Armement : le cri d'alarme du chancelier allemand Scholz pour une production « à grande échelle » en Europe

Lors de l'inauguration d'une usine d'armement ce lundi, Olaf Scholz a appelé les pays membres de l'UE à se tourner vers une production de masse de matériel militaire. Ce, en privilégiant les commandes groupées et de long terme. Une nécessité pour faire face à la menace russe.
Le dirigeant allemand s'exprimait sur la défense européenne, à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle usine du fabricant d'armes Rheinmetall, à Untelüss, dans le nord de l'Allemagne.
Le dirigeant allemand s'exprimait sur la défense européenne, à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle usine du fabricant d'armes Rheinmetall, à Untelüss, dans le nord de l'Allemagne. (Crédits : LIESA JOHANNSSEN)

Vers un réarmement massif de l'Europe face à la menace russe ? C'est en tous cas l'avis du chancelier Olaf Scholz, qui a appelé ce lundi les Européens à se tourner vers une production de masse de matériel militaire, en privilégiant commandes groupées et de long terme.

Le dirigeant allemand s'exprimait à l'occasion de l'inauguration d'une nouvelle usine du fabricant d'armes Rheinmetall sur le plus important complexe industriel de défense du pays, à Untelüss, dans le nord de l'Allemagne.

« Nous devons abandonner l'industrie manufacturière pour nous tourner vers la production d'armements à grande échelle », a-t-il déclaré, sur place. Il s'agit d'une « nécessité urgente. Car aussi dure que soit cette réalité, nous ne vivons pas en temps de paix », a par ailleurs souligné le chancelier.

Pour le chancelier, la guerre de la Russie en Ukraine et les « ambitions impériales » formulées par Vladimir Poutine représentent « une menace majeure ». Dans cette situation, « celui qui veut la paix doit réussir à dissuader les éventuels agresseurs », estime-t-il.

« Une défense forte nécessite une base industrielle solide »

Lors de ce discours, Olaf Scholz a aussi pointé l'insuffisance des milliards d'euros d'armes livrées à l'Ukraine par les pays de l'UE, encore loin d'avoir atteint une capacité suffisante pour soutenir durablement le pays et reconstituer leurs propres stocks. Pour remédier à cela, il faut, selon le dirigeant, une coopération industrielle « plus étroite » entre les Vingt-Sept.

Lire aussiSoutien à l'Ukraine : Olaf Scholz lance un appel à l'unité au sein de l'UE

« Une défense forte nécessite une base industrielle solide. Celle-ci verra le jour si nous, Européens, regroupons nos commandes, si nous mettons en commun nos moyens et donnons ainsi à l'industrie des perspectives pour les 10, 20 ou 30 prochaines années », a-t-il déclaré.

A cet égard, l'Allemagne a longtemps été un mauvais exemple, a reconnu Olaf Scholz, car la politique d'armement « a été menée comme s'il s'agissait d'acheter une voiture », sans la planification de long terme dont ont besoin les industries de défense pour investir dans des capacités supplémentaires.

L'Etat-major allemand sur la même ligne que Scholz

La position d'Olaf Scholz est pleinement partagée par son chef d'état-major, Carsten Breuer. Dans un entretien accordé samedi dernier au quotidien allemand Die Welt, le haut gradé juge nécessaire que l'armée allemande, en cours de remise à niveau depuis le lancement de la guerre russe en Ukraine, soit « apte à la guerre ».

« Sur la base des différentes analyses et quand je vois la menace potentielle que représente la Russie, cela signifie pour nous cinq à huit années de préparation », a déclaré le général allemand. « Cela ne veut pas dire qu'il y aura alors une guerre. Mais elle est possible. Parce que je suis militaire, je dis : dans cinq ans, nous devons être aptes à la guerre », a-t-il précisé.

Lire aussiDonald Trump encourage la Russie à attaquer les pays de l'OTAN

Boris Pistorius, le ministre allemand de la Défense, est aussi allé dans ce sens récemment : il a présenté de nouvelles directives de l'armée allemande, dans lesquelles le gouvernement insiste pour que la Bundeswehr soit également capable de s'engager sur la scène internationale, comme elle l'a fait dans les Balkans de l'Ouest et dans la région du Sahel.

Pour rappel, cette année, les dépenses militaires allemandes vont représenter 2,1% du PIB du pays, soit 72 milliards d'euros. Un record. L'Allemagne va aussi se doter d'un fonds de 100 milliards d'euros destiné à moderniser son armée. Berlin songe par ailleurs à introduire le service militaire obligatoire.

Lire aussiFace à la menace russe, l'armée allemande doit être « apte à la guerre » dans 5 ans, dit son chef d'état-major

Montée en puissance de l'armurier allemand Rheinmetall

La nouvelle usine d'armes Rheinmetall doit produire à partir de 2025 des munitions d'artillerie de 155 millimètres, en visant progressivement une capacité de 200.000 obus par an. Il s'agit, selon le chancelier, d'un « signal » à l'adresse des Européens appelés à muscler la base industrielle de défense du continent.

Sur l'ensemble de ses sites en Europe, le fabricant veut produire au global jusqu'à 700.000 obus d'artillerie par an en 2025, contre 400 à 500.000 cette année. Avant la guerre russe en Ukraine, il n'en produisait que 70.000.

(Avec AFP)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 44
à écrit le 18/02/2024 à 7:52
Signaler
les allemands sont des pragmatiques et c'est dans ce cadre qu'ils sont devenus la troisieme puissance economique mondiale . maintenant ils faut proteger le magot on ne peut pas leur en vouloir donc il faut acheter des armes europeennes enfin je ...

le 18/02/2024 à 20:21
Signaler
@kyssinger Les chiffres parlent un langage différent. La France exporte bien plus d’armes que l’Allemagne. Les entreprises allemandes de défense sont désavantagées par les restrictions restrictives à l’exportation. La vente des Eurofighters - un pr...

à écrit le 18/02/2024 à 7:51
Signaler
les allemands siont des pragatiques et ces t dans ce cadre qu'ils sont devenus la troisieme ouissance economique mondiale . maintenat ils faut proteger le magot on ne peut pas leur en vouloir donc il faut acheter des armes europeennes enfin je v...

à écrit le 15/02/2024 à 10:50
Signaler
La cigale allemande se réveille , elle achète des armes a tous les pays sauf à la France , elle pourrie les programmes militaires communs , elle contourne l'embargo européen en exportant de façon exponentielle vers les pays satellites de la Russie ,...

le 16/02/2024 à 12:01
Signaler
@cantalou Ceux qui vivent dans des maisons de verre ne devraient pas jeter des pierres. Tandis que l'Allemagne s'abstient d'importer du gaz naturel russe bon marché, nuisant ainsi à son industrie, la France continue d'acheter de l'uranium à la soci...

à écrit le 15/02/2024 à 8:21
Signaler
Énormes et inquiétants problèmes psychiatriques chez les politiques Allemands, comme chez leurs homologues français d'ailleurs !!😰🥶

à écrit le 14/02/2024 à 19:10
Signaler
Quel hypocrisie. Arretez de saper la France dans la domaine de la défense donc Herr Scholz.

à écrit le 14/02/2024 à 12:29
Signaler
1870-1914-1939, nos ennemis ne se trouvent à 2000 km de nos frontières mais bel et bien de l'autre côté du Rhin, la dernière fois que les russes sont venus en France, c'était durant la campagne napoléonienne de France en 1814, et ce ne sont pas nos e...

à écrit le 14/02/2024 à 5:20
Signaler
A l'évidence le Saint-Empire germanique rêve debout en espérant reconstituer son arsenal militaire avec l'argent des victimes de ses dernières opérations "spéciales" tandis que la France a annulée naïvement sa dette de reconstruction en échange d'...

à écrit le 13/02/2024 à 20:31
Signaler
Le problème c'est qu'à chaque fois que l'on parle armement, ils veulent la technologie des autres et se réserver la fabrication . Toutes tentatives de travailler avec les Allemands est vouer a l'échec . Tout les projets communs ont capoté. C'est faci...

le 16/02/2024 à 12:22
Signaler
@Bruno Vous faites actuellement comme si la France avait le monopole des capacités technologiques. Les politiciens français ne poussent pas l’Allemagne à participer à des projets communs parce qu’ils veulent faire quelque chose de bien pour les All...

à écrit le 13/02/2024 à 20:31
Signaler
Le problème c'est qu'à chaque fois que l'on parle armement, ils veulent la technologie des autres et se réserver la fabrication . Toutes tentatives de travailler avec les Allemands est vouer a l'échec . Tout les projets communs ont capoté. C'est faci...

à écrit le 13/02/2024 à 18:41
Signaler
Bonjour, avoir des armes s'est bien.. avoir aussi des soldats en grande nombre, former, instruit et entraîner s'est mieux.. Seul la conscription peux nous donner la certitude de pouvoir défendre le pays.... Bien sûr ils ne faut pas le dire...

le 14/02/2024 à 10:08
Signaler
vous devez pas avoir fait l armee pour soutenir que la conscription c est bien. avoir des millions de bidasses qui ont tiré 40 cartouches en 1 an (c est mon cas) ca sert a rien . il est bien plus intelligent d avoir une armee plus petite de pro, comp...

à écrit le 13/02/2024 à 14:22
Signaler
lorsque l'on participe a un génocide que l'on déni, cela me semble difficile du coup d'entendre les arguments !

à écrit le 13/02/2024 à 14:06
Signaler
La raclée de le dernière guerre mondiale n'a pas suffi aux Allemands ? Ils vont au rab ?

le 13/02/2024 à 16:05
Signaler
Ils doivent se dire qu'à 27 ce sera plus facile qu’avec des italiens et des roumains.

à écrit le 13/02/2024 à 13:56
Signaler
Cela fait des décennies que j'avais prévu ce qui ce passe et non je ne suis pas un médium. Simplement que pountine est un dictature qui a soif de pouvoir et de grandeur et qui n'a peur de rien ,car l'Europe est faible parce que l'on a vécu dans un ...

à écrit le 13/02/2024 à 12:26
Signaler
Questionnements Les exportations industrielles allemandes plongent. Sidérurgie, chimie, machines, outils, semi-conducteurs, systèmes électriques et énergétiques, réorientations? De l'automobile à l'armement?

à écrit le 13/02/2024 à 11:09
Signaler
Quelle folie de la part de ce Chancelier que de préparer l'Allemagne à attaquer la Russie ! Nous aurions plutôt intérêt à favoriser une union européenne pour contrecarrer la volonté hégémonique des États-Unis.

le 13/02/2024 à 12:55
Signaler
Tiens ! Une nouvelle signature parmi les Poutinolâtres.

le 13/02/2024 à 14:08
Signaler
Menace Russe? 🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

le 14/02/2024 à 5:34
Signaler
Qui vous dit que le Saint-Empire germanique ne se prépare pas à se partager l'Europe avec la fédération de Russie à défaut d'une annexion totale? Une chose est sûre avec l'Allemagne, c'est qu'elle n'est pas plus garante de la sécurité de l'Euro...

le 16/02/2024 à 12:31
Signaler
@PNL Une association supranationale d’États-nations souverains comme l’UE ne peut pas créer une défense européenne commune et efficace. Les États de l’UE ne parviennent même pas à se mettre d’accord sur une politique migratoire commune. Il est donc ...

à écrit le 13/02/2024 à 11:08
Signaler
Quelle folie de la part de ce Chancelier que de préparer l'Allemagne à attaquer la Russie ! Nous aurions plutôt intérêt à favoriser une union européenne pour contrecarrer la volonté hégémonique des États-Unis.

à écrit le 13/02/2024 à 10:32
Signaler
La production industrielle allemande a chuté de 1,6% en décembre dernier. La transition énergétique allemande est plus que laborieuse, en l'absence de nucléaire, donc la compétitivité allemande s'érode à l'exportation. Comme l'Allemagne fait le pluie...

le 14/02/2024 à 17:58
Signaler
@Yakari : je souscris totalement à votre analyse et vous remercie d'élever le niveau dans ce flux quasi ininterrompu de commentaires naïfs et incultes. Il apparaît évident que face à l'effondrement de leur production industrielle notamment automobile...

à écrit le 13/02/2024 à 10:19
Signaler
Comment voulez vous faire confiance à la cigale allemande qui doit 400 milliards à l'OTAN , dont l'armée est au niveau d'une république bananière sans l'appui des us , en plus un pays qui ne respecte pas l'embargo européen sur les exportations vers l...

le 16/02/2024 à 12:35
Signaler
@cantalou Vous semblez toujours être dans le mode de l'inimitié héréditaire germano-française. La méfiance entre nos nations est probablement réciproque : je rappelle que la France était la seule alliée de l'Allemagne à vouloir empêcher la réunifica...

à écrit le 13/02/2024 à 8:25
Signaler
Alors comme ça, l'UE, ce n'est pas la paix mais la guerre ? "On m'aurait (encore) menti à l'insu de mon plein gré ?"

le 13/02/2024 à 11:12
Signaler
Ce sont effectivement des bellicistes qui dirigent désormais l'Europe : von der Leyen, Michel, Scholz, Stoltenberg !

à écrit le 13/02/2024 à 8:20
Signaler
beau retournement lui qui depuis des mois ne repond pas au sollicitations de l'europe souhaite aujourd hui une cooperation Europeenne sur son territoire dans sa nouvelle usine il est vrai que la France a laisser tomber quelques fabricants Francais e...

à écrit le 13/02/2024 à 8:18
Signaler
quand le Hollande allemand s'exprime, personne n'ecoute.......je lui suggere de dire qu'il veut que les sans dents inversent la courbe de l'armement, au moins ca sera drole

à écrit le 13/02/2024 à 7:24
Signaler
l'Allemagne est prête à tout pour recommencer ce qu'elle a raté en 45. Armez vous avec mon industrie et celle des USA. Voilà le sujet.

à écrit le 13/02/2024 à 7:06
Signaler
Les mêmes qui privilegiaient naguere le gaz russe! Des chars, il y en déjà chez audi et Mercedes et ils sont même électriques. La guerre sera écologique, un règlement de l’UE sera publié sous peu.

à écrit le 13/02/2024 à 6:28
Signaler
C'est le moment d'innover : des lasers qui détruisent tout ce qui vole : plus de drones ni d'aviation ennemie.

à écrit le 12/02/2024 à 23:16
Signaler
Les bisousnours allemands se réveillent après avoir tant critiqué la France sur ses deficits,alors qu'elle finance seule sa dissuasion nucléaire, seule force de dissuasion crédible en Europe

le 18/02/2024 à 0:01
Signaler
@Jam À qui la France veut-elle faire peur avec son arsenal nucléaire ? La Russie, la Chine ou les Etats-Unis ? L'arsenal nucléaire français est trop petit pour impressionner les puissances nucléaires mondiales. De plus, la France destinait ses arme...

à écrit le 12/02/2024 à 22:44
Signaler
Enfin, nos amis Allemands ont compris la nécessité d'un armement produit en Europe, car si nous nous contentons d'acheter americain nous risquons de le payer très cher...En effet, dans l'hypothèse très probable d'un affrontement avec le maillon faib...

à écrit le 12/02/2024 à 21:00
Signaler
Les allemands devraient commencer par acheter du matériel européen au lieu d'acheter à tour de bras des avions aux américains et des missiles aux israéliens. Ils seraient bien inspirés également de produire du matériel lourd qui fonctionne. Leurs avi...

le 12/02/2024 à 22:07
Signaler
Faux!!!! Contrairement à ce que vous dites, c’est la France qui est isolée en Europe!!! L‘Allemagne produit 80% des chars , 90% des fusils d’assaut, 80% des munitions en Europe. La France ne produit plus rien. L‘Allemagne a ses U-boots et Eurofighter...

le 13/02/2024 à 1:16
Signaler
@reponse de Apache - ...et une armée nulle et des restrictions à l'exportation. Il va falloir aussi que l'Allemagne trouve des militaires pour son armée. Pas arrivé monsieur Scholtz.!

à écrit le 12/02/2024 à 20:57
Signaler
Que dire… Monsieur Scholz sait exactement ce qu’il doit faire s’il veut avoir des armes européennes rapidement. Maintenant, la question est de savoir s’il veut vraiment en faire avec nous…

à écrit le 12/02/2024 à 20:09
Signaler
Ils veulent s'en mettre plein les poches pour se renflouer auprès des contribuables français entre autres vu que leurs industries chimiques est HS que que l'automobile prend le même chemin

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.