Face à la menace d'une seconde vague, l'Europe durcit ses mesures anti-Covid

 |   |  613  mots
Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés à rester chez eux sauf pour des raisons de première nécessité.
Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone sont appelés à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité. (Crédits : Nacho Doce)
Face à la recrudescence des contaminations par le coronavirus SARS-CoV-2 et la menace d'une deuxième vague, les autorités de plusieurs pays d'Europe ont durci les mesures anti-Covid.

Voici un tour d'horizon des reconfinements et autres mesures comme le port du masque obligatoire décidés ces derniers jours en Europe, sur fond de menace de deuxième vague :

  • France

Le port du masque devient obligatoire dans tous les établissements clos recevant du public, "en particulier les commerces", à partir de la semaine prochaine.

Dans le département de la Mayenne (ouest) qui compte plusieurs foyers, le port du masque est obligatoire depuis ce jeudi dans les lieux publics clos de six communes, dont la préfecture Laval.

Lire aussi : Covid-19: Jérôme Salomon met en garde contre une reprise de la pandémie: "Il faut se préparer"

  • Espagne

Près de 4 millions d'habitants de l'agglomération de Barcelone (nord-est de l'Espagne) sont appelés, depuis vendredi, par le gouvernement régional catalan à "rester chez eux" sauf pour des raisons de première nécessité, en raison de la hausse des cas de Covid-19.

Les autorités régionales ont également décidé de fermer cinémas, théâtres, discothèques, d'interdire les réunions de plus de dix personnes, les visites dans les maisons de retraite et aussi de limiter la capacité d'accueil à 50% dans les bars et restaurants.

Parallèlement depuis le 15 juillet, les habitants de la ville catalane de Lérida et des communes alentours, soit au total environ 250.000 personnes, sont reconfinés.

Face au rebond des contagions, de nombreuses régions espagnoles dont la Catalogne ont renforcé le caractère obligatoire du masque qui doit être porté à tout moment sur la voie publique et dans les lieux clos.

  • Portugal

Dans la région de Lisbonne, nouveau confinement à domicile depuis le 1er juillet pour 700.000 habitants d'une vingtaine de quartiers. Ces mesures ont été prolongées au moins jusqu'à la fin juillet.

  • Grande-Bretagne

Le 29 juin, le gouvernement britannique a reconfiné la ville de Leicester (centre de l'Angleterre), avec fermeture des magasins non essentiels, en raison d'une recrudescence locale de cas de Covid-19. Le reconfinement va être partiellement allégé le 24 juillet, a annoncé le gouvernement jeudi.

Le port du masque devient obligatoire dans tous les magasins en Angleterre à compter du 24 juillet. C'était déjà le cas en Écosse.

Toutefois le Premier ministre britannique Boris Johnson a encouragé, ce vendredi, les Anglais à reprendre les transports en commun et à retourner sur leur lieu de travail à partir du 1er août, disant espérer un "retour à la normale" pour la fin de l'année.

  • Irlande

Le pays devait rouvrir pleinement ses bars le 13 juillet mais a repoussé la dernière phase du déconfinement au 10 août, en raison d'une résurgence. Les rassemblements sont limités à 50 personnes à l'intérieur et 200 à l'extérieur tandis que les masques deviennent obligatoires dans les magasins.

  • Belgique

Depuis le 11 juillet, le port du masque est obligatoire pour toute personne âgée d'au moins 12 ans dans les lieux publics fermés (commerces, cinémas, bibliothèques, lieux de culte, etc.). Il était jusqu'alors seulement imposé dans les transports en commun. En raison du léger rebond des infections, les autorités n'ont annoncé aucun assouplissement des restrictions de rassemblements.

  • Allemagne

En prévision d'une résurgence, le pays autorise des mesures de confinement renforcées au niveau local avec "des interdictions de sortie" dans des zones géographiques limitées. C'est une nouveauté dans le pays qui jusqu'ici avait une définition souple des confinements basés largement sur l'auto-discipline et la bonne volonté.

  • Hongrie

Le pays interdit depuis la mi-juillet l'accès à son territoire aux ressortissants des pays africains comme d'Amérique du Sud, de la plupart des pays asiatiques et de certains États européens, en invoquant la recrudescence mondiale des cas de coronavirus.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2020 à 15:24 :
Tout le magreb qui tousse débarque à Marseille , faut s attendre à des statistiques supérieures à celles de l ile de France .
Ouf !.. les labos sont sauvés ...
a écrit le 18/07/2020 à 10:51 :
Avec les températures qui montent le port du masque baisse et vous pourrez tout dire ou faire les actifs eux ne veulent pas s'écrouler en travaillant.

Si nos décideurs européens bossaient de temps en temps peut-être qu'ils seraient moins systématiquement à côté de la plaque dans leurs prises de décisions.
a écrit le 18/07/2020 à 9:35 :
"l'Europe durcit ses mesures anti-Covid"

Vu les plaques d'immatriculations sur nos routes des pays cités dans cet article ,je suis pas certain.
a écrit le 17/07/2020 à 18:45 :
y aura pas de deuxieme vague si les gens mettent leur masque
par contre y aura des cas chez les gens et leur entourage qui auront fait la fete en n'en n'ayant rien a foutre de rien ni personne, que ce soit a la fete ou en faisant ses courses sans masque et sans respecter la distance de 1.5 metre
et avec les flux de touristes populeux et m'enfoutistes qu'il va y avoir , certains endroits vont y passer

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :