Covid-19 : l'UE pré-commande 225 millions de doses du potentiel vaccin de CureVac

 |  | 493 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Andreas Gebert)
La Commission européenne a annoncé avoir réservé 225 millions de doses du potentiel vaccin contre le Covid-19 de l'Allemand CureVac. C'est le quatrième accord de ce type trouvé par l'UE avec des laboratoires.

Quand le premier vaccin contre le Covid-19 sera-t-il disponible ? S'il est trop tôt pour avoir la réponse à cette question, les gouvernements n'attendent pas de connaître une date de sortie pour commander les doses de potentiels sérums efficaces. Dernière annonce en date, celle d'un contrat d'achat anticipé entre la Commission européenne et la biotech allemande CureVac, a expliqué l'exécutif européen dans un communiqué. L'achat initial serait de 225 millions de doses pour le compte des États membres de l'UE, une fois l'efficacité et l'innocuité d'un vaccin démontrées.

Le contrat envisagé « permettrait à tous les États membres de l'UE d'acheter le vaccin et également de faire des dons à des pays à revenu faible ou moyen ou de le retransférer vers des pays européens », est-il souligné.

Lire aussi : La course au vaccin contre le Covid-19 entre dans la dernière ligne droite

Et de quatre

Ce nouvel accord trouvé dans le cadre de l'achat de vaccins par la Commission européenne n'est pas le premier du genre mais le quatrième. Bruxelles a en effet déjà réservé 300 millions du vaccin en préparation du Français Sanofi, et 400 millions de celui de l'Américain Johnson & Johnson. La Commission a par ailleurs signé le 14 août un contrat d'achat anticipé avec le groupe pharmaceutique suédo-britannique AstraZeneca pour 300 millions de doses, avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Ces quatre accords représentent un total de 1.225 milliards de doses pour l'ensemble de l'Union européenne.

« La Commission européenne tient sa promesse d'assurer aux Européens et au monde un accès rapide à un vaccin sûr qui nous protège contre le coronavirus. Chaque cycle de négociations que nous concluons avec l'industrie pharmaceutique nous rapproche de la victoire contre ce virus », s'est félicité la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, citée dans le communiqué jeudi.

Lire aussi : Vaccins anti-Covid: les 5 questions qui se posent

Courses aux vaccins et aux traitements

Cette nouvelle annonce intervient en tout cas dans un contexte de course aux vaccins contre le Covid-19. Cet été, pas moins de 168 candidats vaccins sont en cours de développement. Vingt d'entre eux ont déjà entamé leur phase d'essais cliniques, c'est-à-dire testés sur l'être humain. En trois phases, ces essais doivent contrôler que le cocktail est bien toléré par l'organisme, qu'il convient aux différents profils de patients et qu'il se montre efficace en cas de contamination. Parmi eux, quatre ont entamé la phase 3, l'ultime étape.

En parallèle, un grand nombre de médicaments fait actuellement l'objet d'essais cliniques comme le remdesivir, le favipravir et l'aviptadil. Aucun traitement efficace ne devrait cependant être disponible avant le premier semestre 2021, indique IHS Markit, premier fournisseur d'informations et d'expertise sur le marché mondial, l'industrie et les techniques.

Lire aussi : Un traitement efficace contre le Covid-19 probablement pas avant début 2021

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/08/2020 à 12:40 :
Pourvu que ts ces milliards engagées ds cette surenchère planétaire à la vaccination de masse ne tourne pas au fiasco comme le vaccin du SIDA, à ce jour jamais mis au point, ou du virus Ebola , récemment mis à disposition plus de 6 ans après le début de la pandémie en 2013, ou encore plus emblématiques, le vaccin du virus de la grippe H1N1, finalement inutile...
Encore que, sur ce dernier cas ce serait un moindre mal pour un formidable bien et pour paraphraser un regretté humoriste, le pékin lambda, dt je suis, pourra alors s'écrier : "on a gagné !!... à part ts ces mds... qu'on a perdu..." mais n'ai crainte, pas perdu pour tt le monde.
Réponse de le 23/08/2020 à 17:53 :
La phase III pour les vaccins dure normalement 3 ans, il faut aussi, je crois, des endroits où le virus circule, sinon, déontologiquement, comment injecter le virus aux gens pour "voir si ça fonctionne" ?? Un vaccin quand le virus a fini par se "décider" à disparaitre, il va au placard (mais peut avoir fait progresser les connaissances, les techniques, etc (la Russie n'a pas de phase III)).
Qq dit qu'un jour on aura un vaccin contre le Sida, plus c'est complexe plus c'est long, on voit des virus 2.0 de nos jours, dont le sars-cov vicieux (on est contagieux avant d'avoir éventuellement des symptômes, l'inverse de l'habitude), fini le virus moyen qu'on peut maitriser facilement.
Vaut-il mieux dépenser des milliards et que sars-cov disparaisse, apeuré ou dépenser 0 et le subir ? Dépenser utilement c'est bien, inutilement pas bien, ne pas dépenser mais être attaqué, là c'est de l'imprévoyance, une faute grave, vite un procès ! Il faut parier juste ! 100% dans le mille.
H1N1 s'est atténué et a été moins virulent que craint, mais je crois qu'on le trouve maintenant dans le vaccin grippal classique (sans adjuvant). Covid-19 on espérait qu'il reste en Asie, comme l'ont fait les autres, raté, il a débordé un peu partout (en décembre ? Novembre ?).
A noter que quand vous payez c'est en avance de livraison éventuelle (à prix équivalent), sinon y a une liste d'attente (on a 50 pays à livrer, attendez 2 ans qu'on puisse s'occuper de vous), la phase III demande quantité de moyens.
Réponse de le 24/08/2020 à 12:17 :
Merci pour votre réponse avec des arguments documentés.
Mais, j'ai la conviction que le monde de l'OCDE est devenu fou, avec soit des laisser faire complètement débridés comme aux US ou en Hollande, avec par chance pour ce dernier, des contaminations et des décès rapportés à la population qui st restés maîtrisés, à contrario de la Belgique qui a pourtant confiné en masse du 18/3 au 4/5.
Ou alors des précautions hallucinantes comme en Nvelle Zélande avec ses 22 décès covid recensés à ce jour, qui reconfine totalement Auckland pour 4 cas de Covid décelés ds une famille de l'agglomération...ou encore les immenses territoires australiens peu peuplés qui ont confiné avec des amendes record jusqu'à 11000$ en New South Wales, pour une létalité à moins de 600 décès à ce jour.
Alors que la soi disante 2eme vague s'est déclenché pour ts les pays d'Europe au début de l'été, en s'accompagnant d'une baisse continue des réa et des décès, en totale opposition avec la 1ere vague où tt avait explosé, l'UE s'est engagée pour plus de 1mds de doses de vaccins...et un port du masque qui se généralise partout.
Réponse de le 30/08/2020 à 8:51 :
En France il faut trois ans, mais dans le monde certain pays n'auront aucun mal à trouver des "volontaires" a qui injecter le virus et le vaccin pour accélérer les test.
Maintenant la question reste et vu inapplicabilité politique et de nos médecins restera de savoir si le virus est comme la tuberculose et que le vaccin fonctionnera ou comme la grippe et sera inutile....
Le second problème encore plus grave reste l'effet antibiotique qui aujourd'hui n'ont plus aucune utilité car les virus ont muté, si on utilise les vaccins en excès qu'elle arme auront nous quand nous vieilliront, les vaccins fonctionneront ils? Là non plus aucune étude sérieuse n'existe...
a écrit le 21/08/2020 à 10:04 :
mascarade politicienne! apres la bévue sur les masques sont ils encore crédibles ?
Réponse de le 23/08/2020 à 17:59 :
Ben non, comme vous si vous mentez un jour, votre vie est "terminée", catalogué.
Si en mars "on" avait dit que le masque est vital mais le stock national nul, ça aurait rassuré en disant "la vérité" ?
Si en confinement on avait eu des masques, eut-ce été utile ?
A voir si tous porter le masque dans la période dangereuse qu'on a traversée aurait résolu le problème. Les pays asiatiques habitués au masque n'ont pas confiné du tout, 0 jour, 0 personne ? Si c'est le cas le masque est utile à 100%, une barrière absolue. Sinon y a un truc, ils l'avaient tous mais sont restés à l'abri ? Excès de précaution ?
Ce virus a pour particularité de rendre les gens contaminant avant d'avoir le moindre symptôme voire ne pas en avoir (2jours avant mais ça semblerait plutôt 5 jours), virus vicieux. Les autres sont moins fourbes (mais certains tuent 40% des porteurs).
Réponse de le 30/08/2020 à 10:41 :
Pour photo .
Si je vous disiez qui à décidé de ne plus avoir de stock , êtes vous intéressé ?
Je vous met sur la voie , c est quelqu un d un ministère , et aucun média ne se risque d enquêter !
Vous comprendrez que c est pure hypothèse et que les preuves ont dues disparaitre depuis .
Faut il mieux un vaccin ou une thérapie
Bien sur le vaccin ( il sera beaucoup plus rémunérateur )
a écrit le 21/08/2020 à 8:59 :
Biotec.=nouvelle construction pour ce vaccin et donc plus de risques sanitaires.. si on veut aller vite, il va falloir rester assez "classique".. La question qui sous-tend ces politiques est: quelles sont les informations qu'ont les décideurs et que le quidam n'a pas pour prendre de telles décisions...
a écrit le 20/08/2020 à 20:14 :
Je pense que CureVac n'est pas le bon cheval
a écrit le 20/08/2020 à 19:11 :
Laboratoire pharmaceutique + Allemagne, oui.on se doute que l'Europe va leur donner notre pognon sans hésiter.

Vite un Frexit
Réponse de le 23/08/2020 à 18:04 :
On utilisera celui de Pasteur (sais pas qui produira, ils n'ont pas d'usine).
Si un vaccin est gagnant, agréé, etc, et que vous commandez des doses mais que 50 pays ont déjà payé d'avance et que vous devez attendre 2 ans avant d'en recevoir, vous direz quoi(à part ça permettra de vérifier qu'il est vraiment sain, efficace, ) ? "Ils sont irresponsables et n'ont pas su anticiper, prévoir, etc etc, vite un procès !" ?
C'est une sorte de pari, participation à la phase III (20 000 candidats testeurs ? Plus ?), souvent l'a somme avancée revient en doses gratuites (mais les 3 labos proposant 50-60$/personne peuvent dire ça sera 100$, ils en donneront moins).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :