Présidentielle 2017 : Mélenchon (17%) talonne Fillon (18%) pour la troisième place

 |   |  653  mots
Jean-Luc Mélenchon est en pleine dynamique, selon une enquête Harris Interactive pour L'Emission politique de France Télévisions. Alors qu'il obtenait 13,5% des intentions de vote il y a quinze jours, ce score est passé à 16% dans les jours précédant le débat du 4 avril... puis à 17% après le débat. Il n'est plus qu'à 1 point de François Fillon.
Jean-Luc Mélenchon est en pleine dynamique, selon une enquête Harris Interactive pour "L'Emission politique" de France Télévisions. Alors qu'il obtenait 13,5% des intentions de vote il y a quinze jours, ce score est passé à 16% dans les jours précédant le débat du 4 avril... puis à 17% après le débat. Il n'est plus qu'à 1 point de François Fillon. (Crédits : Reuters/Stéphane Mahe)
En pleine dynamique, le candidat de la France Insoumise ne serait maintenant plus qu'à 1 point (17%) de François Fillon (18%), selon une enquête Harris Interactive pour France Télévisions publiée ce 6 avril.

Les lignes bougent dans les intentions de vote à la présidentielle, à l'issue du débat du 4 avril ayant réuni les 11 candidats. Si l'on en croit une enquête Harris Interactive réalisée pour « L'Emission politique » de France Télévisions(*), Jean-Luc Mélenchon continue sur sa dynamique enclenchée il y a quelques semaines. Le candidat de la France Insoumise talonnerait maintenant François Fillon, pour occuper la place du « troisième homme »(**).

S 'agissant des deux premiers, tout le monde descend. Ainsi, crédité de 25% des suffrages exprimés, Emmanuel Macron arriverait toujours en tête du 1er tour, malgré un léger recul dans les heures suivant le débat du 4 avril (-1 point). Il devance Marine Le Pen (24%), qui perd aussi 1 point par rapport à la mesure réalisée fin mars - même si cette évolution était déjà visible avant le débat (24% également).

Mélenchon (17%) talonne Fillon (18%)

Mais c'est donc pour la troisième place que les écarts se resserrent nettement. Toujours aux prises avec les « affaires », François Fillon se maintient à 18% des intentions de vote exprimées, soit un niveau stable par rapport à la fin mars, et qui n'a pas évolué à la suite du débat du 4 avril. En revanche donc, Jean-Luc Mélenchon se situe en pleine phase d'envol.

Le candidat de la France Insoumise voit sa dynamique positive encore accentuée après le débat TV du 4 avril: alors qu'il obtenait 13,5% des intentions de vote il y a quinze jours, ce score est passé à 16% dans les jours précédant le débat... puis à 17% après le débat.

Hamon dégringole

Jean-Luc Mélenchon semble ainsi avoir réellement fait « le trou » avec Benoît Hamon, qui suit une trajectoire inverse en passant sous la barre des 10%, avec 9% des suffrages exprimés à l'issue du débat (contre 10% juste avant le débat et 12,5% il y a quinze jours). Pour le candidat « officiel » du PS, cela devient problématique...

Chez les autres candidats, malgré une prestation remarquée, Nicolas Dupont-Aignan voit également son score reculer de 4% à 3% des intentions de vote exprimées.

Cette échéance télévisée a également permis à des candidats a priori moins bien identifiés de gagner en visibilité, à l'image de Philippe Poutou et Jean Lassalle, qui atteignent chacun 1% à l'issue du débat. Nathalie Arthaud et François Asselineau avaient déjà atteint ce niveau (1%) avant même l'émission du 4 avril, tandis que Jacques Cheminade reste cité par moins de 0,5% des électeurs exprimant une intention de vote.

La volatilité de l'électorat en baisse

Enfin, la volatilité des électorats, identifiée depuis plusieurs semaines, se réduit pour l'ensemble des candidats : 80% des électeurs de Marine Le Pen et 79% de ceux de François Fillon se déclarent « tout à fait sûrs de leur choix », soit des hausses respectives de 1 et 4 points par rapport à la mesure d'il y a quinze jours. Surtout, la sûreté du vote s'accentue parmi les électeurs d'Emmanuel Macron (64%, soit +15 points en huit semaines) mais aussi parmi ceux de Jean-Luc Mélenchon (61%, +3 points en 15 jours).

___

(*) Harris Interactive a interrogé pour France Télévisions un échantillon représentatif de 6 274 Français, afin de mesurer les intentions de vote. Plus précisément, 3.639 personnes inscrits sur les listes électorales ont été interrogées avant le débat, et 2.097 après.

(**) Sur le « troisième homme », on lira le très bon ouvrage de Pierre-Frédéric Charpentier, docteur en histoire : « Le troisième homme, histoire des grands perdants de l'élection présidentielle (1958-2012) », Editions du Félin, 320 pages, 19,90 euros. L'auteur dresse le portrait de tous les candidats arrivés à la troisième place depuis 1958 - qui se souvient d'Albert Châtelet, le candidat malheureux contre le général de Gaulle lors du scrutin universel indirect de 1958. On replonge dans l'histoire, à la découverte de Jacques Duclos, Jean Lecanuet, Raymond Barre... Instructif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/04/2017 à 18:10 :
La montée de Mélenchon après la première place de Le Pen dans les sondages confirme que ce pays est bien malade, après les cotillons et les chapeaux pointus sortis pour l'homme qui donne d'après un autre sondage le plus de joie, la descente du lendemain risque d'être particulièrement aigre. On ne pourra même par dire: On vous avez prévenu! L'homme bénéficiant d'une extraordinaire mansuétude, jusqu'à celle de ses adversaires.
a écrit le 08/04/2017 à 14:45 :
Après 5 ans de Melanchon, la France sera à vendre pour le franc symbolique. Il y aura surement de bonnes affaires à faire.
Réponse de le 08/04/2017 à 18:22 :
Surement comme à la chute de l'empire soviétique...
a écrit le 08/04/2017 à 14:44 :
Le bon choix, pour moi c’est de faire disparaitre les deux grands partis qui ont monopolisé le pouvoir depuis 50 ans.Exit le PS exit l’UMP, LR .Cela fera du bien à la France et à une majorité de français.
a écrit le 08/04/2017 à 10:44 :
Le rêve est toujours plus beau que la réalité, mais à l'instar de la plus vieille démocratie du monde, Mélanchon ou Fillon au volant, c'est la Grèce au tournant.
a écrit le 08/04/2017 à 5:53 :
Mélenchon talonne !!
ça voudrait donc dire que les Français n'ont pas compris après cinq-ans de gauche !! Ils en redemandent !!! ça nous prédit des jours heureux , Vive la gauche ! Vive le socialisme-marxiste .
Réponse de le 08/04/2017 à 9:02 :
Remarquez qu'il n'ont toujours pas compris après des décennies de chiraco-sarkozysme (dont Fillon n'est que le dernier avatar) et qu'ils placent très haut le FN dans leurs suffrages.

Par comparaison, Mélenchon c'est le choix d'une certaine vertu personnelle, d'un euro-septicisme modéré et d'une laïcité bien tempérée.

Quant au marxisme que vous lui prétez, c'est une blague, Mélenchon n'a jamais prôné la dictature du prolétariat, et en économie c'est un keynésien pur sucre.
a écrit le 07/04/2017 à 11:51 :
Hamon va se désister pour que la gauche soit présente au 2 e tour ,ainsi nous aurons Fillon, Macron et Mélenchon à peu prêt à 20 ou 22 % et Le Pen à 23 % à la veille du 1er tour et le résultat imprévisible jusqu'au dépouillement se fera sur le taux d'abstentionnistes .Sur les 50% d'abstentionnistes des dernières élections combien iront voter et pour qui là est l'incertitude ? les plus âgés sont ceux qui votent le plus mais si les jeunes générations se décident à aller voter massivement quel sera leur choix ?
Réponse de le 08/04/2017 à 9:13 :
Avec ou sans déistement Mélenchon va bénéficier d'un bon report de voix de la part des électeurs de Hamon. Il pourrait même se retrouver en tête du premier tour avec 25% des voix.
Il bénéficie d'une dynamique extrêmement favorable parce que:
1) plus il creuse l'écart avec Hamon, plus il bénéficie du vote "utile" à gauche.
2) Si en plus il se trouve en position de gagner une place au second tour, il devient LE candidat de toute la gauche et de tous ceux qui ne veulent à aucun prix du FN.

Qui aurait osé imaginer une telle situation il y a quelques semaines?
Réponse de le 08/04/2017 à 19:01 :
Hamon n'a pas besoin de se désister, c'est de facto déjà fait. Il a juste besoin de faire 5% pour que le PS soit remboursé des frais de campagne.
a écrit le 07/04/2017 à 10:04 :
La politique voulue par Marine le Pen est actuellement en cours (peu ou prou) en Suisse. Protectionnisme intelligent, limitation de l'immigration, monnaie nationale, souveraineté, ça a plutôt l'air de fonctionner non ?
a écrit le 06/04/2017 à 19:57 :
Pour éviter tout problème, je voterai FILLON. On aura peut être FILLON- Melenchon ou FILLON - Le Pen au deuxième tour... mais en final FILLON à l’Élysée !
Réponse de le 08/04/2017 à 10:48 :
Le bon choix, vous êtes sûr? Un mafieux à l'Elysée n'arrangera pas les affaires de la France, ni à l'intérieur, ni à l'international...en témoigne son discours filandreux vis à vis de la Syrie ou ses menaces à l'égard des journalistes et des juges qui ne font que leur travail.
a écrit le 06/04/2017 à 19:10 :
Quelle belle élection si Mélenchon arrivait devant FF , ainsi renvoyé vers ses rillettes sarthoises .Et on pourra après s'etre amusé au 1er tour , voter sérieux au second
Réponse de le 06/04/2017 à 19:27 :
Le Pen / Mélenchon se profile sérieusement.
a écrit le 06/04/2017 à 19:05 :
Fillon aurait des preuves sur l'origine élyséenne de ses déboires....j'espère qu'elles ne sont pas du même tonneau que celles présentées au juge d'instruction pour justifier le travail de son épouse....
Réponse de le 08/04/2017 à 9:58 :
Si j'avais réellement ces preuves je n'attendrais pas d'avoir perdu les élections pour les produire, ce qu'il n'a pas fait.

Les faits primants les paroles quand on a affaire à un menteur patenté, les preuves n'existent probablement pas plus que les justificatifs du travail familial ou alors sont une compilation des ragots qui courent sur internet concernant des circuits aussi baroques qu'improbables.

Pour ce qui est de l'ouvrage des journalistes, consacré à la place Beauvau et qui est soudain cité en référence par la droite, il est tellement peu factuel que la justice ne peut rien en faire et on s'en doute : "Un cabinet noir? Pt'et ben qu'oui, p'tet ben qu'non !"

Par ailleurs, le Canard Enchaîné a rappelé qu'il ne se portait pas garant du contenu des ouvrages publiés par ses journalistes en dehors des colonnes de l'hebdomadaire ou des numéros spéciaux. C'est dire qu'il ne le cautionne pas.

Le résultat le plus évident de cette affaire est que Mr Fillon, s'il continue dans ces dénonciations calomnieuses, va finir par devoir en répondre devant la justice. D'autre part le parquet de Paris a ouvert des enquêtes à la suite de menaces de morts reçues par des magistrat du PNF, et les rédactions de Médiapart et du Canard.

On ose espérer que Mr Fillon n'en est pas à l'origine mais ce genre de "soutien" à sa campagne n'est pas du meilleur effet. Surement encore un coup du Cabinet Noir !
Réponse de le 08/04/2017 à 17:51 :
@ l'indécis

Votre intervention montre simplement que vous ne connaissez rien aux lois françaises. Tant que Hollande est au pouvoir il est intouchable. Perdre son temps à des enfantillages (ce que je considère être l'accusation de Fillon, qu'elle soit fondée ou non, et c'est pareil pour tout ce qui touche à la justice en période électorale) est une preuve d'un minimum de sens des priorités.

Quand on n'a que ça à faire que s'attarder sur des enfantillages, c'est un très mauvais signe.
a écrit le 06/04/2017 à 17:56 :
L'institut Harris a été le plus erroné de tous, depuis 36 ans.
a écrit le 06/04/2017 à 17:43 :
On s'approche décidement de plus en plus du cauchmar absolu, soit un deuxième tour avec Mélenchon et Le Pen.
Réponse de le 06/04/2017 à 20:09 :
Au contraire que du bonheur les médias,les sondeurs et autres experts démentis par les anonymes les sans dents ....
Réponse de le 07/04/2017 à 19:03 :
si c'était le cas il faudrait annuler les élections,les élections ne sont pas un défouloir mais une matière sérieuse
a écrit le 06/04/2017 à 17:43 :
et pourtant, filteris place encore fillon devant macron.
Comme on l'a vu aux dernières élections internationales, les systèmes d'intelligence artificielle ne sont pas ridicules face aux sondages souvent complètement faux: curieux que l'on n'en parle pas plus !
Réponse de le 06/04/2017 à 19:30 :
Votre commentaire n'est pas sérieux car avant d'écrire ce type de message vérifiez exactement les données. Un exemple bien connu et dont beaucoup font référence, les US. La fin du dépouillement donne Mme Clinton devant M. Trump d'environ 3 millions de voix. Malgré ce résultat le système américain des grands électeurs ne permet pas à Mme Clinton de s'asseoir à la Maison Blanche. Une nouvelle mode inventée par les politiques qui sont sur la pente descente, mettre en doute tout ce qui est français sans trop regarder réellement ce qui se fait ailleurs de moins bon mais également cette nouvelle donne des électeurs cachés tout cela manque de sérieux et surtout montre la fébrilité d'un parti politique et de son candidat qui parson manque d'éthique a plongé son parti, mais également la politique dans un marasme jamais connu à ce jour. Pour être concret je dirai que M. Fillon par son entêtement montre que la France n'est pas sa priorité. Malgré ses dires, un programme dont les titres ont été écrient mais les textes sont toujours dans le flou la preuve les 35 heures et plus, payées ou pas grande interrogation à laquelle il ne répond pas les 500000 fonctionnaires en moins où dans les entités territoriales par un dicta de baisser les dotations les élus LR vont dire OUI CHEF!!!!mais pour la fonction d'état rien par exemple la suppression des S/préfectures simple à dire puisqu'elle sont inutiles, une seule académie par région il peut donner des pistes précises il ne le fait pas car le programme n'est pas écrit.
Réponse de le 08/04/2017 à 10:12 :
Filteris prétend définir des e-réputations. En gros il avale tout ce qu'il peut sur internet (mais surtout twitter qui représente 80% de son stock de donnée) et en tire une réputation bonne ou mauvaise.

C'est aussi pertinent pour prévoir le gagnant d'une élection que le marc de café, la cartomancie ou Bébert le cochon devin.
Par contre ça coute beaucoup plus cher.
a écrit le 06/04/2017 à 16:55 :
Que Fillon soit encore a 18% montre bien le peu d'exigences morales qu'a l'électorat de ce pays .
....a part couiner et critiquer , aucun courage politique ! : il n'a que les nullités qui se succèdent au gouvernement depuis des années et qu'il mérite bien !
Réponse de le 06/04/2017 à 18:20 :
Malheureusement, entre le FN, Fillon et ses affaires, et les représentants du cauchemar éveillé, pas étonnant que FF soit encore à 18%: tout le monde ne peut aller vers Macron...
Réponse de le 08/04/2017 à 11:00 :
L'élection de M.Fillon sera la preuve au monde de la déliquescence morale de la société française avec le triomphe du chacun pour soi, de la cupidité, du mépris de l'honneur et de la parole donnée avec à la clé la ruine du crédit de la France à l'étranger et, à l'intérieur, la hausse de la délinquance, telles l'Italie dans ses pires moments, voire du régime de Vichy dont l'intéressé se rapproche tous les jours.
a écrit le 06/04/2017 à 16:53 :
Le pauvre Hamon n'a pas été aidé lorsque Aurélie Filipetti , éphémère ministre de la culture, s'est embrouillé dans l'usine à gaz du calcul du revenu universel, le pivot de son programme.
Pour Mélenchon, sa progression ne peut que s'expliquer par la fascination d'une partie de Français à la télévangélisation que cet admirateur de Chavez en veste CheGuevarra maitrise pleinement. Et l'indécent de Fillon , comment peut-il nous parler de sa femmes en pleurs : beaucoup de gens pleurent régulièrement à la fin du mois en voyant leur compte bancaire qui n'enregistre pas des mouvements de double revenu ou de prêt gratuit, sans parler des somptueux cadeaux des amis milliardaires, destinés à améliorer le quotidien ! Alors évidemment anesthésié par autant de non sens, on ne réalise même plus que Macron est le fils spirituel de Hollande et que la Marine nous promet le bonheur dans le pré !.
Réponse de le 07/04/2017 à 9:40 :
Et si vous regardiez le programme de Mélenchon, ainsi que le chiffrage (vidéo de 5h) de ce programme de relance keynésienne ?
Réponse de le 08/04/2017 à 12:00 :
j'essaye d'imaginer ce que ce programme peut donner en pensant
aux pauvres Vénézuéliens, ruinés par le chavisme, qui souffrent de manque d'aliments et de médicaments
et aux pauvres Grecs qui avec Tsipras, ne se remettent ni de la pression migratoire, ni de l'incapacité à instaurer une fiscalité pour les plus riches et ceci en dépit de 10 milliards donnés par l'UE, soit 6% du PIB grec, depuis 2015.
D'ailleurs, et très opportunément, Monsieur Mélenchon n'évoque plus ces deux figures politiques qui l'avaient tant enthousiasmé.
Alors je veux bien que les gens aient "un dream à la Obama", mais je préfère penser à la cigale et la fourmi de Jean de La Fontaine qui me semble plus réaliste.
Bonne campagne tout de même puisque JLM a un incontestable talent d'orateur !
a écrit le 06/04/2017 à 16:26 :
La France risque d'avoir le choix entre un adorateur du couple Castro/Chavez et une héritière de la soumission à l'envahisseur. Si Hollande s'était contenté de détruire le PS, on s'en satisferait bien mais c'est le pays tout entier qu'il a laissé en totale perdition. Sa responsabilité sera historique.
Réponse de le 06/04/2017 à 19:11 :
De quoi parlez-vous ? Pays en perdition ? Ses résultats économiques sont nettement meilleurs que le quinquennat précédent. Je n'aime pas Hollande, et suis content qu'il ne se représente pas, mais l'histoire dira certainement qu'il a été un bien meilleur président que Mitterrand, Chirac et Sarkozy. Marre de ce Hollande Bashing qui fais penser à la peur qui a précédé le régime pétainiste. A force de penser que l'herbe est plus verte chez les voisins, à force de se penser faible, on ne fait que se tirer une balle dans le pied. Notre pays ne va pas si mal. Il n'est pas "envahi" par les étrangers. Il suffit de voyager un peu, en France, comme à l'étranger, pour s'en rendre compte. Un seul problème sérieux, le chômage. Il ne faut pas baisser les bras et en faire la priorité absolu du prochain gouvernement car c'est la clef de tous les autres enjeux économiques et sociaux.
La France aurait surtout besoin d'une bonne thérapie collective, d'un candidat charismatique, qui sache expliquer les objectifs et les mesures à prendre pour créer des emplois solides, qui sache donner du temps au temps (même s'il n'a pas été un bon président, Mitterrand avait le sens des formules et une grande intelligence politique), rassurer et communier avec les français (comme Chirac), afin d'avoir une ligne clair et lisible, par les français et les autres dirigeants étrangers. Pour cela, après avoir eu le suffrage de nos concitoyens, notre président devra en priorité convaincre nos partenaires européens du bien fondé de notre politique. Les Républicains ont malheureusement choisi un candidat qui ne peuvent les représenter compte tenu de sa perte totale de légitimité morale exercer ces plus hautes fonctions, les Socialistes ont souhaité se saborder en se choisissant une pale copie de Mélenchon, le parti de la richissime Marine Le Pen, continue de faire croire qu'il est anti-système alors que l'on découvre régulièrement qu'il est à la pointe de ce qui se fait de pire dans ce domaine (héritage et magouilles fiscales de la famille Le Pen, financement politique douteux, influence étrangère, officines nauséabondes, fausses factures, emplois fictifs, népotisme, alliance avec des négationnistes et autres néo-nazis à l'échelle européenne et régionales). Bref, malgré l'abondance de choix, ce sera encore un vote par défaut en ce qui me concerne. Toutefois, un peu moins qu'au cours des 3 dernières élections.
Réponse de le 07/04/2017 à 15:09 :
Enfin! marre de Miterrand, tout le monde savait, mais ont appris au dernier moment que l'on avait payé pour sa garçonnière! Marre de Chirac qui n'a rien fait. La dette toujours là. Marre de ces journalistes qui font l'élection présidentielle, alors qu'ils doivent être neutre, et intègre.
Réponse de le 08/04/2017 à 11:07 :
De quel envahisseur parlez-vous? S'il s'agit de la référence au 3°Reich, le candidat de la droite et autoproclamé du centre reprend toutes les valeurs du régime de Vichy dont il fédère tous les nostalgiques .
a écrit le 06/04/2017 à 16:19 :
Une petite remarque pour tout ceux qui s'improvisent spécialistes du Venezuela : sous Chavez l'IDH est passé de 0.66 à 0.76, le taux de pauvreté de% en 2002 à 29,5% en 2011... Il a encadré les prix des denrées de première nécessité, interdit les licenciements massifs et limité le temps de travail par semaine, établit un impôt sur les terres non productives et empêche qu’une seule personne possède une surface supérieure à 5 000 hectares, mis en place une loi sur les semences pour barrer la route à Monsanto... Malgré ce que l'on peut pensé il a décentralisé le pouvoir en donnant beaucoup de place aux conseils communaux, la participation populaire est donc complète.
Ce sont le patronat, un syndicat corrompu, l’Eglise, les classes moyennes et les médias qui tentent de déstabiliser le gouvernement pour revenir sur toutes les progressions sociales advenues depuis Chavez... Et forcément comme ce sont quelques oligarques qui contrôlent les médias, en France vous voyez tout par votre prisme (ou le prisme américain déçu d'avoir du réduire sa sphère d'influence qu'il avait instauré pendant les dictatures des années 70'). Le peuple, lui, a toujours défendu Chavez pour contre les coups d'état tentés par les privilégiés.
A propos de Chavez avant sa mort : " Au sein de la caste constituée par l’oligarchie, la finance et les classes moyennes, on hait cet intrus. Avec sa peau sombre et sa gouaille, il ressemble à un chauffeur de taxi, un portier d’hôtel, un déshérité des ranchos, un buhonero. Seulement, c’est précisément parce qu’il ressemble au peuple des profondeurs qu’il occupe Miraflores (le palais présidentiel)."
Cordialement
Réponse de le 06/04/2017 à 19:09 :
Il a vidé les supermarchés et les pharmacies sans parler de la criminalité qui a explosé. Effectivement son bilan fait rêver.
Réponse de le 06/04/2017 à 19:32 :
Je pense que vous devriez venir faire un tour au Venezuela et lire un petit peu la presse d'Amérique Latine. A part redistribuer l'argent facile obtenu grâce aux produits pétroliers, Chavez n'a pas investi dans l'industrie et l'auto-suffisance alimentaire de son pays. Résultat, la chute des cours du pétrole a plongé le Vénézuela dans la violence et la misère. Vos vieilles données statistiques ne valent plus rien de nos jours pour décrire un pays qui semble sortir d'une guerre terrible tant une majorité se bat pour survivre au quotidien. Votre pseudo portrait romantique est indécent lorsque l'on constate dans quel état se trouve le pays, le coup d'Etat actuel, le phénomène massif d'achat de voix et la violation des règles démocratiques pratiqués par Chavez et ses partenaires pour se maintenir au pouvoir. Qu'il ait eu raison de s'opposer aux riches familles alliées des Etats-Unis pour spolier son peuple ne peut justifier tous les mensonges et le culte que Mélenchon, et ses adeptes, continuent de nous servir, alors même que la gauche de la plupart des pays d'Amérique du Sud a su trouver les mots justes pour pratiquer sa propre auto-critique à ce sujet. Encore une fois, comme avec le stalinisme, c'est en France (houps, en Bolivie également) que l'on trouve les derniers fidèles, qui par nostalgie et posture réactionnaire de gauche, sont prêts à se voiler la face et à se jurer plus révolutionnaires et vénézuéliens que tout le monde. Triste et pathétique.
Réponse de le 06/04/2017 à 21:24 :
Que faites vous encore en France? Le paradis vénézuélien vous tend les bras.
Réponse de le 12/04/2017 à 15:32 :
Lire la presse sud américaine aux ordres de l'oligarchie tout comme en France, quel intérêt? Vous devriez diversifier vos points de vue pour pouvoir apprécier toutes les avancées réalisées sous Chavez. D'ailleurs si c'était si invivable comment expliquer que le peuple l'ai toujours soutenu? À chaque coup d'état tenté par les nantis ils sont descendus dans la rue pour défendre les progrès mis en œuvre sous ce socialisme participatif. L'image d'un pouvoir centralisé et autoritaire me fait bien rire quand on sait à quel point le peuple s'implique dans le processus. Tremblez avant que ça n'arrive en France avec Mélenchon : le peuple va enfin reprendre le pouvoir et vous pourrez dire adieu à vos privilèges. Vous verrez que cela rend heureux de partager et de voir les inégalités se réduire. Rien que la loi pour encadrer les salaires dans un rapport de un à 20 va faire du bien.
a écrit le 06/04/2017 à 16:19 :
Melenchon fait une remontée spectaculaire avec ces 17% d'intentions de vote et talonne Fillon à 18% ( Passera-t-il troisième et encore plus ?) Rien n'est impossible dans cette campagne de la présidentielle qui semble totalement improbable ! Par contre pour Hamon c'est la chute dans l'abîme et de 10% on tombe à 9% puis encore plus bas : finira-t-i à 5% comme en 1971 pour le candidat socialiste avant la grand aventure de Mitterand et tout le socialisme reinventé. Melenchon fait une bien meilleur campagne et ne promet pas des propositions "totalement indécente " avec 0% de croissance, "la foire pour tous", 850€ pour moindre revenu ( qui peut vivre decemment avec 850€) . Oui Jean Luc Melenchon a plus d'envergure et depuis longtemps que Benoit Hamon ( qui a eu un sympa de poids avec Sapin aujourd'hui). Alors Mélenchon devant Fillon avant de rejoindre Macron à 23.5% !!
a écrit le 06/04/2017 à 16:18 :
Selon Filteris.com, Emmanuel Macron est 3ième, François Fillon est en seconde place. Ce n'est pas François Fillon qui est en danger, mais Emmanuel Macron. Jean Luc Mélenchon lui botte l'arrière-train de la pointe de ses souliers. Si vous voulez avoir l'heure juste, ne faites pas confiance aux sondages, source de manipulation et d'incohérence; Filteris.com possède une expertise exceptionnelle afin de donner une pondération juste à chacun des candidats dans cette course.
Réponse de le 06/04/2017 à 21:12 :
On lit de ces délires sur ce forum...
a écrit le 06/04/2017 à 16:03 :
On va finir par un duel Mélenchon contre Marine. Bref entre la constituante de 1789 et
un nationalisme affiché. Ça peut-être amusant tant les français en ont marre du système
mais , il va falloir s'accrocher aux branches.
a écrit le 06/04/2017 à 15:37 :
Les idoles de Mélanchon se nomment Chavez et Maduro.Le Vénézuela,un pays ou on ne trouve meme plus de papier toilette dans les magasins tellement il y a de pénuries.Est-ce cela que vous voulez pour notre patrie?
Réponse de le 06/04/2017 à 16:13 :
C'est totalement incomparable...car au Venezuela, le secteur pétrolier représente 96 % des exportations et les deux tiers des recettes du pays.
Or, la France a une économie bien plus diversifiée.
Réponse de le 06/04/2017 à 16:17 :
Utilisez des feuilles, c'est écosocialiste.

Si vous n'avez pas de feuillez, prenez des orties.
a écrit le 06/04/2017 à 15:21 :
Je vais voter pour le candidat qui vient de déclarer qu'il poursuivrait toutes les personnes dans cette affaire.
Réponse de le 06/04/2017 à 17:02 :
Pourquoi mettre "C'est bon maintenant " , tu allais voter autre chose sans cette déclaration de Fillon , j’ai comme un doute .
a écrit le 06/04/2017 à 14:47 :
Quel malheur pour la France s'il faut choisir entre Le Pen et Melanchon c'est choisir entre la peste et le choléra.Espérons que les électeurs feront preuve de bon sens dans l'isoloir, afin de voter pour un programme réalisable qui sortira le pays de .l'ornière méme si cela s'avére difficile, plutot que pour des programmes conçus uniquement pour etre élu et qui améneront le pays dans le gouffre.Pensons aux générations futures.
a écrit le 06/04/2017 à 14:26 :
Maintenant que l'aile droite du PS à rejoint Macron sans état d'âme et surtout sans sanction, il serait souhaitable que l'aile gauche du PS rejoigne Melenchon y compris aux législatives.C'est vrai qu'habituellement dans les autres présidentielles ,c'est plutôt le PS qui demandait ce type de ralliement ( ce qui ne dérangeait pas l'aile droite du PS à ce moment la, comme quoi ) étant généralement en tête dans les sondages devant le FdG ,mais maintenant ce n'est plus le cas , alors autant saisir l'occasion.
a écrit le 06/04/2017 à 14:22 :
Hamon ne se désistera probablement pas, malgré ce message que ses propres électeurs lui envoient. C'est assez logique venant de ces derniers, la disparition d'un des deux candidats de gauche étant la seule chose qui puisse lui permettre d'être au deuxième tour. Mais les socialistes retourneront vers Hamon quand ce dernier aura préféré être assassiné que de devoir se suicider : Mélenchon est quelqu'un de plutôt sympathique, charismatique et cultivé, indépendamment des idées qu'il défend, mais ce n'est pas un chef, c'est juste un jusqu'au-boutiste.

Je trouve choquant qu'on puisse privilégier le vote utile et non le vote de conviction au premier tour. Etant donné que ces chiffres sont donnés par un sondage, ce n'est heureusement probablement pas le cas. Des trois qui selon les médias font la course en tête, seul Macron à de toute façon en principe quelque chose à craindre de ce qui se passe sur sa gauche : les deux autres ont un électorat d'une part étanche vers la gauche, et surtout qui n'écoute globalement pas les médias, alors que Macron a construit le sien grâce ces mêmes médias, avec toute la fragilité et la volatilité que ça suppose.
a écrit le 06/04/2017 à 14:11 :
pourquoi dans cette campagne ne parle t on jamais du financement des projets et du deficit Encore une complicite de journalistes qui profitent des 7300 £ d'avantage fiscal ???
a écrit le 06/04/2017 à 14:09 :
Jean-Luc Mélenchon ? Soyons sérieux. On a eu 5 ans de sur place avec F. Hollande, si on ajoute 5 ans de communisme mâtiné de populisme et de nationalisme économique les marchés ne vont pas aimer, et les Français vont déguster à la Grecque. Personne n'a envie d'en arriver là, même ceux qui voient en Mélenchon un bon tribun.
Réponse de le 06/04/2017 à 14:44 :
Justement soyons sérieux, lisons tous l'avenir en commun http://www.laec.fr et rendons nous compte du bien que cela apporterait à la France et à l'Europe en général.... Faut lire avant de critiquer! Il ne s'agit pas de faire du "nationalisme économique", le programme propose juste de nous protéger LOGIQUEMENT face à ce que propose l'économie ultra libérale...
Quand vous vous couché le soir vous ne pensez qu'au marchés financiers? A ce qu'ils pensent de vous? Nan mais soyons sérieux! Votre discours est bien la preuve qu'il faut renforcer l'action de l'état dans l'investissement :)
L'investissement, planifié, dans des secteurs d'avenir clé, les marchés devraient aimer au contraire...
Quand à la Grèce, elle déguste en ce moment surtout parce qu'elle applique l'austérité (et pas qu'un peu!!!) que leur a demandé les dirigeants de l'UE pour sauver les banques, pas le niveau de vie du peuple, et rembourser une dette devenue non remboursable à présent...
En parlant de dette, Mélenchon ne l'a fera pas du tout exploser, puisqu'il y a 193 milliards de recettes prévues! (Dont la révolution fiscale, qui baisse les impôts pour les revenus en dessous de 4000€, mais les augmentent dans le même temps pour ceux au dessus, et plus fortement pour ceux au dessus de 30 000 (!!!) par mois).
Là je ne cite qu'une mesure pour vous montrer que la dette ne deviendra pas incontrôlable, si vous voulez la totalité de la logique de son programme je vous invite à regarder les 5h d'émission dédié à cela, ou bien juste à lire le programme...

