Les Pays-Bas disent non à l'accord d'association de l'UE avec l'Ukraine

 |   |  402  mots
Il serait néanmoins difficile pour le Premier ministre Mark Rutte, dont le pays assure ce semestre la présidence de l'UE, de ne pas tenir compte de l'opinion de ses concitoyens.
Il serait néanmoins difficile pour le Premier ministre Mark Rutte, dont le pays assure ce semestre la présidence de l'UE, de ne pas tenir compte de l'opinion de ses concitoyens. (Crédits : Reuters)
Lors du référendum organisé mercredi, le "non" l'a emporté à 64% des votes. Le scrutin étant purement consultatif, le gouvernement néerlandais reste toutefois libre de ratifier cet accord déjà en place à titre provisoire.

Les néerlandais ne sont pas favorables à l'accord d'association entre l'Union européenne et l'Ukraine, déjà en place à titre provisoire, mais que les Pays-Bas n'ont encore pas ratifié. Lors d'un référendum consultatif organisé mercredi 6 avril, le "non" l'a emporté à 64% des suffrages, selon des résultats encore provisoires.

La participation a dépassé légèrement les 30% nécessaires pour que le scrutin soit validé, indiquent les sondages effectués à la sortie des bureaux de vote.

Un lien indirect avec le Brexit

L'accord, qui porte sur le commerce, la politique et la défense, doit être ratifié par les 28 États membres de l'UE pour avoir pleine force légale. Les Pays-Bas sont le seul pays à ne l'avoir toujours pas fait.

N'étant que consultatif, si la victoire du "non" est confirmée, le référendum ne contraindra toutefois pas le gouvernement néerlandais à bloquer le traité au niveau européen. Le ministre des Finances, Jeroen Dijsselbloem, l'a encore rappelé mardi:

"C'est un référendum consultatif donc la seule chose que la loi requiert est que nous reconsidérions le sujet".

Il serait néanmoins difficile pour le Premier ministre Mark Rutte, dont le pays assure ce semestre la présidence de l'UE, de ne pas tenir compte de l'opinion de ses concitoyens si ces derniers sont majoritairement hostiles à l'accord signé avec Kiev. Appliquer le traité malgré un "non" néerlandais renforcerait en outre les critiques relatives à un déficit démocratique au sein de l'UE et pourrait conforter les partisans britanniques d'un Brexit à deux mois et demi du référendum du 23 juin.

Lire: Aux Pays-Bas, l'autre référendum qui inquiète l'Union européenne

Le soutien aux séparatistes pro-russes en cause

Durant la campagne référendaire, les partisans de l'accord signé avec Kiev ont souligné qu'un rejet serait une victoire symbolique pour Vladimir Poutine, qui soutient les séparatistes pro-russes de l'Est ukrainien. Ces séparatistes sont accusés d'avoir détruit en vol en juillet 2014 un avion de ligne de la Malaysia Airlines qui transportait 298 passagers et membres d'équipage, dont près de 200 Néerlandais.

Le référendum de mercredi est le fruit d'une initiative populaire rendue possible par la loi depuis l'année dernière. Des groupes eurosceptiques sont à l'origine de la pétition qui a réuni suffisamment de signatures pour contraindre le gouvernement à organiser cette consultation.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/04/2016 à 22:00 :
Absurde ce référendum de courte vue au résultat populiste d'un nation âgée. l'Ukraine et l'Union européenne comme la Russie ont plein d'avantages à des accords de libres échanges, à terme. On le voit à contrario par les mauvais résultats de l'isolement
a écrit le 07/04/2016 à 20:52 :
Les hollandais sont europhiles mais opposés à la dictature ultralibérale de Bruxelles qui se fout royalement de l'avis des européens et torpillent l'économie européenne pourvu que les règles de l'ultraconcurrence dont s'affranchissent tous les autres notamment les USA (l'histoire d'Ariane 6 est édifiante à ce sujet) soient respectées.
Je les approuve à 100 % d'avoir voté non; nous on ne nous a même pas demandé notre avis. La seule fois où on nous l'a demandé, le gvt de l'époque n'en a pas tenu compte.
a écrit le 07/04/2016 à 19:36 :
Bravo, après avoir tant fait pour agiter les motions, nous prendre pour des veaux, regardez bien la Grèce elle n'en fini plus de tenter de desserrer ce nœud coulant qu'un Tsipras avec son fameux sourire aidé de Hollande et Merkel avec les autres qui devraient avoir honte pour ce cirque !
Bravo au pays-Bas, attendez la suite nous aussi dirons Non ! sans compter les anglais qui ne font rien comme les autres que profiter sans partager vive leur Brexit il était temps que l'on voit enfin ce pied d'argile : l' europe qui nous pompe de plus en plus. et tous ces fonctionnaires auto-proclamés que nous payons qui n'en a jamais assez ! et surtout que nous n'avons pas ELU .
a écrit le 07/04/2016 à 18:49 :
Pourquoi ne demande-t-on l'avis que des Néerlandais ? De toutes façons, ce vote n'a aucune importance, ils s'en fichent, c'est comme pour le dernier traité.
a écrit le 07/04/2016 à 17:21 :
Car tous les gouvernements passés nous ont escroqués .. Ce sont eux qui contrôlent le temps médiatique qui fait et défait les rois, assurant de fait le résultat de l' élection ..
L' UE est une escroquerie pour porter le nouvel ordre mondial, vision messianique des ..valeurs d' un monde acculturé, américanisé à marche forcée que ne partage pas Poutine et qqes autres, dont votre serviteur ..!
a écrit le 07/04/2016 à 14:54 :
En quoi malgré tout le respect que j'ai pour eux, les néerlandais sont ils compétents pour donner leur avis sur ce type d'accord?
Réponse de le 08/04/2016 à 7:55 :
En y allant par là, montrez donc qu'elles sont vos compétences pour voter?
Pas trop favorable à l'expression des peuples ?
a écrit le 07/04/2016 à 14:10 :
il a été vérifié que l'avion malais a été abattu des Ukrainiens, suffit de voir silence des media européenne et américaine baissées sur l'événement.
Les Pays-Bas ont fait bien avec le référendum à bloquer l'entrée dans l'EU de l'Ukrainienne avec le risque pour nous européen de nous trouver au milieu d'une guerre contre la Russie
a écrit le 07/04/2016 à 14:08 :
Seulement 30% de votants qui votaient pour n'importe quoi sauf à la question
a écrit le 07/04/2016 à 13:20 :
Enfin une bonne nouvelle !! Cette Europe Technocratique doit être démantelés et reconstruite sur des bases plus solides...mais vu le niveau de démocratie en EU...aucun doute que cela ne change.
Réponse de le 07/04/2016 à 14:14 :
Pourquoi ? La France est un pays sur administré et plus que technocratique. L'Europe actuelle est le résultat de dirigeants qui ne veulent pas de l'Europe (Chirac, Sarko, Hollande). Aucune vision. Et on est quoi avec nos 65 millions d'habitants face à 7 milliards ? La France n'existe qu'au sein de l'Europe. Le reste n'est que littérature (si on lit encore)
a écrit le 07/04/2016 à 12:47 :
Cette histoire est un peu étrange.
1. L’association ne signifie pas l’adhésion, même une possibilité d’adhésion. L’UE a des accords de l’association avec la Turquie (>50 ans), l’Egypte (>10 ans), le Maroc (>15 ans) et même avec la Syrie (>35 ans)….
2. Tous les dirigeants de l’UE et d’hauts fonctionnaires européens et des pays européens, dont l’avis compte, ont dit clairement : « l’Ukraine ne sera pas membre de l’UE » ou plus doucement « Il faut au moins 20 ans à l’Ukraine pour commencer les négociations de l’adhésion ». Personne n’invite l’Ukraine et, ainsi, on ne voit pas des raisons pour le référendum.
3. L’accord de l’association signifie les pertes importantes pour l’Ukraine et de petits bénéfices pour l’UE. Déjà « l’ouverture » du marché de l’UE n’a pas profité l’économie ukrainienne au niveau des exportations, loin de là.
a écrit le 07/04/2016 à 11:18 :
Avec 32% de participation, pour un réferendum sur un accord DEJA ratifié, ca veut surtout dire que les Neerlandais se moquent complètement du sujet du référendum.
Réponse de le 07/04/2016 à 14:15 :
Pas assez précise par les journalistes qui préfèrent le buzz !
a écrit le 07/04/2016 à 10:51 :
Faire un référendum qui ne compte pas, c'est de la dictature ! L'Europe une démocratie non !
Réponse de le 07/04/2016 à 11:25 :
La dictature s'est de penser qu'un référendum auquel participte 32% d'un pays de 16 millions d'habitants peut dicter la politique de 27 autres nations toute aussi souveraine...surtout que l'accord en question avait DEJA ete ratifié.
En réalité l'accord sur lequel votait les pays bas etait DEJA ratifié et etait DEJA entré partiellement en vigueur. De toute manière avce 32% de participation, ca veut dire que la majorité des neerlanfais se moquent completement du sort de cet accord, dans un sens comme dans un autre.
Réponse de le 07/04/2016 à 12:46 :
@fastbender: c'est pourtant ce qu'a fait Sarko avec le référendum sur le traité de Lisbonne ! Reste donc à savoir si les Pays-Bas ont leur Sarko :-)
a écrit le 07/04/2016 à 9:47 :
Avec tous les excès de Bruxelles et les abus de NON démocratie, les citoyens de l'UE en ont par dessus la tête et le château de carte commence a s'effondrer. Il est encore temps de se ressaisir MERKEL et HOLLANDE avant qu'il ne soit trop tard ! Changez de politique !
a écrit le 07/04/2016 à 9:27 :
Le verrouillage installé par l'UE de Bruxelles sera de plus en plus intense jusqu’à faire taire les plus récalcitrants en leur donnant le doux nom de terroriste!
a écrit le 07/04/2016 à 9:10 :
Ce référendum n'engage que la hollande. Il aurait fallu faire un référendum européen pour qu'il ait une valeur. Je vois mal la décision de 3 millions d'hollandais prendre le dessus sur 400 millions d'européens !!!!
Construisons une vrai Europe fédéral et démocratique.
Réponse de le 07/04/2016 à 13:23 :
Votre Europe fédérale, ça veut dire que si 350 millions d'europeens souhaitent quelque chose, nous devons l'appliquer pour nous aussi. Je suis français, pas Europeen. L'Europe devait être une association. Aujourd'hui, elle a trahit sa mission initiale, telle la grenouille face au boeuf de La Fontaine.
Réponse de le 07/04/2016 à 14:34 :
Moi egalement je suis européen, mais j'aurais aussi vote contre !!! Le plus grand danger pour l'UE a été la politique inconsidérée d'élargissement et on en paye le prix. Il faut aussi se souvenir que Barroso et Ashton ont foutu le feu en Ukraine avec ce damné Accord d'Association dont personne n'avait besoin !!! En effet, on peut parfaitement financer quantité de projets en Ukraine sans ce maudit papier....demandez à la BEI !!! Donc, politique stupide, parfaitement bureaucratique, tout à fait dans la ligne d'une administration incontrôlée : la DG Élargissement !!!!
Réponse de le 07/04/2016 à 17:26 :
Heu, comme depuis 40ans..? Vous parlez de L' Europe, cette baleine échouée, ce copié-collé de l' Otan créé par les américains pour contraindre la géopolitique de la Russie et nous détacher de l' Europe physique, continentale incluant la la Russie ..?
Réponse de le 07/04/2016 à 20:21 :
Cela se discute ; certes le référendum néerlandais n'a qu'une valeur consultative ; mais, si, sur ce sujet comme sur bien d'autres, la règle de l'unanimité s'applique et que le gouvernement néerlandais refuse de ratifier, le projet sera bel et bien bloqué. Quant à l'Europe fédérale, belle idée certes ; mais pour la faire, il faudrait : un Etat fédéral avec un chef et un exécutif démocratiquement élus, bref un gouvernement dans toutes ses composantes ; plus un budget fédéral susceptible de mettre en place les transferts budgétaires obligatoires entre états fédéraux riches et moins riches, voire pauvres - ce dont soit-dit en passant l'Allemagne ne veut pas entendre parler ; puis des lois (et pas seulement une monnaie) "uniques" applicables dans les mêmes termes à tous les européens "au nom de l'Etat fédéral européen". Mais vous avez raison : l'Europe ne peut pas rester en l'état actuel ; il faut réaliser l'union politique sans laquelle l'union monétaire et son application, la monnaie unique, n'est qu'un leurre qui conduit le projet européen doucement - mais sûrement - à sa ruine.
a écrit le 07/04/2016 à 8:43 :
"Ces séparatistes sont accusés d'avoir détruit en vol en juillet 2014 un avion de ligne de la Malaysia Airlines"

Par qui sont-ils accuses ? Quel sont les preuves ? Les différents rapports ne pointent eux aucune direction, en revanche celui du CTIVD (Review Committee on the Intelligence and Security Services) néerlandais émet de sérieux doutes quand a la version des événements citée dans votre article...

http://english.ctivd.nl/documents/reports/2015/10/13/index
Réponse de le 07/04/2016 à 22:02 :
En réalité ce sont des russes qui ont abattu l'avion par erreur. Donc motus car c'était une grosse bourde et la machine à propagande du Kremlin doit tourner à fond pour cacher çà.
a écrit le 07/04/2016 à 8:35 :
C'est un nouveau coup très important donné à l'Union européenne et un désaveu cinglant contre la politique des européistes vis-à-vis de l'Ukraine et de la Russie.
Ce serait également une nouvelle fois la preuve que les peuples rejettent de plus en plus massivement la dictature européiste, dès lors qu'ils ont la possibilité de s'exprimer et tel que l 'analyse l' UPR.
Réponse de le 07/04/2016 à 10:04 :
Un désaveu à 30% de participation...
Réponse de le 07/04/2016 à 11:21 :
Avce 32% de participation, ca veut surtout dire que les Néerlandais dans leur majorité se moquent complétement du sujet.
Réponse de le 07/04/2016 à 22:04 :
L'Upr est pro Poutine comme le FN c'est à dire pro-dictature maffieuse, c'est bien pire.
a écrit le 07/04/2016 à 8:30 :
Si le résultat avait été l'inverse l'UE aurait claironné mais là il va être mis au placard. une fois de plus ce scrutin montre la défiance des peuples par rapport à l'UE. Il faudra combien de scrutins comme celui ci pour que les politiques prennent en compte le rejet de l'UE de Junkers!
a écrit le 07/04/2016 à 8:03 :
C'est cet accord d'association avec l'UE qui a précipité la crise en Ukraine. Les dirigeants européens peuvent être fiers d'avoir mis un pays en état de guerre civile. Et maintenant, leurs peuples commencent à le leur faire comprendre... Combien de temps parviendront-ils encore à les museler ? A grands coups d'accusations de "^populisme" ?
Réponse de le 07/04/2016 à 11:00 :
les racines culturelles de l'Ukraine sont évidemment européennes, l'Ukraine a sa place dans l'UE, bien plus d'ailleurs que la Turquie. Ce qui soit dit en passant s'applique aussi à la Russie.
Réponse de le 07/04/2016 à 11:20 :
ce qui a provoqué la crise Ukrainienne, c'est le colonialisme russe qui refuse que l'ukraine choisisse souverainement ses accords (surtout que cet accord d'Association n'etait pas incompatible avec le maintien des accords similaires avec la Russie).
a écrit le 07/04/2016 à 8:01 :
Le people a parlé mais il sera bafoué ... Comme toujours dans notre technocratie européenne ....
Réponse de le 07/04/2016 à 10:10 :
"le peuple a parlé"

64% de 30% de participation, ça veut dire que moins de 20% des électeurs ont voté non...
Réponse de le 07/04/2016 à 10:54 :
Le peuple comme vous dites comprend de mieux en mieux et la prise de conscience apportée par la réinformation est pleine d' espérance..
Réponse de le 07/04/2016 à 11:02 :
comme d'habitude à un référendum il a répondu à côté de la question.
Réponse de le 07/04/2016 à 11:19 :
Avec 32% de participation: le peuple a surtout consideré que ce sujet n'avait aucune importance. C'est le seul enseignement valable du résultat.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :