Sur les marchés, la Russie, au bord de la banqueroute, ne vaut presque plus rien

Les agences de notation ont dégradé en catégorie spéculative la dette russe. La Bourse de Moscou reste fermée et tous les investisseurs internationaux cherchent à se défaire de leurs actifs russes, à n’importe quel prix. Le fonds souverain norvégien a déprécié à zéro ses actifs russes. Et les grands fournisseurs d’indices boursiers sortent la Russie des principaux indices des pays émergents.

3 mn

Tout ce qui est russe est désormais persona non grata sur les marchés financiers internationaux
Tout ce qui est russe est désormais persona non grata sur les marchés financiers internationaux (Crédits : Maxim Shemetov)

Combien vaut la Russie ? Pas loin de zéro, selon les investisseurs du monde entier. Le plus gros fonds souverain du monde, celui de la Norvège, a estimé, ce jeudi, que ses investissements en Russie, soit 2,7 milliards de dollars d'actifs, étaient « perdus ». Leur valeur aurait été divisé par dix, selon une estimation « très, très incertaine », reconnaît Nicolai Tangen du fonds souverain. Jeudi matin, dans un long communiqué, Société Générale a indiqué qu'elle pouvait « absorber » la perte de sa filiale bancaire russe, même valorisée à zéro (contre 2,1 milliards d'euros fin 2021). Elle n'exclut plus en effet de se séparer de sa filiale, Rosbank, pourtant très rentable avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Chute de plus de 90% sur des titres russes à Londres

Face aux sanctions internationales, c'est le sauve-qui-peut général sur tous les actifs russes. Le système bancaire russe est paralysé, la Bourse de Moscou fermée depuis lundi. Les entreprises russes cotées à l'étranger se sont effondrées à la Bourse de Londres, comme Sberbank, les géants pétroliers Rosneft et Loukoïl (dont le conseil d'administration vient d'appeler à un arrêt des combats) ou même le géant gazier Gazprom (pourtant exempté de sanctions), qui ont perdu plus de 90% de leur valeur en quelques jours. De toute façon, il n'est plus possible de les vendre, la Bourse de Londres a suspendu toutes les cotations de titres russes et dérivés.

Le gouvernement russe prépare de nouvelles mesures pour enrayer la fuite des capitaux. La banque centrale a déjà mis en place un contrôle des capitaux, comme l'obligation pour les exportateurs russes de convertir 80% de leurs recettes en roubles ou l'interdiction faite aux russes d'envoyer de l'argent à l'étranger. Malgré tout, le rouble continue sa descente aux enfers alors que la banque centrale a relevé son taux à 20 %.

Catégorie spéculative

Le principal fournisseur d'indices boursiers au monde, MSCI, vient d'exclure la Russie de ses indices des marchés émergents. « Les actions russes sont non investissables », a ainsi justifié MSCI. Un autre fournisseur d'indice, FTSE Russell, basé à Londres a pris la même décision. Cela va encore isoler un peu plus Moscou compte tenu du poids de la gestion indicielle, particulièrement sur les pays émergents, et provoquer un flux de vente massif sur les titres russes à la première occasion.

La banque centrale russe a décidé de ne plus payer les coupons sur les obligations d'Etat en roubles détenues par des investisseurs internationaux. La mesure ne concerne pas les obligations internationales en devises étrangères mais cette annonce ressemble fort à un début de défaut de paiement. D'ailleurs, les agences de notation S&P, Moody's et Fitch ont déclassé la dette russe dans la catégorie spéculative, c'est-à-dire que la Russie est susceptible de ne pas rembourser sa dette.

Vers un défaut de paiement ?

Mais ce n'est pas tant sa capacité à rembourser qui est en cause - la Russie a largement de quoi payer grâce à ses réserves en devises (40% de son PIB) - que son impossibilité « technique » à le faire à cause des sanctions internationales. Une partie des actifs de la banque centrale russe ont été en effet gelés, ce qui rend au passage difficile toute mesure de soutien du rouble. A la mi-mars, des échéances d'obligations internationales sont attendues à hauteur de 700 millions de dollars. Un défaut de paiement serait une première depuis la crise russe de 1998. « Le sens de l'histoire est que la Russie sorte de tous les portefeuilles », résume, auprès de l'AFP, Vincent Mortier d'Amundi, premier gestionnaire d'actifs européen.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 46
à écrit le 10/03/2022 à 10:15
Signaler
Voilà le soucis vu du côté propagandiste OTAN, union européenne. En réalité c'est bel et bien notre industrie qui va mourir pour le peu qu'il nous en reste comme être compétitif avec la Chine et la Russie et tous les pays encore en lien avec eux. I...

à écrit le 05/03/2022 à 22:25
Signaler
L'impact des sanctions économico-financières sur la Russie est effectivement très fort, mais ces dégâts suffiront-ils à arrêter Poutine dans son obsession de reconstituer l'empire soviétique ? Il est très probablement l'homme le plus riche de la plan...

le 07/03/2022 à 1:41
Signaler
"Poutine est probablement l'homme le plus riche de la planète" j'émets des doutes, c'est sûrement une grosse connerie ça, je parie qu'il est même pas dans le top 10 mondial

le 07/03/2022 à 14:53
Signaler
Il veut être dans les livres d'Histoire comme étant celui qui a réunis les pays frères, ceux de l'URSS du passé, n'a pas digéré le partitionnement (et la liberté rendue, vos enfants, vous les gardez chez vous, avec leurs époux(ses), non ? :-) ), dont...

à écrit le 05/03/2022 à 15:09
Signaler
La Russie, d'accord ça ne vaut rien. Mais la Sibérie ça vaut la peine. Allons-y ! Divisons et absorbons

à écrit le 05/03/2022 à 15:08
Signaler
La Russie, d'accord ça ne vaut rien. Mais la Sibérie ça vaut la peine. Allons-y ! Divisons et absorbons

à écrit le 04/03/2022 à 22:22
Signaler
La Russie est un nain économique. Les Russes compensent en utilisant leurs capacités de nuisance. Triste pour ce pays

le 05/03/2022 à 6:23
Signaler
La Russie un nain économique ? J’en ai entendu des bêtises dans ma vie mais pas de ce niveau. La Russie à une dette de seulement 21% de son PIB elle a des réserves financières en or, roubles yuans et yens qui peuvent lui permettre de vivre deux ans ...

le 05/03/2022 à 18:35
Signaler
la russie a a proiri un pib equivalent a l'italie , avec 150 millions de personne, et une tres forte dependance aux exports de ressources.......quant a ses reserves de banque centrale, elles sont gelees, et risquent de servir a payer la reconstructio...

le 06/03/2022 à 12:03
Signaler
churchill qui raisonne encore comme un boomer né dans les années 50 ... Le monde a évolué depuis mon grand, mais gargarise toi de vivre en France, pays endetté a 120% du pib, colonie des us. Vive le tgv et le concorde et la nostalgie et soumission a ...

à écrit le 04/03/2022 à 11:55
Signaler
Je crois que L'Europe a été offerte à Poutine par les USA. Du moins il lui a laissé entendre que les USA ne se meleraient pas de cette guerre. En échange de quoi ? D'une neutralité russe dans une guerre USA Chine ? En tous cas L'Europe ressemble à ce...

le 04/03/2022 à 16:58
Signaler
"une grosse baudruche inoffensive" inoffensive pour les autres nations en effet mais meurtrières pour ses peuples, c'est plus facile.

le 06/03/2022 à 6:11
Signaler
Tu devrais faire réalisateur de série ou metteur en scène

le 08/03/2022 à 17:59
Signaler
Je dirait plutot une dinde farcie

à écrit le 04/03/2022 à 9:14
Signaler
La cote boursière n'a aucun rapport avec la capacité d'une entreprise à fonctionner. Les actionnaires se contenteront des dividendes comme revenus au lieu de la spéculation. Les banques Russes pourront prendre la relève des marchés financiers pour c...

le 04/03/2022 à 9:52
Signaler
Bien sûr bien sûr, la finance n'a aucune influence sur l'économie réelle, c'est bien connu.

le 04/03/2022 à 10:32
Signaler
Bin oui. Quelle découverte n'est-il pas ? Dexia ou Enron et autres noté très sur avec des valorisations du même ordre rassurentiel ont fait faillite en 1 semaine. La bourse de grand papa est terminée depuis longtemps. Celle d'aujourd'hui est dans un ...

le 04/03/2022 à 13:46
Signaler
Avec son petit bas de laine en or et en devises la Russie va pouvoir racheter pour une bouchée de pain...ses propres entreprises. Des nationalisations quasi gratuites en toute légalité le rêve de tout homme d'état convaincu du bien fondé d'une économ...

à écrit le 04/03/2022 à 8:58
Signaler
.....un langage financier esotérique réservé a une minorité !. Au final ça aboutit a quoi , CONCRETEMENT , pour la Russie ?

à écrit le 04/03/2022 à 8:26
Signaler
N'importe quoi.

le 04/03/2022 à 8:54
Signaler
A chacun sa guerre… en attendant les civils ukrainiens sont sous les bombes et les missiles russes …

le 04/03/2022 à 9:06
Signaler
La guerre dans son canapé en pantoufle en fumant le cigare, ça me rappelle ce gros oligarque américain à la télé qui pendant qu'il se faisait de la publicité pour lui seul a passé la phrase "et une pensée pour tous les volontaires qui se battent en U...

le 04/03/2022 à 9:18
Signaler
Et voilà le blasé qui préfererait passer la frontière bielorusse our russe car il se sent plus en sécurité là bas. Et bien vas-y, on ne te retient pas.

le 04/03/2022 à 12:30
Signaler
@ multipseudos: Tu l'as déjà dit. Signalé.

à écrit le 04/03/2022 à 7:31
Signaler
Tout ce que l'occident a réussi à démontrer par ses sanctions, c'est que le mondialisme n'est qu'une idéologie au service d'une volonté de domination. Les néolibéraux qui défendent la libre concurrence utilisent le monopole de SWIFT pour imposer leur...

le 04/03/2022 à 8:58
Signaler
Ne vous e. Déplaise bienvenue dans le nouveau monde multipolaire où il faut choisir son camp… vous prenez causevpiur la Russie mais vous oubliez sciemment que ce sont ces chats et missiles qui tuent dés civils et détruit les Ukraine un état souverai...

le 04/03/2022 à 9:04
Signaler
Excellente analyse!

le 04/03/2022 à 9:21
Signaler
Ah bon, at donc lancer des bombes sur un pays résout la situation, tuer et détruire. Et qui paie les pots cassés, de Ukrainiens qui veulent s'affranchir du joug russe.

le 04/03/2022 à 9:21
Signaler
Ah bon, at donc lancer des bombes sur un pays résout la situation, tuer et détruire. Et qui paie les pots cassés, de Ukrainiens qui veulent s'affranchir du joug russe.

le 04/03/2022 à 10:41
Signaler
Bin c'est ce que font les usa, la France, la Gb ou Israël en général et ça à l'air de fonctionner non ?

à écrit le 04/03/2022 à 7:08
Signaler
Sur ce forum il n y a que des Trolls ....Des employés de Sputnik ou de RT peut être ?

le 04/03/2022 à 9:04
Signaler
Bien d accord avec vous … ils ont du zèle un bataillon pour occuper l espace du net …

le 04/03/2022 à 16:03
Signaler
Pas d'inquiétude, bientôt ils n'auront plus de quoi payer leur abonnement internet..

à écrit le 04/03/2022 à 7:03
Signaler
Pourquoi la Russie prend elle autant de risque? Simplement parce que pour elle, les risques futurs seront bien plus terrible et ne fait donc que les partager! C'est du réalisme!

le 04/03/2022 à 9:03
Signaler
Qui peut croire cela à part les ruskof… en quoi les ukrainiens sont une menace pour la Russie? Leur démocratie ? La Russie va être au ban des nations et gardera une image de pays terroriste et voyou pour au moins une génération … ça c est vraiment ...

le 04/03/2022 à 10:37
Signaler
Ça a pas l'air de porter beaucoup préjudice aux Usa, à la France ce que vous décrivez la..

à écrit le 04/03/2022 à 0:04
Signaler
Qu ' est ce qu' on se tortille de lire la prose atlantiste qui n' a rien vu venir ! Après le Brexit ! Le politologue israélien Yakov Kedmi a qualifié la principale erreur des États-Unis dans leur plan de destruction de la Russie. "Les Am...

le 04/03/2022 à 7:11
Signaler
Parler de "souveraineté" pour un pays (la Russie) qui cherche à détruire celle de son voisin, par une invasion militaire, fallait oser !

le 05/03/2022 à 15:17
Signaler
Rien vu venir ? Depuis la tchéchénie... Poutine (pas le peuple russe), ce mégalo qui rêve d'être le chef d'un grand désert, et qui se pense égal des chinois, alors qu'il représente 1/10... de ce pays ! Ce gusse qui emploie les mêmes artifices qu'Adol...

le 05/03/2022 à 19:17
Signaler
"Munichois nationalistes" Vous parlez sans doute des camarade Corée du Nord, Cuba et Venezuela de l'ami Maduro qui soutiennent Poutine (PS, pour votre culture générale, ce n'est pas la droite qui a fait la répression à Madagascar mais le socialiste R...

le 05/03/2022 à 19:19
Signaler
"Munichois nationalistes" Vous parlez sans doute des camarade Corée du Nord, Cuba et Venezuela de l'ami Maduro qui soutiennent Poutine (PS, pour votre culture générale, ce n'est pas la droite qui a fait la répression à Madagascar mais le socialiste R...

à écrit le 03/03/2022 à 23:12
Signaler
Vous en avez pas marre de dire des salades ? La Russie à zéro dette alors que la France n'a même pas un balance ciale équilibrée. Elle a des réserves en or monumentale alors que nous un tiers a disparu au US grâce à M Sarkozy.

le 04/03/2022 à 0:15
Signaler
Après les virologues Facebook, voici les experts en géopolitique. Apprends les bases de l'économie, et après tu viendras faire le malin.

le 04/03/2022 à 1:32
Signaler
Da jul76 Da ! Môà Ivanov kalyashvili ibrawitz karpov dis toùâh pâs comprendre kAmArAde Castor. kAmArAde Castor finance dit. Sous. Pépettes. Toùâh chose autre pArle, toùâh parler.. hum.. hum..чертов ад... KOomment en français чертов ад ? Toùâh bouâre...

le 04/03/2022 à 14:37
Signaler
Que la Russie soit endettée ou pas changera pas son cours de l histoire : mis au ban de l’humanité en bombardant civils et centrale nucléaire… tout ce qui est russe va être détesté boycotte ou fuit pour au moins une génération. Pour rappel la Russi...

à écrit le 03/03/2022 à 20:59
Signaler
Chouette ça, ça va activer des cds. La dernière enchère publiée par l'isda/markit le 13/01/21 c'était europcar. L'initiial market midpoint était a 73 mais comme il n'y avait pas assez d'offre d'achat ils avaient pas pu calculer le prix final et l'ava...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.