Gerhard Schröder aux portes du conseil d'administration du géant russe Gazprom

En pleine crise russo-ukrainienne, l'ex-dirigeant allemand est en passe de grimper dans l'administration du géant russe Gazprom. Après avoir été président comité d'actionnaires de Nord Stream 2, nouveau gazoduc pharaonique du groupe et qui relie la Russie à l'Allemagne via la mer Baltique, l'ancien homme politique est sur la liste des candidats au conseil d'administration de Gazprom.

3 mn

M. Schröder est déjà président du conseil d'administration de Rosneft, premier groupe pétrolier russe, et du comité d'actionnaires de Nord Stream 2.
M. Schröder est déjà président du conseil d'administration de Rosneft, premier groupe pétrolier russe, et du comité d'actionnaires de Nord Stream 2. (Crédits : Reuters Staff)

C'est le genre de collusion d'actualités qui détonne. Alors que la tension est vive à la frontière entre l'Ukraine et la Russie, forçant les Européens à s'unir sur une position commune, l'ex-chancelier allemand Gerhard Schröder créé la polémique. L'ancien dirigeant social-démocrate figure en effet sur la liste de candidats au conseil d'administration de Gazprom, le géant gazier public russe, dont le gazoduc Nord Stream 2 est d'ailleurs au coeur de la crise géopolitique.

Le nom de l'ancien chancelier social-démocrate de 77 ans figurait vendredi dans une liste de noms approuvée par Gazprom, selon un communiqué du groupe. Ces candidats doivent encore être confirmés lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires en juin.

Des liens économiques de longue date

Ami de longue date de Vladimir Poutine, Gerhard Schröder est aussi un ardent défenseur des positions du Kremlin dans la crise ukrainienne. Il a ainsi récemment mis en garde Kiev et défendu la décision de Moscou de masser des dizaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne en réaction, selon la position russe, aux mouvements américains et à ceux de l'OTAN.

Lire aussi 3 mnTensions en Ukraine : les premiers soldats américains débarquent en Pologne

A tel point que le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz, et ex-collège au SPD de Gerhard Schröder, a dû se positionner. "Je ne lui ai pas demandé conseil et il ne m'en a pas non plus donné", a assuré Olaf Scholz évoquant le conflit russo-ukrainien.

La dépendance au gaz russe

En réalité, les liens économiques entre la Russie et l'Allemagne sont importants. Plus de 55% des importations allemandes de gaz viennent de Russie, un chiffre en hausse de 15 points depuis 2012, selon le dernier rapport "Statistic Review of World Energy".

Le gaz chauffe en outre 50% des logements du pays et représente 26,7% de la consommation primaire d'énergie, selon des chiffres gouvernementaux. Le gouvernement actuel à Berlin, où les écologistes - avec lesquels le parti de Gerhard Schröder a été allié lors de son mandat (1998-2005) -  jouent un rôle pivot, entend réduire à terme cette dépendance.

"Se laisser payer grassement par un autocrate"

M. Schröder est déjà président du conseil d'administration de Rosneft, premier groupe pétrolier russe, et du comité d'actionnaires de Nord Stream 2.

Vendredi, la députée du parti libéral FDP Marie-Agnes Strack-Zimmermann a réagi à l'annonce de Gazprom, demandant à ce que les privilèges de M. Schröder en tant qu'ancien chancelier soient remis en cause, notamment un bureau et une équipe au parlement allemand.

Sur Twitter, elle l'a accusé de "nuire à l'Etat qu'il est censé servir" de "se laisser sans problème payer grassement par un autocrate".

Les anciens alliés remerciés

Autre fait notable: dans cette liste, M. Schröder remplace Timour Koulibaïev, un influent gendre de l'ex-président kazakh Noursoultan Nazarbaïev, membre du conseil d'administration de Gazprom depuis une décennie.

Son nom figurait dans cette liste de candidats la semaine dernière, mais semble désormais avoir été écarté. En janvier, il avait également quitté la tête d'un puissant lobby des affaires au Kazakhstan, où plusieurs têtes de proches de l'ex-président sont tombées suite à un mouvement de contestation sanglant.

Les Occidentaux accusent Moscou depuis fin 2021 d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats aux frontières de l'Ukraine en vue d'une potentielle invasion.

La Russie dément toute velléité en ce sens, affirmant vouloir seulement garantir sa sécurité.

(Avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 22
à écrit le 08/02/2022 à 14:29
Signaler
C'est pour être utile ou pour compléter ses revenus ? Ça fait un peu siège doré offert aux amis, comme pour F. Fillon. Pour être "pure écologie", les allemands ne pourraient pas, graduellement, passer du chauffage au gaz au chauffage électrique (ver...

à écrit le 08/02/2022 à 11:33
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:32
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:32
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:32
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:30
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:30
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:30
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:30
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 11:29
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:24
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:24
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:24
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:23
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:23
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:23
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:23
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 10:23
Signaler
C'est vrai que ça fait très peur! Méchants Médias!

à écrit le 08/02/2022 à 9:20
Signaler
Cela remet surtout en question cette énième volonté des médias de nous tenir dans l'angoisse telle qu'elle soit. Pendant qu'ils cherchent à nous effrayer ils continuent tranquillement leurs affaires.

à écrit le 07/02/2022 à 21:04
Signaler
Il n'a pas l'âge de la retraite ? Sont ils si peu fatigués de leurs anciens métiers tous ces politiciens ... Ils devraient faire des stages en EHPAD ou sur les chantiers pendant leur carrière, ils apprécieront leur droit à la retraite .

à écrit le 07/02/2022 à 17:15
Signaler
Gerhard est contre le nucléaire..En outre belle reconversion pour cette personnalité ça devrait donner des idées à... disons... Monsieur Hollande?

à écrit le 07/02/2022 à 11:19
Signaler
Comme quoi l'homme soit disant le sauveur de l'Allemagne en installant une précarité parmis le monde ouvrier montre ses tranvers que l'on pourrait penser à une trahison envers l'UE et son propre pays.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.