https://www.youtube.com/watch?v=DdzMVvAVmvQ

Et ne me fais pas croire que tu es économiste parce que tu parles des marché, visiblement tu ne sais pas que les marché aiment l'investissement, quand il ne spéculent pas, bien sûr...

Un meilleur avenir pour nos enfants tu t'en fou? Pour une fois que l'on a quelque chose d'ambitieux, mais de logique et cohérent je vois pas où est le problème... On devrait tous voter pour vu que ce ne sera que bénéfique pour notre société, qui se meurt à cause du libéralisme économique, et non à cause de l'étranger.
Réponse de le 06/04/2017 à 14:52 :
Une trouvaille de ma part : https://www.youtube.com/watch?v=Mr4r5JiuYe0

Si ça peut te convaincre... Il y a mille moyens mais comme Mr. Généreux est l'un des économiste derrière ce programme et que tu penses visiblement majoritairement à l'économie je pense que c'est le meilleur. (tu as aussi son passage chez Inter, ou bien ceci https://www.youtube.com/watch?v=tHmGOVC2S_A avec l'autre économiste, qui débat avec un économiste libéral).

Sur ce, bonne fin de semaine cher compatriote!
Réponse de le 06/04/2017 à 15:30 :
Mélanchon President ? Il va gouverner avec qui ? Hamon ? Poutou ? Cela est loin de faire une majorité. Et qui fera son premier Ministre : Corbières ?? Un peu juste quand même dans son costume....
a écrit le 06/04/2017 à 14:08 :
Les chiffres ont le grand avantage d'être a priori factuels, et de mettre en évidence une photo à un instant donné, mais aussi une évolution dans le temps.
Mais quid des indécis et des votes blancs ?
Il manque des infos dans les chiffres donnés, pour pouvoir les considérer comme fiables.
Exemple : si il y a 30% d'indécis, cela signifie que les pourcentages donnés ne concernent que 70% des sondés, qui eux-mêmes ne sont pas toujours sûrs de leur choix.
Il n'y aurait donc au final qu'environ la moitié des sondés dont l'avis est sûr, avec des différences en fonction des candidats (les électeurs de Mme Lepen semblent très déterminés, et iront voter, ce qui n'est pas forcément le cas des autres candidats.
Donc si les indécis ne votent pas ou votent blanc, Mme Lepen sera élue, car elle aura fait le plein de ses voix (100% de 40%), alors que l'autre candidat (Macron, Fillon, Mélenchon, ... ?) n'aura lui obtenu que 60% de 60%. Mme Lepen serait alors victorieuse grâce aux abstentionnistes. Les abstentionnistes ont tout à fait le droit de s(abstenir ou de voter blanc, mais si des chiffres sur les intentions de vote sont donnés, je préfèrerais qu'ils indiquent clairement les pourcentages réels, et non pas abstraction faite des abstentions ou des votes blancs, afin d'éviter de revivre un avril 2002.
a écrit le 06/04/2017 à 13:42 :
Je souhaite vivement que M MELANCHON double M FILLON.
a écrit le 06/04/2017 à 13:39 :
Franchement si nous voulons que la france arrête de laisser des plumes avec les travailleurs detachees qui ne sont rien de plus que du dumping social qui ruine nos petites entreprises et pour defendre nos interets en europe et changer les choses le seul intègre courageux intelligent et credible à mon sens pour faire ce travail c'est mélenchon le reste ne son que des oui oui de l'europe de merkel avec des casseroles et rien de plus
a écrit le 06/04/2017 à 13:19 :
Si les français ne savent pas que pour se sauver de fillon et de le pen faut voter macron...

La fabrique à opinion résultat de l'accaparement des médias dans les mains de quelques uns qui ont intérêt à ce que leurs poulains deviennent président de la république, et intérêts qui concernent des centaines voir milliers de milliards hein, forcément quand on a les moyens de s'acheter un PR on ne joue pas pour perdre.
a écrit le 06/04/2017 à 12:30 :
Et si Hamon se désiste en faveur de Mélanchon, ce dernier passe en 2e position. Pourquoi ne le ferait-il pas face à la traitrise des anciens copains socialos devenus macronistes; ce qui revient d'ailleurs au même, sauf que Hamon ayant peu de chances d'être élu, cela réduit aussi leurs chances d'être au prochain gouvernement. Ces gens n'ont pas de convictions profondes et leur seul objectif, c'est le pouvoir personnel inconditionnel :-)
a écrit le 06/04/2017 à 12:29 :
Fin de démocratie pour nous amende 68 pour avoir gêné une réunion lr
Réponse de le 07/04/2017 à 15:40 :
c'est scandaleux, inadmissible! voilà ce que ressemblera la France de Fillon!
a écrit le 06/04/2017 à 12:23 :
Mélenchon est sympathique, cultivé, bon orateur, et après? Il ne veut pas gouverner! et avec quelle majorité pour gouverner? Sur ce point, aucun des candidats ne pourra s'appuyer sur une majorité à l'Assemblée Nationale. Cohabitation assurée, mais au fond n'est ce pas ce que les Français veulent? Les coalitions c'est aussi le moyen se parler, de faire des compromis sur une base élargie. L'Allemagne et d'autres pays y arrivent bien, et ça n'a pas l'air de leur poser des problèmes.
Réponse de le 06/04/2017 à 13:32 :
Bien sûr que si, Jean-Luc Mélenchon et son mouvement de la France insoumise veulent remporter l'élection et gouverner !

Il y a tant de choses à faire dans notre pays sur le partage des richesses, sur l'écologie, sur le handicap (bien souvent oublié par les autres candidats), sur la modification de nos habitudes de production et de consommation, sur la mise en place d'une nouvelle république et sur tant d'autres sujets...

Le programme l'avenir en commun s'est construit depuis plusieurs années grâce à des spécialistes dans chaque domaine issus de la société civile.
Jean-Luc Mélenchon n'en est que le porte parole et le projet qu'il porte est bien plus important que sa personne (lui même en est conscient) !

Je vous invite à lire le programme :

https://laec.fr/sommaire
https://avenirencommun.fr/livrets-thematiques/

Insoumisement votre
Réponse de le 06/04/2017 à 15:29 :
d'accord avec vous, la bipolarité de la politique en France est totalement stérile, car elle débouche immanquablement sur des oppositions dogmatiques. Il est grand temps de passer à autre chose. Il n'y a pas systématiquement de mauvaises idées chez les uns et les autres, et la concertation . le dialogue doit pouvoir déboucher sur des solutions réalistes. Pourquoi ce qui est possible dans les pays du nord de l'Europe ne le serait pas en France.
Réponse de le 06/04/2017 à 16:03 :
@valbel89: 1) je pense que Mélanchon se présente pour gagner et gouverner. Il ne faut pas non plus le rabaisser, car il n'est apparemment pas idiot (même s'il n'est pas ma tasse de thé). 2) La coalition est en effet une option plus démocratique que le régime français actuel. Cependant, le socialisme, c'est le dirigisme autoritaire qui ne tolère pas autre chose que son point de vue. Cette option n'est donc pas possible dans la France actuelle :-)
a écrit le 06/04/2017 à 12:18 :
Mélechon ou Le Pen??? je crois que je vais définitivement resté à l'étranger, c'est devenu vraiment grave et anxiogène en France.
Fuyez pauvres fous !
Réponse de le 06/04/2017 à 14:06 :
Fuir, certes, mais vous ne nous dites pas où vous avez trouvé votre paradis !
Réponse de le 06/04/2017 à 17:00 :
Ahahahah!
Les pays sont divers et variés mais comme la pièce d'un sou ils ont tous 2 cotés... yin and yang.
Réponse de le 07/04/2017 à 15:42 :
Macron est le seul sans démagogie (ni droitière ni gauchiste),Pragmatique!
a écrit le 06/04/2017 à 12:15 :
Mélenchon n'est attaqué par absolument personne alors que son programme économique s'il était appliqué serait aussi aussi nocif pour la France que celui de Le Pen qui fait l'objet de toutes les critiques. C'est la culture gauchiste française qui imprègne depuis maintenant un siècle toutes les couches de la société française et qui contrairement à ce que concluait certains un peu hâtivement, suite à l'échec de Hollande est très loin d'être déclinante.
a écrit le 06/04/2017 à 12:05 :
Mr Mélanchon et Mme Le Pen au deuxième tour des présidentielles les Français renversent à leur tour la table comme nos amis les sans dents Anglais et Américains...bonjour la tête des experts et des sondeurs!
a écrit le 06/04/2017 à 11:48 :
Bizarrement en ce moment pas d’impôts nouveaux , pas de nouvelles taxes, pas d'augmentation des carburants, pas trop de radars sur les routes.
On dirai que c'est pas le moment de faire augmenter le % du FN , il ne faut pas froisser l'électeur ....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :