Smic, retraites, fiscalité, prix de l'énergie... : ce qui va changer en 2019

 |   |  675  mots
(Crédits : Reuters)
Si en 2019 le prélèvement à la source est le plus important changement pour des millions de foyers fiscaux, d'autres mesures s'appliquent comme les classiques revalorisations mais aussi par exemple l'interdiction de certains pesticides de synthèse aux particuliers.

Salaires, revenus

- Le Smic horaire passe de 9,88 à 10,03 euros brut (+1,5%), et le Smic mensuel de 1.498 à 1.521 euros sur la base de 35 heures hebdomadaires. En net, la hausse sera de 16 euros à 1.204 euros.

- Les heures supplémentaires seront exonérées de cotisations salariales et d'impôt sur le revenu jusqu'à 5.000 euros nets par an. Tous les salariés, y compris les fonctionnaires, pourront en bénéficier.

- La CSG baissera pour 5 millions de retraités. Leur taux de prélèvement passera de 8,3% à 6,6%. La mise en œuvre pourrait prendre plusieurs mois et les bénéficiaires seront remboursés rétroactivement.

- La prime d'activité va augmenter de 90 euros et sera élargie de 3,8 à 5 millions de foyers éligibles. Les CAF verseront cette prime revisitée à partir du 5 février, y compris aux nouveaux allocataires s'ils font une demande avant le 25 janvier.

Retraites

- Les retraites de base seront revalorisées de 0,3%, nettement moins que l'inflation. Cette sous-indexation concerne aussi certains régimes complémentaires (travailleurs indépendants, salariés du BTP, contractuels de la fonction publique), ainsi que les pensions d'invalidité et les prestations pour accident du travail ou maladie professionnelle.

- Les cotisations retraite des salariés du privé vont augmenter légèrement, sans ouvrir de droits supplémentaires sur leurs futures pensions. Ils seront en outre incités à travailler plus longtemps, jusqu'à 63 ans au moins, via un nouveau système de "bonus-malus".

Énergie

- Baisse des tarifs réglementés du gaz de près de 2%

- Le chèque énergie sera augmenté de 50 euros et bénéficiera à 5,8 millions de ménages pour payer leurs factures d'énergie ou des travaux de rénovation énergétique.

Fiscalité

- Le prélèvement à la source est mis en place et se concrétisera sur les feuilles de paye des 38 millions de foyers français concernés fin janvier. Les taux prélevés ont été révélés en avril-mai dernier. Chez les salariés, l'impôt sera prélevé directement par l'employeur: il apparaîtra sur la fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Chez les retraités, la collecte sera réalisée par les caisses de retraite. Les travailleurs indépendants verseront un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l'administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

Travail

- Le compte personnel de formation sera désormais alimenté en euros et plus en heures. Ce sera à hauteur de 500 euros par an (800 euros pour les peu qualifiés et handicapés) dans la limite de 5.000 euros (8.000 euros). Les heures déjà acquises sont converties au taux de 15 euros.

- Réforme de l'apprentissage: la limite d'âge maximum passe de 26 à 29 ans. La durée du travail des apprentis est assouplie. Création d'une aide unique pour les entreprises de moins de 250 salariés. Aide au permis de conduire de 500 euros pour les apprentis qui pourront entrer en formation tout au long de l'année.

Santé, environnement

- Le prix de vente des prothèses auditives sera plafonné à 1.300 euros. Le remboursement minimum par la Sécu et les mutuelles passera de 199,71 à 300 euros. Pour les enfants jusqu'à 20 ans révolus, ces deux montants seront alignés à 1.400 euros.

- La "participation forfaitaire", non remboursée par l'Assurance maladie, passera de 18 à 24 euros pour certains actes médicaux coûteux (120 euros et plus).

- L'achat, l'usage et le stockage de produits phytopharmaceutiques (pesticides de synthèse) seront interdits aux particuliers et jardiniers amateurs. Les produits pourront être récupérés pour retraitement par les filières de recyclage spécialisées.

Promotions

- Les promotions sur les produits alimentaires dans la distribution ne pourront pas excéder 34% du prix de vente au consommateur. De facto, les promotions du type "un acheté, un gratuit" seront donc interdites au profit des "deux achetés, un gratuit".

Élections

- L'inscription sur les listes électorales sera désormais possible via internet et jusqu'au 31 mars, pour pouvoir voter aux élections européennes du 26 mai.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/12/2018 à 2:08 :
C'est tellement plus facile de prendre des décisions entre deux siestes assis que de travailler pour s'en sortir avec juste assez pour manger.
a écrit le 31/12/2018 à 1:10 :
Un chèque de 50€ par mois pour les ménages ayant un enfant et demi au moins né une année bissextile pendant un soir de pleine lune avec une moyenne minimale annualisée de 70% d’humidité. Le chèque est soumis à CSG, CRDS....avec une déclaration obligatoire aux impôts sur internet et par voie postale subissant une dégressivité forfaitaire annuelle désindexée sur le taux de remboursement de la SS des appareils auditifs retranché de la moyenne sur 5 ans des prix du tabac et du pass naviguo.
La demande doit être faite en ligne avant chaque début de mois entre 2h et 3h du matin pendant les jours ouvrés aux nombres impairs et non premiers.
L’étude de chaque dossier prend environ 2 ans et vous devrez remettre un dossier complet de votre état civil et de votre patrimoine depuis au moins 10 generations si vous avez 3 enfants depuis décembre 2011.
Réponse de le 04/01/2019 à 10:09 :
Un bon résumé des "réformes" Macron.

LE gars qui va passer derrière lui va s'arracher les cheveux...

A se demander même si le pays va pouvoir y résister.
a écrit le 30/12/2018 à 23:01 :
Nous les français allons toujours travailler dur juste pour avoir le droit de payer les taxes les impôts le gâchis et les caprices de nos dirigeants comme le jet privé Nouméa Paris du 1 er ministre à 350000 euros l’aller simple, et dans nos entreprises mouiller la chemise pour que les Carlos ghosn et Stéphane Richard d’orange puissent encore plus détourner pour leur propre compte et rien partager avec nous des richesses qu’on leur apporte, hormis des salaires misérables et être traités comme des manutentionnaires intérimaires des hangars Amazon, leur idéal économique et sociale. Que les gilets jaunes cassent tout ça, un bienfait pour la France assurément.
a écrit le 30/12/2018 à 19:53 :
-Retraites Désindexèes à Perpet :

Par l'inflation 1000eur/2018 = 650eur/2028 = 400eur/2038 = 250eur/2048

-Service Universel Gaspill dans 12 mois 4.5 Milliards/eur par an,( au lieu d'indexer les retraites strictement sur l'inflation " officielle "

-Gel tarif électr-gaz, qui sera juridiquement annulé : il suffit de n'y appliquer LEGALEMENT qu'une TVA modérée de 5.5% et aucune autre taxe, jusqu'à un plafond.
Et les bas revenus se chaufferaient à 18° au lieu de 14°

-Peur de dégraisser le Mammouth étatique bureaucratique RUINEUX : milles-feuilles, agences, directions, sous-directions, subdivisions, pléthore de haut fonctios au conseil d'état, conseil économique et social inutiles 233 et leur bureaucratie, CCI, inutiles sous-préfectures des zones urbaines datant de 1800, planqués inutiles et incompétents entre 5000 et 15000eur/mois : Le Paon, Thibault, J.P Huchon, doublons régions/Départements.
Quiconque Pouvoir voudra ainsi dégraisser le MAMMOUTH ETATIQUE TECHNOSTRUCTURE, est Mort.

-Darmanin vrai ministre des Armées ( Anti-Armées-Viscéral-Acharné ) va encore !!!! les raboter avec cynisme et sadisme. Parly, sa secrétaire déléguée aux Armées sert seulement de potiche.

- Le différentiel Sécurité, de vitesse entre autos et camions, ne sera pas rétabli : soit en baissant les camions à 70KM/H soit en revenant aux 90KM/H Autos

-Taxe d'état sur Carte grise 3eur pour 80 Millions d'eur, et en 2022 32eur pour 1 Milliard d'eur

- Heureusement grace aux 60 Milliards/eur de Taxe Carbur/An, 600 Milliards/eur sur 10 ans : Ponts, routes Dptales et Nationales, toutes en deux fois deux voies à 80KM/H et en état Neuf

-Les 10000 Morts/An et 400000 séquelles injustement, sont à l'hôpital : bouillon de culture sur mains, et sur blouses et pantalons blancs d'un dortoir à deux à l'autre ( qu'ils remplacent plus honnêtement le blanc SURINFECTE ! par le noir)

-Radars ambulants privés pour multiplier par 7 le chiffre d'affaires 20 Milliards au lieu de 2.8 Milliards/an. Points en moins, et avec cinq limit diférentes sur 5KM

-Impot Hollande sur le mort ou la morte au seuil non indexé de l'inflation depuis 07/2012 : 100 000 eur

-Impot sur la morte ou mort Célibataire à 60% !!!!!!
Réponse de le 30/12/2018 à 22:50 :
-Vous oubliez aussi les 700 Syndicats Communaux pour " gérer " PARIS

-Que sur tout l'Hexagone en bord de fleuve ou de mer : sur quelques !!! mètres carrés à chaque fois ( un lopin de 4M2 ),
, 5 institutions, leurs administrations, et fonctios, doivent " travailler " pour la plus infime décision. MAIS !!! C'est pas cher ; payée par la dépense publique :
par la sueur du contribuable qui trime et stresse tout une vie de travail
MAIS !!!!Un contribuable c'est juste méprisable.

-Les Mutuelles sont Stigmatisées par le Gouvernement, alors que la Sécu du Gouvernement couvre de moins en moins, donc les Mutuelles otn de plus en plus à charge.
QUE LE GOUVERNEMENT SUPPRIME TOUTE TAXE SUR LES COMPLEMENTAIRES EN SANTE !!!!!!!!!!
SCANDALEUX-INDECENT DE TAXER CA !!!!

-De plus en plus de Praticiens se déconventionnent : pour exploitation-Abus de l'Etat-Sécu, alors plus chère Mutuelle

-Quant aux hôpitaux qui tuent par milliers : nosocomial ( toutes les mains et uniformes blancs, surinfectés) amputations ou graves séquelles, staphilocoques et toutes cochonneries.... : ignoble scandale)
Mais à contrario de la route : tel combat, couterait sans rapporter.
Alors c'est le je m'en foutisme absolu

Dénutrition et affaiblissement à l'hôpital : " nourriture" méprisée par les services. Arrière gout amer suspect : purée, jambon haricots, escalope, bouillie, compote, yaourt, pseudo-potage, pseudo café : eau noircie)

-Les Fonctios territoriaux " travaillent " un grand maximum de 32H, et détiennent le PLUS FORT TAUX d'absentéisme " maladie..... " seulement un jour de carence : le reste payé !
semaines de congés supp en " maladie " payées par nous tous et notre sécu.

-Supprimer Conseillers régionaux que personne ne connaît : copains-copines sur liste 2800 eur/ MOIS à condition d'un seul pointage mensuel. Les remplacer par Conseillers Cantonaux ELUS, Eux, et comptables au plus près du Français d'en bas.

Les E.D.F 1% d la facture prélevé pour le C.E de la C.G.T.
Electr au tarif de 1954 : trop chaud ! suffit d'ouvrir la fenètre

services des eaux : eau gratuite SI CHERE : GASPILLEE
Meme pas ajoutée au revenu imposable.

Si CHERES BANQUES : 17 mois de salaire et 9 Semaines de congés payés

Le Paon CGT à la fictve langue française 5000eur/mois
, le P.S Caviar, et incompétent J.P Huchon " tourisme " 25000 eur/Mois, plus avions à volonté 1ère classe et palaces tout compris dans le monde entier.137500 seraient dans leur cas.
QUI PAIE ? LA SUEUR ET LE STRESS DU CONTRIBUABLE.
RECORD DU MONDE DES PRELEVEMENTS OBLIGATOIRES 47% ET DES DEPENSES PUBLIQUES 58% ENDETTEMENT FR 102% DU PIB/ AN

" VIVE LA REPUBLIQUE VIVE LA FRANCE "

COCORICO......... OOOOOOOOOOO.......!!!!!!

Votez pour le Dictateur Rouge, Mélenchon, Ce sera BIEN pire.
a écrit le 30/12/2018 à 18:51 :
on nous bassine avec l'exonération des HS, mais quelle fumisterie. 1e. la CSG et CRDS sont des impôts que le salarié PAIERA soit au lieu de 20% il paiera en moins 9.7% et une fraction imposable à l'IR puisque ajoutée au salaire net. 2e. 42% des foyers fiscaux sont imposables à l'IR, et pensez vous que ce sont les salariés les mieux rémunérés donc soumis à l'IR, qui font un max d'HS?? NON donc deuxième (mensonge) car les plus modestes ne sont pas imposables. Comme tout ce que dit et fait ce gouvernement et macron ce sont des mensonges ou des contre-vérités, pour confirmation la pseudo augmentation du SMIC qui n'en est pas une mais un triplement de la prime activité. du macron ou griveaux dans le texte, arrogance et mensonge.
a écrit le 30/12/2018 à 17:41 :
"Le prix de vente des prothèses auditives sera plafonné à 1.300 euros." la mienne (numérique) coutait 12 000F (1800€) y a 20 ans, y a eu du progrès, 1 300€ c'est peu mais on paie à l'achat les visites futures que j'ai jamais faites, et donc zéro pile remboursée (y a un forfait annuel parait-il, avec tickets à envoyer pour preuve d'achat ? j'ai cru lire, jamais rien vu venir).
Le prélèvement à la source, 8,33% le 30 et non plus 10% le 15 du mois [mais 12 fois], l'IRPP dû sur les revenus 2018 gardés pour soi, ça devrait booster un peu les comptes bancaires mais qui va calculer ça ? Si c'est n'est pas viré, déposé, ça ne parait pas. Une non dépense non plus, invisible (quels étudiants ont vu les 260 (?) euros de Sécu étudiante à la rentrée pas réclamés comme "positif" ?).
a écrit le 30/12/2018 à 15:42 :
LeS gagnats smic leS CRS leS grand perdants les retraitees de puis 2013 Jupiter stop rends l argent des retraitees menteurs arnaquer de president ils mets las pauvres dans la 💩 indignation d un president macron c est Madoff président ils et a st Tropez 👎

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :