Le bénéfice net du groupe publicitaire Dentsu bondit de 37%

 |   |  479  mots
Copyright AFP - Un bus sur lequel figure une publicité géante pour une bière japonaise
Copyright AFP - Un bus sur lequel figure une publicité géante pour une bière japonaise (Crédits : AFP)
Le ralentissement du secteur de la publicité au Japon qui a suivi Fukushima a été largement rattrapé sur la fin de l'année : Dentsu voit son profit grimper de plus d'un tiers sur son exercice décalé d'avril à mars, mais s'attend à une baisse de 1,3% pour l'exercice en cours.

Le groupe japonais de publicité Dentsu a fait état ce lundi d'une progression de 36,7% de son bénéfice net au terme de l'exercice 2011-2012, à 29,57 milliards de yens (290 millions d'euros), grâce à des recettes en hausse de 3,3% et à des éléments exceptionnels. De moindres dévalorisations d'actifs et des gains sur des titres financiers ont accentué la progression des profits.

A l'issue des mois d'avril 2011 à mars 2012, Dentsu a totalisé un chiffre d'affaires de 1.893,06 milliards de yens (18,5 milliards d'euros), en augmentation de 3,3% sur un an, malgré des conséquences du séisme du 11 mars sur l'activité économique des entreprises en début de période. Bien que dans les semaines suivant le drame dans le nord-est du Japon de nombreux gros annonceurs aient été forcés de reporter des lancements de nouveaux produits, par décence ou du fait de difficultés à les produire ou à les acheminer, le manque à gagner a été rattrapé par la suite.

Recul des revenus dans les médias tradictionnels

Les ventes d'espaces publicitaires au Japon ont diminué sur presque tous les grands médias traditionnels (journaux, magazines, radio) et stagné à la télévision, mais elles ont progressé sur internet ou sur les supports extérieurs (affiches, écrans, etc.). Les revenus tirés du placement de publicités dans les quotidiens ont cédé 3,5% sur un an, 6,8% dans les magazines et 6,2% à la radio. Ils sont resté étals à la télévision grâce au parrainage qui a compensé un repli des recettes des spots publicitaires. En revanche des hausses ont été constatées sur internet (+7,9%), dans les espaces hors médias tels que l'affichage (+10,2%) et dans les missions de création prises en charge par Dentsu.

Nette amélioration de la situation au second semestre de l'exercice décalé

Le bénéfice annuel d'exploitation du groupe a pour sa part augmenté de 2,0% sur un an à 51,98 milliards de yens (515 millions d'euros). Les troisième et quatrième trimestres (octobre à mars) ont été nettement meilleurs que les mois antérieurs. Un regain avait déjà été constaté à partir de l'été. Pour l'exercice en cours, entamé le 1er avril et qui sera clos le 31 mars 2013, Dentsu s'attend à un léger repli de son profit net de 1,3%, à 29,2 milliards de yens, bien qu'il table sur une hausse de 4% de son chiffre d'affaires à 1.968 milliards de yens (plus de 19 milliards d'euros) et de 15,4% de son bénéfice d'exploitation à 60 milliards de yens (près de 600 millions d'euros).

Dentsu mise notamment sur les gros événements qui vont scander l'année, dont les Jeux olympiques de Londres, manifestation internationale qui attire toujours de nombreux téléspectateurs et lecteurs.
Le groupe fonde aussi ses calculs sur un rebond mécanique après la chute endurée dans les premiers mois du précédent exercice affecté par le séisme et le tsunami doublés de l'accident nucléaire de Fukushima.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :