Chine : la levée des restrictions anti-Covid fait repartir le commerce extérieur

Les exportations chinoises ont connu une croissance à deux chiffres en mai, dépassant les attentes. Les importations ont-elles aussi augmenté au-delà des espérances, après avoir stagné le mois précédent. Cela s'explique en grande partie par l'assouplissement de certaines restrictions anti-Covid à Shanghai. La vague épidémique n'est toutefois pas terminée dans la capitale économique, qui va d'ailleurs reconfiner un district de 2,7 millions d'habitants. Des restrictions qui risquent d'empêcher Pékin d'atteindre son objectif de 5,5% de croissance cette année.
L'excédent commercial de la Chine a bondi en mai pour atteindre 78,76 milliards de dollars (73,42 milliards d'euros).
L'excédent commercial de la Chine a bondi en mai pour atteindre 78,76 milliards de dollars (73,42 milliards d'euros). (Crédits : Aly Song)

Le commerce extérieur de la Chine a retrouvé en mai de la vigueur. Les exportations de la deuxième puissance mondiale ont en effet progressé de +16,9% sur un an, selon les chiffres des Douanes chinoises publiées ce jeudi 9 juin. Sans surprise puisque des analystes interrogés par l'agence Bloomberg anticipaient un rebond. Ils ne l'envisageaient par contre pas aussi important (+8%), d'autant plus que le mois d'avril avait été marqué par un tassement (+3,9%), alors la plus faible progression depuis 2020 pour les ventes à l'étranger.

Les importations de la Chine ont elles aussi rebondi en mai (+4,1% sur un an), après une stagnation un mois plus tôt. Les analystes avaient également anticipé cette reprise, là encore de façon plus modeste (+2,3%).

Logiquement, l'excédent commercial de la Chine a bondi en mai pour atteindre 78,76 milliards de dollars (73,42 milliards d'euros), alors que des analystes prévoyaient un excédent de 58 milliards de dollars. Il s'élevait un mois plus tôt à 51,1 milliards de dollars.

Le commerce chinois boosté par l'électronique

Avec la levée progressive des restrictions sanitaires, « la logistique s'est nettement améliorée en mai » dans la large et dynamique région autour de Shanghai, déclare à l'AFP l'économiste Rajiv Biswas, du cabinet S&P Global Market Intelligence. « Le débit quotidien de fret au port de Shanghai a retrouvé 95% de son niveau normal le 24 mai », souligne l'expert. En avril, au plus fort des restrictions, le port ne fonctionnait qu'à environ 50% de sa capacité « ce qui fait donc une grande différence », remarque l'économiste Iris Pang, de la banque ING.

L'électronique a constitué le mois dernier le principal levier pour le commerce chinois, aussi bien pour les importations (notamment de puces) que pour les exportations, souligne Iris Pang. Depuis deux ans, les exportations chinoises ont largement profité des besoins du reste du monde en matériel pour le télétravail. Mais cette demande est désormais « moins robuste », nuance l'économiste.

Le difficile équilibre entre mesures sanitaires et développement économique

Cela va permettre à la consommation de « se redresser » ce qui mécaniquement entraînera un rebond plus marqué des importations au second semestre, prévient Rajiv Biswas. Les mesures sanitaires ont ces derniers mois découragé les déplacements et pénalisé la consommation des ménages, menaçant désormais la croissance du géant asiatique.

Le Premier ministre Li Keqiang, qui ne cesse de dresser un constat morose de l'économie nationale, a exhorté mercredi à « redoubler d'efforts pour supprimer les obstacles » à la reprise, selon l'agence officielle Chine nouvelle. Craignant des sanctions de leur hiérarchie en cas d'apparition de cas de Covid, certains responsables locaux tendent à privilégier des mesures sanitaires parfois zélées, au détriment de l'économie.

« Toutes les localités doivent coordonner efficacement la réponse au Covid-19 avec le développement économique [...] et ramener l'activité à la normale aussi vite que possible », a insisté le Premier ministre chinois, selon le compte-rendu d'une réunion consacrée à l'économie.

Le Covid-19 menace la croissance chinoise

La capitale économique chinoise a été soumise à un confinement par étapes à partir de fin mars en réponse à une flambée épidémique à l'échelle nationale, la plus virulente depuis 2020. Après avoir assoupli plusieurs restrictions ces dernières semaines, les autorités permettent depuis la semaine dernière aux habitants de zones jugées à « faible risque » de se déplacer librement dans la ville.

Néanmoins, si beaucoup ont retrouvé une vie normale, plusieurs centaines de milliers d'autres restent soumis à des restrictions, tandis que certains doivent de nouveau s'enfermer après la découverte de personnes contaminées. Ce jeudi 9 juin, la municipalité a d'ailleurs annoncé qu'un district de 2,7 millions d'habitants va de nouveau être confiné ce samedi afin de dépister l'ensemble de la population y résidant.

La Chine est la dernière grande économie à appliquer de strictes restrictions anti-Covid, afin notamment de protéger les nombreux seniors non vaccinés. Résultat, la seconde économie mondiale devrait voir sa croissance s'essouffler à 4,3% cette année, après 8,1% l'an dernier, a estimé la Banque mondiale mercredi 8 juin. Lors de précédentes prévisions en décembre, l'institution tablait sur une hausse de 5,1% du produit intérieur brut (PIB) de la Chine en 2022. Pékin s'est fixé comme objectif d'atteindre les 5,5% de croissance sur l'année.

Les mesures anti-Covid risquent de « davantage retarder la reprise de la consommation et des services, décourager l'investissement privé, perturber les flux commerciaux et (in fine) réduire la croissance », résume la Banque dans un rapport consacré spécifiquement à la Chine.

(Avec agences)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/06/2022 à 15:04
Signaler
Si la Chine vous intéresse, lisez "Un siècle chinois" de Jean Tuan (C.L.C. Éditions), publié en avril 2022. Préfacé par Marie Holzman, sinologue respectée, ce récit évoque le parcours du père de l'auteur venu en France en 1929 depuis la Chine, leur i...

à écrit le 10/06/2022 à 9:33
Signaler
..... " La Chine est la dernière grande économie à appliquer de strictes restrictions anti-Covid, afin notamment de protéger les nombreux seniors non vaccinés... "...... . . Les échos ce jour: Covid : le Japon rouvre timidement ses frontière...

à écrit le 10/06/2022 à 0:21
Signaler
Vu que la Chine a inventé le covid et qu elle l a laissé se distiller dans lsa population puis le monde comme naguère le sras de 2006-2008… je pense qu on va avoir une nikée épisode cet automne … il est temps de tout rapatrier en Europe Mr les gros ...

à écrit le 09/06/2022 à 19:29
Signaler
Ce qui va entrainer une nouvelle augmentation du prix de l'énergie qui à son tour va entrainer une récession dans les pays de l'UE ayant bêtement sanctionné la Russie avec pour conséquence une baisse du pouvoir d'achat de la plus grande partie de la ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.