Paradis fiscaux : 17 pays sur la liste noire de l'Union européenne, mais...

... aucun Etat membre n'y figure, alors que Malte et les Pays-Bas sont au cœur des dernières révélations des "Paradise Papers". Bruxelles n'a pas non plus défini les sanctions qui seront appliquées aux 17 juridictions inscrites sur sa liste noire.
Jean-Christophe Catalon
Sans difficulté, cette liste dépasse celle de l'OCDE qui ne comptait... qu'un seul pays: Trinidad-et-Tobago.
Sans difficulté, cette liste dépasse celle de l'OCDE qui ne comptait... qu'un seul pays: Trinidad-et-Tobago. (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)

L'Union européenne a dévoilé ce mardi sa liste noire des paradis fiscaux. Après une série de révélations dans la presse, les Etats membres se sont entendus en février pour dresser un inventaire des paradis fiscaux. Les experts de l'UE ont passé près d'un an à enquêter sur 92 entités. Au final, les ministres des Finances des 28 ont identifié 17 "juridictions", a annoncé ce mardi le Français Bruno Le Maire.

On y trouve Bahreïn, la Barbade, la Corée du Sud, les Emirats arabes unis, Grenade, Guam, Macao, les îles Marshall, la Mongolie, la Namibie, les Palaos, Panama, Sainte-Lucie, les îles Samoa et les Samoa américaines, Trinité-et-Tobago et la Tunisie, selon des responsables européens.

Sans difficulté, cette liste dépasse celle de l'OCDE qui ne comptait... qu'un seul pays: Trinidad-et-Tobago.

Luxembourg, Pays-Bas, Malte et Irlande exclus

L'écueil notoire de ce travail est l'absence d'Etats membres. Ce n'est pas une surprise, Bruxelles avait déjà prévenu qu'aucun ne figurerait sur cette liste noire. Pourtant les dernières révélations des "Paradise Papers" ont mis en évidence le rôle de Malte, mais aussi, moins connu, des Pays-Bas dans le circuit de l'évasion fiscale.

| Lire aussi : Paradise Papers : les Pays-Bas, une place forte de l'évasion fiscale

Devançant l'UE, l'ONG Oxfam avait publié la semaine passée une liste de 35 pays identifiés comme des paradis fiscaux. Liste à laquelle l'organisation avait ajouté quatre pays européens : le Luxembourg, Malte, les Pays-Bas ou l'Irlande. Ce mardi, plusieurs ONG pour lesquelles ces quatre pays ne respectent pas les règles européennes, se sont indignées que l'enquête n'ait porté sur aucun Etat membre de l'UE.

"La liste ne peut pas se limiter à des pays tiers, mais doit comprendre certaines juridictions européennes", écrit lui aussi Markus Ferber, vice-président de la commission économique du Parlement européen, dans un communiqué diffusé mardi.

Des sanctions à défnir

Par ailleurs, le champs des sanctions n'a pas encore été entièrement défini par Bruxelles. Les pays retenus sur la liste noire pourraient être privés de fonds européens. D'autres sanctions seront décidées dans les semaines à venir, a ajouté Bruno Le Maire.

L'UE pourrait décider de sanctionner "les entreprises qui transfèrent des sommes vers un pays désigné comme paradis fiscal par la liste noire", selon Europe 1Le ministre des Finances du Luxembourg, Pierre Gramegna, avait déclaré quelques semaines plus tôt que le fait de figurer sur une liste noire est, en soit,  "une sanction déjà extrêmement forte".

Près de 50 pays sur liste "grise"

Outre la liste noire, Bruxelles avait déjà établi une liste "grise", non-publique. Elle est composée d'une cinquantaine de pays identifiés comme "suspects" en matière de transparence fiscale, mais qui se sont engagés à y remédier. L'objectif est de les inciter à modifier leur législation sous peine d'être sanctionnés en cas de refus.

(Avec Reuters)

Jean-Christophe Catalon

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 07/12/2017 à 1:13
Signaler
A noter que chaque enfer fiscal a un paradis fiscal au moins près de ses frontières, voire dedans, dont une île norvégienne, une autre en Suède, l'Andorre et Monaco pour la France, ou une constellation pour le Royaume-Uni. Ils y ont intérêt, pour qu...

à écrit le 06/12/2017 à 15:13
Signaler
https://www.letemps.ch/economie/2017/11/27/france-conseil-constitutionnel-favorisent-levasion-fiscale en France on appelle celà "des paroles et des actes"

le 07/12/2017 à 9:27
Signaler
"Dans ce combat contre l’évasion fiscale, lors des votes de la loi Sapin II, en septembre 2016, les députés français n’ont pas eu le courage d’exiger que les très grandes entreprises publient le chiffre d’affaires de toutes leurs filiales dans tous l...

à écrit le 06/12/2017 à 14:45
Signaler
Il y en a marre de ces faux semblants de luttes contre les paradis fiscaux. Voilà que des pays européens seraient épargnés cherchez l"erreur. Un thème de campagne pour les prochaines élections européennes qui j'espère fera bouger les lignes.

à écrit le 06/12/2017 à 13:23
Signaler
Plutôt que de dresser une liste de soi-disant paradis fiscaux, les corrompus à l'origine de cette liste pour le moins partiale et douteuse auraient mieux fait de dresser la - longue, très longue - liste des enfers fiscaux. Ah mais non ! Ce sont juste...

le 06/12/2017 à 14:33
Signaler
Un texte qui met les pieds dans le plat comme on en lit rarement. Je te mets dans les "paradis" fiscaux mais touches pas aux miens, et pas à ceux non plus de mes copains comme le Delaware. La mauvaise foi est aussi une façon de gouverner et la mahon...

le 06/12/2017 à 15:33
Signaler
Vous avez entièrement raison ! Les "paradis" fiscaux n'existent que parce qu'il existe des vrais enfers fiscaux. D'ailleurs, il est significatif de constater qu'aucun partisans de cette liste de "paradis" fiscaux n'a le courage et l'élémentaire honnê...

à écrit le 06/12/2017 à 11:08
Signaler
L'UE de Bruxelles contribue avec "son laisser faire, laisser passer" a alimenter les parasites fiscaux, par l'interdit d'interdire les mouvements de capitaux, et, de promouvoir les désertions fiscales!

à écrit le 06/12/2017 à 10:20
Signaler
Je veux bien qu'il faille du temps pour que chaque pays adapte son modèle fiscal, (à voir le temps que cela prend en France sur quelques réformettes), j'ai bien peur que l'on en soit toujours restés au stade du dumping pour quelques mauvais élèves Eu...

à écrit le 06/12/2017 à 9:41
Signaler
Mais pourquoi l’état français toujours friand de plus d’impôt et souvent ingénieux en la matière ne taxe t’il pas toutes les transactions vers ces pays (20% par exemple) + taxation des avoirs (immobilier, action, compte) des entreprises de ces pays e...

à écrit le 06/12/2017 à 9:37
Signaler
A chaque scandale sur les paradis fiscaux une liste est dressée puis quelques jours ou semaines après oubliée. Bref l'UE fait semblant d'agir mais on attendait rien d'autre d'elle en fait, on a bien compris. Vite un frexit.

à écrit le 06/12/2017 à 9:25
Signaler
Simple résultat du dogme de Bruxelles qui ne veut pas interdire le déplacement des capitaux et donc la délocalisation! L'UE ne protège pas!

à écrit le 06/12/2017 à 9:08
Signaler
Il manque un autre pays depuis la dernière décision de Trumps: les ETATS-UNIS sur la liste grise et certains état tel que DELAWARE, NEVADA et NEW JERSEY sur la liste noir.

à écrit le 06/12/2017 à 2:44
Signaler
Cette Europe est a gerber, et je reste poli.

le 06/12/2017 à 9:35
Signaler
Vous vous trompez. Ce n'est pas l'UE qui bloque, mais les Etats-Membres qui s'opposent à tout des que leur intérêt est en jeu. La Commission et la Cour de Justice font tous leurs efforts pour obliger les Etats-membres a se conformer aux règles commun...

le 09/12/2017 à 17:59
Signaler
@matins calmes - c'est quoi votre problème ? que la Corée du Sud soit sur la liste ? Argumentez !! vous qui savez si bien dénigrer la France sur tout et n’importe quoi !

à écrit le 05/12/2017 à 22:16
Signaler
certains des pays de la zone EURO sont des eldorados fiscaux...Portugal ..luxembourg ext... ! faudrait publier la liste

à écrit le 05/12/2017 à 22:15
Signaler
certains des pays de la zone EURO sont des eldorados fiscaux...Portugal ..luxembourg ext... ! faudrait publier la liste

à écrit le 05/12/2017 à 21:41
Signaler
Pas motivé par çà : en effet les 85 Milliards/An récupérés sur la fraude, ne servent qu'à !augmenter la dépense-gaspill, laxisme toujours plus accru, et non à supprimer le déficit, lequel alimente la dette, atteignant déjà 2 200 Milliards d'euros.

à écrit le 05/12/2017 à 21:09
Signaler
Et combien de députés et de sénateur sont-ils sur la liste noire ????!

le 05/12/2017 à 22:10
Signaler
relaté ( par MEDIAPART ) le député LR dominique Tian possederait 3 comptes en SUISSE ! !

le 05/12/2017 à 23:08
Signaler
..; et combien de ces députés UE ont des comptes a Malte , en Suisse ou aux Pays-bas ?

à écrit le 05/12/2017 à 20:22
Signaler
Un autre paradis fiscale est la commission européenne où personne ne paient des impôts ni de cotisations sociales alors qu'ils touchent des salaires et des rentes très très comfortable.

le 06/12/2017 à 9:42
Signaler
Vous véhiculez quelque chose de complètement faux, par ignorance ou... Peut-être duplicité !! Les traitements et salaires de l'UE sont soumis à l'impôt communautaire, qui n'est absolument pas symbolique puisque la tranche marginale est a quelque chos...

à écrit le 05/12/2017 à 19:53
Signaler
On nous prend vraiment pour des lapins de deux semaine ! Aucun État européen... et surtout pas le Luxembourg du monsieur junker. Quant au Qatar, évidemment il est retiré de la liste 4 jours avant... ça sert à quelque chose d’acheter les Etats en pass...

à écrit le 05/12/2017 à 19:48
Signaler
ni jersey, guernesey, man , monaco , andorre ,luxembourg, malte : de qui se moque t'on?

le 06/12/2017 à 21:16
Signaler
Ce sont les Etats-membres qui bloquent tout !!!

à écrit le 05/12/2017 à 19:17
Signaler
Quelle grande bouffonnerie mon neveu. Ce n'est pas avec ce genre de liste, ni ce positionnement politique que l'Europe va redorer son blason. On se croirait chez le proctologue des paradis fiscaux !

à écrit le 05/12/2017 à 18:16
Signaler
Pas d’état européen et surtout aucune sanction Voilà la messe est dite Circulez y a. Rien à voir Show must go on !!!!!!!

à écrit le 05/12/2017 à 18:15
Signaler
Merci Bruxelles : de la côte ouest du Cotentin j'aperçois à l'horizon l'île de Jersey (possession de la Couronne) et je découvre que c'est pas un paradis fiscal !

à écrit le 05/12/2017 à 17:12
Signaler
Combien de fonctionnaires européens et combien de réunions de travail avec députés européens pour arriver à ce rapport sommet de la langue de bois et de l'hypocrisie et à part cela comme le disent certains la solution est dans plus d'Europe! Alors ...

à écrit le 05/12/2017 à 17:02
Signaler
On nous a déjà fait le coup de la liste noire...Et ça nous gave qu'on nous prenne pour des gogos en permanence. Va falloir que Bruxelles soit plus convaincant sur ce sujet, comme sur plein d'autres, si l'on veut que l'Europe survive encore 10 ans...

le 05/12/2017 à 23:10
Signaler
... si vous esperez etre convaincu par Bruxelles de quoi que ce soit , vous etes vraiment au dernier stade de la déconnection !

à écrit le 05/12/2017 à 16:52
Signaler
La Corée du Sud, membre de l'OCDE...il en pense quoi Matins Calmes ?

le 05/12/2017 à 19:13
Signaler
c'est n'importe quoi d'y mettre la Corée du Sud, tout ceci n'est pas sérieux

à écrit le 05/12/2017 à 16:43
Signaler
Une liste digne du "mort de rire" . UE aurait pu écrire une brève de comptoir : "quand y a pas de vent sur la côte c'est qu'il est au large . Le vent ne peut pas être partout "

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.