La zone euro affiche une croissance en berne au troisième trimestre

 |   |  298  mots
La zone euro a connu une croissance molle, voire nulle, au troisième trimestre.
La zone euro a connu une croissance molle, voire nulle, au troisième trimestre. (Crédits : Ralph Orlowski)
La croissance a nettement ralenti au troisième trimestre dans la zone euro, à 0,2%, selon la première estimation de l'Office européen des statistiques Eurostat publiée ce mardi.

Pas de quoi fouetter un chat. Les difficultés ponctuelles de l'industrie automobile allemande et l'activité stagnante en Italie ont pesé au troisième trimestre sur la croissance économique de la zone euro. Cette dernière progresse à son rythme le plus faible en quatre ans, suscitant un certain pessimisme. Au troisième trimestre, la croissance dans la zone euro a subit un coup d'arrêt pour atteindre, péniblement, 0,2%, selon la première estimation de l'Office européen des statistiques Eurostat publiée ce mardi. Le Produit intérieur brut (PIB) avait crû de 0,4% au cours des deux premiers trimestres de l'année dans les 19 pays ayant adopté la monnaie unique.

Ce chiffre de 0,2% est inférieur aux attentes des analystes interrogés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur une croissance de 0,4%. L'estimation d'Eurostat, qui n'est que provisoire, s'inscrit dans un contexte économique difficile, marqué par des tensions commerciales, les négociations du Brexit, mais aussi dernièrement par l'affrontement entre Bruxelles et Rome sur le budget italien"Ne vous attendez pas à ce que ça s'améliore beaucoup", prévient Bert Colijn, analyste pour ING. Le taux de croissance de 0,4% enregistré au deuxième trimestre, qui avait semblé "décevant à l'époque", pourrait bien avoir été "le dernier hourra du cycle de croissance", ajoute-t-il.

En juillet dernier, la Commission européenne avait revu à la baisse sa prévision de croissance pour cette année, à 2,1%, en raison de cette incertitude globale. Elle doit présenter le 8 novembre ses nouvelles prévisions économiques. Dans l'ensemble de l'Union européenne, la croissance a progressé de 0,3% au troisième trimestre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/11/2018 à 15:37 :
Nos prêcheurs néolibéraux qui s'entassent dans les médias de masse ce sont encore trompés, 30 ans que ça dure, pas de chance hein, mais continuez vous finirez peut-être un jour par y arriver !

Au secours.
a écrit le 01/11/2018 à 15:57 :
on s'en fout , la France a fait + 0,4% ; qui ment ?
a écrit le 31/10/2018 à 20:02 :
0.4 en france pourtant les caisses elles déborde avec La csg le gele des retraites 2018 plus 2018/19/20 plus la TVA le gas-oil pas de probleme en france Avec macron le voleur des retraites impots !!l macron créateur dè misère pour les retraitees créateur pour les riches ils et fatigué espère que ils restes fatigué longtemps brole de president
a écrit le 31/10/2018 à 10:26 :
l'INSEE a calculé + 0,4% de croissance en France au 3éme trimestre malgré une baisse de consommation des ménages en septembre . un correctif à la baisse n'est pas exclu lorsque les mesures de variation de stocks auront été consolidées .
a écrit le 30/10/2018 à 19:30 :
Berne, m'étonne pas que la croissance se barre en suisse, dès que t'en a un peu on te la prend. Et même si t'en as pas ils se servent
a écrit le 30/10/2018 à 19:26 :
Ma modeste obole à la croissance ne permet pas de me projeter au niveau européen, pas plus que le poids que j'ai au niveau national mais depuis que M. Macron et LREM pour qui j'ai voté une erreur? ont décidé de massacrer monétairement la classe moyenne celle qui n' a droit à aucune bienveillance! de l'exécutif j'ai décidé depuis 6 moins de ne plus consommer. Si cette catégorie de citoyens qui consomme et donc crée de la richesse, décide comme moi de freiner brusquement sa conso alors je pense que l'exécutif et ses supplétifs de LREM vont peut-être se pencher sur cette tranche de la population qui a été tondue par M. Sarkozy et ses supplétifs UMP/LR toujours aussi mauvais aujourd'hui qu'hier et M. Hollande et ses bras cassés d'élus aux oubliettes aujourd'hui, qui en dehors d'insulter les sans dents ont fiscalisé avec allégresse la classe moyenne alors oui la croissance fera du surplace. Les très aisés ne consomment pas forcément sur notre territoire, les plus démunis dont l'exécutif comme ses prédécesseurs essaient de faire avaler des couleuvres avec une obole qui permet juste de finir le mois le 22 au lieu du 20 avec en fait une ceinture toujours aussi serrée reste une classe moyenne toujours aussi bien considérée pour avaler plus de taxes qui aujourd'hui dit STOP. Si le commentaire est lu par LREM je dis je ne me sens coupable de rien car la tonde a des limites dans le temps et dans les valeurs. Coupable oui mais d'avoir voté le nouveau!!!!! monde heureusement il y a un mai 2019.
Réponse de le 30/10/2018 à 20:45 :
"Coupable oui mais d'avoir voté le nouveau!!!!! monde heureusement il y a un mai 2019. "
Frexit où ils vous recollent un néolibéral pur jus pro UE et pour la énième fois...
Je m' amuse de voir les français venir gémir qui ont voté comme on leur a dit, "votez utile" alors que futile, "pensez printemps les amis" etc ....
Dieu se rit des hommes qui se plaignent des conséquences alors qu'ils en chérissent les causes...
Réponse de le 31/10/2018 à 2:59 :
Pourquoi aujourd'hui seulement realiser ce qu'est au reel votre presidium ? Avant qu'il ne soit elu, un certain nombre d'opuscules ecris par sa majeste elle meme etaient disponibles sur le marche.
A l'ere d'internet, se renseigner est simple.
Par exemple, un titre : "Macron par lui meme". Edifiant sur sa personnalite et son amour pour napoleon le despote. Il va vous tondre.
Réponse de le 31/10/2018 à 7:38 :
@ Bartabas un Frexit certainement pas il faut dire que les pros Frexit dont en premier votre parti l'UPR dirigé par ce que notre pays à de plus néfaste un énarque surtout haut!!! fonctionnaire mais médiocre économiste, n'est certainement pas ce que notre économie attend. En tant qu'énarque il fera comme tous ses compères jouer avec les taxes et les impôts. Le problème n'est pas Bruxelles mais la médiocrité de l'ensemble de notre classe politique, classe politique qui devant ses errances brandit Bruxelles, la faute de tout nos maux alors que ceux ci sont français.
Réponse de le 31/10/2018 à 8:59 :
Je plussoie ! moi même je me suis mise à la grève de la consommation depuis quelques années : je me désendette puisque l'état dit que la dette "c'est pas bien !" en faisant des remboursements anticipés dès que possible sur mon seul prêt immobilier. Hormis le strict essentiel : aucun achat. et pour le strict nécessaire : achat d'occasion. Je vais au boulot à pieds (20 mn le matin, 20 mn le soir ça aère la tête) et je pars maintenant d'un principe très simple : "si ce n'est pas gratuit alors c'est que c'est trop cher".
Je continu à payer mes charges fixes, chauffage ... bien sûr et à me soigner quand c'est nécessaire.
Et bien , je vis mieux , plus de soucis d'argent. Tout est une question de choix. Et vous n'imaginez pas le nombre important de ressources gratuites autour de nous.
Réponse de le 31/10/2018 à 11:36 :
@certainement pas 7.38 "L'UPR dirigé par ce que notre pays à de plus néfaste un énarque surtout haut!!"

Ah oui, pourquoi ...?
La démocratie semble vous poser un problème ? Détendez-vous, ça va bien se passer...
https://www.upr.fr/charte-fondatrice-2007/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :