Coronavirus : où voyager en Europe ? Le point sur les restrictions en vigueur

 |   |  836  mots
En Suède, les frontières sont ouvertes aux ressortissants français.
En Suède, les frontières sont ouvertes aux ressortissants français. (Crédits : TT NEWS AGENCY)
Les grandes vacances viennent de débuter et vous n'avez pas encore planifié votre voyage ? Voici un tour d'horizon des restrictions en vigueur en Europe.

Depuis la réouverture progressive des frontières intérieures de l'Union européenne (UE) amorcée le 15 juin dernier, un certain nombre de pays ont assoupli les restrictions initialement mises en place pour limiter la propagation du coronavirus. S'il est désormais facile de se rendre, depuis la France, en Italie ou en Espagne, l'accès à d'autres régions en Europe, telles que la Finlande ou la Norvège, demeure encore complexe voire interdit.

Aussi, pour aider ses ressortissants à y voir plus clair, l'Union européenne a mis en place une plateforme Internet - reopend.europa.eu - qui compile les restrictions de voyage imposées dans chaque pays. Les informations données dans le cadre de cet article en sont issues, complétées par celles trouvées sur le site du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères. À noter que, compte tenu du caractère évolutif de la situation sanitaire, les restrictions propres à chaque pays peuvent, elles aussi, changer avec le temps.

Lire aussi : En plein blocage sur la réouverture des frontières, l'UE "sape" le secteur aérien

Feu vert pour l'Italie, l'Espagne ou encore l'Allemagne

Les voyageurs en provenance d'un pays de l'Union européenne peuvent, à l'heure actuelle, circuler librement en Italie et ne sont plus soumis à une quarantaine.

Idem pour l'Espagne qui, depuis le 21 juin, a « ouvert des frontières sans quarantaine ni restrictions de voyage pour les résidents de l'Union européenne », détaille reopen.europa.eu. « Tout passager souhaitant se rendre en Espagne par avion devra compléter un formulaire personnel », prévient toutefois le site du ministère des Affaires étrangères.

Pour ce qui est de la Suisse, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) publie, sur son site internet, la liste des régions concernées par des mesures de quarantaine. La France n'en fait pas partie.

C'est la même logique qui s'applique en Allemagne, où une « quarantaine obligatoire de 14 jours s'applique dans presque tous les États fédéraux » pour les « voyageurs arrivant d'un pays classé comme une zone à risque selon le site web de l'Institut Robert Koch », explique reopen.europa.eu. La France, là aussi, n'en fait pas partie, comme l'indique l'ambassade de France à Berlin sur une page web dédiée :

« Depuis le 15 juin 2020, levée des contrôles aux frontières franco-allemandes et des restrictions de déplacements entre la France et l'Allemagne. Tous les déplacements sont autorisés entre les deux pays, sans attestation ni formulaire. »

Un peu plus loin, en Suède, les frontières sont ouvertes aux ressortissants français, de même que plus largement aux citoyens en provenance des pays de l'Espace économique européen (EEE)*, de la Suisse et du Royaume-Uni. « Il est conseillé d'éviter les voyages en Suède, en attendant que la situation se rétablisse », préconise cependant l'ambassade de France à Stockholm.

Lire aussi : Cet été, les Français passeront leurs vacances... en France : le tourisme local bien parti pour battre des records

Feu orange voire rouge pour la Grèce, la Finlande et la Norvège

Les choses se compliquent pour des pays comme la Grèce. « [Depuis le] 1er juillet, la Grèce accueille les résidents des pays de l'espace européen, dont la France, par voie aérienne - de et vers l'ensemble de ses aéroports - et par voie maritime », explique le ministère des Affaires étrangères sur son site. Toutefois, si vous souhaitez vous rendre en Grèce par voie terrestre, et que vous passez par la Bulgarie, alors l'entrée sur le territoire se fera, à compter du 15 juillet, sous la condition de présenter un test Covid-19 négatif de moins de 72h.

Par ailleurs, la Grèce impose à tous les voyageurs, quel que soit leur mode de transport, de remplir le questionnaire "Passenger Locator Form (PLF)" au moins 48h avant leur enregistrement/arrivée.

Enfin, ajoute le ministère des Affaires étrangères, « un dépistage au Covid-19 aléatoire peut être demandé à l'arrivée de voyageurs, quelle que soit leur nationalité, quel que soit leur mode de transport ».

Les restrictions sont plus dures encore en Finlande, où « les déplacements non-essentiels et les voyages d'agrément [...] ne sont toujours pas permis », indique le ministère des Affaires étrangères. Ainsi, pour se rendre en Finlande en tant que ressortissant français, il faut pouvoir justifier soit d'une résidence dans le pays, soit d'un lien familial avec un habitant, soit d'un motif professionnel.

Quant à la Norvège, elle autorisera de nouveau les voyages en provenance de certains États de l'EEE et de l'Espace Schengen, dont la France, à compter du 15 juillet prochain. « Les résidents de ces pays ne seront plus soumis à une quarantaine de 10 jours à leur arrivée sur le territoire norvégien », précise le ministère des Affaires étrangères.

*L'Espace économique européen (EEE) est une union économique rassemblant 30 États européens, dont 27 États membres de l'Union européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2020 à 18:59 :
Voyager avec un masque... visiter avec masque... s'assurer en permanence de la " distanciation sociale"... risquer de se trouver confiné loin de chez soi...Autant de contraintes que personnellement, (et je pense) beaucoup de gens ne veulent pas affronter pour leurs déplacements ou vacances.
Nous devions partir...nous avons tout annulé.
Le futur? Peut être quelques escapades de 3/4 jours, en France, en voiture et à l'hôtel. L'étranger...nous n'y pensons même pas ! Quant à l'avion, il y a longtemps que nous y avons renoncé.
a écrit le 14/07/2020 à 13:49 :
Je suis arrivé en Grèce le 09 juillet.
Attention au PLF, les délais annoncés par la Grèce ne sont pas respectés !
Prévoir minimum 4 jours entre le PLF et l'arrivée en Grèce
Je suis passé par ferry par Ancona-Igoumenitsa
Si pas de PLF avec QR code, vous êtes refoulés à l'embarquement (vu sur place pour une britannique)
a écrit le 13/07/2020 à 18:55 :
Je reviens du Danmark (Saeby) mais pour raison professionnel tres peu de touriste quelque norvegiens et hotel plus de Dannois
Je suis passer hier a Hambourg .. peu de touriste
. J arrive vers dusseldorf et la c'est plus serieux le.masque partout. Dans les commerce et centre commerciaux tjr tres peux d etranger oci aussi. La saison touristique est loupée aussi en allemagne ..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :