Daech : l'Occident a "réalisé le caractère désespéré de sa position" en Syrie (Sergueï Lavrov)

 |   |  386  mots
L'organisation terroriste est responsable de près de 1.000 morts civils en dehors de l'Irak et la Syrie depuis le début de l'année.
L'organisation terroriste est responsable de près de 1.000 morts civils en dehors de l'Irak et la Syrie depuis le début de l'année. (Crédits : © Nour Fourat / Reuters)
Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov s'est félicité que les pays occidentaux considèrent désormais le problème Daech plus important en Syrie qu'une démission de Bachar al-Assad. Il a réaffirmé la position de Moscou selon laquelle la crise syrienne ne pourra être résolue de façon pacifique sans le président syrien.

Les pays occidentaux ont commencé à comprendre après les attentats de Paris que la priorité en Syrie est de lutter contre l'organisation Daech (Etat islamique) et pas de renverser Bachar al-Assad, a déclaré jeudi 19 novembre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, selon les agences de presse russes.

"Nos partenaires occidentaux ont réalisé le caractère désespéré de la position à laquelle beaucoup d'entre eux ont adhéré", a-t-il dit, dans des propos rapportés par l'agence russe Tass.

"Bien que les Américains, leurs alliés de l'Otan et d'autres membres de la coalition agissent sans base légal international en Syrie, nous nous sommes déclarés prêts à cordonner nos intérêts dans la lutte contre le terrorisme", a-t-il ajouté.

     | Lire Vaincre Daech : Russie et France présentent chacun son projet à l'ONU

Pas de solution pacifique sans Bachar al-Assad

Le chef de la diplomatie russe a également réaffirmé la position de Moscou selon laquelle la crise syrienne ne pourra être résolue de façon pacifique sans le président syrien, qui, a-t-il dit, représente les intérêts d'une partie importante de la société syrienne.

Daech "essaie d'atteindre son objectif de créer un soi-disant califat" et cela "sans lien avec qu'il se passe en Syrie et par qui et comment est considéré Bachar al-Assad", a-t-il insisté.

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid al-Moualem est attendu à Moscou le 25 novembre, a annoncé jeudi l'ambassade de Syrie à Moscou cité par l'agence de presse russe Spoutnik. Les discussions porteront sur la crise syrienne et la lutte contre le terrorisme, a indiqué mercredi l'agence RIA.

Près de 1.000 civils tués par Daech hors Irak et Syrie depuis le début de l'année

Responsable des attentats de Paris, l'organisation Daech est également impliquér dans de multiples autres attaques terroristes depuis le début de l'année, souligne le New York Times dans un article paru le 17 novembre.


Attaques liées à Daech ciblant des civils en 2015, hors Irak et Syrie. Infographie publiée par le New York Times.

>> Lire aussi Paris deux fois inscrite sur la longue liste des attentats terroristes perpétrés en 2015

>> Aller plus loin La France a-t-elle les moyens de faire la guerre contre Daech ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2015 à 14:35 :
Ecouter la chanson prémonitoire de Serge Reggiani : Les Loups sont entrés dans Paris ; Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=hVkWgksDZDI
a écrit le 19/11/2015 à 23:27 :
C est une déclaration a la russe pour rester mesuré. Avant janvier les français ne bombardaient qu en Irak pour ne prendre que nous, ça contredit cette rhétorique. Ils ont commencé quand au fait a bombarder daesh nos alliés russes?
a écrit le 19/11/2015 à 22:11 :
Bachar devrait partir de lui-même, il ne représente plus rien sinon des gens qui ne verront pas d'inconvénient à ce qu'il parte pour la plupart. Il n'est pas si compliqué de trouver quelqu'un en Syrie qui fasse plus l'unanimité pour une transition. La position de l'Iran et du Kremlin est donc absurde et plus car ils craignent pour leur mode de pouvoir dictatorial, çà pourrait en effet servir d'exemple pour eux. Donc ils compliquent la situation et sont responsables de nombreux morts, de dégradations et d'attentats pour un modèle non soutenable. Dans tous les cas d'ailleurs il partira car personne ne négociera avec lui aux commandes et impossible de tenter d'organiser des élections un peu crédibles avec lui. Si Poutine n'accepte pas çà, la guerre peut durer encore longtemps et les attentats avec, y compris touchant les intérêts russes et la Russie. Il est pris dans un engrenage de mensonges et de propagande incroyables. Sans les attentats de Paris il serait encore en train de cacher la vérité sur le crash de l'avion russe comme sa propagande a tenté de la faire autant qu'elle pouvait. Pauvres russes d'avoir un manipulateur pareil. Ils méritent bien mieux.
Réponse de le 19/11/2015 à 22:55 :
C'est bien de reflechir quand tu est ecrit qpres un jour de travai en tranquilité. Pour moment il y a peux de forces qui luttent la-bas reelment avec EI. Meme les americains bombardent sans arret et sans resultat et EI avance de plus en plus. Faite une visite la-bas et je vous reinvite a commenter de nouveau.
Réponse de le 19/11/2015 à 23:41 :
Ouais mais c'est gênant quand même. On avait promis à l'otan de tuer assad. En Irak, pareil, on a refusé parce qu'à l'époque, on étaient moins co.. bêtes. Mais là, va falloir trouver un autre argument de propagande pour récupérer le pétrole. Pas facile, la vie. Au moins, les émirats et autres dictatures, c'est nos potes : ils bossent AVEC les ricains. Pardon, Ricains. Les cowboys, quoi. Et la propagande us, y'a bon : ils paient en dollars cash et en plus, t'es pas obligé de craindre les drones et la cia. Le pied, en gros.
Réponse de le 20/11/2015 à 0:05 :
Tiens nous au courant de façon "objective" si tu es sur place, on gagnera du temps car ce n'est pas chez nous.
a écrit le 19/11/2015 à 21:36 :
Il y a plus de 2 semaines, donc avant les tragiques événements du 13 nov. , j ai lu dans les commentaires d'un journal très respectable , " plutôt DAECH à Damas que Bachar " . Commentaire non censuré. Je vous rassure ce n'était pas dans la Tribune. Cela dit, on est dans la ligne de Fabius qui a affirmé que " Bachar ne méritait pas vivre " .La diplomatie atteint parfois des niveaux insoupçonnés !
a écrit le 19/11/2015 à 20:24 :
Le souci, dans l'histoire, est que les veaux ont été tellement propagandés à tuer Assad que revenir en arrière serait un désaveu de la politique us. Et de l' "état" français, vassal otan. J'en ai marre de citer De Gaulle, que d'autres le fassent.
Réponse de le 19/11/2015 à 22:15 :
Comment pouvez vous soutenir le bilan d'Assad qui devrait déjà avoir cédé la place depuis longtemps. De Gaulle que vous citez lui ne s'accrochait pas au pouvoir et l'a prouvé plusieurs fois magistralement.
a écrit le 19/11/2015 à 19:58 :
Il aurait été fondé à une plus vaste mise en perspective en disant que l'Occident avec le choc des attentats de Paris se met à réaliser le caractère désespérant pendant plus de vingt ans, puis maintenant désespéré de ses positions au Moyen-Orient, comme aussi en Afrique avec ses irréalistes démocratisations guerrières de pays, tel L'Afghanistan, l'Irak , la Libye et maintenant la Syrie.
a écrit le 19/11/2015 à 19:58 :
Il aurait été fondé à une plus vaste mise en perspective en disant que l'Occident avec le choc des attentats de Paris se met à réaliser le caractère désespérant pendant plus de vingt ans, puis maintenant désespéré de ses positions au Moyen-Orient, comme aussi en Afrique avec ses irréalistes démocratisations guerrières de pays, tel L'Afghanistan, l'Irak , la Libye et maintenant la Syrie.
Réponse de le 19/11/2015 à 22:18 :
En somme mieux vaut des dictateurs et la fermer. Vous allez souhaiter Daech au pouvoir en France si vous continuez dans cette tendance !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :