils ont un programme!
Réponse de le 09/12/2015 à 11:05 :
C'est quoi le programme au fait ? Parce que cela semble à géométrie très variable d'un jour à l'autre (fin de l'euro, retraite à 60 ans, smic à 2000 euros...). J'ai du mal à suivre.
a écrit le 09/12/2015 à 10:22 :
Pourquoi monsieur Sarkozy n'adhère-t-il pas au FN? La droite républicaine aurait enfin l'occasion historique de se ressourcer à ses idéaux.
a écrit le 09/12/2015 à 10:08 :
Il n'y a pas meilleur pourvoyeur de voix au FN que Sarkozy lui-même. Plus il parle, plus les électeurs de droite préfère l'originale à la pâle copie.
a écrit le 09/12/2015 à 9:58 :
Il faut au moins reconnaître une qualité à Sarkozy il ne sait pas cacher ses véritables penchants. mais Est-ce la bonne tactique pour capter l'électorat de Gauche en PACA et Nord Picardie pas sûr. On comprend que certains candidats ne veulent pas de son soutien et il n'est pas sûr que ce soutient serve Mme Calmels. Le risque étant comme le disent certains que quitte a avoir un candidat d'extrême droite autant avoir l'original: MLP que la copie: NS. il faut juste espérer que les primaires de la droite n'accoucheront pas de ce candidat qui se fiche de la France et qui ne pense qu'à lui et à prendre sa revanche pour régler ses comptes
Réponse de le 09/12/2015 à 11:33 :
Tout à fait d'accord avec vous.
a écrit le 09/12/2015 à 9:40 :
On aura bien compris que Sarko cherche à syphonner les voix du FN. Cela dit, je ne vois non plus rien d'immoral à exprimer son opinion, quelle qu'elle soit, mais sous le régime socialiste (et UMPS), dès qu'on émet une opinion qui ne va pas pas dans le sesn du parti, on est forcément raciste, anti-républicain, etc. Je propose donc à Valls et Hildalgo, entre autres, d'aller se faire élire en Espagne si notre société ne leur convient pas !!!
Réponse de le 09/12/2015 à 10:35 :
En l'occurence notre societé est basé sur le concept de démocratie liberale, avec un Etat de droit qui constituionalise la d"claration des droits de l'homme et du citoyen. Or le FN en tant que parti veut justement mettre un terme a cela: c'est son essence même. je reprends votre maxime: si notre societé ne convient pas au FN, devrait il aller se faire élire dans un autre pays?
Réponse de le 09/12/2015 à 16:02 :
@kida: sauf que le phare de la démocratie, les US, n'admet pas qu'un président ne soit pas né aux US. D'où l'ineptie de ton commentaire :-) Mais bon, depuis 45 ans maintenant l'UMPS nour répète la même chose, à savoir que sans eux, c'est la fin du monde :-)
a écrit le 09/12/2015 à 9:22 :
Mais ce monsieur n'a t'il pas été président et ministre dans les années 2000?
Réponse de le 09/12/2015 à 13:25 :
il me semble qu'une partie de ce que nous vivons aujourdhui trouve racine pendant ses années de Presidence. Que la Société civile se reveille et remettre la democratie en marche,de l'humanisme, combattons la demagogie, en rencontrant notre voisin.






Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :