Aux Etats-Unis, la fraude colossale aux allocations chômage pendant le Covid-19 dépasse 45 milliards de dollars

Entre mars 2020 et avril 2022, plus de 45 milliards de dollars d'allocations chômage ont été frauduleusement perçues, selon une nouvelle estimation des services de surveillance du ministère du Travail. Durant la pandémie de Covid-19, plus de 20 millions d'emplois avaient été détruits aux Etats-Unis.
En 2020, en cinq mois, plus de 57 millions de personnes se sont inscrites au chômage aux Etats-Unis.
En 2020, en cinq mois, plus de 57 millions de personnes se sont inscrites au chômage aux Etats-Unis. (Crédits : Reuters)

Le chiffre est colossal et à peine croyable. Entre mars 2020 et avril 2022, 45,6 milliards de dollars d'allocations chômage ont été frauduleusement perçus, selon l'inspecteur général du ministère américain au Travail. Soit 30 milliards de dollars de plus que l'estimation précédente, publiée en juin dernier.

En mars 2020, la pandémie de Covid-19 a durement frappé l'économie américaine. En deux mois, plus de 20 millions d'emplois ont été détruits. Le gouvernement fédéral avait ouvert les vannes des allocations chômage, augmentant les montants et la durée de versement, et élargissant le spectre des bénéficiaires. Les images d'hommes et de femmes, patientant pendant des heures dans leur voiture pour pouvoir s'inscrire aux services du chômage marquent encore les esprits. De même que les témoignages de ceux qui attendent des semaines une réponse ou un versement, et se trouvent dans l'impossibilité de payer leur loyer, ou d'assurer leurs dépenses quotidiennes.

Lire aussiLe spectre du chômage de masse hante les États

Les services, qui ont longtemps pâti de sous-investissements, étaient complètement dépassés par le nombre inédit d'inscriptions. « En cinq mois, plus de 57 millions de personnes se sont inscrites au chômage », précise le bureau de l'inspecteur général du ministère américain au Travail.

Usurpations d'identités

Profitant de cet afflux de demandes et ces services désorganisés, des fraudeurs se sont engouffrés dans ces brèches en demandant des allocations dans plusieurs Etats, ou en usurpant les identités de personnes décédées ou de prisonniers.

Les Etats, chargés de verser les allocations chômage, ont alors peiné à faire face à « l'augmentation substantielle du volume des demandes d'assurance chômage et à déterminer que les prestations étaient versées à la bonne personne et au bon montant », explique un rapport publié jeudi par l'inspecteur général du ministère américain au Travail.

A ce jour, plus de 1.000 personnes ont été inculpées pour leur implication dans ces fraudes.

Les services du ministère n'ont « pas pris suffisamment de mesures pour mettre en œuvre » les recommandations émises dans diverses mises en garde, tance le rapport. Les responsables de l'époque ont reconnu que certains programmes pouvaient présenter des risques, mais ont insisté sur la nécessité de verser rapidement les aides au chômage.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 24/09/2022 à 2:16
Signaler
Biden rend l'argent! Amusant ces estimations fantaisistes de fraudes sur la base d'une infime découverte.

à écrit le 23/09/2022 à 13:38
Signaler
Bonjour, Malheureusement se type de fraude n'est pas que réserve au USA... En France, nous avons les fraudeurs au RSA, au chômage, au prestations maladie, au aide dédié au migrants.... Bien sûr ils ne faut pas le dire... Et encore moins chiffré se...

à écrit le 23/09/2022 à 10:13
Signaler
Eux aussi, ils collectivisent les pertes et privatise les gains !

à écrit le 23/09/2022 à 8:40
Signaler
avant de trouver ce chiffre " à peine croyable" aux USA ,cela serait amusant de connaitre le montant de la fraude en France .............

à écrit le 23/09/2022 à 8:31
Signaler
Les conservateurs se sentaient trop seuls, cela devenait trop voyant, par ailleurs ils déclinaient beaucoup trop vite, alors ils ont inventé une alternative mais qui ne pouvait être forcément que pire qu'eux sinon ils ne l'auraient jamais validé, et ...

le 23/09/2022 à 10:52
Signaler
Sauf votre respect, "citoyen blasé", vous êtes toujours resté ancré au temps de la "guerre froide" car les idéologies ont changé depuis lors. Rappelez-vous, le Libéralisme des pères fondateurs était une doctrine déduite de la philosophie des Lumières...

le 23/09/2022 à 19:53
Signaler
Je ne sais pas si les libéraux de hier sont devenus les sociaux démocrates d'aujourd'hui, ça m'étonnerait, ensuite le problème du libéralisme comme le disait Nietzsche c'est qu'à partir du moment où née une institution libérale, par principe même ell...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.