Salaires des enseignants en milieu de carrière : la France peut mieux faire, pointe l'OCDE

D'après le rapport annuel « Regards sur l'éducation » de l'OCDE publié lundi, les salaires des enseignants en milieu de carrière en France restent nettement inférieurs à la moyenne de la trentaine de pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques. Des concertations autour des rémunérations des enseignants s'engagent à partir de ce lundi en France avec les partenaires sociaux.
Le gouvernement s'est engagé à ce qu'aucun enseignant ne gagne moins de 2.000 euros net par mois à la rentrée 2023.
Le gouvernement s'est engagé à ce qu'aucun enseignant ne gagne moins de 2.000 euros net par mois à la rentrée 2023. (Crédits : REUTERS)

Quelques jours avant la rentrée des classes, alors que l'Éducation nationale peine de plus en plus à embaucher, Emmanuel Macron s'était engagé à revaloriser le salaire des enseignants. Le président de la République avait promis le 25 août dernier, devant les recteurs et les rectrices d'Académies réunis à la Sorbonne, de poursuivre la « revalorisation générale de la rémunération » des enseignants commencée il y a deux ans, et notamment, qu'aucun enseignant ne débute sa carrière à moins de 2.000 euros nets par mois à la rentrée 2023.

Lire aussiFace à la pénurie d'enseignants, Emmanuel Macron promet un salaire de départ à 2.000 euros nets par mois

Crise des vocations

L'objectif du gouvernement : tenter de susciter de nouvelles vocations, alors que, faute de professeurs en nombre suffisant pour remplir toutes les classes, l'Éducation, nationale a dû faire appel à des contractuels pour combler les vides.

Le secteur de l'éducation est en effet touché par une crise inédite du recrutement d'enseignants, avec plus de 4.000 postes non pourvus aux concours cette année, sur 27.300 postes ouverts dans le public et le privé (et 850.000 enseignants au total). Pour répondre à cette pénurie, l'Éducation nationale a recruté des enseignants contractuels, avec 3.000 personnes embauchées pour cette rentrée, selon le ministère.

Des salaires inférieurs de 16% à 19% par rapport à la moyenne de l'OCDE

A plus long terme, le gouvernement travaille à redonner de l'attractivité au métier via une augmentation des rémunérations des enseignants. Alors que des concertations autour des salaires des enseignants s'engagent à partir de ce lundi en France avec les partenaires sociaux, le ministre de l'Éducation nationale, Pap Ndiaye a précisé, lors d'une conférence de presse, que « le gros de l'augmentation » prévue serait « sur les débuts et milieux de carrière ». Car, sur ce point, la France peut mieux faire.

D'après le rapport annuel « Regards sur l'éducation » de l'OCDE publié lundi, les salaires des enseignants en milieu de carrière en France restent nettement inférieurs à la moyenne des pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques.

Lire aussiL'égalité salariale est (encore) la première préoccupation des salariés

En France, les salaires des enseignants ayant 15 ans d'expérience et les qualifications les plus répandues (un Capes) atteignaient pour le premier cycle du secondaire (collège) l'équivalent de 43.133 dollars en 2021, soit 16% de moins que la moyenne des pays de l'OCDE (51.246 dollars).

Le plus grand écart concerne les enseignants de 10 à 15 ans d'expérience

L'écart est un peu plus important en élémentaire : le salaire statutaire annuel des enseignants ayant 15 ans d'expérience y reste équivalent à 40.043 dollars, soit 19% de moins que la moyenne de l'OCDE (49.245 dollars), malgré une augmentation de 4% entre 2015 et 2019.

Les salaires restent inférieurs à la moyenne de l'OCDE à chaque étape de la carrière, à tous les niveaux d'enseignement sauf en maternelle, ajoute le rapport, précisant que l'écart est plus important avec 10 et 15 ans d'expérience qu'en début ou fin de carrière.

En outre, il faut 35 ans d'expérience aux enseignants en France pour passer du salaire de départ au salaire le plus élevé, contre 26 ans en moyenne dans les pays de l'OCDE, selon le rapport.

Lire aussiLes salaires à l'origine de plus de trois quarts des conflits dans les entreprises

Étendre les augmentations de fin de carrière à plus d'enseignants

« Il faut rendre la profession d'enseignant plus attractive », a souligné lors d'une conférence de presse le secrétaire général de l'OCDE, Mathias Cormann. « La France y apporte des réponses, et nous saluons l'annonce du ministre d'accroître le salaire minimum des enseignants à 2.000 euros par mois à partir de septembre prochain.»

La progression de la grille des salaires des enseignants doit être discutée à partir de ce lundi après-midi avec les organisations syndicales, a précisé Pap Ndiaye. « Pour les fins de carrière, il s'agira surtout de faciliter le passage à la hors classe et à la classe exceptionnelle, de manière à ce qu'un nombre un peu plus important d'enseignants puissent eux aussi bénéficier en fin de carrière d'augmentations », a indiqué le ministre de l'Education.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 04/10/2022 à 12:45
Signaler
Pour les enseignants, il serait judicieux d’envisager la question sur le salaire versé sur toute la vie active + la pension versée à la retraite pour bâtir une comparaison valable avec un salarié du secteur privé et conclure hâtivement qu’ils sont ma...

à écrit le 04/10/2022 à 11:34
Signaler
Et s'il n'y avait que les enseignants...: il y a plein de métiers utiles trop mal payés, comme, par exemple, toute la première ligne de la crise covid. Et il y a peut-être aussi pas mal de gens très, voire trop, bien payés pour ce qu'ils fabriquent...

à écrit le 04/10/2022 à 7:01
Signaler
Si les enseignants de mi-carrière et fin de carrière n'obtiennent rien, ils vont sûrement freiner leur enseignement aux élevés.

à écrit le 03/10/2022 à 18:58
Signaler
Comparons tout, temps de travail annuel, statut. Y a plein de pays de l'ocde où quand on a plus besoin de toi comme prof tu retournes chercher du boulot. Je ne garde pas un très bon souvenir des profs que j'ai eu, ils venaient toucher leur paie. Mes ...

le 04/10/2022 à 7:07
Signaler
Les enseignants français travaillent plus que la moyenne de l'ocde. On a tous eu de bons et de mauvais profs. Dans toutes les professions on travaille pas très bien en France!

à écrit le 03/10/2022 à 18:11
Signaler
@européen, ces 3000 euros net après impôts sont payés sur 12 mois pour 8 mois travaillés. Un salarié lambda dans le privé est payé sur 12 mois pour 11 mois travaillés. Le salaire réel cité par le pseudo européen est de 4000 euros net après impôts....

le 04/10/2022 à 7:12
Signaler
L'OCDE aurait du vous embaucher pour faire vos calculs ! Vous avez l'air tellement brillant! Les enseignants français travaillent plus et gagnent moins que les autres européens d'après les calculs forcément faux de l'OCDE!

à écrit le 03/10/2022 à 17:31
Signaler
Soyons honnêtes, les profs français gagnent beaucoup moins que leurs homologues d Europe 🇪🇺, sans parler des usa. Je suis en fin de carrière au 7e échelon de la hors classe et avec un peu de bol je finirai classe exceptionnelle avec un gain mensuel...

à écrit le 03/10/2022 à 17:15
Signaler
Quand on voit la nullité des écoles et des enseignements on ne voit pas pourquoi augmenter ces gens !!!! Il ne faut pas chercher loin l'effondrement de la société sinon dans la nullité des formations !!

le 03/10/2022 à 17:34
Signaler
Commentaire typique des messieurs je sais tout....peut-être vos enfants abreuvés à insta tiktok et autres y sont pour beaucoup....sinon passez le concours, même vous auriez vos chances, c'est pour dire....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.