Télétravail : le gouvernement assouplit les règles à partir de jeudi

Les salariés en télétravail pourront revenir une fois par semaine en entreprise sur la base du volontariat. Le gouvernement doit préciser le protocole sanitaire à appliquer à partir de jeudi 7 janvier.
Grégoire Normand

4 mn

Cet assouplissement se fera avec l'accord de l'employeur a rappelé Elisabeth Borne.
Cet assouplissement se fera avec l'accord de l'employeur a rappelé Elisabeth Borne. (Crédits : Reuters)

>> VOIR notre dossier « Télétravail : un progrès pour tous? »

Le télétravail à 100% ne devrait plus être la règle dans les jours à venir. Lors d'une visioconférence organisée lundi soir avec les partenaires sociaux, la ministre du Travail Elisabeth Borne a indiqué que les salariés en télétravail pourront revenir une journée par semaine sur la base du volontariat. Un nouveau protocole sanitaire doit entrer en vigueur à partir de jeudi 7 janvier. Cet assouplissement intervient alors que le contexte sanitaire est loin d'être favorable et que la campagne de vaccination prend du retard.

Lire aussi : Covid-19: pour éteindre la polémique, Véran veut "amplifier, accélérer, simplifier" la campagne de vaccination

Un équilibre précaire

La ligne du gouvernement en matière de télétravail a fait l'objet d'incessants revirements. Après avoir imposé un strict travail à distance au printemps, l'exécutif avait largement assoupli les règles à l'automne alors que l'épidémie de coronavirus flambait à nouveau. Depuis la mise en oeuvre du dernier confinement au mois d'octobre, le protocole sanitaire instauré par les autorités imposent le télétravail comme "une règle pour l'ensemble des activités qui le permettent". "Dans ce cadre, le temps de travail effectué en télétravail est porté à 100% pour les salariés qui peuvent effectuer l'ensemble de leurs tâches à distance. Dans les autres cas, l'organisation du travail doit permettre de réduire les déplacements domicile-travail et d'aménager le temps de présence en entreprise pour l'exécution des tâches qui ne peuvent être réalisées en télétravail, pour réduire les interactions sociales" précisait la direction du travail.

Ce mardi matin, la ministre du Travail, Elisabeth Borne a précisé sa position sur la chaîne FranceInfo. "Je continue à dire qu'il faut privilégier le télétravail", car "cela permet de réduire les interactions sur les trajets domicile-travail", affirme la ministre. Mais elle ajoute : "J'entends les salariés, ceux qui sont depuis deux mois, depuis le début du mois de novembre, en télétravail cinq jours sur cinq, il y en a beaucoup qui n'en peuvent plus. Et donc, je pense qu'il faut entendre aussi ces problèmes psychologiques. Plus de la moitié des personnes en télétravail cinq jours sur cinq souffrent d'isolement". Cette nouvelle règle doit s'établir dans le cadre du dialogue social à l'intérieur de l'entreprise.

Lire aussi : Le télétravail, une « prison » pour le salarié ?

En raison du contexte sanitaire dégradé, la ministre a aussi laissé entendre aux partenaires sociaux, qui viennent de conclure un accord national sur le télétravail, qu'ils n'auraient pas la main comme prévu dès le 20 janvier pour définir eux-mêmes un nombre minimal de jours de travail.

Des aides pour l'emploi des jeunes prolongées

La persistance du virus et la multiplication des périodes de confinement en 2020 ont obligé le gouvernement a sans cesse repousser les mesures d'aide et d'urgence à destination des entreprises et des salariés. Sur le front de l'emploi, les jeunes sont particulièrement en première ligne. En effet, beaucoup d'emplois d'étudiants, de CDD ou de contrats en intérim ont été détruits depuis le printemps 2020 et l'horizon des jeunes arrivés sur le marché du travail depuis septembre 2020 est particulièrement bouché. L'insertion professionnelle des jeunes diplômés promet d'être longue et complexe.

Face à ces périls, la ministre du Travail a précisé que les aides pour l'emploi des jeunes seraient prolongées à fin mars et probablement au delà. Il s'agit d'une part de la prime de 4.000  euros (par an) pour l'embauche, en CDD de plus de trois mois ou en CDI d'un jeune de moins de 26 ans, qui devait s'arrêter fin janvier et d'autre part de l'aide de 5.000  ou 8.000 euros pour un contrat d'apprentissage ou de professionnalisation qui devait s'interrompre fin février.

Lire aussi : Après l'adoption, le télétravail à l'heure de la consécration en 2021 ?

Grégoire Normand

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 08/01/2021 à 14:45
Signaler
Notre employeur impose 2 jours de travail au siège, alors que notre mission s'effectue à 100% par le numérique. Avec 2h de transport en commun le matin et 2h le soir. Quel est l'article pouvant démontrer à notre hiérarchique qu'il n'est pas utile...

à écrit le 08/01/2021 à 10:30
Signaler
D’après certains le télétravail signifierait rester « cloîtré» à l’écart du monde dans don logement. Je comprends que ce soit la vision de citadins vivant dans les logements modestes et des villes trop chères à qu’il ne faut que quelque pas ou une st...

à écrit le 07/01/2021 à 16:28
Signaler
Est-ce au gouvernement de s'occuper du télétravail, qui suppose des modifications au contrat de travail, compte tenu des contraintes qu'il crée? Dans l'avenir, il faudra trouver d'autres solutions pour éviter les arrêts d'activité suicidaires. Commen...

à écrit le 06/01/2021 à 23:35
Signaler
Alors faudrait venir sur le terrain car depuis juin nous sommes obligés d'y aller mini 2 jours par semaines. c'est bien de faire confiance mais beaucoup d'entreprises non absolument pas respecté. Forçant les employés à prendre les transports en commu...

le 07/01/2021 à 11:20
Signaler
A vous avez de la chance, pour la plupart le télétravail n'est pas autorisé voir impossible...

le 07/01/2021 à 17:22
Signaler
Idem pour nous ! 1 jour de télétravail la semaine prochaine encore ! Et Le Covid est tjs là !

à écrit le 06/01/2021 à 22:09
Signaler
Bonsoir une petite réaction à chaud .. Et quid ?? des personnes qui voudraient faire du télétravail ?? (quand le poste le permet puisque lors du 1er confinement c’était obligatoire et qu’il a très bien fonctionné). Lors du second confinemen...

à écrit le 06/01/2021 à 17:37
Signaler
On peut rappeler que le téletravail ne concerne qu'un salarié sur trois dont 90% de cadre.

le 07/01/2021 à 0:07
Signaler
Je comptais plusieurs télétravailleurs et aucun n'est cadre. J'ai eu l'occasion d'appeler à plusieurs reprises des personnes dans des bureaux et elles étaient non cadres et en télétravail. Vous avez des sources pour vos chiffres ou c'est votre invent...

le 07/01/2021 à 17:01
Signaler
@Harpagnon Avant le covid c'est le chiffre que j'ai donné puisque seul les cadres en particuliers dans les grands groupe le pratiquait et rarement les non-cadres .Effectivement avec le covid et les restrictions dans les entreprises,les non-cadres ...

à écrit le 06/01/2021 à 11:34
Signaler
a lire sur le journal le telegramme mr le président de l assemblée nationale s est invitéé chez la chevrière médaillée a BERRIEN 29690 bon ! que va t il faire pour les autres eleveurs a BERRIEN... BEIN- RIEN probablement... belle photo non m...

à écrit le 06/01/2021 à 11:33
Signaler
a lire sur le journal le telegramme mr le président de l assemblée nationale s est invitéé chez la chevrière médaillée a BERRIEN 29690 bon ! que va t il faire pour les autres eleveurs a BERRIEN... BEIN- RIEN probablement... belle photo non m...

à écrit le 06/01/2021 à 10:12
Signaler
Il vaut mieux qu'il y ait au moins un jour de présence obligatoire car dans deux ans une grande partie sera délocalisée à l'étranger , en salaire divisé par 3 ou 4.

à écrit le 06/01/2021 à 9:37
Signaler
Le télétravail forcé en entreprise n'est plus justifiable, le gouvernement devrait abroger cela. La plupart des gens en entreprise sont trop jeunes pour être sensible au COVID, et de toutes façons, portent des masques, donc le risque est devenu minim...

à écrit le 06/01/2021 à 9:24
Signaler
Pendant ce temps : Le maire de Villeurbanne tire à boulets rouges sur le bonus de 47 millions de dollars promis au PDG de General Electric. "Indécent", "honteux"... "En ce début d'année, c'est une forme d'insulte aux salariés qui se battent pour...

à écrit le 06/01/2021 à 8:41
Signaler
Petit à petit les LREM se rendent compte ben qu'en fait ya plein de gens différents et que les quelques cases qu'on leur a inculqué ne suffisent absolument pas pour comprendre l'humanité.

à écrit le 06/01/2021 à 8:36
Signaler
Alors que la 3ème vague arrive cette annonce semble bien déplacée. Mais au-delà de la conjoncture sanitaire, il est pathétique de voir le Vieux monde s'accrocher au présentiel alors que malgré la censure patronale, la grande majorité des salariés plé...

le 06/01/2021 à 9:33
Signaler
Je ne sais pas où vous travaillez, mais apparemment vous n'avez pas compris grand chose au film. Si pour vous, le "nouveau monde", c'est des gens qui restent cloitrés chez eux sans bouger, et bien c'est bien triste !

le 06/01/2021 à 12:09
Signaler
Charlie, le télétravail n'est pas un cloitre au contraire. Vous échappez aux bruyants open space, aux cantines sans saveur, aux stress des embouteillages polluants et destructeurs de la planète. Vous êtes beaucoup plus efficace car "sans temps faible...

le 06/01/2021 à 17:52
Signaler
Non, la grande majorité des salariés ne plébiscite pas le télétravail surtout quand ils vivent dans des endroits exigus avec de jeunes enfants et une femme en télé travail aussi éventuellement. ans compter que rencontrer des collègues et pouvoir disc...

le 07/01/2021 à 0:13
Signaler
Naître, c'est savoir qu'inéluctablement un jour la mort viendra. Croyez-vous qu'en respectant les gestes barrières, vous prenez plus de risques en allant un jour par semaine en entreprise alors que vous allez faire vos courses, que vous allez chez le...

le 07/01/2021 à 1:10
Signaler
Mariah, si certains vivent dans des locaux exigus, le télétravail est l'occasion de s''éloigner. Et on peut s'éloigner franchement : j'ai télétravaillé depuis la cote ouest réunionnaise, décalage horaire d'une heure avec le plaisir de me tremper tout...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.