Macron ou Le Pen ? Ce qui changera pour les locataires et les propriétaires (IFI, APL...) selon le vainqueur de la présidentielle

Chefs d’entreprise, salariés, demandeurs d'emploi, retraités, contribuables, propriétaires ou locataires, jeunes… leur vie ne sera pas la même selon le vainqueur de l’élection présidentielle. Pendant l’entre-deux tours, La Tribune a décidé de confronter les programmes des deux finalistes, non pas par thématique, mais par population concernée. Cinquième volet, les locataires et les propriétaires.
César Armand

8 mn

(Crédits : Reuters)

Selon le rapport "France, portrait social" de l'Insee, publié fin novembre, 58% des ménages détiennent au moins un logement, que ce soit leur résidence principale ou un autre bien. La répartition est toutefois largement inégale : un ménage sur quatre détient presque les deux tiers des logements du parc immobilier. Alors qu'il reste, selon la Fondation Abbé Pierre, 300.000 sans domicile fixe (SDF), 4 millions de mal-logés - en cohabitation forcée, en suroccupation... - et 12 millions de précaires énergétiques, que proposent Emmanuel Macron et la candidate du Rassemblement national, Marine Le Pen, pour les locataires et les propriétaires ?

Lire aussi 4 mnMacron ou Le Pen ? Ce qui changera pour les salariés selon le vainqueur de la présidentielle

APL, caution.. Le changement dans la continuité chez Macron

En préambule de sa première conférence de presse de président-candidat le 17 mars dernier, l'actuel chef de l'Etat déclarait ne pas pas pouvoir "revenir de manière plus détaillée" sur "des sujets très importants (...) comme le logement qui touchent aussi notre quotidien". Force est de constater que la communication sur le sujet se fait encore attendre...

Pas encore candidat, Emmanuel Macron avait déjà concédé ne pas être "allé suffisamment loin" sur la production de logements sociaux lors d'un débat enregistré et filmé avec le délégué général de la Fondation Abbé Pierre début février. Malgré le volontarisme de sa ministre du Logement Emmanuelle Wargon de vouloir construire 250.000 logements d'ici à fin 2022, seules 104.800 autorisations à construire au lieu de 120.000 ont été délivrées en 2021 auprès des bailleurs sociaux. Ces derniers estiment même qu'il en faudrait 150.000 par an pour répondre aux 2,2 millions de demandes de logements sociaux.

Dans un autre registre, malgré le tollé général à l'automne 2017 après la baisse de 5 euros des APL, le chef de l'Etat y annonçait vouloir « réformer les aides personnelles au logement » (APL)En ligne de mire, le revenu universel d'activité (RUA), évoqué dès la mi-2019, qui fusionnerait l'ensemble des aides sociales, dont les APL.

"C'est une réforme d'ensemble. Elle est très importante et s'accompagnera, de toute façon, d'un investissement de la Nation parce que tout ça, ça ne se fait pas en baissant les prestations", expliquait Emmanuel Macron.

En attendant une prise de parole du candidat de l'entre-deux-tours, c'est sa ministre du Logement Emmanuelle Wargon qui joue les porte-paroles. Intervenant devant l'Union sociale pour l'habitat, la Fondation Abbé Pierre, la Fédération française du bâtiment et les associations d'élus France urbaine et Intercommunalités de France mi-mars, l'ex-secrétaire d'Etat à la Transition écologique a prôné "la continuité" de l'action engagée depuis mai 2017.

Sauf que dans le tract de 24 pages "Avec vous" distribué ici et là, Emmanuel Macron évoque ce sujet en deux lignes. Il y défend une caution publique élargie pour les locataires qui aiderait à lutter contre les discriminations dans le logement "et, en même temps", tout en proposant de sanctionner les mauvais payeurs.

Une idée défendue par la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM) avant d'y renoncer en janvier 2020 suite à une réunion de travail avec la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). "Nous comprenons que les conditions techniques ne sont pas réunies pour créer un fichier des impayés locatifs [et] poursuivons le dialogue plus que jamais nécessaire avec les pouvoirs publics pour rétablir la confiance propriétaires-locataires", tweetait, à l'issue du rendez-vous, son président Jean-Marc Torrollion.

Une piste rejetée en bloc à l'époque par Julien Denormandie, le ministre du Logement d'Emmanuel Macron. "Arrêtons de caricaturer dans les deux sens ! Trop souvent, j'entends que les locataires ont pour principal hobby de dégrader les biens, et que les propriétaires sont des nantis. Cela est faux dans les deux cas ! Je veux réconcilier les propriétaires et les locataires", s'agaçait celui qui est devenu directeur de campagne du président-candidat.

D'autant que la caution publique en question existe depuis 2016, pilotée par Action Logement. Il s'agit de la garantie « Visale » (Visa pour le logement et l'emploi, Ndlr) qui garantit le versement du loyer et des charges locatives au propriétaire en cas de défaut de paiement du locataire. Après avoir été réservée aux salariés de moins de 30 ans ainsi qu'aux employés en CDD ou en mobilité professionnelle, le dispositif a été étendu, début juin 2021, à l'ensemble des travailleurs au salaire inférieur à 1.500 euros nets, soit près de 6 millions de Français toutes sources confondues. Une caution qu'Emmanuel Macron entend "élargir".

 Une France de propriétaires : Marine Le Pen la joue comme Nicolas Sarkozy

Dans une tribune parue sur le site spécialisé News Tank Cities début 2022, la candidate du RN déclare, elle, vouloir "renouer" avec la France des propriétaires, considérant que l'accession à la propriété n'a pas progressé "depuis près de dix ans" et "stagne" depuis 2013. Elle défend notamment l'idée d'un prêt à taux zéro de 100.000 euros pour les jeunes accédant à la propriété.

Dans la même veine, Marine Le Pen appelle  à "encourager l'innovation financière" pour déployer des offres de prêts touchant les jeunes actifs et les classes moyennes modestes en mettant en place des prêts immobiliers "portables".

"Ainsi, les Français vendant un bien sur lequel ils auraient encore un prêt pour en acheter un autre, conserveraient le prêt en cours et les taux d'intérêts. Il s'agirait aussi que le vendeur puisse transférer son prêt en cours à l'acheteur", écrit-elle.

La candidate du Rassemblement national propose également que l'Etat garantisse à chaque couple qui aura son premier enfant d'adosser à un prêt immobilier un prêt d'appoint de 50.000 à 100.000 euros à taux zéro en fonction des revenus. Le capital restant dû serait, lui, transformé en subvention à partir du troisième enfant.

"Cette mesure vise non seulement à renforcer la natalité, mais aussi à résorber l'énorme injustice d'accès au capital qui plombe nos valeurs méritocratiques", souligne-t-elle.

Marine Le Pen veut aussi permettre aux parents et aux grands-parents de donner, à leurs enfants et petits-enfants, sans impôts 100.000 euros tous les dix ans pour faciliter la constitution d'un apport personnel, réinjecter des liquidités dans l'économies mais surtout "mettre le pied à l'étrier aux futurs propriétaires". Dans ce même esprit familial, la fille de son père supprimerait les droits de succession à travers de 300.000 euros sur le patrimoine immobilier pour favoriser la conservation des biens.

La candidate du RN aimerait parallèlement supprimer l'Impôt sur la fortune Immobilière (IFI), dont s'acquittent les propriétaires d'un patrimoine immobilier supérieur ou égal à 1,3 million d'euros. Elle le qualifie de "taxation absurde de l'enracinement" et souhaite le remplacer par un impôt sur la fortune financière.

La candidate du Rassemblement national n'en oublie pas pour autant de faire le lien avec les locataires. Elle propose de créer un fonds de garantie des loyers pour "protéger les propriétaires". Avant de quitter l'Assemblée nationale pour l'Association nationale des industries alimentaires, le député (LREM) Mickael Nogal avait bien tenté, sans succès, d'inscrire dans la loi l'obligation de garantie loyer.

Les administrateurs de biens, à commencer par les agents immobiliers, l'auraient en effet interprété comme un risque d'empiétement sur leurs compétences, leur métier consistant justement à choisir les locataires pour les propriétaires. Depuis, les compagnies d'assurances se positionnent sur ce marché.

Lire aussi 6 mnObligation de garantie loyer impayé: pourquoi ça coince

Pour ceux qui ne peuvent pas devenir propriétaires, Marine Le Pen espère par ailleurs vouloir créer 100.000 logements sociaux par an, dont 20.000 pour les étudiants et les jeunes travailleurs. L'Union sociale pour l'habitat (USH), qui fédère les bailleurs sociaux, estime, a contrario, qu'il faudrait en construire 150.000 par an.

La candidate du RN défend d'autre part un dispositif permettant aux pouvoirs publics de céder gratuitement ou à bas prix des logements situés en zones rurales, contre un engagement de rénovation ou d'une durée minimale d'occupation. Objectif : faciliter l'accueil des néoruraux.

Lire aussi 4 mnMacron ou Le Pen ? Ce qui changera pour les chefs d'entreprise selon le vainqueur de la présidentielle

César Armand

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 19/04/2022 à 19:19
Signaler
François Asselineau sur soin tweeter, " MÉLENCHON DÉSAVOUÉ PAR UNE PARTIE GRANDISSANTE DE SES ÉLECTEURS DU 1er TOUR Sondage Opinionway-Les Échos de ce 19 avril sur les électeurs Mélenchon du 1er tour 34% s'abstiennent ou votent blanc/nul (-...

à écrit le 19/04/2022 à 19:18
Signaler
Attention ! attention ! bonnes gens ouvrez bien vos escourgues le tché du 16ème va parler ce soir , il va vous parlez de tous les combats qu'il n'a jamais mené , mais qu'il est connus dans monde, à la havane et aux vénézuela.et à Brézilia Pour cette ...

à écrit le 19/04/2022 à 14:03
Signaler
Votez Macron pour un pékin moyen c'est vraiment la pire idiotie dans cette élection. Tout à perdre , vous serez fiché par un système dont on ne connait pas la fonction et l'intérêt de qui . Bonjour les consignes des syndicats comme la CGT et la CFDT...

à écrit le 19/04/2022 à 10:42
Signaler
L'entre deux tours, est la période propice, où l'on se focalise sur la moindre "tâche" alors que l'on est sur 5 ans de "souillure"!

le 19/04/2022 à 14:07
Signaler
les écartés! pères et mères au foyer les grands oubliés de la prime inflations!

à écrit le 19/04/2022 à 10:20
Signaler
Je repars sur l'actu Covid car il paraît que Véran parlait du pass cet été mais je n'ai pas vu d'autre info qu'un tweet et une vieille déclaration de début avril. Véran est nerveux dans ses interviews sur sa gestion sanitaire et renvoyé dans l...

le 20/04/2022 à 0:01
Signaler
Bardella l ignare inculte ? Lol Il démontre son incompétence : aucun chiffres , aucunes données , aucunes sources , tout est incantatoire …

le 20/04/2022 à 0:04
Signaler
Il y a toujours des contaminations covid en France comme dans le reste de l Europe .. en chine officiellement « ça explose « … quand on sait les conséquences à long terme meme pour les effets «  légers » , les personnes responsables des trous de la...

à écrit le 19/04/2022 à 9:41
Signaler
Le cancer ou alzheimer, non merci.

le 19/04/2022 à 10:02
Signaler
quelle idée de la démocratie !

le 19/04/2022 à 10:13
Signaler
Avec Macron, les injections présidentielles de Mc Kinsey, avec Le Pen Le RIC ou Référendum d' Initiative Citoyenne, celui-là même qui terrorise l' oligarchie euro-mondialiste. C' est vite vu, non?..

le 19/04/2022 à 10:36
Signaler
Vous ne vous rendez pas compte comme ce second tour est désespérant, de grâce laissez les gens respirer encore quelques jours avant ce second tour honteux en ce qui concerne la plus grande civilisation du monde. Lâchez moi, arrêtez d'être ceux que j...

à écrit le 19/04/2022 à 9:00
Signaler
l'un ou l'autre la france est et restera divise en quatre ou cinq courant incompatibles et ce n'est pas en qualifiant un courant d'extreme voir en laissant entendre que la moitie de la france est raciste que la concorde sera retablie et la plus g...

le 19/04/2022 à 9:27
Signaler
Quand on ac1 pere tel que Jean Marie qui fraude le fisc, quand on a eu pour parrain le plus grand proxénète de paris, quand on fraude les assistants parlementaires pour éviter de toucher au pactole de papa ( héritage Lambert), quand on détourne des f...

le 19/04/2022 à 9:29
Signaler
Pourquoi les le pen n utilisent pas les sous de l’héritage Lambert qu’ils ont touché ( 30 millions) pour renflouer leur parti plutôt que de frauder les assistants parlementaires, détourner des fonds publics, emprunter à des banques de Poutine ?… cec...

le 19/04/2022 à 10:09
Signaler
c est la classe moyenne qui fera l arbitrage...pas sur qu elle vote le pen: trop de desordre politique et economique à venir...et chute de la valeur de leur bien immobilier!!

à écrit le 19/04/2022 à 8:58
Signaler
en effet lu dans la presse. ! aime t il les familles,,,? il est besoin que le peuple ignore beaucoup de choses vraies et croie beaucoup de fausses. (Montaigne ) mépriser les pauvres ; inflation et insécurité !

le 19/04/2022 à 9:32
Signaler
Que du blabla insipide et sans consis tance s appuyant sur aucune argumentation , sur aucune donnée chiffrée, aucun raisonnement Une soupe populiste de plus !!! C est pas avec ça que vous allez gagner !!

le 19/04/2022 à 10:14
Signaler
parce que vous croyez qu en vivant dans un château dans une banlieue cossue, en ayant 30 millions d' héritage personnel , en fraudant les fonds européens, le fisc ( le père), en détournant des fonds publics ca rend marine Le Pen plus proche des gens ...

le 19/04/2022 à 10:18
Signaler
vous pretez bien trop de pouvoir à Macron: en quoi il est responsable e l inflation ? on en est plus dans les années 70 ou chaque pays était assez isolé des autres ..les economies sont imbriquées les aunes aux autres etc...allez élèves " vues" et "Ma...

le 19/04/2022 à 10:19
Signaler
vous pretez bien trop de pouvoir à Macron: en quoi il est responsable de l inflation ? on en est plus dans les années 70 ou chaque pays était assez isolé des autres ..quand à l' insécurité où sont vos chiffres comparatifs pour affirmer cela ? les éc...

le 19/04/2022 à 10:51
Signaler
@brehat c'est vrai c'est pénible ces gens qui macronent, n'est ce pas ?

le 19/04/2022 à 15:09
Signaler
Brehat, JEFF, gilles, jade, etc.. sont un et un seul.. il troll industriellement.. faut n'avoir rien à faire dans la vie non ?

à écrit le 19/04/2022 à 8:46
Signaler
D'un coté, on sait ce que l'on va subir, 5 ans de plus, sans que nous ayons la moindre excuse à présenter, et de l'autre, un saut dans l'inconnu, qui ne peut pas être pire, avec l'avantage d'être mieux surveillé et reversible!

le 19/04/2022 à 9:36
Signaler
A ceci près que ce qui ne sera pas prévisible : le niveau de boycott international de tout ce qui est français, l écoute de nos partenaires , la chute du tourisme …. En bon extrême droite vous oubliez sciemment les répercussions hors France .. le m...

le 19/04/2022 à 9:38
Signaler
Je ne fais pas confiance à une hypocrite qui prétend être anti système alors qu elle envie depuis 1998, à une recaler du bac sciences eco qui explique sa poésie économique et financier du pays, elle se croit au marché de St cloud…

le 19/04/2022 à 9:41
Signaler
Qui peut croire que Mme le pen puisse fourguer et rassembler ce pays .. il n y a pas plus clivant que les le pen: vivent dans une banlieue cossue de l ouest parisien, habite un château, ont hérité de 30 millions , vivent au crochet de l argent public...

le 19/04/2022 à 9:48
Signaler
Je lui faisais confiance .. mais la c est trop !! Elle est comme tout les autres Elle vit aux crochets de nos impôts !!

le 19/04/2022 à 9:53
Signaler
Elle focifere … mais rien n est argumentée rien n est chiffrée.. ce n est pas sérieux .. mais ça lui ressemble : recaler au bac sciences eco en 1986, son prof principal de droit -un ami de son père - l’a décrit comme fetarde et intellectuellement méd...

le 20/04/2022 à 9:24
Signaler
Si Le Pen est aussi haut, c'est la faute a qui? A un incapable! Non?

à écrit le 19/04/2022 à 8:38
Signaler
Macron n'aime pas l'immobilier , il a supprimé l'impôt sur la fortune pour le remplacer par l'IFI , un impôt qui ne taxe que le capital immobilier. C'est à dire la classes moyenne qui a travaillé durement pour obtenir un capital (et qui n'est pas re...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.