La Commission Européenne refuse d’envisager un boycott du Mondial 2018

 |   |  552  mots
La Coupe du monde de football organisée en Russie sera-t-elle boycottée ?
La Coupe du monde de football organisée en Russie sera-t-elle boycottée ? (Crédits : Reuters)
Alors que la Commission Européenne a pris la parole en début de semaine au sujet des différents scandales judiciaires ébranlant la FIFA, elle a également exprimé sa position concernant le déroulement du Mondial 2018 en Russie.

Au cours des dernières années, la Commission Européenne ne s'est jamais réellement intéressée aux affaires de la FIFA. Alors que des soupçons de corruption avaient fuité dans la presse concernant les attributions du Mondial 2018 et 2022, elle s'était abstenue à réaliser tout commentaire mettant en difficulté l'institution internationale. D'ailleurs, la FIFA vacille depuis deux semaines à cause d'enquêtes menées par deux pays situés en-dehors de l'UE : les Etats-Unis et la Suisse.

Néanmoins, devant l'ampleur du scandale, l'institution européenne a tenu à réagir en début de semaine par l'intermédiaire de Nathalie Vandystadt, porte-parole de la Commission en charge du sport. Cette dernière a sommé les dirigeants de l'institution de réformer la gouvernance de la FIFA afin d'enrayer toute mécanique de corruption de grande ampleur. « La corruption n'a pas sa place dans le sport, la FIFA a eu assez de temps et d'occasions pour se réformer. Il est temps de changer » a ainsi prononcé Nathalie Vandystadt lors de son allocution. Elle estime que l'intégrité du sport est désormais en jeu.

Outre les velléités de réformes prononcées par la porte-parole de la Commission Européenne, Nathalie Vandystadt a également exprimé la position de la Commission Européenne au sujet du déroulement de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Alors que le conflit ukrainien préoccupe toute l'Europe et qu'un boycott de l'événement par les sélections nationales affiliées à l'UEFA a été envisagé par certains chefs d'Etat européens, Nathalie Vandystadt affirme que cette possibilité n'est pas étudiée actuellement. « Ce n'est pas une option sur la table » a alors affirmé la porte-parole de la Commission.

La FIFA doit se réformer

Alors que Nathalie Vandystadt a prononcé son discours deux jours avant l'annonce de la démission prochaine de Sepp Blatter, Tibor Navracsics - commissaire européen au sport - a pris la parole mercredi pour commenter le départ du dirigeant suisse. « C'est une étape dans le long processus qui doit permettre de restaurer la confiance et la bonne gouvernance dans la fédération » a alors déclaré le dirigeant européen. Ce dernier a également affiché une volonté interventionniste de l'Union Européenne afin d'aider la FIFA à se réformer.

« Nous respectons le droit des fédérations sportives à se gérer elles-mêmes, mais après tant d'occasions manquées et la perte de confiance en l'institution, je pense que nous devons soutenir des changements fondamentaux et nous assurer que des solutions solides sont à venir. Nous avons développé une expertise considérable et nous disposons d'un certain nombre d'outils que nous pouvons employer pour soutenir ceux qui veulent du changement » a alors déclaré Tibor Navracsics.

Après avoir été devancée par les Etats-Unis et la Suisse concernant le processus judiciaire, l'Union Européenne tente de se refaire une place dans un dossier qui prend une ampleur internationale et qui devrait connaître de nombreux rebondissements...

Ecofoot.fr

Site spécialisé dans l'actualité foot-business, Ecofoot.fr traite quotidiennement des sujets économiques, marketing, stratégiques et organisationnels liés à l'univers footballistique. De la renégociation de droits TV aux stratégies d'expansion commerciale à l'international, en passant par les changements actionnariaux à la tête des clubs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/06/2015 à 16:08 :
Quand on pense que l'enquête sur la FIFA a été confiée au FBI pour cause de manque de confiance dans les polices européennes; ça en dit long sur notre lutte contre la corruption en col blanc et sur l'attrait du"bon pognon".
Réponse de le 08/06/2015 à 18:38 :
Et il y en a même quelques-uns qui veulent y élire Platini !!! non mais…. lol

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :