Vaincre Daech : Russie et France présentent chacun son projet à l'ONU

 |   |  280  mots
L'initiative russe fait suite à l'annonce du dépôt par Paris de son propre projet de résolution sur la lutte contre le terrorisme.
L'initiative russe fait suite à l'annonce du dépôt par Paris de son propre projet de résolution sur la lutte contre le terrorisme. (Crédits : Reuters)
La Russie a relancé mercredi aux Nations unies un projet de résolution autorisant une campagne militaire internationale contre le groupe Etat islamique, concurrente de celle que la France souhaite faire adopter par le Conseil de sécurité, selon des sources diplomatiques.

Vers une campagne militaire internationale contre Daech ? Moscou a fait circuler parmi les 15 membres du Conseil un projet légèrement modifié du texte qu'elle avait présenté une première fois le 30 septembre et qui avait été immédiatement rejeté par la Grande-Bretagne, a-t-on appris de sources diplomatiques.

L'ambassadeur russe, Vitali Tchourkine, a déclaré devant le Conseil que le projet de résolution avait été réécrit pour se concentrer davantage sur la lutte contre l'EI après les récents attentats revendiqués par ce groupe à Paris, Beyrouth et contre un avion de ligne russe dans le Sinaï égyptien, ont dit ces sources sous le sceau anonymat à l'issue de la réunion à huis clos.

La proposition russe devrait être "attentivement étudiée"

De mêmes sources, on a ajoute que le texte n'est pas très différent de celui du 30 septembre et qu'il prévoit notamment une coordination avec les autorités des pays dans lesquels se dérouleraient les interventions militaires -- en l'occurrence l'armée de Bachar al Assad en Syrie, ce que refusent les pays occidentaux. La Russie souhaite que ce texte soit débattu ce jeudi 19 novembre.

L'initiative russe fait suite à l'annonce du dépôt par Paris de son propre projet de résolution sur la lutte contre le terrorisme, dont l'ambassadeur français à l'Onu a indiqué qu'il serait "court, fort et concentré sur la lutte contre notre ennemi commun".

"Dans ce contexte, nous considérons que la proposition russe est une contribution que nous allons attentivement étudier", a ajouté le diplomate français François Delattre, précisant qu'un texte commun franco-russe n'était pas à l'ordre du jour.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/11/2015 à 19:23 :
@ BONSOIR : A nos compatriotes de confession musulmane : ou vous marchez avec nous épaule contre épaule jusqu'à l'écrasement final de ces monstres ou contre nous, vous ne pouvez pas rester neutre à vous de choisir !
a écrit le 19/11/2015 à 14:49 :
Que veulent les russes dans le grand jeu ? Réponse : En faire partie. La Syrie sous domination ancienne française est devenue pour eux une pièce d'échange. Si l'idée des "clubs" occidentaux est de faire de toute la zone arabique un immense mais peu peuplé état arabe, les russes ne pourront s'y opposer mais leurs positions abandonnées leurs donneront droit à un place à table. Non seulement ce point sera gagné sur le nouvel état mais aussi d'autres sur les 4 d'Asie Centrale et, bien entendu, sur l'Ukraine. Au choix. En bon joueur d'échecs Poutine est prêt à tous les échanges convenables. Le pays par son étendue est un joueur incontournable de ce continent qui n'entend pas abandonner sa position. Alors, il s'agit simplement de la maintenir en état jusqu'à ce que l'adversaire se décide à négocier, coup par coup, sur chaque pièce. Aussi terrible que cela soit, l'état islamique joue le rôle de l'idiot utile dans cette affaire tandis que les Saoud sont en embuscade attentive. Quel est le rôle de la France ? Joue-t-elle pour toute l'Europe .. qui s'engouffrerait derrière elle au dernier moment ? On sait dans l'Histoire que cette posture l'a presque toujours mise durablement à l'écart. UK pour sa part joue la fourchette, entre-deux qui flatte l'un comme l'autre de ses partenaires obligés. On n'est donc pas prêts à battre l'état islamique : il faudra pour que cette décision toute technique soit prise que son extension soit bien plus grande encore.
Pour l'instant nous souhaitons donc poursuivre le jeu.
a écrit le 19/11/2015 à 13:44 :
C'est triste à dire mais Daech est en quelque sorte l'enfant qu'a crée l'Occident depuis des siècles maintenant.
Dans un passé plus récent, la guerre froide et l'intervention des USA et de la CIA pour combattre le "Mal absolue" qu'était l'URSS à l'époque.
Bachar qui libère des djihadistes, le traitement horrible des prisonniers durant la guerre en Irak.
Mais aussi cette guerre incessante dans la région depuis des décennies.
Il faudra du temps pour corriger nos erreurs passés.
Mais il ne faut pas abandonner ni se résoudre à la destruction sans véritable projet de reconstruction nouvelle.
AK1 a fait une vidéo très intéressante sur le sujet sur Youtube:
Episode 16 : L'Etat Islamique-Daesh, les origines du mal
a écrit le 19/11/2015 à 11:49 :
il est impossible de parvenir à la paix avec Assad. Les Russes finiront par l'entendre et l'ont sans aucun doute depuis longtemps compris. Quel pays occidental envie les intérêts russes en Syrie, à mon avis pas beaucoup... Ca doit pas être si compliqué que cela, de se mettre d'accord autour de ces 2 sujets.
Reste le problème plus compliqué chiite/sunnite et kurde. Il est là le problème fondamental entre Turquie, Iran et Arabie Saoudite. Je crois néanmoins qu'avec la pression conjointe des Russes, des USA et de l'Europe (dans une bien moindre mesure, restons sérieux), on peut arriver à faire entendre raison à tout le monde, mais pas sur quelles bases...Nouvelles frontières et nouveaux pays?
J ai en plus lu qu aujourd hui, un otage chinois a été exécuté, toutes mes condoléances à sa famille et à son pays. Ils ont un sens vraiment aigue de la diplomatie chez DAESH de faire ça le jour où on examine leur cas à l ONU, en touchant directement 3 membres du conseil de sécurité en 3 semaines et en menaçant encore aujourd hui New York...
a écrit le 19/11/2015 à 10:38 :
Ce gouvernement d'incapables est décidément déterminé à ne pas se coordonner avec la Russie ! Comme les Anglais ! La dérive coloniale qui continue ... L'attaue français en Syrie sans mandat de l'ONU en fait partie.
Pourtant dans une stratégie de long terme correspondant à nos intérêts nationaux, la France, l'Allemagne, la Russie doivent s'allier, tant économiquement que militairement (pacte de défense, que les Anglais et Français avaient refusé à l'URSS à cause d'un antibolchevisme puissant ... permettant aux nazis de leur passer devant).
La France et l'Allemagne doivent sortir de cet OTAN agressif aux mains d'étrangers à notre continent, et recréer une armée.
Et remettre en place le service militaire, pour garçons et filles, car le SM n'a pas qu'une vocation de formation militaire, mais aussi d'intégration citoyenne pour la République ! On rase les barbes et tous poils, formation civique à intégrer, etc ...bref de l'anti jihad pur jus au bon moment pour les jeunes, que l'on est en train de délaisser actuellement, tant côté emploi que côté formation de citoyen.
Réponse de le 19/11/2015 à 13:50 :
+1
a écrit le 19/11/2015 à 10:32 :
Il serait grand temps que soit revue la division du monde depuis 1945 avec les accords des deux antagonismes adverses. 60 ans de "démocratisation guerrière" au Moyen Orient comme en Afrique ont montré les ravages de la répartition du monde à l'anglo-saxonne, suite de l'empire britannique. Sans se fâcher hostilement avec son suzerain qui l'a libéré, la France serait mieux inspirée de reconstituer sa souveraineté aliénée et de rééquilibrer ses alliances stratégiques et tactiques selon ses intérêts, comme clame tant le faire son voisin britannique. We want our sovereignty back.
a écrit le 19/11/2015 à 10:27 :
La France change donc de politique? Hollande et Fabius sont à la ramasse. Poutine devient donc l'homme providentiel et on attendra pour virer Bachar. On appréciera la vision du Président Hollande.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :