Fusillade du Thalys : les Européens vont renforcer la sécurité du rail

 |   |  438  mots
Bernard Cazeneuve a d'ores et déjà lancé quelques pistes de travail, notamment la mise en place de contrôles simultanés et coordonnés dans les pays de l'UE.
Bernard Cazeneuve a d'ores et déjà lancé quelques pistes de travail, notamment la mise en place de "contrôles simultanés et coordonnés dans les pays de l'UE". (Crédits : Reuters)
Les ministres de l'Intérieur et des transports de neuf pays (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse) se sont réunis samedi à Paris. Ils sont tombés d'accord pour renforcer leur coopération et notamment intensifier le contrôle des passagers et des bagages dans les gares et les trains.

Face à la menace jihadiste, comment améliorer la coopération européenne, notamment la sécurité des transports? Pour répondre à cette question, la France et ses voisins se sont réunis samedi à Paris, afin d'apporter des réponses concrètes huit jours après le choc de l'attaque du train Thalys.

La fusillade a mis en lumière la facilité avec laquelle l'auteur, un jeune Marocain, Ayoub El Khazzani, a pu pénétrer à Bruxelles dans le Thalys Amsterdam-Paris, armé d'une kalachnikov et un pistolet Luger sans être inquiété. S'il n'avait pas été maîtrisé par des passagers, le bilan "aurait pu être extrêmement lourd", a estimé une source policière, selon qui ce scénario était redouté "depuis quelque temps".

Davantage de coopération

Les ministres de l'Intérieur et des Transports de neuf pays à la France reliés par des lignes ferroviaires (France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Espagne, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas et Suisse), les commissaires européens chargés de ces portefeuilles, ainsi que le coordinateur européen de la lutte antiterroriste se sont donc retrouvés place Beauveau cet après-midi. Ils ont finalement convenus de renforcer leur coopération et notamment intensifier le contrôle des passagers et des bagages dans les gares et les trains.

Ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve a ainsi déclaré :

"Les patrouilles mixtes composées d'agents des forces de l'ordre de plusieurs pays sur le parcours des trains internationaux existent déjà, (...) nous avons décidé d'améliorer encore davantage leur efficacité et surtout d'y recourir encore plus largement."

En outre, tous les pays présents jugent qu'il est "indispensable de mettre en œuvre des opérations de contrôle simultanées et coordonnées sur des trajets ciblés".

Renforcer la législation sur les armes

Les ministres des neuf pays ont également appelé la Commission de Bruxelles à renforcer la législation européenne sur les armes - la remilitarisation des armes étant plus aisée dans certains pays que dans d'autres -, et à intensifier les échanges de renseignements entre pays. Toujours selon Bernard Cazeneuve :

"Il est urgent que la Commission européenne fasse les propositions incluses à l'agenda européen sur la sécurité, et nécessaires au renforcement - dans le périmètre de compétence de l'UE en la matière - de la législation existante en matière d'armes à feu."

Le ministre a également appelé les États membres de l'espace Schengen à "insérer de manière systématique dans le SIS (système d'information Shengen, seul fichier commun, Ndlr) le nom des personnes suspectées d'être jihadistes".

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2015 à 7:55 :
Moi la question que je me pose, c'est comment un terroriste présumé identifié comme sdf a t il pu se payer une mitraillette, une arme de poing, et un billet de première du Thalys ( les rames 11 et 12 sont des premières) ?
a écrit le 30/08/2015 à 19:38 :
Dire que tout ça est de la faute des us...
a écrit le 30/08/2015 à 17:35 :
La fusillade n'est-elle pas une conséquence d'un Etat inefficace?
Que dire de la stagnation voire de la baisse du pib depuis 2007... on parle de 700 milliards de dettes qui ne produiraient aucune croissance?
L'Europe n'a-t-elle pas un problème de concept en termes de développement économique, on ferait du pelleteux de nuage, du terrorisme antisémite indirect?
Réponse de le 30/08/2015 à 19:42 :
Bof, je serais de vous, avant d'accuser l' "autre", (ce qui est simple, je reconnais...), j'essayerais de tenter de comprendre que les "états" sont maintenant dirigés par les plus riches. La preuve : ils tuent encore plus les pauvres qu'avant 2008.
a écrit le 30/08/2015 à 14:28 :
La question de la fusillade ne pose-t-elle pas l’échec de l’Etat à assurer la sécurité publique ? Les citoyens français ne devraient-ils pas mettre les institutions en examen pour leur incapacité ? Ne fait-on pas une sécurité de façade ? Pour la question de la croissance, de l’emploi ne devrions-nous pas mettre l’Europe en examen pour la fabrique du terrorisme alors que l’Etat aurait une politique antisémite, une évolution vers le nazisme, voire le naze tout court en termes de croissance ? Depuis 2007 l’Europe rivalise de chômage dans le monde, et de nombreux pays voient des baisses de pib, n’avons-nous pas un problème au niveau de la gouvernance, de compétence en industrie ou en agriculture par exemple. La croissance financière n’est-elle pas périlleuse alors que 92% de la population serait inquiète pour les retraites. L’Europe n’est-elle pas une zone décadente avec un chômage chez les jeunes après les écoles élevés.
On parle à 75% d'un déclin, n'avons-nous pas de l'impéritie et de l'aboulie?
Réponse de le 30/08/2015 à 18:11 :
Je suis entièrement d accord avec toi paul
a écrit le 29/08/2015 à 22:07 :
Dans la manipulation d’Etat de l’affaire du Thalys on oublie peut-être que des « Charlies » seraient visés. L’Etat ne fait pas son travail, on parle d’une Grande Nation Industrielle, alors qu’on parle Capitaines, où est-elle ? Où est le Mittelstand français ? L’humanisme français classé 29ème n’est-ce pas une mascarade de façade de palais ? L’Europe n’est-elle pas une dictature aux comptes plus ou moins exacts ? Dans les micros la croissance ça fait bien, ça paye des voyages. Ne fait-on pas des pignolos de palais qui fabriquent le chômage ? Les dettes produisent-elles du PIB ?
Guynemer, sans grande fortune, n'est-il pas l'as des as?
a écrit le 29/08/2015 à 20:52 :
Etait-il nécessaire de faire une réunion à neuf pour pondre ceci ? Une simple téléconférence aurait suffi. Mais comme nos ministres adorent se voir à la télé. Ceci ne règle rien. Nos vies changent, c’est ce que souhaitent les terroristes. Nos Ministres, notre Président oublient le discours du 11/01/2015, cher à leur cœur.
Lors de ses voeux au corps diplomatique vendredi 16 janvier, François Hollande a déclaré que les attentats étaient "une insulte à l'Islam". "Nous ne cédons à rien, nous ne sommes sensibles à aucune pression", a-t-il ajouté.
Là, il a menti aussi. Il a cédé à la peur et à la pression.
a écrit le 29/08/2015 à 20:30 :
renforcer la sécurité dans les trains et renforcer la législation sur les armes c'est bien sauf que nos frontières sont de vrais passoires et que les armes utilisées dans les attentats ne sont pas achetées légalement; encore un effet d'annonce de nos politiques pour masquer leur incompétence à assurer notre sécurité

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :