FIFA : Sepp Blatter se met hors jeu

 |   |  174  mots
Je vais continuer à exercer mes fonctions d'ici là, et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses, a ainsi déclaré Sepp Blatter, président de la FIFA depuis 1998.
"Je vais continuer à exercer mes fonctions d'ici là, et je suis désormais libre des contraintes d'une élection. Je vais me concentrer pour engager des réformes ambitieuses", a ainsi déclaré Sepp Blatter, président de la FIFA depuis 1998. (Crédits : ARND WIEGMANN)
Réélu président de la FIFA la semaine passée, alors que le scandale de corruption battait son plein, Sepp Blatter, a annoncé qu'il allait finalement démissionner de son poste.

Une démission attendue, et réclamée depuis les révélations sur une série de scandales de corruption. Lors d'une conférence de presse exceptionnelle, ce mardi 2 juin, le président de la FIFA, Sepp Blatter, tout juste réélu, a annoncé qu'il renonçait à son poste :

"Je me suis représenté car j'estimais que c'était la meilleure option pour l'organisation. (...)  Bien que j'ai un mandat de membre de la FIFA, je ne ressens pas le soutien de la planète football dans sa totalité - les fans, les joueurs, les clubs, les gens qui vivent, respirent et aiment le football autant que nous l'aimons à la FIFA".

Un nouveau patron d'ici à mars 2016

Le Suisse de 79 ans, en poste depuis 1998, a également fait savoir que l'organisation du sport avait besoin d'une "profonde restructuration".

Dans la foulée, Sepp Blatter a demandé l'organisation d'un nouveau congrès pour élire un nouveau président à la tête de l'instance mondiale du football. Son successeur pourrait être désigné entre décembre 2015 et mars 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2015 à 1:39 :
Ca lui laisse jusqu'à Noël, pour se pavaner dans le luxe.
a écrit le 02/06/2015 à 23:37 :
L'avenir du football rentable et populaire est en Asie, il serait temps de faire un peu tourner le business du foot ailleurs qu'en Eurafrique. Ça fait 40 ans que la sclérose, la corruption et la connivence Europe-Afrique s'accapare des décisions, il faut changer un peu.
a écrit le 02/06/2015 à 22:07 :
J'en connais un qui est en train de jouer les saintes nitouches et risque fort bien d'être le prochain à tomber ...
a écrit le 02/06/2015 à 22:07 :
J'en connais un qui est en train de jouer les saintes nitouches et risque fort bien d'être le prochain à tomber ...
a écrit le 02/06/2015 à 21:15 :
Qu'il commence par limoger Platini de la tête de l'UEFA, ce serait bien de "dépolitiser" ces instances sportives internationales. Platini a amené la politique politicienne de la FFF à l'UEFA, il faut vraiment faire des réformes "ambitieuses", Mr. Blatter, sinon tout va rester tel et quel !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :