Ecosse : "le référendum ne doit avoir lieu qu'une fois par génération" (Cameron)

Un an après la victoire du "non" au référendum sur l'indépendance, le Premier ministre britannique a rejeté tout nouveau référendum dans les années à venir. La dirigeante écossaise, Nicola Sturgeon, veut pourtant l'inscrire au programme de son parti pour 2016.
David Cameron avait déjà par le passé exprimé son opposition à la tenue d'un nouveau référendum.
David Cameron avait déjà par le passé exprimé son opposition à la tenue d'un nouveau référendum. (Crédits : REUTERS/Russell Cheyne)

Un "non" catégorique. Le Premier ministre britannique a de nouveau exclu vendredi 18 septembre l'hypothèse d'un nouveau référendum sur l'indépendance de l'Ecosse, à l'occasion du premier anniversaire de la victoire du "non". Dans un communiqué du 10 Downing Street, David Cameron explique sa décision :

"Nous pensons tous, comme l'opinion écossaise, que le référendum sur l'indépendance ne doit avoir lieu qu'une fois par génération, un fois dans une vie. Il est maintenant temps de tourner la page. Certains veulent faire de la sécession une idée fixe, mais je suis focalisé sur la décentralisation."

Le 18 septembre 2014, le "non" l'a emporté avec 55% des voix, alors que le Parti nationaliste écossais (SNP), qui milite pour l'indépendance, avait décroché 56 des 59 sièges réservés à l'Ecosse à la Chambre des communes lors des législatives du 7 mai.

Au programme du SNP en 2016

Bien que David Cameron a déjà par le passé exprimé son opposition, la dirigeante écossaise, Nicola Sturgeon, forte de son succès, a annoncé la semaine dernière qu'une proposition ouvrant la voie à une seconde consultation figurerait dans le programme du mouvement pour les élections locales de 2016.

"Notre programme expliquera notre position concernant les circonstances dans lesquelles, et le calendrier possible selon lequel, un second référendum pourrait être approprié. [...] Ce sera ensuite aux gens d'accepter s'ils votent pour ce programme", expliquait-elle alors.

(avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 19/09/2015 à 1:10
Signaler
Si l'Ecosse devient indépendante, alors la Bretagne voudra faire pareil, étant celtique aussi...

à écrit le 18/09/2015 à 22:31
Signaler
Cameron ne fait que retarder l échéance. Il ne pourra arrêter le cours de l histoire et cela même s il fait du bidouillage électoral ( marketing électoral, menace auprès des écossais et tout l arsenal des manoeuvres permettant de " travailler " la vo...

à écrit le 18/09/2015 à 17:55
Signaler
Les indépendantistes seraient prêts à faire voter les Écossais toutes les semaines jusqu'à ce qu'ils disent OUI. Pathétique.

à écrit le 18/09/2015 à 14:56
Signaler
Sans l'Ecosse, et pour peu que l'Eire ait les mêmes velleités d'indépendance, le territoire de la GB serait réduit à peau de chagrin. Tout juste suffisant pour abriter un paradis fiscal, ce qu'elle est déjà et qui de fait devrait l'exclure de l'UE. P...

à écrit le 18/09/2015 à 11:55
Signaler
Pourtant concernant le traité d'adhésion à la constitution Européenne on a fait voter et revoter certains pays jusqu'à ce qu'ils disent oui. Deux poids, deux mesures?

à écrit le 18/09/2015 à 11:52
Signaler
Voilà des "élites" qui se coupe de plus en plus de l'avis de leur électeur construisant ainsi une caste au dessus des autres! Quand un dogme les favorise, ils deviennent sourd!

à écrit le 18/09/2015 à 11:09
Signaler
Bien , belle exemple de démocratie , il faut dire que la GB a par tous les moyens fait pression pour que le resultat coresponde a ses attentes.... Alors par de risque. Bon est le referumdum sur la sortie de la zone Europeen.... Histoire que un vieux ...

à écrit le 18/09/2015 à 8:48
Signaler
Bonjour, Cameron se contredit et reste le pire premier ministre qu'ait eu le UK, une génération correspond à 25 ans. L’espérance de vie des Homme étant d'environ 78 ans, ils vivent donc 3 générations en moyenne, les femmes peuvent aller jusqu'à 4 pa...

le 18/09/2015 à 17:06
Signaler
@Marousan: restons positif pour les Anglais, s'ils avaient eu Hollande et ses comparses, ils auraient beaucoup plus souffert :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.