Coronavirus : où voyager dans le monde ? Le point sur les restrictions en vigueur

 |   |  1512  mots
(Crédits : Michaela Rehle)
Les frontières extérieures de l'Union européenne sont ouvertes depuis le 1er juillet. S'il est possible de voyager dans certains pays sans aucune restriction, d'autres restent interdit d'accès. Tour d'horizon.

C'est l'Europe qui a ouvert la levée des restrictions, avec la réouverture progressive des frontières intérieures de l'Union européenne dès le 15 juin dernier. Aussi, s'il est désormais facile de se rendre, depuis la France, en Italie ou en Espagne (les deux destinations préférées des Français à l'été 2019, Ipsos), l'accès à d'autres régions du continent, telles que la Finlande ou la Norvège, demeure encore complexe voire interdit. Au-delà, il est de même impossible encore de se rendre dans certains pays étrangers.

Lire aussi : Coronavirus : où voyager en Europe ? Le point sur les restrictions en vigueur

Les informations données dans le cadre de cet article sont issues du site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. Compte tenu du caractère évolutif de la situation sanitaire, les restrictions propres à chaque pays peuvent, elles aussi, changer avec le temps.

Où les Français sont-ils autorisés à se rendre ? Les pays les plus souples

Premier constat, les pays où les Français ne sont soumis à aucune restriction à leur arrivée se comptent sur les doigts de la main. Ils sont en effet seulement trois : le Pakistan (le ministère des Affaires étrangères recommande toutefois de différer son départ compte tenu de la recrudescence des cas dans le pays), la Tunisie (qui avait connu un fort regain d'intérêt pour l'été 2019 selon un baromètre Orchestra-Amadeus cité par Le Figaro) et la République Dominicaine (de nombreuses liaisons aériennes sont néanmoins encore suspendues) accueillent sans problème les voyageurs hexagonaux.

Il est aussi possible de se rendre en Géorgie sans grandes exigences, à condition de venir par un vol direct et de ne pas avoir séjourné dans un autre pays dans les deux semaines précédant leur déplacement. L'Égypte (en forte progression dans les intentions de départ il y a un an) et la Tanzanie effectuent une prise de température et demandent respectivement une déclaration d'absence de contamination et un questionnaire de suivi. La Turquie (également plébiscitée par les Français dans les projets de départs en 2019) n'impose qu'un contrôle sanitaire si pas de symptômes. Idem pour la Côte d'Ivoire avec un suivi systématique pendant le séjour.

Plus proche de la France, le Royaume-Uni, officiellement sorti de l'UE, a aussi levé depuis le 10 juillet 2020, les mesures de quarantaine mises en place par les autorités. Il n'est donc plus nécessaire d'effectuer de quarantaine (quatorzaine) pour les Français qui entrent en Grande-Bretagne. Un formulaire les informations de voyage doit toutefois être rempli 48 heures avant le départ sur le site du gouvernement britannique, précise le ministère.

Lire aussi : La crise sanitaire force le voyage à se réinventer

Séjour autorisé, mais sous contraintes

Tous les pays ne sont toutefois pas aussi souples avec les arrivants. D'autres sont également accessibles mais avec des contraintes. C'est pourquoi, sans les interdire, le ministère des Affaires étrangères préconise toutefois de reporter ses déplacements. Parmi eux, Dubaï demande le résultat négatif d'un test réalisé en amont de l'arrivée. Idem pour le Liban avec, potentiellement, un deuxième test sur place et un confinement de 24h en attendant les résultats. Sans oublier de renseigner une déclaration de santé téléchargeable en ligne.

D'autres imposent un test et une quarantaine obligatoire à l'arrivée. C'est le cas du Cambodge (où il faut également fournir un visa, un certificat médical stipulant ne pas être positif au Covid-19 et un certificat d'assurance), la Corée du Sud (visa obligatoire également), l'Éthiopie (le test peut être réalisé en amont de l'arrivée mais la quarantaine restera imposée).

Certains se limitent à une quarantaine : le Bangladesh (il est également demandé un visa et un certificat médical de non contamination au Covid-19), le Lesotho (un certificat de non contagion est aussi demandé), le Niger et l'Uruguay (le résultat négatif d'un test doit tout de même être présenté).

Au Gabon, le résultat négatif d'un test est obligatoire et un autre sera effectué à l'arrivée. S'il est négatif, aucune quarantaine ne sera imposée. Situation identique au Bénin où un test de diagnostic rapide et un test PCR sont effectués à l'arrivée, mais pas de quarantaine si leurs résultats sont négatifs.

Lire aussi : Pour leurs vacances, les Français limitent kilomètres et budget

Accès non autorisé dans une grande partie du monde

  • Amérique Latine et du Sud : s'il est seulement conseillé de reporter ses déplacements vers le Venezuela et le Mexique, d'autres pays ont décidé de fermer purement et simplement leurs frontières jusqu'à nouvel ordre. Parmi eux : Argentine, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica (jusqu'au 1er août reconductible), Guatemala, Honduras, Panama, Paraguay, Suriname. D'autres ont suspendus leurs liaisons ou dessertes aériennes avec l'Europe voire même le reste du monde (Bolivie, Équateur, Nicaragua, Pérou). Quant à Cuba, l'île demeure interdite aux touristes.
  • Afrique : La majorité des pays africains restent interdits d'accès aux Français. Beaucoup ont suspendu leurs vols internationaux (Angola, Botswana, Eswatini, Kenya, Madagascar, Mali, Somalie, Soudan, Togo) quand d'autres ont fermé leur espace aérien (Érythrée, Guinée, Nigéria, Sierra Leone, Mozambique, Soudan du Sud) ou leur aéroport international (Rwanda, Burundi). Une grande partie a choisi la fermeture de ses frontières (Burkina Faso, Cameroun, Congo, Ghana, Guinée équatoriale, Malawi, Namibie, Ouganda, République démocratique du Congo, Zimbabwé). Le Sénégal et la République Centrafricaine refusent l'accès à leur territoire aux étrangers, la Zambie ne délivre plus de visas touristiques. Quant au Libéria et à l'Afrique du Sud, ils jugent la France comme un pays à risque et interdisent la venue de voyageurs.
  • Australie et Nouvelle-Zélande : les frontières fermées sont fermées à tous voyageurs en provenance de l'étranger.
  • Asie : la plupart des pays asiatiques refusent l'accès aux Français : Corée du Nord (dont l'accès était déjà particulièrement réglementé), Indonésie, Laos, Malaisie, Mongolie, Népal, Philippines, Thaïlande, Vietnam. Quant à l'Inde, la Chine et le Japon, il est très difficile de s'y rendre. L'Inde a en effet suspendu la délivrance des visas tourisme. Idem pour la Chine où s'ajoute la raréfaction des vols. Concernant le Japon, les autorités interdisent d'entrée toute personne non japonaise ayant séjourné dans les 14 jours précédant son arrivée au Japon dans certains pays dont la France. Pour les Français qui ne seraient pas dans cette situation, des mesures additionnelles s'appliquent : obligation de disposer d'un visa délivré après le 20 mars 2020 même pour un séjour court et quarantaine obligatoire.
  • Aux États-Unis, pourtant la tendance numéro une dans la catégorie long courrier en 2019 dans les choix des Français, l'interdiction d'entrée sur le territoire est toujours en vigueur jusqu'à nouvel ordre pour les personnes ayant séjourné et/ou transité dans l'un des pays de l'espace Schengen (dont la France) au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire américain.
  • Maghreb : si les frontières de la Mauritanie sont fermées, ce sont les liaisons aériennes et maritimes qui bloquent la venue des touristes au Maroc et en Algérie.
  • Moyen Orient : concernant les pays non classés en rouge au niveau sécuritaire, quelques uns restent interdits d'accès pour les Français et les étrangers de façon générale. On peut ainsi citer le Kazakhstan, l'Arabie Saoudite, le Qatar et la majorité des Émirats Arabe Unis (seul Dubaï autorise la venue de touristes).
  • Russie (la 10e destination choisie par les Français il y a un an, catégorie moyen courrier, selon le baromètre Orchestra-Amadeus) : aucun ressortissant étranger n'est autorisé à pénétrer dans le pays et les frontières extérieures sont fermées jusqu'au 31 juillet (mesure susceptible d'être reconduite).

Lire aussi : Tourisme : agences de voyage et tour-opérateurs se replient en urgence sur la France pour sauver leur été

Quels touristes peuvent venir en France ?

Le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères dresse la liste des pays jugés non « à risque ». Cela signifie que les personnes arrivant de l'un d'eux ne sont soumises à aucune restriction. Leur nombre est réduit : Australie, Canada, Corée du sud, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie, Uruguay. Une liste soumise régulièrement à actualisation, au minimum tous les 15 jours.

« S'agissant des personnes résidant dans un autre état et souhaitant se rendre en France, les restrictions mises en œuvre pour lutter contre la propagation du Covid-19 restent en vigueur. Les frontières extérieures Schengen de la France sont fermées », précise le ministère.

Lire aussi : Pour leurs vacances, les Français limitent kilomètres et budget

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2020 à 15:19 :
L'Uruguay est fermé aux étrangers. Seuls les nationaux et résidents de l'Uruguay on le droit d'entrer dans le pays.
a écrit le 23/07/2020 à 19:04 :
Où voyager ? La question est plutôt pourquoi voyager. Avant de répondre il faut de prime abord définir ce qu'est le voyage. Personnellement, je sais ce que ce n'est pas : C'est monter dans un avion pour se faire conduire dans des usines à touristes, embarquer sur un HLM flottant, céder aux sirènes des agences de voyage et de leur publicité tapageuse.Le voyage, ce n'est pas la transhumance. Les déplacements de masse ont désormais le défaut de favoriser et colporter les maladies. Nous n'apprenons jamais rien de l'Histoire... depuis le temps nous devrions savoir que déplacer des millions de personnes est dangereux.
Réponse de le 24/07/2020 à 20:45 :
En tout cas voyager, c'est pas d etre negative/f. Pour eviter cette negativité, l'un des meilleurs remede c'est de s ameliorer et d'etudier.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :