Bourse : la Chine demande à certains investisseurs de s'abstenir de vendre massivement des actions avant le congrès du Parti communiste

Les autorités chinoises de régulation des Bourses ont demandé à certains gestionnaires de fonds et courtiers de s'abstenir de vendre massivement des actions avant le congrès du Parti communiste, qui s'ouvrira le 16 octobre prochain. Et ce afin d'éviter de fortes fluctuations sur les marchés. Ceci alors que les Bourses chinoises sont en plein repli depuis presque une semaine en raison des incertitudes qui pèsent sur l'économie mondiale.
Les Bourses chinoises ne cessent de reculer depuis bientôt une semaine et l’annonce de la Fed de relever son principal taux directeur de 75 points de base.
Les Bourses chinoises ne cessent de reculer depuis bientôt une semaine et l’annonce de la Fed de relever son principal taux directeur de 75 points de base. (Crédits : Aly Song)

Pas de directives officielles, mais des directives quand même. Selon l'agence Reuters qui citez une source informée du dossier, les Bourses de Shanghai et de Shenzhen ont reçu des demandes de manière verbale de ne pas vendre massivement des actions. « Ils (nous) ont demandé d'éviter les activités de trading anormales, notamment les ventes et rachats massifs. En gros, c'est une décision pour stabiliser le marché », a indiqué à Reuters ce mardi 27 septembre une source directement informée du dossier.

Une autre source, côté acheteur, a déclaré avoir également reçu cette directive. Et d'ajouter : « C'est politiquement sensible ».

Contactées par l'agence de presse, les Bourses de Shanghai et de Shenzhen, ainsi que la Commission chinoise de réglementation des marchés de titres (CSRC), n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Lire aussiChine : pilier de l'économie chinoise, les exportations ralentissent fortement

Les Bourses chinoises dans le rouge

Ces demandes interviennent alors que les Bourses chinoises ne cessent de reculer depuis bientôt une semaine à la suite de l'annonce de la Fed, mercredi dernier, de relever son principal taux directeur de 75 points de base. Depuis, chaque ouverture est synonyme de baisse. Ce mardi n'échappe pas à la règle du moment, avec un repli néanmoins moindre par rapport aux jours précédents. L'indice composite de la Bourse de Shanghai a ainsi reculé de 0,17% à 3.056,39 points et la place de Shenzhen de 0,31% à 1.955,08 points.

Lire aussiLes entreprises européennes installées en Chine piégées par la politique zéro Covid

Repli généralisé

Les banques chinoises ne sont pas les seules à être en baisse. Ce lundi, la Bourse de New York a perdu 1,11% et enregistré un nouveau plus bas de l'année en clôture, à 29.260,81 points. Le Dow Jones, qui reste sur cinq séances négatives d'affilée, n'avait plus fini à ce niveau depuis novembre 2020. L'indice Nasdaq a lui lâché 0,60%.

« Les investisseurs réagissent à un mélange toxique de mauvais nouvelles qui a été encore détérioré par ce qui s'est passé au Royaume-Uni vendredi », a expliqué Andy Kapyrin, de Regent Atlantic, en référence aux mesures de relance présentées par le nouveau gouvernement britannique qui ont fait imploser la livre sterling.

Lire aussiLes Bourses flanchent devant la détermination de la Fed à juguler l'inflation

La Bourse de Paris a aussi terminé en baisse ce lundi, de 0,24%, échouant en fin de séance à rebondir de sa plus basse clôture en un an et demi touchée vendredi. L'indice vedette CAC 40 a cédé 14,02 points à 5.769,39 points. La semaine dernière, il avait reculé de 4,84%, tombant à un plus bas depuis fin février 2021.

« On peut voir des signes de résilience » du marché face aux nombreux risques devant lui, estime néanmoins Alexandre Baradez, analyste chez IG. Que ce soit la guerre en Ukraine, la normalisation des politiques monétaires des banques centrales pour combattre l'inflation ou encore le ralentissement économique, les dangers sont « connus », souligne-t-il. Ils sont donc de mieux en mieux intégrés dans les cours en Bourse. Un peu d'espoir dans une période bien sombre.

Lire aussiFed : La hausse des taux américaines fait plonger les Bourses européennes

(Avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 27/09/2022 à 12:53
Signaler
Les demandes communistes le pistolet sur la tempe... tout un programme!

à écrit le 27/09/2022 à 10:39
Signaler
La grosse baloune spéculative sur l'immobilier - qui ressemble étrangement au chant du Cygne d'un schéma de Ponzi - sur le point d'exploser alors que près d’un tiers de l’ensemble des prêts immobiliers sont désormais considérés comme des créances dou...

à écrit le 27/09/2022 à 10:13
Signaler
avec une grande tolerance de gauche ultra bienveillante, le parti nupec ( nouvelle union desprolos ecolos communistes) chinois demande aux investisseurs d'etre bienveillants.......ceux qui ne comprennent pas bien serviront a construire le prochain b...

à écrit le 27/09/2022 à 10:09
Signaler
"Un siècle chinois" de Jean Tuan (C.L.C. Éditions) est une lecture incontournable pour ceux que la Chine intéresse. Il fait découvrir l'évolution de la Chine à travers le parcours du père de l'auteur. Chinois arrivé en France en 1929, il exercera le ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.