Le Koweït victime d'un attentat suicide revendiqué par Daesh

 |   |  259  mots
La Province de Najd avait revendiqué en mai deux attentats meurtriers contre les chiites en Arabie saoudite.
La "Province de Najd" avait revendiqué en mai deux attentats meurtriers contre les chiites en Arabie saoudite. (Crédits : REUTERS/Jassim Mohammed)
Il y a 25 morts et plus de 200 blessés. L'attaque a été perpétrée pendant la grande prière dans la mosquée Al-Imam al-Sadeq, ce vendredi, le second du mois de jeûne sacré du ramadan.

Article publié à 15h04, mis à jour à 17h02.

Une nouvelle fois, Daesh a frappé pendant la prière en plein ramadan. Vingt-cinq personnes sont mortes et plus 200 ont été hospitalisés vendredi 26 juin lors d'un attentat revendiqué par le groupe Daesh (État islamique) contre une mosquée chiite de la ville de Koweït, d'après un bilan donné par le ministère koweïtien de l'Intérieur.

Dans un communiqué, Daesh précise que le kamikaze, Abou Souleiman al Muwahed, a frappé "un temple des déviants" ("rawafidh", un terme par lequel le groupe djihadiste désigne les musulmans chiites).

La télévision koweïtienne a montré l'émir du Koweït, le cheikh Sabah al Ahmed al Sabah, qui s'est rendu sur place. Le ministre koweïtien de la Justice, Yaqoub Al Sanea, a condamné cet "attentat terroriste" qui "menace la sécurité du pays et vise à nuire à son unité".

2.000 fidèles présents dans la mosquée

L'attaque a été perpétrée pendant la grande prière dans la mosquée Al-Imam al-Sadeq, au second vendredi du mois de jeûne sacré du ramadan. Un kamikaze a fait sauter la charge qu'il portait sur lui à l'intérieur de la mosquée, dans le quartier de Saouaber de la capitale koweïtienne, où 2.000 fidèles étaient rassemblés.

C'est le premier attentat suicide contre une mosquée chiite dans ce petit Etat pétrolier du Golfe. La "Province de Najd" avait revendiqué en mai deux attentats meurtriers contre les chiites en Arabie saoudite.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/06/2015 à 18:08 :
dommage que ceux qui font des attentats en France n'aient pas les mêmes cibles qu'au Koweit
Réponse de le 26/06/2015 à 19:27 :
Les salafistes et autres intégristes musulmans sont des exceptions parmi les musulmans.
Un parisien a un jour fait parler de lui en termes peu flatteur : Landru. Cela ne signifie pas que tous les Parisiens sont de mauvais maris et sont dangereux pour leur épouse.
Par contre, il a été puni sans que les Parisiens ne le protègent par solidarité et il est prudent de ne pas se laisser isoler de ses proches par un mari, ami....
Réponse de le 27/06/2015 à 7:52 :
Landru ne faisait pas partie d'une organisation terroriste visant à anéantir toute pensée contradictoire !
C'est cette pensée idéologiquement pacifiste qui rend ces attentats possibles.
Maintenant, c'est aux musulmans de faire le ménage chez eux, sinon, d'autre s'en chargeront avec moins de discernement...
Réponse de le 27/06/2015 à 19:32 :
Euh on est français et on vit ici..! Un homme des vieillards des enfants qui meurent quelque soit leurs origines c'est pitoyable
a écrit le 26/06/2015 à 16:27 :
L'Isère, la Tunisie, le Koweït, kobané, la Somalie.

Je crains que nous soyons là face aux prémisses d'une guerre.
J'aimerais bien me tromper, cependant
a écrit le 26/06/2015 à 16:16 :
Les pays du golfe, a force de jouer avec le monde occidental et de financer les groupes terroriste, vont connaître maintenant 'l'effet boomerang', ils l'ont bien cherché !!!
Réponse de le 27/06/2015 à 6:02 :
C'est la Turquie, membre de l'OTAN qui aide Daesch
a écrit le 26/06/2015 à 16:11 :
Cela incitera peut-être le Koweït à ne plus financer ces terroristes....
Réponse de le 26/06/2015 à 18:09 :
l'arroseur arrosé
les qataris et les saoudiens doivent serrer les fesses

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :