Chine  : Alibaba tire son épingle du jeu malgré le ralentissement de la consommation

Le géant chinois du e-commerce Alibaba a fait état d'un chiffre d'affaires en hausse de 9% sur un an sur la période juillet-septembre. Il a toutefois annoncé l'annulation d'un projet de scission de sa division cloud, en raison de restrictions américaines sur les puces informatiques. Les titres cotés à la Bourse de New York du géant chutaient de plus de 8% ce jeudi.
Acteur incontournable de l'économie numérique en Chine, précurseur de la généralisation dans son pays des achats sur internet,Alibaba est considéré comme un baromètre de la consommation dans son pays.
Acteur incontournable de l'économie numérique en Chine, précurseur de la généralisation dans son pays des achats sur internet,Alibaba est considéré comme un baromètre de la consommation dans son pays. (Crédits : DADO RUVIC)

[Article publié le jeudi 16 novembre 2023 à 15h36 et mis à jour à 16h33].

Alibaba, géant chinois du e-commerce, affiche des résultats plutôt solides sur fond de ralentissement économique en Chine, qui pèse sur la consommation. Le groupe fait en effet état d'un chiffre d'affaires en hausse de 9% sur un an sur la période juillet-septembre. Acteur incontournable de l'économie numérique en Chine, précurseur de la généralisation dans son pays des achats sur internet, il est considéré comme un baromètre de la consommation dans son pays.

Lire aussiAlibaba : valse de dirigeants à la tête de l'entreprise, en pleine restructuration

Un trimestre solide

Le montant des ventes pour la période juillet-septembre s'élève à 224,8 milliards de yuans (28,6 milliards d'euros), un chiffre conforme aux attentes d'analystes sondés par l'agence Bloomberg. JD.com, l'un de ses concurrents, a annoncé une hausse de 1,7% sur un an de son bénéfice au troisième trimestre à 247,7 milliards de yuans (34,2 milliards de dollars), dans un communiqué adressé à la Bourse de Hong-Kong.

« Alibaba Group a réalisé un trimestre solide, marqué par un élan et une énergie renouvelés dans de multiples activités grâce à notre réorganisation stratégique », a indiqué Eddie Wu, le PDG du groupe, dans un communiqué publié par l'entreprise. Il fait référence au grand plan de restructuration annoncé en mars. Alibaba prévoyait alors de découper le groupe en six entités, dont cinq pourront être cotées séparément en Bourse.

Le groupe se démène pour convaincre les consommateurs chinois de mettre la main à la poche. À l'occasion de la Fête des célibataires, énorme opération de soldes en Chine, qui se termine samedi soir minuit, Alibaba a été à l'origine d'une campagne de communication d'envergure à laquelle participent également d'autres plateformes concurrentes. Les ventes totales durant l'édition de l'an passé avaient ainsi atteint les 1.100 milliards de yuans (141 milliards d'euros), selon un récent rapport du cabinet américain de conseil en stratégie et gestion Bain. Mais 77% des consommateurs interrogés par Bain ont déclaré qu'ils ne prévoyaient pas cette année de dépenser plus qu'en temps normal. Pour la deuxième année consécutive, les ventes devraient toutefois dépasser les 1.000 milliards de yuans, anticipe Vincent Marion, basé à Shanghai et co-fondateur de la société de conseil VO2 Asia Pacific, spécialisée dans les nouvelles technologies.

Lire aussiEn Chine, la « Fête des célibataires », massive opération de soldes, peine à retrouver son succès

Signe encourageant, les ventes au détail ont augmenté dans le pays en octobre

Signe encourageant pour Alibaba : les ventes au détail ont augmenté en octobre à leur plus fort rythme en cinq mois, à +7,6% sur un an après +5,5% en septembre, dopées par une longue série de jours fériés au début du mois, selon des chiffres officiels publiés mercredi.

Cette hausse est annoncée alors que d'autres indicateurs traduisent une faiblesse persistante de la demande, notamment la chute continue des exportations et le retour à la déflation le mois dernier, la deuxième économie mondiale peinant toujours à se remettre de la stricte politique zéro-Covid abolie fin 2022. Mais ce chiffre est « partiellement dû à une base de comparaison faible l'an dernier, » a souligné dans une note Zhiwei Zhang, économiste en chef chez Pinpoint Asset Management. « La demande intérieure reste faible  » a-t-il estimé, ajoutant toutefois que « les politiques monétaires et fiscales deviennent plus favorables, ce qui, espérons-le, contribuera à stimuler la demande intérieure en 2024. » Le gouvernement à, en effet, dévoilé récemment un certain nombre de mesures de relance ciblées visant à soutenir des secteurs clés, en particulier le secteur immobilier en grande difficulté.

Lire aussiChine: l'inflation tombe sous la barre des 0% et c'est loin d'être une bonne nouvelle

La scission de Cloud Intelligence Group avortée

Par ailleurs, Alibaba a annoncé ce jeudi 16 novembre annuler pour l'heure un projet de scission de sa branche cloud en raison du « récent renforcement des restrictions américaines sur l'exportation de puces informatiques de pointe ». « Nous estimons qu'une scission complète de Cloud Intelligence Group pourrait ne pas produire l'effet escompté d'amélioration de la valeur actionnariale », a indiqué Alibaba dans le communiqué annonçant ses résultats trimestriels. Les Etats-Unis tentent depuis de nombreux mois de limiter l'accès des entreprises chinoises aux technologies de pointe, avec notamment des restrictions à l'exportation vers le géant asiatique de semi-conducteurs et de machines utilisées pour leur fabrication.

Après cette annonce, les titres cotés à la Bourse de New York du géant chinois de la distribution Alibaba chutaient dès lors de plus 8% ce jeudi. Dans le détail, le titre du groupe lâchait 8,11% à 80,24 dollars vers 15 heures, heure moyenne.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.