La Grèce privatise 14 aéroports régionaux au profit d'un consortium allemand

Le gouvernement grec a donné son feu vert, ce mardi, à la première privatisation d'infrastructures en validant la cession de la gestion de 14 aéroports régionaux, dont de nombreux desservent des îles très touristiques. L'aile gauche de Syriza, le parti du Premier ministre, déplore la "vente généralisée de la Grèce".

2 mn

La privatisation des aéroports fait partie de l'accord avec les créanciers du pays voté le 14 août par le Parlement grec. En Crète, l'aéroport de La Canée (Chania) est concerné par l'opération; il est situé à 150 km à l'est de celui d'Héraklion (photo) le principal de cette île grecque.
La privatisation des aéroports fait partie de l'accord avec les créanciers du pays voté le 14 août par le Parlement grec. En Crète, l'aéroport de La Canée (Chania) est concerné par l'opération; il est situé à 150 km à l'est de celui d'Héraklion (photo) le principal de cette île grecque. (Crédits : Reuters)

C'était l'une des conditions exigées par les créanciers du pays en échange d'un nouveau plan d'aide de 86 milliards d'euros sur trois ans. Le gouvernement grec a approuvé la concession des 14 aéroports régionaux du pays au consortium allemand Fraport-Slentel pour un montant de 1,23 milliard d'euros, dans un décret publié au Journal officiel ce mardi 18 août.

Ainsi, les aéroports des îles touristiques de Mykonos, Santorin, Rhodes, Corfou, Kos, Skiathos, Samos, Zakynthos, Cephalonie ou encore de Chania (Crète) seront désormais gérés par une entreprise allemande. L'aéroport de la deuxième plus grande ville du pays, Thessalonique, et des villes de Kavala, Mytilène et Aktio sont également concernées par cette vague de privatisations.

La cession de la gestion des aéroports à l'entreprise allemande, pour une durée de quarante à cinquante ans, avait été approuvée par le précédent gouvernement... avant d'être gelée en janvier après l'élection du chef de Syriza, Alexis Tsipras. Mais conformément à l'accord décidé avec les créanciers du pays le 13 juillet, la Grèce est contrainte d'entamer une série de privatisations.

A peine approuvée, une privatisation déjà contestée

Les créanciers du pays (BCE, UE, FMI) exigent ainsi la création d'un fonds de privatisation de 50 milliards d'euros (ports,  aéroports, chemins de fer sont notamment concernés). Il sera géré par Athènes mais supervisé par les institutions internationales.

L'aile gauche du Syriza, très critique vis-à-vis d'un accord qui plonge de nouveau le pays dans l'austérité, a immédiatement réagi mardi sur son site à cette décision.

"C'est la première action du mémorandum (plan d'aide) en vue d'une vente générale de la Grèce", dénonce dans un article le site de la plateforme de gauche.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 40
à écrit le 22/08/2015 à 13:52
Signaler
@Réponse de @Bernardino le 19/08/2015 à 1:55 Le résultat net de ADP est global dont inclut toutes les redevances des compagnies aériennes, les loyers des boutiques, etc.... (voir rapport annuel) @ams le 19/08/2015 à 11:20 Le résultat net par actio...

à écrit le 19/08/2015 à 14:38
Signaler
Les aéroports aux allemands... Qui sera le prochain bénéficaire du pillage de la Grèce par les banksters vautours ? Après le pillage de la Grèce à qui le tour ? Jusqu'où les peuples se laisseront ils pillés par la finance. Seule une révolte des p...

à écrit le 19/08/2015 à 14:35
Signaler
Je suis française, mon nom est allemand mais le sang qui coule ds mes veines est grec. Celui de ma très regrettee maman. Heureusement, elle n'est plus là pour voir tout cela. Tout ce gâchis pour rien. Comme l'a écrit jf kahn, tout n'a été que diffama...

le 19/08/2015 à 16:49
Signaler
Je partage votre peine. La Grece a mené de telles réformes. La France par la voix de son Président a passé ces 8 mois de l'année à se joindre à cette meute arrogante et méchante et dédaigneuse contre la Grèce, en exigeant en plus des réformes accompl...

à écrit le 19/08/2015 à 8:25
Signaler
Les Allemands ont bien gagné grâce à la crise grecque. Leurs taux d’intérêts se sont effondrés (excellent pour leurs finances publiques), l'euro (très bon pour exporter encore plus), et maintenant ils vont pouvoir acheter le pays a bon prix....

le 19/08/2015 à 11:30
Signaler
La France qui est plus endettée à au moins autant bénéficié de la baisse des taux, que l'Allemagne. Ce facteur explique d'alleurs l'essentiel de la baisse des dépenses publiques. L'Allemagne dégage un excédent budgétaire elle se désendette chaqu...

à écrit le 18/08/2015 à 20:32
Signaler
Il fallait être crédule pour ne pas avoir vu que l'Allemagne (essentiellement) veut mettre main mis sur tout ce qui est susceptible de lui rapporter en Grèce. Il fallait être bien naïf pour penser que ce packadge de privatisations n'était pas un cade...

à écrit le 18/08/2015 à 20:02
Signaler
On comprend mieux l'intransigeance allemande dans les négociations de juillet ; on est jamais mieux servis que par soi même !! et cette nouvelle forme de colonisation ne fait pas réagir grand monde. Où sont passés nos principes de démocratie et d'ind...

à écrit le 18/08/2015 à 20:02
Signaler
On comprend mieux l'intransigeance allemande dans les négociations de juillet ; on est jamais mieux servis que par soi même !! et cette nouvelle forme de colonisation ne fait pas réagir grand monde. Où sont passés nos principes de démocratie et d'ind...

à écrit le 18/08/2015 à 17:33
Signaler
La question qui tue les privatisations au profit de qui ? Tsipras est un agent Allemand. Il vont lui sauter dessus a pieds joints il faudra s'en rappeller. Ignoble......

à écrit le 18/08/2015 à 17:30
Signaler
On n'entend plus parler du remboursement de la dette Allemande à la Grèce. ?C'est peut être interdit de l'évoquer maintenant

à écrit le 18/08/2015 à 17:22
Signaler
Ouf ce n'est pas A.D.P qui néglige tous ses équipements et aérogares. Pas d'investissements : le minimum légal. Pas de confort dans l'aérogare froid. Pas de repos possible sur de bons sièges. Ambiance froide. Et en cas de problèmes : exemple une se...

le 18/08/2015 à 19:24
Signaler
ADP Résultat opérationnel=E 0.7 Mlds Résultat net 2014=E 0.4 Mlds Dividende E 2014=2.44 Rendement de l'action=2.3% Nous sommes donc loin de vos ""milliards de bénéfices" et "10% de dividendes". Cordialement

le 18/08/2015 à 19:39
Signaler
@Laurant ADP Bénéfice opérationnel 2014=E 0.7 Mlds Bénéfice net 2014=E 0.4 Mlds Dividende 2014= E 2.44 Rendement net 2.3% Où sont vos "milliards de bénéfices" et votre "dividende 10%" ? Cordialement

le 19/08/2015 à 1:55
Signaler
FAUX : MEME FAUX argument servi aux compagnies aériennes pour encore augmenter leurs redevances. Ses chiffres concernent l'aérien après avoir soustrait les bénéfices des loyers des murs de boutique : priorité d'A.D.P Les bénéfices engrangés par les...

le 19/08/2015 à 11:20
Signaler
Bernardino Ce qu'il faut aussi prendre en compte c'est la part du resultat qui va aux dividendes. Chez ADP, c'est 2/3, nettement au dessus de la moyenne du CAC qui est de 45%. Tout le monde sait que l'Etat est tres gourmand quand il est actionnair...

à écrit le 18/08/2015 à 17:04
Signaler
Hé bien voilà, toute l'intransigeance allemande n'était que pour faire des courses discount. Et encore, personne ne parle des particuliers fortunés qui achètent déjà un certain de terrains et propriétés. Cela promet quand ce sera notre tour...

à écrit le 18/08/2015 à 17:00
Signaler
C'est une nouvelle méthode de colonisation mise en place par le marché avec la complicité de l'Europe, qui n'est finalement qu'une succursale de la finance internationale.

à écrit le 18/08/2015 à 16:50
Signaler
faut toujours prendre une garantie dans le temps ...avec la Grèce...

à écrit le 18/08/2015 à 16:44
Signaler
Les Allemands n'ayant plus les moyens de conquérir physiquement des pays, ils passent par la guerre économique pour se les accaparer, tout comme les autres puissances du reste. Tous ces événements qui spolient un peuple et dépouille un état de sa...

le 19/08/2015 à 4:31
Signaler
il était si facile de l'éviter : on ne s'endette pas et hop on garde sa souveraineté !! c'est si simple !!!!!!!!! par ailleurs si on veut garder sa souveraineté on ne vit par sur les autres et on ne créé pas des millions de fonctionnaires !!!! tout...

à écrit le 18/08/2015 à 16:08
Signaler
Ca y est, les allemands font les courses ... enfin démasqués ! Ruiner son adversaire pour tout racheter à prix cassés, ils sont forts ! Ca s'appelle la guerre économique.

le 18/08/2015 à 16:35
Signaler
@edc10: 1) c'est le marché qui décide du prix réel, pas les fantasmes des uns et des autres. 2) La Grèce va récupérer des taxes et impôts auxquels ne pourront échapper les sociétés étrangères. 3) Les Grecs vont enfin (espérons-le) apprendre à gérer d...

le 18/08/2015 à 19:42
Signaler
@edc J'écrirais plutôt que Vinci n'a pas, en son temps (en 2014 ?), remporté l'appel d'offres. Cordialement

le 19/08/2015 à 9:38
Signaler
Ce qu'ils n'ont pu faire lors de la dernière guerre, ils le font maintenant mais de façon sournoise et, surtout avec l'aval des pays européens avachis et déconnectés des réalités géopolitiques et économiques

à écrit le 18/08/2015 à 15:59
Signaler
A qui profite le crime ? Schauble est il actionnaire du consortium ?

à écrit le 18/08/2015 à 15:59
Signaler
A qui profite le crime ? Schauble est il actionnaire du consortium ?

le 18/08/2015 à 17:34
Signaler
oui effectivement ,

à écrit le 18/08/2015 à 15:21
Signaler
C'est excellent pour la Grèce. Un actionnaire fort sera capable de développer ces aéroports et d'investir de l'argent ce qui donne du travail au grecques. L'attribution à un actionnaire allemand n'est pas nouveau, cela a été décidé il y a une année...

le 18/08/2015 à 17:34
Signaler
A.D.P s'intéresse à ses loyers de boutiques. Le reste : minimum légal. Pas de confort pour le passager qui aurait bien droit au confort et à bien des services et collations sans payer en plus : déjà les redevances les plus chères payées sur son bille...

le 18/08/2015 à 17:36
Signaler
renseignez vous , les aéroports étaient rentable ..... c'est de la colonisation pure et dure

à écrit le 18/08/2015 à 14:53
Signaler
Voilà qui va mettre plus de pression sur l'économie et la politique grecque avec chantage de fermeture d'aéroport!

le 18/08/2015 à 17:40
Signaler
Le but est simplement d'augmenter les taxes d'aéroport , et ainsi supprimer qlq millions de touristes , et pouvoir brader d'autre biens grecque es ce si difficile a comprendre ?????? Ce jour la taxe aéroprt a Thessaloniki a déjà augmenté . COLONISATI...

à écrit le 18/08/2015 à 14:53
Signaler
Les biens qu'on possède, et les revenus, et les projections de retour sur investissements, servent uniquement pour calculer le niveau des taux, normalement les biens ne peuvent pas être pris( ou plutôt volés) par les créanciers, ce sont les taux qui ...

le 18/08/2015 à 16:07
Signaler
le IIIème Reich a échoué , mais le IVème est en passe de réussir

le 18/08/2015 à 17:44
Signaler
Le IV Reich n'est pas en train de réussir. Il a réussi, et commande tout en Europe. Il faut sortir et du Reich-Mark ( l'Euro ) et sortir de ce qu'on appelle europe, qui n'existe pas : elle existait de 1963 De Gaulle-Adenauer à 1995 Mitterrand-Khol. ...

à écrit le 18/08/2015 à 14:36
Signaler
où voyez vous de l'austérité ??? si je ne peux rembourser mes créanciers ,il se servent : c'est regrettable mais normal !!! en revanche aucune réduction drastique des salaires ou des retraites des fonctionnaires qui ont mis le pays à terre !!! ma...

le 18/08/2015 à 14:56
Signaler
C'est vrai que la seule réforme valable c'est de sortir de cette monnaie!

le 18/08/2015 à 15:54
Signaler
non, la seule réforme valable est de supprimer les fonctionnaires

le 18/08/2015 à 17:29
Signaler
Le tour de La France : très proche. Seul pays du monde développé y compris Grece à ne pas vouloir réformer : campagne présidentielle permanente. Elu : la campagne de réélection démarre pour 5ans. Sortir de l'Euro et de l'Europe Allemande et réduire l...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.