Tourisme mondial : 320 milliards de dollars de pertes à cause du coronavirus

 |   |  247  mots
(Crédits : Reuters)
Le nombre des touristes a chuté de 56 % dans le monde, entre janvier et mai, par rapport à la même période l'an dernier. Selon l'Organisation mondiale du tourisme, cela représente plus du "triple des pertes enregistrées" par le secteur durant la crise de 2009.

La pandémie de Covid-19 a provoqué des pertes de 320 milliards de dollars (273 milliards d'euros) pour le tourisme mondial de janvier à mai sur un an, selon le baromètre publié mardi par l'Organisation mondiale du tourisme (OMT).

"C'est plus du triple des pertes enregistrées (...) par le tourisme international pendant la crise économique mondiale de 2009", a estimé cette organisation dépendant des Nations unies dont le siège est à Madrid.

Lire aussi : Sauvetage du tourisme : Philippe promet 18 milliards et autorise les Français à partir en vacances (...en France)

De janvier à mai, le nombre des touristes internationaux a chuté de 56% par rapport à la même période en 2019, ce qui représente 300 millions de visiteurs en moins. Malgré le lent redémarrage du tourisme, notamment dans l'hémisphère nord, "l'indice de confiance établi par l'OMT affiche des plus bas historiques", peut-on lire dans le communiqué.

Parmi les principaux risques encourus par le secteur, l'OMT cite "la recrudescence du virus et le risque de nouveaux confinements" ainsi que la situation de la Chine et des Etats-Unis, "au point mort", alors que ces pays sont habituellement grands pourvoyeurs de touristes.

Début mai, l'OMT prévoyait une chute de 60 à 80% du nombre des touristes internationaux pour l'année 2020, avec des pertes pouvant atteindre au total 910 à 1.200 milliards de dollars (776 à 1.023 milliards d'euros). L'agence craint "la mise en danger de 100 à 120 millions d'emplois directs dans le tourisme".

Lire aussi : Tourisme et coronavirus : les Français annulent la destination Chine (-99%) et s'interrogent sur l'Italie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2020 à 8:17 :
Si le nombre de touristes perdus est correct, la perte économique globale me paraît faible car elle ne représente qu'environ USD 1000/touriste.
Cordialement
a écrit le 28/07/2020 à 17:28 :
Il serait intéressant de nous expliquer ou sont ces 320 milliards d'euros : à la banque , en livret A , sous le matels de laine , partis en autres dépenses de consommation ; ou bien : partis en fumée . Approfondissez un peu vos articles car pour le scoop sans rien , on a déjà BFM et ça suffit amplement .
Réponse de le 28/07/2020 à 17:49 :
Ce sont des consommations non effectuées... donc l'argent est resté au niveau du consommateur potentiel (le touriste)... sauf si ce dernier a vu parallèlement une chute de ses revenus (entreprises pour le tourisme d'affaire, par exemple!)
Réponse de le 28/07/2020 à 17:55 :
sans doute des économies forcées faute de dépenser donc sur tout support, le compte en banque, ... et aussi des pertes sur tout ce que ces touristes consommaient (on a des quantité de tonnes de pommes de terre à jeter, restaus fermés pendant le confinement, peu de consommation, la production n'a pas été vendue, pertes $$$,les TVA pas encaissées faute de ventes (hôtels, autres souvenirs de vacances) dans tous les pays). En Egypte, Grèce, etc le tourisme est une ressource notable, asséchée cette année.
Les touristes sont donc riches de 300 milliards inutilisés (dont des commerçants qui sont touristes quand leur commerce est fermé, ne partent pas et n'ont pas de clients non plus)
Réponse de le 28/07/2020 à 19:14 :
Une partie de la richesse dépend de la vitesse à laquelle l'argent circule. Plus un billet circule vite plus tout le monde est riche. Et puis mes dix euros vous font 10€ de CA dont 2€ de plus value et 8€ de CA chez votre sous traitant dont 3€ de plus value... Suivant comment on compte mes 10€ non dépensés deviennent 18€... de perdu ou dans mon exemple mes dix euros non dépensés ne générent pas 5€ de PIB (sommes des VA).

Bref ces 320 millards sont une information estimée au doigt mouillé dont on ne sait que faire et dont surtout on ne doit rien penser...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :