Valls : "La menace terroriste est toujours présente"

 |   |  249  mots
On peut parfaitement imaginer que cette cellule s'apprêtait à commettre de nouveaux attentats de masse en France, a admis Valls à propos de la cellule neutralisée à Saint-Denis.
"On peut parfaitement imaginer que cette cellule s'apprêtait à commettre de nouveaux attentats de masse en France", a admis Valls à propos de la cellule neutralisée à Saint-Denis. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)
Malgré la neutralisation de l'individu suspecté d'être le commanditaire des attentats, Abdelhamid Abaaoud, il y a encore en France "un certain nombre d'individus qui représentent un vrai danger", a admis Manuel Valls lors du journal télévisé de 20h de France 2.

L'opinion publique avait sans doute été rassurée lorsque, jeudi 19 novembre, le Procureur de Paris avait confirmé que Abdelhamid Abaaoud, suspecté d'être le commanditaire des attentats perpétrés vendredi à Paris, faisait bien partie des terroristes tués à saint-Denis. L'intervention de Manuel Valls le soir même au journal de 20h sur France 2 a refroidi les esprits. Interrogé sur la question de savoir si la France était hors danger, il a affirmé vouloir "dire la vérité aux Français", avant de déclarer:

"Nous ne savons pas (...) s'il y a des groupes, des individus qui sont directement liés à l'attaque de vendredi soir sur Paris, sur Saint-Denis. On peut l'imaginer, c'est la raison pour laquelle la menace est toujours présente".

Manuel Valls a admis qu'il y avait en France "un certain nombre d'individus qui représentent un vrai danger".

"Et donc il faut les poursuivre, les traquer et les neutraliser", a-t-il ajouté.

Des djihadistes encore en cavale

Le Premier ministre français a également que des djihadistes liés aux attentats de Paris étaient encore en cavale. Il a notamment admis ignorer si un des participants aux attentats du 13 novembre, le Français d'origine marocaine Salah Abdeslam, était encore en France ou revenu en Belgique, où il résidait avant ces actes meurtriers.

Quant au démantèlement mercredi de la cellule de Saint-Denis, il a reconnu:

"On peut parfaitement imaginer que cette cellule s'apprêtait à commettre de nouveaux attentats de masse en France".

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2015 à 16:10 :
"Nous ne savons pas...
"On peut parfaitement imaginer...
"Il (Valls) a notamment admis ignorer...
Et nous, on n'a pas besoin du discours alarmiste de quelqu'un qui ne sait pas et qui n'a rien à dire.
a écrit le 20/11/2015 à 13:17 :
Il faut arreter de delirer la FRANCE est victime de sa politique ISLAMOPHOBE depuis que cet etat deverse des bombes.sur les populations ARABES, AFGHANISTAN LYBIE MALI ETMAINTENANT L IRAK ET LA SYRIE on appelle cela LA LEGITIME DEFENSE
a écrit le 20/11/2015 à 11:22 :
Surtout pensez par vous même pour votre propre protection , car ces matus-vus vous seront d'aucune aide réelle avant et après .
a écrit le 20/11/2015 à 10:06 :
Manuel Valls a confirmé une nouvelle fois que les dirigeants français préfèrent mettre en péril la vie de centaines, voire de milliers de Français et comme l' analyse l' UPR – avec un risque anticipé de gaz sarin – et préfèrent saper une par une nos libertés fondamentales plutôt que réorienter leur politique étrangère, agressive et illégale au regard du droit international, qui n’a d’ailleurs jamais été soumise à l’approbation du peuple souverain.

Dans son message devant l’Assemblée nationale, le Premier ministre a demandé la prolongation de 3 mois de l’état d’urgence, – et pourquoi pas de 6 mois ou de 3 ans ? – et a lancé qu’il est « plus que jamais temps d’adopter le fichier européen des passagers aériens ». Et pourquoi donc ? « Afin de garantir la traçabilité des déplacements y compris à l’intérieur de l’Union. C’est une condition de notre sécurité collective. »..
a écrit le 20/11/2015 à 8:52 :
Il faut accompagner les musulmans radicalisés à émigrer en Arabie Saoudite, à rejoindre la terre de l'islam. Cette chance améliorera considérablement leur vie. Il faut les aider à obtenir un visa saoudien et leur offrir gracieusement le billet d'avion, en contrepartie de l'impossibilité de revenir sur le territoire français. L'Arabie Saoudite les accueillera royalement avec des emplois, de l'argent, de magnifiques mosquées et de la considération. Le coût d'un billet en aller simple au départ de Paris CDG pour Jeddah est de 421 EUR par Al Saudia. Jeddah a un fort dynamisme économique avec sa future plus haute tour Burj al-Mamlakah et se trouve à proximité de Makkah, pratique pour effectuer la grande prière de midi tous les vendredis en famille. Ces musulmans radicalisés trouveront un environnement sain pour recommencer une nouvelle vie.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :