Migrants : L'Europe s'attaque officiellement aux réseaux de passeurs méditerranéens

 |   |  285  mots
L'opération doit rendre impossible, pour les organisations criminelles, de réemployer les instruments qu'elles utilisent pour faire mourir des personnes en mer, expliquait la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini au mois de mai.
L'opération "doit rendre impossible, pour les organisations criminelles, de réemployer les instruments qu'elles utilisent pour faire mourir des personnes en mer", expliquait la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini au mois de mai. (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)
L'opération navale de lutte contre les passeurs de migrants au large de la Libye, adoptée ce 22 juin par les ministres des Affaires étrangères européens, débutera dès la fin juin. Les ministres réunis à Luxembourg ont également profité de leur rencontre pour approuver la prolongation des sanctions économiques contre la Russie.

Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Luxembourg ont entériné ce lundi le lancement d'une mission navale destinée à combattre les réseaux de passeurs en mer Méditerranée, a annoncé un responsable de l'Union européenne. Cette mission baptisée "EU Navfor Med" s'inscrit dans le cadre de la réponse de l'UE à la crise des migrants, dont plusieurs centaines ont péri en mer depuis le début de l'année en tentant de rallier les côtes européennes, notamment italiennes.

L'opération "doit rendre impossible, pour les organisations criminelles, de réemployer les instruments qu'elles utilisent pour faire mourir des personnes en mer", expliquait la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini au mois de mai.

Ainsi, des bâtiments de guerre et des avions de surveillance des armées européennes seront mobilisés au large de la Libye, principal point de passage des migrants.

Prolongement des sanctions à la Russie

Par ailleurs, les ministres des Vingt-Huit ont officiellement prolongé de six mois, jusqu'à la fin janvier 2016, les sanctions économiques imposées à la Russie en raison de son implication dans la crise en Ukraine. Cette mesure avait été approuvée jeudi 18 juin par tous les États membres de l'Union européenne.

Ces sanctions frappent des pans entiers de l'économie russe, dont les secteurs des banques, de la défense et du pétrole, empêchés de se financer sur les marchés européens. Elles avaient été décrétées il y a 11 mois par les Européens contre la Russie, accusée de soutenir les combattants séparatistes dans l'est de l'Ukraine, et renforcées en septembre 2014.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2015 à 8:26 :
"L'opération doit rendre impossible, pour les organisations criminelles, de réemployer les instruments qu'elles utilisent pour faire mourir des personnes en mer", ce n'est pas la peine d'envoyer des avions pour "observer" et faire quoi ensuite, on prend de belles photos et on continue à discuter de la pluie et du beau temps. Si c'est pour couler les ou empêcher les bateaux (les instruments quoi) de quitter la Libye, nous avons des nageurs de combat qui font ça très bien et discrètement. Ils se sont grandement améliorés depuis le Rainbow Warrior, bon je rigole. Autrement, je ne vois pas ce qui va changer, le sens du vent peut être.
a écrit le 23/06/2015 à 8:17 :
"Prolongement..." ce sont les américains qui sont contents, pendant que l'EU accentue les sanctions, eux continuent à faire du business avec les russes, c'est beau la diplomatie européenne quand elle est bien faite. Cette petite affaire a déjà coûté quelque 100 Milliards d'€ aux européens en manque à gagner et quelques millions à nous français avec l'affaire "Mistral". On ferait mieux de discuter avec Poutine plutôt que de le mettre sur la touche.
a écrit le 23/06/2015 à 8:09 :
Manque plus que le capitaine de pédalo à la manoeuvre...ah non, lui il est "à la campagne"", le reste n'est pas son problème.
a écrit le 23/06/2015 à 7:48 :
Mais non, l'Europe brasse de l'air pour faire semblant de se donner une contenance...
a écrit le 22/06/2015 à 14:51 :
Encore du vent , pour en accepter beaucoup plus et surtout sans bruit comme actuellement . Les passeurs ont de beaux jours encore devant eux .
a écrit le 22/06/2015 à 12:46 :
Le passeur aide juste le migrant à réaliser son rêve.
Le problème c'est seulement pourquoi le migrant quitte son pays - tout le reste ne servira à rien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :