États-Unis : la Fed élargit son programme de prêts pour toucher plus de petites entreprises

 |  | 312 mots
Lecture 2 min.
Le programme d'aide gouvernemental a pris fin en août, et la Maison Blanche et le Congrès n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nouveau plan d'aides. Or de nombreux secteurs économiques sont toujours sinistrés, comme l'hôtellerie, la restauration ou le tourisme.
Le programme d'aide gouvernemental a pris fin en août, et la Maison Blanche et le Congrès n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nouveau plan d'aides. Or de nombreux secteurs économiques sont toujours sinistrés, comme l'hôtellerie, la restauration ou le tourisme. (Crédits : Shannon Stapleton)
C'est la troisième fois que la Réserve fédérale élargit ce programme, car, au départ, l'aide était destinée aux très grandes entreprises. La Fed s'est rendu compte qu'il fallait aussi apporter une aide adaptée aux entreprises plus petites "qui emploient des millions de personnes et font face à des baisses continues de revenus en raison de la pandémie".

La Banque centrale américaine, la Fed, a de nouveau élargi son programme de prêts aux petites et moyennes entreprises et aux associations, abaissant le montant minimum d'argent pouvant leur être prêté afin de permettre à un plus grand nombre d'en bénéficier, a-t-elle annoncé vendredi. Le montant minimum d'argent prêté est désormais de 100.000 dollars, contre 250.000 auparavant.

C'est la troisième fois que la Réserve fédérale élargit ce programme, afin d'apporter un "soutien mieux ciblé à des entreprises plus petites qui emploient des millions de personnes et font face à des baisses continues de revenus en raison de la pandémie", détaille le communiqué.

Au départ, l'aide était destinée aux très grandes entreprises

Le montant minimum était initialement de 1 million de dollars. Il s'agissait de prêter de l'argent aux entreprises trop grandes pour pouvoir bénéficier des prêts mis en place par l'administration Trump et le Congrès dans le cadre du plan de relance de l'économie américaine.

Mais ce programme gouvernemental a pris fin en août, et la Maison Blanche et le Congrès n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur un nouveau plan d'aides. Or de nombreux secteurs économiques sont toujours sinistrés, comme l'hôtellerie, la restauration ou le tourisme.

Des prêts obligatoirement remboursables

La Banque centrale précise avoir, à ce stade, réalisé 400 prêts, pour un total de 3,7 milliards de dollars, dans le cadre de ce programme établi avec le Trésor - le ministère américain de l'Economie. Mais seuls 10% des prêts sont inférieurs à 1 million de dollars.

Contrairement aux prêts gouvernementaux, qui pouvaient être transformés en subventions pour les entreprises qui les utilisaient en majorité pour payer les salaires, ceux de la Fed ne peuvent pas être effacés et doivent être remboursés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/11/2020 à 12:01 :
Où nous apprenons que l'économie américaine aussi est fortement impactée même dans son économie réelle.

Et ne pouvons que fortement douter des chiffres chinois...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :