Retraites : le gouvernement enclin à assouplir le rachat de trimestres d’après Olivier Dussopt

Le ministre du Travail a indiqué que le gouvernement est « très preneur d'avancées » dans le cadre de sa réforme des retraites afin de faciliter le rachat de trimestres. Et notamment concernant les études supérieures et les stages. S’il est actuellement possible de racheter des trimestres pour ces périodes, les démarches sont mal connues et les délais pour les initier parfois très courts. Olivier Dussopt se veut donc ouvert à une « modification des paramètres ».
Pour Olivier Dussopt, « un travail d'amélioration de l'information » sur les démarches et modalités de rachat des trimestres est nécessaire en premier lieu.
Pour Olivier Dussopt, « un travail d'amélioration de l'information » sur les démarches et modalités de rachat des trimestres est nécessaire en premier lieu. (Crédits : Sarah Meyssonnier)

Le sujet des rachats de trimestres ne fait pas partie du projet de loi sur la réforme des retraites. Il a pourtant émergé ce lundi 23 janvier lors de l'audition du ministre du Travail par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale. Répondant aux interpellations des députés de la majorité Sylvain Maillard (Renaissance) et Philippe Vigier (Modem), Olivier Dussopt s'est dit « très preneur d'avancées sur les modalités qui permettent de racheter ces trimestres », afin de partir en retraite plus tôt ou avec une meilleure pension.

Lire aussiRetraites : le Haut conseil des finances publiques tacle les prévisions optimistes du gouvernement

Racheter les trimestres de ses stages c'est possible (et mal connu)

Prenant l'exemple des « stages faits pendant les études », le ministre du Travail a souligné que les trimestres correspondant ne peuvent actuellement être rachetés « que pendant deux ans après la fin du stage », mais que « personne ne le sait ».

Un dispositif existe en effet pour valider, pour une même année, un ou deux trimestres maximum pour la retraite après un stage. Quelques conditions doivent être remplies, notamment que le stage ait duré au moins deux mois et qu'il ait donné lieu à une gratification. Il faudra aussi sortir le chéquier. « Le stage est pris en compte pour la retraite si vous versez 440 euros pour chaque trimestre d'assurance retraite », peut-on lire sur le site de l'administration française Service-public.fr. Il est également précisé que le versement de cette cotisation peut être échelonné. La demande s'effectue au moyen d'un formulaire à envoyer dans les deux ans suivant la date de fin du stage, comme l'a indiqué le ministre.

Olivier Dussopt est d'ailleurs ouvert à modifier ce délai, considérant toutefois qu' « un travail d'amélioration de l'information » est nécessaire en premier lieu. Quant à l'allongement de la période, ce pourrait être « soit dans les cinq ans qui suivent la fin des études, soit avant 30 ans (ce qui) serait beaucoup plus juste », a-t-il estimé.

Lire aussiReforme des retraites : pourquoi de nombreuses femmes seront perdantes

Les études supérieures également concernées

Le ministre a également évoqué une modification « avec des paramètres un peu identiques » pour les années d'études. Afin que « ceux qui en ont la possibilité puissent le faire à un moment où ça reste avantageux », car « plus le temps passe et plus ces trimestres sont chers à racheter ».

Actuellement, il est possible de racheter des trimestres en cas d'études supérieures « accomplies dans un établissement d'enseignement supérieur, une école technique supérieure, une grande école ou une classe préparatoire à ces écoles » si ces périodes d'études ont « donné lieu à l'obtention d'un diplôme français », est-il précisé sur Service-public.fr.

Le tarif du rachat des trimestres évolue en fonction de différents facteurs et notamment l'âge du demandeur. Mais est également pris en compte son niveau de revenus, son régime d'affiliation et l'option de rachat choisie. Il en existe deux actuellement : le rachat au titre du taux seul, ou le rachat pour le taux et la durée d'assurance. La première permet de bonifier le taux pour ceux qui n'iront pas jusqu'à l'âge du taux plein. La seconde impacte aussi le taux et permet en plus d'augmenter le nombre de trimestres, et coûte donc plus cher.

Donner des fourchettes de prix de rachat est en tout cas périlleux tant le montant dépend de la situation personnelle de chacun. Il est toutefois possible d'effectuer une simulation du coût de rachat de ses trimestres sur le site de l'Assurance retraite. « Tous rachats confondus, vous ne pouvez pas racheter plus de 12 trimestres », prévient l'administration française.

Lire aussiRéforme des retraites : le gouvernement droit dans ses bottes sur les 64 ans

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 25/01/2023 à 1:02
Signaler
Ça coute une blinde c est fait que pour les cadre sup avec salaire sup ils se foutent vraiment r de notre g…. C eT pas avec 2000€ Mensuel que je vais payer 18000€ de rachat pour 3 ans d étude .. en plus c est modélisé selon âge etc …

à écrit le 24/01/2023 à 18:54
Signaler
Sur ce sujet aussi, les personnes aisées et ou héritières sont bien avantagées et le rachat de trimestres peut leur permettre de partir en retraite plus tôt et sans décote. Pour les plus pauvres qui n'ont pas fait d'études ou qui en ont fait mais qui...

à écrit le 24/01/2023 à 12:01
Signaler
Encore une mesure pipeau destinée à détourner l'attention du sujet principal: faire accepter sans discussion un recul forcé de l'âge de départ.

à écrit le 24/01/2023 à 11:59
Signaler
Encore une mesure pipeau destinée à dérourner l'attention du sujet principal: accepter un recul forcé de l'âge de départ.

à écrit le 24/01/2023 à 11:49
Signaler
Un son de cloche pas plus : Dimanche midi, sur France 5, l'émission "C Médiatique" est revenue sur la réforme des retraites. Le programme a révélé que le président de la République Emmanuel Macron a rencontré en secret des journalistes, mardi dern...

à écrit le 24/01/2023 à 11:46
Signaler
autre source de financement pour les retraites : le budget des jeux olympiques 2024 ; un pays qui recule socialement en ayant des peudos difficultés financieres peut très bien se passer de couteux évènements tels que les JO

à écrit le 24/01/2023 à 11:06
Signaler
malin comme idee. vous incitez les trentenaires a acheter des trimestres, donc ils paient maintenant et permettent de financer les pensions de vos electeurs (aka les vieux). et dans 30 ans, le systeme est en faillite et le trentenaire c est fait pige...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.