Italie : le mouvement 5 étoiles sèchement battu aux municipales

 |   |  352  mots
Le Mouvement est battu à Gênes, ville du fondateur du mouvement, Beppe Grillo.
Le Mouvement est battu à Gênes, ville du fondateur du mouvement, Beppe Grillo. (Crédits : REMO CASILLI)
Selon un sondage de sortie des urnes diffusé par la télévision publique RAI, les candidats du M5S arriveraient troisièmes ou quatrièmes dans les sept principales villes du scrutin.

Le Mouvement 5 étoiles (M5S) sort perdant des élections municipales en Italie où, selon les sondages de sortie des urnes, le parti anti-système serait éliminé dès le premier tour dans les sept villes principales du scrutin. Si ce résultat est confirmé, il pourrait présager de difficultés pour la formation en vue des élections législatives prévues d'ici mai 2018 et suggérer sa perte de vitesse, comme d'autres partis anti-système en Europe.

Selon un sondage de sortie des urnes diffusé par la télévision publique RAI, les candidats du M5S arriveraient troisièmes ou quatrièmes à Parme, Vérone, Palerme, L'Aquila dans les Abruzzes, mais aussi Catanzaro en Calabre, Tarente, dans les Pouilles, et Gênes, ville du fondateur du mouvement, Beppe Grillo. Des coalitions de centre-droit et de centre-gauche sont pressenties pour se disputer ces villes au second tour, le 25 juin.

Faiblesse de son organisation locale

A l'échelle nationale, le M5S était au coude-à-coude avec le Parti démocrate dans les intentions de vote, mais le mouvement contestataire a souvent du mal à tirer son épingle du jeu au niveau local, en raison des faiblesses de son organisation et de l'absence de candidats de premier plan.

Neuf millions d'Italiens étaient appelés aux urnes dans un peu plus d'un millier de villes dans toute l'Italie, lors du dernier scrutin test avant les législatives. L'hostilité à l'égard des partis traditionnels s'est accrue dans la dernière semaine de campagne après le rejet au parlement du projet de réforme du code électoral, qui semble écarter l'hypothèse de législatives anticipées à l'automne. Mais la coalition gouvernementale emmenée par Paolo Gentiloni est fragile et les observateurs n'excluent pas un retour aux urnes à court terme.

Le Mouvement 5 étoiles espérait prolonger ses succès électoraux de l'année dernière, quand le mouvement avait remporté deux des plus grandes villes du pays, Rome et Turin. Les difficultés rencontrées par Virginia Raggi, maire de Rome cernée par les affaires, semblent toutefois avoir rendu circonspects les électeurs.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2017 à 13:56 :
Une baudruche montée sur girouette entrain de se dégonfler! Tant mieux!
a écrit le 12/06/2017 à 13:50 :
Le problème des candidats anti-systèmes, des vrais pas ceux préfabriqués par les médias de masse, c'est que sur le terrain politique ils n'ont pas intérêt à trop trainer, leur électorat faisant souvent partie des plus éclairés sachant parfaitement que le pouvoir fini toujours par corrompre.

L'auto-gestion est demandée par tous les peuples du monde mais aucun parti politique professionnel ne le propose, étrange non ?
Réponse de le 12/06/2017 à 16:48 :
On peine un peu à comprendre ce que sont des candidats anti-système... Dès l'instant où ils passent par la case élection, c'est justement parce qu'ils aspirent à participer au dit système...
Réponse de le 12/06/2017 à 17:21 :
C'est en effet totalement contradictoire, quand on se dit anti-système on se doit de le détruire et non de lui donner une crédibilité de la sorte.

Maintenant, je parle pour nos partis politiques français, regardez bien ceux qui s'affirment ou se sont affirmés "anti-système": le FN et Macron, que des imposteurs en sommes. CQFD.

Pourquoi ? Parce que des gars comme Poutou par exemple, qui n'ont pourtant pas fait l'ena savent parfaitement qu'on ne peut pas s'afficher anti-système tout en se présentant aux élections alors que pourtant son programme l'était pas mal anti-système.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :