Pouvoir d'achat : Borne promet une aide versée à la rentrée sur le compte en banque des plus modestes

Face à l'inflation, la première ministre, qui a fait du pouvoir d'achat sa priorité, a annoncé mardi qu'une aide sera « versée directement sur le compte en banque » des foyers modestes, « en tenant compte naturellement du nombre d'enfants dans la famille ». Il pourrait s'agir d'un chèque de 150 euros selon la FNSEA.
La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé, ce mardi, qu'une aide sera versée « à la rentrée » pour les plus modestes.
La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé, ce mardi, qu'une aide sera versée « à la rentrée » pour les plus modestes. (Crédits : CHRISTIAN HARTMANN)

Face à la hausse des prix partie pour durer, le gouvernement dégaine ses dispositifs d'aides. A cinq jours du premier tour des élections législatives, Elisabeth Borne, qui a fait du pouvoir d'achat la priorité de son gouvernement, annonce qu'une aide sera versée « à la rentrée » pour les plus modestes qui font face à la hausse des prix, notamment alimentaires.

« Dans l'urgence, avec l'inflation, ce sera une aide versée directement sur le compte en banque, en une fois, tenant compte naturellement du nombre d'enfants dans la famille », a-t-elle détaillé sur France Bleu.

Cette première aide pourrait s'élever « à 150 euros », a dit Dominique Chargé, président de la coopérative agricole lors d'une conférence de presse conjointe avec la FNSEA sur le chèque alimentaire.

Lire aussi 5 mnPouvoir d'achat : grand cafouillage autour du chèque alimentaire

Le chèque alimentaire encore à l'étude

Dans un second temps, le gouvernement a indiqué qu'« une réflexion»  sera lancée sur « un dispositif ciblé pour permettre à tous les Français d'accéder à des produits de qualité, des produits bio ». Il s'agit du dispositif déjà annoncé de chèque alimentaire, destiné également aux plus modestes, et qui permet d'acheter des produits alimentaires locaux, durables voire bio. C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron. Repiquée parmi les propositions de la Convention citoyenne, et même déjà inscrite dans la loi Climat et Résilience à l'été 2021, l'idée d'un tel chèque circule depuis deux ans, sans jamais avoir été mise en œuvre.

« Nous nous attachons à mettre un pied dans la porte pour que le gouvernement ne change pas d'avis, on tient à cette mesure structurelle », a dit Christiane Lambert, présidente de la FNSEA.

Après sa nomination, Elisabeth Borne avait déclaré que les premiers projets de lois qu'adopterait son gouvernement porteraient sur le pouvoir d'achat. « Des lois d'urgence pour le pouvoir d'achat seront les premiers textes de ce quinquennat. Elles seront examinées par la nouvelle Assemblée dès la reprise de ces travaux», avait dit la Première ministre à Matignon, après avoir remis leur «feuille de route» à ses ministres.

Lire aussi 4 mnLoi pour le pouvoir d'achat : cet autre "quoi qu'il en coûte" qui se profile

L'aide de 18 centimes sur les carburants prolongée en août

Autre précision en faveur du pouvoir d'achat, face à la flambée des prix des carburants, pour les « gros rouleurs », Elisabeth Borne a confirmé que la ristourne de 18 centimes sur les carburants, qui devait se terminer le 31 juillet, serait prolongée en août. Et « pour ceux qui font beaucoup de kilomètres par jour soit pour se rendre à leur travail, soit dans le cadre de leur travail» , un dispositif « se mettra en place (...) à la rentrée pour (les) accompagner» , a ajouté la cheffe du gouvernement.

Lire aussi 6 mnPouvoir d'achat : les mesures contre l'inflation du gouvernement ont d'abord profité aux plus riches

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 10/06/2022 à 14:19
Signaler
Mme Borne annonce qu'une aide sera versée à la rentrée. Elle est donc persuadée qu'elle sera toujours au gouvernement à la prochaine rentrée! 😂😂😂

à écrit le 08/06/2022 à 9:47
Signaler
Tout le gouvernement mobilisé pour cette nouvelle aide (très mal venue, puisque complexifiant encore un système trop complexe). Cette question, n’en déplaisent à certains, dans la tourmente et l’ouragan de difficultés qui est devant nous, est margina...

à écrit le 07/06/2022 à 17:10
Signaler
Toutes ces dépenses vont encore aggraver la dette qui a explosé déjà sous le premier quinquennat de Mr Macron. Le pays sera incapable de rembourser et les investisseurs ne sont pas dupes. Conséquences les taux d'intérêt de l'AFT vont encore grimper c...

le 08/06/2022 à 12:45
Signaler
la macronie devait changer le monde et apres 5ans au pouvoir c'est le contraire qui se produit meme plus aucune concertation. jupiter decide tout seul de ce qui convient pour la france les institutions sont tous baboue ignorer sauf les injonct...

à écrit le 07/06/2022 à 16:11
Signaler
"A vote bon coeur Madame!" Cela fait l'effet de l'achat des votes... pour une fois!

à écrit le 07/06/2022 à 15:12
Signaler
Tout cela n est que du pipo amène nous les plus âgés on en bave

à écrit le 07/06/2022 à 15:06
Signaler
C'est une honte de donner des aides à des personnes démunies financirement pour aller acheter dans des commerces locaux ou tout est cher alors qu'on a déjà pas de quoi s'acheter des pâtes , gîte a cette ministre 😡😡😡😡

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.