Guerre en Ukraine : la Russie accuse l'OTAN d'être responsable de l'escalade nucléaire

La Russie a déclaré samedi que le déploiement accéléré d'armes nucléaires tactiques américaines B61 modernisées sur des bases de l'Otan en Europe aurait pour conséquence d'abaisser le "seuil nucléaire" et que Moscou devait en tenir compte dans sa planification militaire.
Laurent Lequien
(Crédits : MAXIM SHEMETOV)

L'armée russe dispose d'environ 2.000 armes nucléaires tactiques opérationnelles, contre environ 200 pour les États-Unis, dont la moitié sont stationnées sur des bases en Italie, en Allemagne, en Turquie, en Belgique et aux Pays-Bas.

Politico a rapporté que les États-Unis avaient déclaré, lors d'une réunion à huis clos de l'Otan, qu'ils allaient accélérer le déploiement d'une version modernisée de la bombe nucléaire B61, la B61-12, qui arrivera en décembre sur les bases européennes concernées, soit avec plusieurs mois d'avance sur le calendrier initial.

« Nous ne pouvons pas ignorer les projets de modernisation des armes nucléaires, ces bombes classiques qui se trouvent en Europe », a déclaré le vice-ministre des Affaires étrangères russe Alexandre Grouchko à l'agence de presse russe RIA.

La bombe B61-12 est équipée d'une tête nucléaire de plus faible puissance que certaines des versions antérieures de cette arme, mais elle est plus précise et peut pénétrer sous terre, selon des études de la Federation of American Scientists.

« Les États-Unis sont en train de les moderniser, d'augmenter leur précision et de réduire la puissance de la charge nucléaire, c'est-à-dire qu'ils les transforment en armes de champ de bataille, donc qu'ils abaissent le seuil nucléaire », a estimé Alexandre Grouchko.

Lors d'un discours prononcé à Moscou cette semaine devant le Club international de discussion "Valdaï", Vladimir Poutine a accusé les Occidentaux de chercher à contenir le développement d'autres civilisations. Ce qu'il qualifie, plus particulièrement en Ukraine, de jeu géopolitique « dangereux, sanglant et sale ».

Alors qu'il a mis au banc de la communauté internationale la Russie, devenue État paria, le président russe a jugé que « le pic des difficultés » économiques était « passé ». Selon lui, « l'économie russe s'est adaptée (...) Ce qui se passe est en fin de compte bénéfique pour la Russie et son avenir (...) y compris dans la sphère économique ».

Rien n'est pourtant moins sûr. La Russie profite pour l'instant de la crise énergétique mondiale et des exportations d'hydrocarbures. Mais c'est bien le scénario de la récession qui se profile. La croissance russe devrait en effet se contracter de 3,4% en 2022 et de 2,3% en 2023 d'après le Fonds Monétaire International, soit un recul moins fort que prévu.

L'Occident, « aveuglé par le colonialisme »

De quoi encourager le chef du Kremlin à maintenir une rhétorique belliqueuse : « Comme ils (les Occidentaux) disent, qui sème le vent récolte la tempête », a-t-il lancé.

« J'ai toujours cru et je crois dans le bon sens, je suis donc persuadé que tôt ou tard, les nouveaux centres de l'ordre mondial multipolaire et l'Occident devront entamer une conversation équitable sur l'avenir que nous partageons et le plus tôt sera le mieux », a ajouté Vladimir Poutine.

Selon le président russe, l'Occident, « aveuglé » par le colonialisme, a contribué à déclencher le conflit en Ukraine et cherche à alimenter une crise sur le sort de Taïwan, revendiquée par la Chine, afin de renforcer sa domination sur le monde.

Vladimir Poutine a également accusé les Occidentaux d'utiliser l'arme des sanctions économiques et les « révolutions de couleur », allusion notamment à la révolution orange de 2004 en Ukraine, pour écarter des puissances rivales.

Il a réaffirmé que ce qu'il qualifie d'opération spéciale en Ukraine, envahie depuis février par l'armée russe, était inévitable à ses yeux pour soutenir la région du Donbass et empêcher une nouvelle expansion de l'Otan.

« Nous sommes à un moment historique. Nous sommes sans doute face à la décennie la plus dangereuse, la plus importante, la plus imprévisible » depuis 1945, a déclaré le dirigeant russe.

« L'Occident, sans unité claire, n'est pas en mesure de diriger le monde, mais il essaye désespérément, et la plupart des peuples du monde ne peuvent l'accepter », a-t-il affirmé, jugeant dès lors la planète en « situation révolutionnaire ».

« La Russie ne supportera jamais le diktat de l'Occident agressif, néocolonial », a-t-il ajouté.

La « bombe sale ukrainienne »

Concernant les accusations russes selon lesquelles Kiev est en train de mettre au point une "bombe sale", le maître du Kremlin a demandé à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) de se rendre "au plus vite" en Ukraine.

« L'AIEA veut venir (...). Nous sommes pour, au plus vite et de la manière la plus large possible, car nous savons que les autorités à Kiev font tout pour brouiller les traces de ces préparatifs », a-t-il affirmé.

Selon lui, Kiev veut utiliser une telle arme radioactive « pour pouvoir dire plus tard que c'était la Russie qui avait effectué une frappe nucléaire », a encore dit M. Poutine, soulignant qu'il avait lui-même demandé à son ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, d'« en informer » ses homologues occidentaux.

L'Ukraine et ses alliés occidentaux ont tous depuis largement condamné les allégations « à l'évidence fausses » de la Russie.

« Nous n'avons jamais parlé de la possibilité d'utiliser des armes nucléaires. Nous avons seulement fait des allusions en réponse aux déclarations d'autres pays », a assuré le président russe.

(Avec AFP et Reuters)

Laurent Lequien

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 32
à écrit le 07/11/2022 à 7:46
Signaler
La Russie n'est pas un état paria dans le monde. Elle ne l'est qu'aux yeux des pays de l'OTAN. Ça ne date pas de la guerre en Ukraine. L'OTAN avait declanche une campagne d'une violence i'ouie il y a plus de 20ans. Il faut bien justifier son existenc...

à écrit le 31/10/2022 à 9:41
Signaler
On peut penser que Putin et les Russes sont des affreux. C'est très politiquement correct. Mais ça n'empêche pas d'écouter leurs arguments. Après tout, nous ne sommes pas en guerre avec eux. Bien que tout un système de propagande (merci Mudoch ?)...

le 31/10/2022 à 13:27
Signaler
Sans les americans tu parlerais allemand.....

le 31/10/2022 à 17:25
Signaler
@Revo : non, sans les Russes, nous parlerions allemand...

le 31/10/2022 à 20:52
Signaler
Sans les américains, les alsaciens pourraient parler russe. Mais les deux bombes sur le Japon ont calmé tout le monde, y compris la possibilité que Staline passe Berlin et progresse plus loin vers l'ouest.

le 01/11/2022 à 8:02
Signaler
installer des b 52 en australie ce n'est pas foutre le monde en conflit generalise. ils se croit maitre du monde je voudrais que les extraterrestes neutralise. leur voyage

le 03/11/2022 à 13:37
Signaler
Allez y ! Faites des courbettes aux deux dictateurs Poutine et Xi si ça vous chante ! Il y avait DEJA beaucoup de "français" pour applaudir Hitler quand il envahissait l'Europe. Moi je regarde l'intérêt de la France et ensuite de l'Europe : Europe qu...

à écrit le 31/10/2022 à 7:02
Signaler
oui oui, il va bientot accuser l'otan d'etre responsable de l'operation speciale qui detruit l'ukraine; bon, le message s'adresse a ses partisans, circulez y a rien a voir.......et arretez de vehiculer ce genre de messages, certains journalistes en f...

le 31/10/2022 à 12:20
Signaler
Ce n'est pas le cas ( OTAN responsable de l'intervention russe ) ? Il nous manquerait des informations que vous posséderiez vous ? Vous appelez à censuré l'information au titre de la démocratie ? Le bourrage de mou ne vous suffit pas qu'il en faudrai...

à écrit le 30/10/2022 à 23:48
Signaler
En tout cas, le désamorçage médiatique par la Russie de la bombe sale a été une opération parfaitement réussie. En en faisant grand cas et en parlant à tout le monde y compris l'ONU, le coup tordu ukrainien a été évité. Un faux iskander russe avec de...

le 31/10/2022 à 5:14
Signaler
Je me demandais où etaient les sbires de Vladimir, J en ai trouvé un

à écrit le 30/10/2022 à 23:35
Signaler
Pourquoi relayer la propagande russe sans décrire la stupidité et le mensonge dans ses propos ? L'information russe vaut moins que rien. Les articles basés sur les messages issus de la Russie doivent être publiés dans la nouvelle rubrique "les clowns...

à écrit le 30/10/2022 à 21:13
Signaler
Éh woué.. voice of America ne couvrira pas le grand livre de l'histoire de sa grasse empreinte. Le grand reset est bien en cours, le bovidé européen et bourricain de base ne va rien comprendre, comme d'hab.

à écrit le 30/10/2022 à 14:30
Signaler
Propos de cour d'école maternelle! C'est "celui qui dit qui y est". Poutine ment et retourne systématiquement la charge . Les Russes ont intérêt à virer rapidement leur personnel politique s'ils veulent réintégrer les nations et se ménager un avenir...

le 31/10/2022 à 0:52
Signaler
très simple mon cher valbel89,comme l a dit un certain président Bush ou vous êtes avec nous l axe du "bien" ou contre nous l axe du "mal ",je n ai aucune attirance envers Mr poutine mais je n ai pas de la m.... dans les yeux ,les usa depuis 1945 on...

le 31/10/2022 à 9:56
Signaler
@ reponse de yozz. Vous pouvez rêver d'un monde qui n'existera jamais. Vivre dans ce Monde reste un choix binaire simple. S'accommoder avec une démocratie qui n'est pas parfaite ou subir les effets des autocraties dont on est sûr par contre qu'ell...

à écrit le 30/10/2022 à 13:51
Signaler
Il y a tellement de propagandes entre les deux empires belligérants. Les américains veulent déstabiliser le bloc Russie-Chine et les russes veulent rétablir leur influence de ce côté du monde et éloigné l'avancée américaine en Europe. L'Europe quand...

à écrit le 30/10/2022 à 12:41
Signaler
Si on enleve poutine et ses quelques vielles personnes âgées corrompus autours de lui vivant dans dans l histoire et l'idéologie d après guerre, il n y aurait tout simplement pas de de guerre en Ukraine. C est toujours là même histoire, quelques vieu...

le 30/10/2022 à 14:08
Signaler
Sauf que l'entourage de Poutine est encore pire que lui ...malheureusement pour le monde occidental et les démocraties .

à écrit le 30/10/2022 à 12:41
Signaler
Comportement typiquement russe : cela fait des mois que Poutine multiplie les menaces d'utilisation d'armes nucléaires tactiques et à présent il geint parce que les pays menacés réagissent.

le 30/10/2022 à 15:23
Signaler
Il parait que son entourage plus 'radical' le trouve trop mou, il parle donc de nucléaire de façon obligée pour les rassurer, eux auraient déjà envoyé des missiles partout. C'est un mot clé (en attendant de trouver la clé du bouton rouge, "Où l'a-t-o...

à écrit le 30/10/2022 à 10:55
Signaler
Ce n'est pas entièrement faux même si Poutine n'est pas clair dans cette attaque de l'Ukraine. Quand un jour les documents seront déclassifiés, on verra surement le travail de sape depuis des années fait par l'Amérique pour réarmer l'Ukraine en lui f...

le 30/10/2022 à 12:36
Signaler
C'est sûr que lorsqu'on est sous l'influence des relais du Kremlin, on est capable de croire tout et n'importe quoi, surtout les délires d'un Poutine.

le 30/10/2022 à 13:13
Signaler
Et vous on verra votre pseudo comme tant d’autres pour la 5 eme colonne russe dans les médias occidentaux …les africains les asiatiques - hors chine - les sud américains … voient un conflit entre mâles blancs en mal de reconnaissance …. Prêt à met...

le 30/10/2022 à 13:14
Signaler
Et vous on verra votre pseudo comme tant d’autres pour la 5 eme colonne russe dans les médias occidentaux …les africains les asiatiques - hors chine - les sud américains … voient un conflit entre mâles blancs en mal de reconnaissance …. Prêt à met...

le 30/10/2022 à 14:22
Signaler
@mes détracteurs. L'avenir nous départagera, mais me traiter de troll russe est une réponse facile pour ceux qui ne veulent pas voir le dessous des cartes. Quoi qu'il en soit c'est bien l'UE et la Russie qui seront les grands perdants.

le 30/10/2022 à 14:42
Signaler
@calamard . Il n'y a pas eu besoin de pousser beaucoup les ex nations du Pacte de Varsovie pour qu'elles rejoignent le camp occidental ou la démocratie reste le pilier essentiel (même si certains États l'ecornent plus que de raison !). Y a pas photo...

à écrit le 30/10/2022 à 10:05
Signaler
Bonjour, Oui s'est de la faute de l'OTAN, pas le fait de l'intervention en Ukraine, mais du risque de guerre nucléaires....apres tous se n'est pas que Mr poutine nous menace d'attaquer nucléaires chaque jour... Dans toys les cas, le réarmement de...

à écrit le 30/10/2022 à 9:50
Signaler
Pourquoi les médias occidentaux relayent elles la propagande russe ?

le 30/10/2022 à 16:03
Signaler
C'est une excellente question, d'autant que l'incohérence des arguments avancés n'est souvent même pas mise en lumière.

le 01/11/2022 à 7:08
Signaler
Toutes les propagandes sont relayées par les médias, qu'elles soient russes, ukrainiennes ou occidentales. C'est le signe de la liberté d'expression que beaucoup voudraient voir censuré. Les américains avaient officiellement menacés le pipeline russo...

à écrit le 30/10/2022 à 9:34
Signaler
Je me souviens d'un reportage durant la guerre du Golf, ça remonte donc, au conflit yougoslave des années 90 il me semble, de nouveaux projectiles à l'uranium appauvri afin de percer les différents types de blindage. Mais ce que ne dit pas Poutine c'...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.